L’ESSENTIEL DE L;ACTUALITE

12 Août

Augmentation graduelle de l’insécurité liée à la reconstitution des gangs

P-au-P, 11 août 2010 [AlterPresse] — « La violence a augmenté graduellement dans la région métropolitaine de Port-au-Prince, après le tremblement de terre du 12 janvier 2010 ».

C’est le constat que dresse la commission épiscopale nationale Justice et Paix (Jilap) de l’église catholique romaine dans la version finale de son trente-cinquième rapport, publiée le dimanche 8 août 2010, à Port-au-Prince, et dont AlterPresse a pris connaissance.

Le rapport intitulé « violence dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince » couvre la période allant d’avril à juin 2010.

« Cette violence concerne aussi bien les assassinats, la justice populaire ou expéditive et la violence dans le trafic routier », détaille le père belge Jan Hanssens, directeur de la commission, dans une lettre ouverte adressée, en couverture du rapport, aux autorités judiciaires et policières du pays.

Le rapport relève aussi que, « dans la même période, la population est victime de l’insécurité dans les camps et dans les rues, ainsi que de menaces proférées avec des armes, de viol et de vol ».

« Il faut mentionner également la violence résultant des omissions des autorités qui négligent une bonne planification pour protéger la population correctement contre les mauvaises conditions de vie consécutives au tremblement de terre », dénonce le prêtre.

La commission épiscopale nationale Justice et Paix révèle avoir enregistré 103 (cent trois) cas de mort violente, au mois de juin 2010. Surtout la violence par balles a augmenté, souligne le rapport.

60% des cas de mort violente sont dus à l’utilisation d’armes à feu, note le rapport de Jilap.

Le rapport établit un lien entre cette remontée de violence et la reconstitution des gangs, dans plusieurs endroits de la capitale, par des bandits dangereux qui ont réussi à s’évader de prison à la faveur du séisme du 12 janvier 2010.

Au point, explique-t-il, où leur influence se fait sentir grandement dans la sphère de l’activité socioéconomique, mais surtout concernant des gens qui effectuent des transactions bancaires dans la zone métropolitaine de la capitale.

Des opérations ont été menées par les forces de l’ordre pour traquer les bandits, avec des résultats mitigés, déplore le rapport.

 

Contestations des candidatures de Jude Célestin, Wyclef Jean et Jacques Edouard Alexis
HAITI LIBRE – 10/08/2010 20:25:49

Haïti - Élections : Contestations des candidatures de Jude Célestin, Wyclef Jean et Jacques Edouard Alexis Nous venons d’apprendre que des contestations ont été introduite à l’encontre de plusieurs candidats dont Jude Célestin (plateforme présidentielle INITE), Wyclef Jean (Viv Ansanm) et Jacques Edouard Alexis (parti Mobilisation pour le Progrès d’Haïti (MPH).
Le Conseil Electoral Provisoire (CEP) informe que la liste des candidats agrées devrait être publiée après analyse des dossiers et des contestations le 17 août suivant le calendrier électoral publié. Le CEP a rappelé mardi aux partis, groupements et regroupements de partis concernés que le tirage au sort pour l’attribution d’un numéro de campagne aux partis politiques récemment agrées aura lieu ce jeudi 12 août à Port-au-Prince. Les partis, groupements et regroupements concernés sont priés de désigner un représentant en vue de participer à cet exercice qui aura lieu au siège social du CEP à Pétion-Ville.
Rappelons que le CEP avait été accusé en décembre dernier d’avoir truqué, au profit de la plateforme présidentielle INITE, un tirage au sort pour l’attribution d’un numéro dans le cadre des législatives reportées du 28 février dernier. Les délégués avaient dénoncé l’octroi frauduleux au parti officiel du No 1, le même numéro que ce même parti avait obtenu lors des élections générales du 7 fevrier 2006. Une preuve selon eux, de la partialité et de la dépendance au Gouvernement du CEP.
La publication de la liste des candidats agréés sera connue le 17 août.

 

RADIO METROPOLE / Mercredi, 11 août 2010 08:17

Les candidatures de 9 personnalités sont contestées

A partir de ce mercredi 11 août les autorités électorales entameront l’analyse des dossiers de contestation des candidatures. Au terme de cette étape le 17 août, les noms des candidats habilités à participer aux joutes seront communiqués.
La période consacrée à la contestation des candidatures a pris fin hier soir. Des dossiers de contestations ont été soumis à la direction des opérations électorales à l’encontre de 9 candidats. Le citoyen Baptiste Luckner a lui seul a contesté les candidatures de 8 personnalités. Il estime que Wyclef Jean, Kesler Dalmacy, Lavarice Gaudin et Michel Martelly ne résident pas en Haïti comme l’exige la loi électorale. De plus il soutient que les ex comptables des deniers publics Lesly Voltaire, Jacques Edouard Alexis, Jude Célestin et Yvon Neptune n’ont pas soumis de certificats de décharge.
Dans le même temps, la candidature de Bertin Jean est contestée au sein de sa formation le Parti Socialiste Haïti (PSH). Le secrétaire général du PSH, Pierre Gaston Garnier, fait remarquer qu’il est la seule personnalité habilitée à accorder la bannière du parti.
Les candidats eux même se sont abstenus de contester leurs concurrents. La candidate du RDNP, Myrlande Manigat, fait remarquer que les dossiers des candidats ne sont pas publiés ce qui réduit les possibilités de contester des candidatures.
Myrlande Manigat et Charles Henry Baker (Respe) ne contestent aucun candidat. Le chef de file de Respè affirme que le CEP devra trancher sur les cas des personnalités ayant résidé à l’étranger ou n’ayant pas obtenu décharge de leurs fonctions. Il s’est gardé de faire des contestations qui éventuellement ne seraient pas prises en compte par les conseillers électoraux.

 

RADIO METROPOLE / Mercredi, 11 août 2010 10:49

La CNSA lance l’alerte à la crise alimentaire en Haïti

La Coordination Nationale de la Sécurité Alimentaire (CNSA) tire la sonnette d’alarme face au risque de crise alimentaire durant la période fin août début septembre.
Dans un rapport rendu public cette semaine, les responsable de la CNSA estiment que es conséquences de la saison cyclonique risquent d’aggraver la situation humanitaire alarmante que connait le pays actuellement.
« L’insécurité alimentaire sévère que connaissent actuellement environ 2 millions de personnes dans le pays risque de se dégrader en cas de catastrophe naturelle. Les conditions d’existence précaires des personnes vivant sous des tentes, dans des abris provisoires (1.2 millions, soit 16 % de la population), pourraient aussi empirer. » Indique le document.
La CNSA recommande au Gouvernement et à tous les autres acteurs concernés d’accélérer et de renforcer les actions en cours et de développer la préparation de la gestion des désastres. En outre, la CNSA appelle le gouvernement à mettre en place une structure permanente pour s’occuper des « achats locaux ».
Notons que le rapport préliminaire d’une récente enquête nutritionnelle conduite par le Ministère `de la Santé et de la Population (MSPP), en partenariat avec l’UNICEF et d’autres organisations, révèle qu’une crise nutritionnelle a été évitée à la suite du séisme en dépit de la situation difficile qui sévit actuellement en Haïti.

 

Haïti – Social : Désaccord sur une note, violente manifestation
HAITI LIBRE – 11/08/2010 07:02:22

Haïti - Social : Désaccord sur une note, violente manifestation

Mardi 10 aout, violente manifestation d’étudiants, jets de pierres et barricades enflammées dans la zone de la Faculté d’Ethnologie de l’Université d’Etat d’Haïti (UEA) au cœur de la capitale ou la fièvre de la contestation s’est rapidement répandu au Champs de Mars.
Tout a commencé par un désaccord entre le professeur Jean Yves Blot et l’étudiant Fred Williamson Eliacin, qui protestait pour une note octroyée qu’il considérait injuste. Selon ses camarades témoins de la scène, la discussion était animée sans plus, quand soudain le professeur a répliqué en frappant l’étudiant.
Des étudiants témoins de la scène ont voulu protester, ils ont été inscrit sur une liste afin d’être sanctionnés par le Décanat de la Faculté ont rapporté des étudiants très en colère qui ont quitté la faculté pour protester contre des sanctions jugées abusives du décanat de la faculté.
À l’extérieur, très rapidement la situation a dégénéré passant de protestations à manifestation, barricades de pneus et jet de pierres. Les étudiants plaident en faveur du respect des règlements intérieurs de la faculté, ils réclament le retrait des noms des étudiants sur la liste et que des sanctions soient prises contre le professeur qui a frappé leur camarade.

 

Haiti. Deux individus lynchés pour sorcellerie présumée

Par CCN/AHP – 11.08.2010 l 09h02

Port-de-Paix. Mercredi 11 août 2010. CCN/AHP. Des habitants de Saint-Louis du Nord ont lynché tôt ce mardi deux individus accusés de sorcellerie.

Leurs corps ont ensuite été brulés au cimetière de la ville.
Plusieurs habitants rapportent que ces individus avaient l’habitude de tuer des personnes notamment des enfants pour ensuite utiliser leurs cœurs au cours de sacrifices qui leur permettraient de gagner à la loterie.
Ils ont été capturés alors qu’ils tentaient d’enlever ce mardi deux enfants qui jouaient aux billes.
Le week-end dernier, une dame a été retrouvée morte dans le cimetière de la ville et son cœur n’aurait pas été retrouvé.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :