L’ESSENTIEL

28 Juil
Mardi, 27 juillet 2010 05:48

74 formations politiques sont en piste pour les présidentielles

Les autorités électorales se frottent les mains. 19 nouveaux regroupements de partis se sont inscrits dans la perspective des présidentielles. Au nombre de ces formations, le Rassemblement des démocrates Nationaux Progressistes (RDNP) qui a pris ses distances avec la Plateforme des Patriotes Haïtiens (Plaph), l’Alliance chrétienne citoyenne pour reconstruire Haïti de Pasteur Chavannes Jeune et Haïtiens pour Haïti de Yvon Neptune. L’ancien Premier Ministre d’Aristide aurait pris ses distances d’avec le Parti Fanmi Lavalas.

La formation de Maryse Narcisse n’a pas soumis des documents en vue de sa participation aux présidentielles du 28 novembre.

Au total 74 formations politiques sont en course pour les prochaines présidentielles. 55 d’entre elles ont été récemment autorisées a prendre part aux législatives.

Le porte parole de l’organisme électoral, Richardson Dumel, informe que les documents soumis par les dirigeants des partis et organisations seront analysés par la commission juridique au cours de cette semaine. La liste des partis agréés sera publiée le 30 juillet 2010.

La première semaine d’août sera consacré à l’inscription des candidats a la présidence. Au rythme actuel la barre des 60 candidats pourra être aisément atteint.

M. Dumel, nommé chargé des relations avec les partis politiques, assure que l’organisme électoral veut instituer un dialogue constructif, franc et efficace avec les dirigeants des partis. Le porte parole du CEP indique que cette démarche s’inscrit dans la politique d’ouverture des autorités électorales.

LLM / Radio Métropole Haïti

 

Haiti-Élections : Jacques Édouard Alexis, candidat de l’Unité ?

De notre correspondant en Floride, Patrick Éliancy

Miami (FL), 27 juil. 2010 [AlterPresse] — Jacques Edouard Alexis, ancien premier ministre de la plate-forme Lespwa, se considère déjà, comme le prochain candidat a la présidence du parti Unité, fondé par le président René Préval, selon les propos tenus par l’intéressé en Floride.

Ce n’est qu’une question de temps, déclare Alexis qui s’exprimait dans une réunion politique, à laquelle a eu accès un correspondant d’AlterPresse.

Lors de cette réunion, organisée par la branche Floride du Centre national de recherche et de formation (CENAREF), Alexis a estimé que le pays doit respecter l’échéance constitutionnelle, et offrir la voie à l’élection de nouveaux dirigeants à la tête de l’État.

Critiquant les partis de l’opposition qui réclament le départ de l’actuel Conseil Électoral Provisoire (CEP), l’ancien chef de gouvernement d’Haiti déclare qu’il « n’a aucun problème avec le CEP ».

Jacques Edouard Alexis en a profité pour définir les grandes lignes de sa vision pour le pays, axée sur la refondation de l’État, la modernisation du pays, le développement et la valorisation des ressources humaines ainsi que la consolidation de la production nationale, a-t-il affirmé.

La période consacrée à l’inscription des candidats à la présidence est prévue entre le premier et le 7 aout prochain.

19 partis et regroupements politiques se sont inscrits pour la présidentielle du 28 novembre 2010, dont le Bloc 16 décembre de Gérard Blot, l’Alliance Chrétienne pour la Reconstruction d’Haiti de Chavannes Jeune et le Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP) de Mirlande Manigat.

Les futurs partis agréés devront compléter une liste de 55 partis habilités à prendre part à la présidentielle.

 

Quinze tués et 25 blessés dans un accident de la route

swissinfo

Port-au-Prince – Quinze personnes ont été tuées dans un accident de la route intervenu mardi dans le sud d’Haïti, a annoncé le responsable de la circulation des véhicules, le commissaire Prévil Castro. Vingt-cinq autres personnes ont été grièvement blessées.

"Onze personnes sont mortes sur les lieux de l’accident et 4 sont décédées à l’hôpital", a également indiqué cette même source.

Cet accident est le plus meurtrier enregistré en Haïti depuis le séisme qui a ravagé ce pays le 12 janvier faisant plus de 250 000 tués et jetant à la rue 1,5 millions d’Haïtiens.

L’accident entre deux véhicules de transport de marchandises et de passagers a eu lieu dans une région qui a été touchée par le tremblement de terre.

"Le mauvais état des routes serait l’une des principales causes de l’accident", a déclaré la police haïtienne.

 

 

Haïti-Élections : 4 plateformes politiques pour la résistance et contre toute forme de désistement
Manifestations départementales annoncées à partir du 28 juillet 2010

P-au-P, 27 juillet 2010 [AlterPresse] — Appelant la classe politique à résister, à ne pas capituler et à ne pas se laisser captiver par de fausses promesses, 4 plateformes politiques de l’opposition à l’administration du président René Garcia Préval et du premier ministre Joseph Jean Max Bellerive réitèrent leur détermination à prendre part à des élections crédibles et transparentes, mais non avec le régime actuel ni avec l’organisme électoral dans sa composition présente.

« Participer à des élections, qui seront néfastes pour le pays et pour le peuple haïtien, est une forme de désistement à l’ordre public, à la morale publique », considère Evans Paul, un des dirigeants de la plateforme « Aleternative » et un ancien maire de Port-au-Prince, lors d’une conférence de presse conjointe le mardi 27 juillet 2010 et à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Les regroupements et partis politiques membres des plateformes « Alternative, Libération, Rasanble et Union des citoyens haïtiens pour la démocratie, le développement et l’éducation (Ucadde) » affirment avoir signifié au Conseil électoral provisoire (Cep) leur interdiction d’utiliser leurs emblèmes dans les consultations que l’organisme projette de réaliser le 28 novembre 2010.

Les élections législatives et présidentielles, qui devraient se tenir à cette date, ne seront qu’ « une mascarade si elles ont lieu à la date annoncée », parce qu’elles ont pour objectif de « favoriser les candidates et candidats de Inite (Unité) », le parti du président sortant René Préval, déclarent les dirigeants des 4 plateformes de l’opposition.

A compter de ce mercredi 28 juillet 2010, des manifestations seront organisées dans les dix (10) départements géographiques d’Haïti pour réclamer la démission du chef de l’État et des 9 principaux membres du Cep, font savoir les dirigeants des 4 plateformes politiques de l’opposition.

Cette position n’est pas partagée par l’ensemble de l’opposition.

Lundi 26 juillet, la secrétaire générale du Rassemblement des démocrates nationaux progressistes (Rdnp), Mirlande Hyppolite Manigat, possible candidate à la présidence, a annoncé le retrait de sa formation politique de la plate-forme des patriotes haïtiens (Plaph), une coalition qu’elle avait créée, il y a un peu plus d’un an, avec quatre autres dirigeants de partis.

La principale dirigeante du Rdnp a fait état de « divergences concernant l’orientation de la plate-forme (Plaph) et la stratégie à utiliser précisément dans cette période électorale ».

De leur côté, tout en évoquant une méfiance par rapport au processus électoral en cours, une partie de candidates et candidats, agréés pour les prochaines législatives, a fait état de leur intention de se rendre aux urnes, question de pouvoir, de l’intérieur, disposer de données susceptibles de leur permettre de se rendre compte et de dénoncer les éventuelles magouilles.

 

Haïti – Reconstruction : Construction d’un village Israélien en Haïti
HAITI LIBRE – 27/07/2010 14:59:39

Haïti - Reconstruction : Construction d’un village Israélien en Haïti

Israël et la République Dominicaine travaillent en coopération pour la reconstruction d’Haïti. Ensemble, les deux Etats vont prendre les plans d’un village israélien pour le construire à l’identique près de Port-au-Prince. Le village comprendra une école, un hôpital, des centres communautaires et des installations sportives.

Ayalon, le ministre israélien a mentionné l’importance des aides israéliennes visant à la réhabilitation d’Haïti, « un processus dans lequel la République Dominicaine joue un rôle important » déclarant qu’« Israël a la capacité de fournir une aide humanitaire et professionnelle à ses amis du monde entier ».

MASHAV, (l’Agence d’Israël pour la coopération internationale au développement) est le bras ouvrier d’Israël. Sous l’égide de cette agence, plus de 5,000 étudiants de la République Dominicaine ont assisté à des cours de formation en Israël, dans les domaines du développement, de l’eau et l’agriculture, et des programmes de réinsertion des détenus. Le tout gracieusement. « Nous estimons qu’aider les populations en danger est notre devoir » a ajouté Le Ministre.

Haïti – Élections : Divergences à la PLAPH, Myrlande Manigat quitte la plateforme
HAITI LIBRE – 27/07/2010 12:53:59

Haïti - Élections : Divergences à la PLAPH, Myrlande Manigat quitte la plateforme

Le Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP) dirigé par Myrlande Hyppolite Manigat a décidé de se retirer de la Plateforme des Patriotes Haïtiens (PLAPH). Madame Manigat a fait savoir que cette décision fait suite de profondes divergences autour des stratégies à adopter durant cette période électorale particulièrement difficile.

Selon des sources proches, la majorité des membres de la la PLAPH refuseraient de participer à des élections sous la direction du Conseil Électoral Provisoire (CEP) dans sa composition actuelle

Myrlande Manigat ne partageant pas cette position, elle a inscrit le RDNP dimanche au CEP, en vue de participer aux prochaines élections ou cela toute vraisemblance elle devrait être candidate à la présidence sous la bannière de propre parti.

Myrlande Hyppolite Manigat :
Myrlande H. Manigat est l’épouse du fondateur du RDNP, Lesly François Manigat qui fut président d’Haïti entre le 7 février 2008 et le 20 juin 1988. Candidat malheureux au poste de président en 2006, Lesly Manigat était arrivé en 2 ème position avec un peu plus de 12% des voix derrière René Préval (51%)

Myrlande Manigat elle-même candidate au Sénat en 2006 s’est retiré alors qu’elle était au 2 ème tour, suite à des déclarations  jugées intempestives de son mari après la proclamation de la victoire du président Préval. Lesly François Manigat allait se retirer de la scène politique peu après, laissant la présidence du parti à sa femme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s