L’ESSENTIEL DE L’ACTUALITE

6 Août

Haïti – Élections : 3 Nouveaux candidats, 1 maire et 2 chanteurs
HAITI LIBRE – 05/08/2010 18:37:08

Haïti - Élections : 3 Nouveaux candidats, 1 maire et 2 chanteurs

Aujourd’hui jeudi 5 août, à 48 heures de l’échéance des dépôts des candidatures, 3 nouveaux candidats ont déposé leur dossier au local du Conseil Électoral Provisoire (CEP) à Delmas. 1 maire et 2 chanteurs une ambiance showbizz ou le politique semblait moins importante que la popularité des chanteurs!

Rappelons que le dépôt du dossier n’est pas une confirmation officielle d’éligibilité des candidats. Les pièces des dossiers d’inscription devant être soumis au service juridique pour authentification et conformité. Ce n’est qu’au terme de la période du dépôt (7 août sauf prolongation) et de contestation (jusqu’au 12 août – sauf prolongation) que le CEP fera la publication des candidats agrées pour la candidature au poste suprême du pays.

Wilson Jeudy (maire de Delmas)
Regroupement de partis, « Fòs 2010 » (Force 2010)

Michel Martelly (chanteur)
Parti « Repons peyizan » (Réponse des paysans).
Le chanteur a déposé son dossier une heure avant Wyclef

Wyclef Jean (chanteur)
Parti non connu (information à suivre)
des rumeurs laisse entendre qu’il s’agirait du parti parti réformiste « Ansanm Nou Fo » (Ensemble nous sommes forts)

à ces 3 candidats s’ajoute les 5 de la veille pour un total de 8 dépôts de candidature.

L’industriel Charles Henry Jean-Marie Baker
« Respè » (Regwoupman sitwayen pou espwa).

Dr. Kesler Dalmacy
Indépendant

Garaudy Laguerre
« Mouvman Wozo »

Dr. Gérard Blot
« Platfòm 16 Désanm »

Olicier Pieriche
« Reconstruire Haïti » (RH)

 

Haïti-Présidentielle 2010 : La pop star Wyclef Jean et le chanteur Michel Martelly font acte officiel de candidature

 P-au-P, 05 août 2010 [AlterPresse] — Munie d’un lot de pièces (extrait d’archives, matricule fiscale, etc.), la star haïtienne de hip hop, Wyclef Jeannel Jean, est arrivée, vers 15:47 locales (20:47 gmt), au siège du Conseil électoral provisoire (Cep), à Delmas (municipalité dans la périphérie nord-est de la capitale Port-au-Prince), pour faire enregistrer officiellement sa candidature à la présidentielle du 28 novembre 2010, constate l’agence en ligne AlterPresse.

Wyclef Jean va briguer le poste présidentiel sous la bannière du parti dénommé “Viv ansanm” (Vivre ensemble)

Pour sa part, le chanteur populaire de musique haïtienne Michel Martelly, plus connu sous le nom de “Sweet Micky”, s’est inscrit officiellement pour la prochaine présidentielle sous la bannière du regroupement “Repons peyizan” (Réponse des paysans).

Jusque vers 16:45 locales (21:45 gmt), Wyclef Jean se trouvait dans les locaux du Cep, pendant que beaucoup de journalistes sur place attendaient de recueillir des déclarations du nouveau candidat à la présidence.

La circulation est très difficile sur l’artère principale de Delmas, où de nombreuses bandes créant de la musique d’ambiance rara (manifestation populaire en Haïti) sont remarquées.

La candidature de ces 2 figures populaires dans la musique internationale et haïtienne constitue un événement sur la scène politique du territoire caribéen, dans un processus électoral encore décrié par différents partis et regroupements d’opposition au président René Garcia Préval et au premier ministre Joseph Jean Max Bellerive, ainsi qu’à la structure actuelle du Cep.

Des interrogations fusent, notamment, sur d’éventuels supports de pays étrangers en faveur de la star Wyclef Jean, 37 ans, qui vit aux Etats-Unis d’Amérique depuis sa neuvième année d’existence.

 

Jacmel : L’ambassadeur du Venezuela indigné
HAITI LIBRRE – 05/08/2010 14:25:48

Haïti - Jacmel : L’ambassadeur du Venezuela indigné

Pedro Antonio Camino Gonzalez, l’ambassadeur du Venezuela en Haïti à la tête d’une délégation a effectué au début de cette semaine une visite à Jacmel. Cette visite s’inscrit dans le cadre d’une tournée de supervision et d’évaluation des différentes interventions des organisations non gouvernementales à Jacmel financées par les Nations Unies à Jacmel, notamment l’Organisation Internationale pour la Migration (OIM) et la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation d’Haïti (MINUSTAH).

Pedro Antonio Camino Gonzalez, a rencontré Mr. Zidor Fednel, le vice délégué de l’arrondissement de Jacmel et les représentants de diverses ONG œuvrant dans différents domaines. Le diplomate Vénézuélien a profité de cette tournée pour visiter le camp de Pinchinat. Mr Pedro a déclaré « c’est avec beaucoup d’indignation que je constate les conditions de vie infrahumaines des sinistrés du Parc Pinchinat six mois après le séisme du 12 janvier ».

L’ambassadeur a indiqué que le gouvernement vénézuelien envisage de créer des petits projets en vue d’améliorer les conditions de vie des sinistrés de Jacmel. Toutefois, le représentant du président Hugo Chavez n’a pas été en mesure de fixer de date pour l’exécution de ces petits projets.

HL/ Claudy Bélizaire

 

Haïti – Banque Mondiale : 30 millions pour couvrir le déficit budgétaire
HAITI LIBRE – 05/08/2010 14:19:54

Haïti - Banque Mondiale : 30 millions pour couvrir le déficit budgétaire

La Banque mondiale (BM) a approuvé jeudi, un don de 30 millions de dollars à verser d’urgence pour couvrir un déficit budgétaire d’Haïti et soutenir les efforts de transparence et de responsabilité du gouvernement.

« Ces fonds nous aideront à combler le déficit budgétaire courant et nous permettront de répondre aux besoins urgents en termes de gestion efficace et transparente des ressources publiques », a déclaré Ronald Baudin, ministre de l’Économie et des Finances d’Haïti.

Une note publiée par la Banque mondiale précise que cette contribution s’inscrit dans le cadre de l’engagement de l’organisme pour soutenir le redressement d’Haïti après le séisme. La BM soutient également, des mesures visant la transparence fiscale, le secteur de l’électricité, le renforcement des contrôles budgétaires, les marchés publics et les mesures anti-corruption.

S/ HaïtiLibre

 

INITE au bord de l’implosion
HAITI LIBRE – 05/08/2010 12:54:17

Haïti - Élections : INITE au bord de l'implosion

48 heures après l’information concernant le choix, mardi dernier par le Chef de l’État, de l’ancien premier ministre Jaques Édouard Aexis comme candidat de la plateforme Inite (Unite) à la présdentielle, aucun note officielle de l’organisation n’est venue confirmer ce choix, alors qu’un communiqué était attendu hier et qu’il ne reste que 48 heures pour le dépôt des dossiers d’inscriptions auprès du Conseil Électoral Provisoire (CEP).

Malgré les raisons avancées par le Chef de l’État pour expliquer son choix, et que presque tous les autres potentiels candidats ont fait taire leurs ambitions présidentielles pour faire bloc derrière ce choix, ce n’est pas le cas de certaines figures connues comme les sénateurs Jean Hector Anacacis et Joseph Lambert qui se sont désolidarisé de la décision du Chef de l’État. Des rumeurs circulent même au sein d’INITE que certains cadres pourraient faire acte de candidature parallèlement au candidat choisi par René Préval

D’autres informations de sources proches, laissent entendre qu’un rapport sur la gestion d’un haut cadre d’INITE aurait été demandé dans l’urgence à la Cour des Comptes il s’agirait du patron du Centre national des Equipements, Jude Celestin, un proche du chef de l’Etat.

Toutes ces remises en questions permanentes, ces conflits internes en plus d’affaiblir la candidature de Jaques Édouard Aexis, fragilisent INITE qui malgré son nom semble manquer essentiellement d’unité. La plateforme INITE peut-elle dans un dernier volte face changer encore de candidat sans perdre le peu de crédibilité qui lui reste? Il serait peut-être temps que ces politiciens respectent la ligne du parti ou quitte la plateforme avant que celle-ci, au rythme ou vont les choses, n’implose sans bénéfice pour personne.

PI/ HaïtiLibre

 

Wyclef Jeannel Jean démissionne de Yéle Haïti
HAITI LIBRE – 05/08/2010 11:57:38

Haïti - Politique : Wyclef Jeannel Jean démissionne de Yéle Haïti

Une note du  bureau des communications de Wyclef Jeannel Jean, en Haïti, informe que Wycle arrivera en Haïti, ce jeudi 5 août 2010 à bord de son jet privé aux environ de 13:30. Il est précisé dans cette note qu’ayant un agenda très chargé dans l’après-midi, Wyclef ne sera pas en mesure de faire des déclarations publiques. Dans la soirée, Wyclef Jean participera pendant 30 minutes au « Larry King live » sur CNN, l’une des émissions de télévision les plus populaires aux USA.

Vendredi, Jean devrait s’adresser à la nation, qui attend avec impatience une clarification sur ses intentions politiques.

Notons que Wyclef Jean a indiqué dans un autre communiqué qu’il avait démissionné de la présidence de Yéle Haïti et que sa démission entrait en vigueur ce jeudi 5 août. Il a précisé que sa démission ne changeait rien à son engagement envers Haïti ajoutant «une chose est certaine je me concentre sur l’aide d’Haïti».

Les raisons ne cette démission ne sont pas connus et peuvent prêter à de nombreuses interprétations dans lesquelles nous ne nous engagerons pas. La couverture médiatique alimentée par une surenchère quotidienne de rumeurs sur ce que dira ou ne dira pas Wyclef Jean étant déjà suffisante pour entretenir la confusion.

 

La diplomatie haïtienne en question ?

Par Roody Edmé*
Spécial pour AlterPresse / jeudi 5 août 2010

Le président dominicain Leonel Fernandez était ce weekend dans nos murs pour relancer les travaux de la Commission mixte Haitiano-Dominicaine. La conjoncture actuelle s’y prête bien à de telles assises. Quand on songe à la nouvelle dynamique qui caractérise les relations entre les deux pays au lendemain de la manifestation sans précédent de solidarité de l’Etat dominicain vis-à-vis des malheurs qui frappèrent le pays le 12 janvier dernier.

Dans la foulée, le président dominicain posa la première pierre d’un campus universitaire à Limonade, dans le Nord d’Haïti. Un geste symbolique qui par-delà son aspect de support fraternel nous rappelle que la république voisine est devenue pour la jeunesse haïtienne, une terre de « refuge » académique. Notre Université aujourd’hui délabrée est devenue la rampe de lancement de toutes les contestations sociales et politiques, faute de mieux, de pouvoir offrir les outils de résolution de nos problèmes les plus récurrents. Livrée à elle-même dans une autonomie factice, sans les moyens réels d’une telle politique, elle tourne à vide ! Ce qui met en péril l’avenir de notre pays et celle d’une jeunesse avide de savoir et de désir d’avenir.

Une chose mérite cependant d’être retenue, c’est la position des organisations sociales engagées des deux côtés de la frontière qui souhaitent que cette Commission mixte tire les conséquences de l’échec de la précédente. Leurs propositions comportent deux volets : un premier purement programmatique portant sur des questions d’intérêt commun aux deux peuples, entre autres la prévention des catastrophes et les réponses y afférentes, la question migratoire et ses aspects irritants. Et un second volet, l’opérationnalité effective d’une Commission aussi stratégique pour nos deux peuples. Les travaux de la dite Commission devront trouver racine dans l’humus du réel que confronte nos deux pays.

Il n’est pas question donc qu’elle soit une comète qui fasse long feu et qui réapparaitrait, comme on dit chez nous, « chaque Saint Sylvestre ». Au contraire, elle devra saisir le momentum actuel pour changer la donne des relations aussi passionnées que heurtées entre les deux sociétés.

La diplomatie haïtienne doit se faire pro-active et saisir les multiples opportunités qui se présentent dans les relations Sud-Sud qui peuvent, dans le sens de nos intérêts bien compris, faire la différence.

Une coopération énergétique s’annonce pour le moins fructueuse avec le Brésil. Et sur le plan sportif une délégation de très jeunes footballeurs haïtiens s’apprête à séjourner là-bas pendant deux ans en résidence d’études dans les meilleurs centres de football de ce pays, et ce n’est pas peu dire. Cela ne doit pas demeurer l’initiative heureuse mais fortuite d’un ministre, mais participer d’une coopération sur le long terme. Il y a moyen de faire plus et d’amplifier ces contacts, pour en tirer le meilleur dans le sens de la refondation, si nous voulons aller au-delà du slogan. L’idée maitresse serait une approche plus intégrée de nos relations avec ces divers pays dans une diplomatie haïtienne qui aurait sa propre doctrine et ce, sur plusieurs années.

Les présidents dominicain et vénézuélien citent souvent Pétion et Bolivar comme les précurseurs de cette diplomatie émancipatrice des Amériques. Nous autres haïtiens avons besoin de renouer avec certaines légitimes ambitions qui correspondent à notre passé. Pour cela, il faut retrouver ce vouloir vivre ensemble consacré dans notre devise nationale, mais qui a du mal à s’incarner dans notre quotidien de peuple. Le premier mandataire dominicain a salué les premiers vagissements d’un nouvel entreprenariat dominicain bien décidé à participer à la refondation économique d’Haïti.

Il faudra bien qu’un jour les hommes d’affaires de ce pays, avec l’appui politique de notre diplomatie, puissent envisager de se projeter sur le marché caribéen.

Ce weekend, Radio France Internationale annonçait que l’Algérie avait atteint l’autosuffisance céréalière. Et que ce pays se préparait dans les prochains mois à être exportateur de blé dur et tendre.

Ces résultats sont le produit de politiques publiques conséquentes qui pourraient inspirer ce gouvernement et les groupes qui se préparent à le succéder.

On attend d’entrer dans le vif de la campagne électorale pour sonder les intentions de tous ceux qui veulent « servir » ce pays. On annonce une foule de candidats, parmi les plus atypiques.

On attend surtout des débats de fond qui devront l’emporter, d’un côté, sur le besoin « quasi-infantile et narcissique des uns d’être aimés et de séduire », et sur celui, de « la répétition compulsive des expériences d’opposition » de certains autres.

Quoiqu’il en soit, des chantiers pharaoniques attendent nos élites politique et économique. Mais gare à la tour de Babel !

*Éducateur, éditorialiste

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :