ACTUALITES

23 Août

  Après les appels au calme, Wyclef fait appel à la justice
HAITI LIBRE – 22/08/2010 12:19:17

Haïti - Élections : Après les appels au calme, Wyclef fait appel à la justice

Dans un communiqué, samedi Wyclef Jean avait indiqué qu’il acceptait la décision du Conseil électoral et appelé ses partisans au calme. Il avait alors précisé que le Conseil avait estimé qu’il n’était pas un résident de Haïti. « Bien que je ne sois pas d’accord avec la décision (du Conseil), j’accepte respectueusement la décision finale de la commission et j’exhorte mes partisans à faire de même »

Volte face de Wyclef Jean, il annonce, ce dimanche sur Twitter qu’il va faire appel du rejet de sa candidature à la présidence, par les autorités électorales d’Haïti estimant qu’il répondait à tous les critères d’admissibilité.

Message sur le compte Twitter de Wyclef Jean
« Tomorrow our Lawyers are appealing the decision of the CEP. We have met all the requirements set by the laws. And the law must be Respected » (Demain nos avocats feront appel de la décision du CEP. Nous remplissions toutes les conditions fixées par la loi. Et la loi doit être respectée)

Dans un entretien accordé à l’Associated Press à son domicile de Croix-des-Bouquets, l’ex-chanteur des Fugees a précisé avoir un document «qui montre que tout est correct». Et d’ajouter que lui et son entourage ont «le sentiment que ce qui se passe ici a tout à voir avec la politique haïtienne».

Difficile de comprendre cette tentative d’appel de la part de ses avocats l’article 191 de la loi électorale haïtienne est pourtant on ne peut plus claire sur ce sujet :

Article 191: Les décisions du Bureau du Contentieux Electoral National (BCEN) sont définitives et ne sont susceptibles d’aucun recours.

Rien n’interdit à un candidat de faire un recours légal, ce ne sera pas la première fois dans l’histoire que de tels recours sont fait, mais jamais aucun de ces recours n’a pu modifier une décision du BCEN (cf. article 191).

 

Haïti – CIRH : l’ONU n’a pas les fonds pour ses 220 millions de projets
HAITI LIBRE – 22/08/2010 09:24:44

Haïti - CIRH : l’ONU n’a pas les fonds pour ses 220 millions de projets

Rebeca Grynspan, Sous-Secrétaire générale des Nations Unies et du développement (PNUD) Administrateur associé, qui a représenté l’ONU lors de la réunion de la Commission Intérimaire pour la Reconstruction d’Haïti (CIRH) a déclaré au sortir de cette Commission « La réunion a été un succès remarquable » (?). La CIRH a approuvé entre autres 5 projets importants pour l’ONU pour un montant de 220 millions de dollars.

  • Projet 1 – Alimentation scolaire, couvrir les besoins de 1,5 million d’enfants qui vont à l’école dès la rentrée.
  • Projet 2 – Le second a été dans le domaine de la santé, un programme très important proposé par le FNUAP.
  • Projet 3 – Le troisième présenté par la FAO pour la dépendance alimentaire des petits agriculteurs en Haïti.
  • Projet 4 – La création d’emplois (cash for work) un programme conjoint du PNUD, l’OIM, et le PAM.
  • Projet 5 – L’enlèvement des gravats dans les quartiers qui est très important et a reçu beaucoup d’attention.

Mais comment croire ce «succès remarquable» dont ont nous parle alors que sur la table concernant ces 220 millions de projets important, seulement 7.7% de ce montant existe réellement. Approuver des projets sans argent n’est sans doute qu’un étape, mais lorsque l’on sait que le financement de ces projets important rdépend des promesses des pays donateurs et compte tenu du peu d’engagements (décaissements) confirmés depuis 7 mois, on est en droit de se demander si le financement de tels projets par des promesses, aboutira finalement à des réalités au delà des effets d’annonces.

Concernant la réalité de ces 220 millions de dollars La Sous-secrétaire à déclarée « nous avons besoin pour la prochaine année pour mettre en œuvre ces projets. De ces 220 millions, seulement $ 17 millions de dollars (7.7%) sont en place parce […] donc, nous devons aller mobiliser les ressources pour le reste. Nous espérons qu’avec le soutien de la Commission […] nous serons en mesure de mobiliser des donateurs qui se sont engagé le 31 Mars pour la reconstruction d’Haïti »

Pour être précis voici la situation réelle au sortir de la CIRH (17 août dernier) sur ces 220 millions, au delà des effets d’annonces :

Projet 1 – Il manque 73% des fonds
Projet 2 – Il manque 52% des fonds
Projet 3 – Il manque 100% des fonds
Projet 4 – Il manque 100% des fonds
Projet 5 – Il manque 100% des fonds

Total : 17 millions réel, plus de 200 millions qui reste à trouver.

Les donateurs devant éventuellement combler ces projets ne sont pas identifiés. Il reste beaucoup à faire pour qu’au delà des belles annonces, ces projet présenté par l’ONU deviennent une réalité. Ce n’est certainement pas avec des promesses que l’on va reconstruire Haïti, comme ce n’est pas en nous faisant croire que la reconstruction avance alors que les fonds ne sont pas là, que cela va nous rassurer sur le sérieux de la communauté internationale.

 

HAITI EN FINALE CONTRE LA BOLIVIE

(FIFA.com) Dimanche 22 août 2010
 

En s’imposant 2:0 devant Singapour ce dimanche, Haïti a validé son billet pour la grande finale du Tournoi Olympique de Football Garçons, qui aura lieu mercredi prochain. Les Caribéens y retrouveront la Bolivie, vainqueur du Monténégro (3:1) dans l’autre affiche de la journée. De leur côté, les deux finalistes malheureux ont rendez-vous le même jour pour disputer le match pour la troisième place.

Le match du jour
Singapour 0:2 Haïti
Buts : Jean Bonhomme (38′), Daniel Gedeon (80′) pour Haïti

Goalkeeper of Haiti, Jeff Petit Frere is congratulated after their win               Daniel Gedeon of Haiti celebrates scoring a penalty during the semi final

Malgré le bruyant soutien de ses nombreux supporters, Singapour subit d’entrée de jeu la loi d’Haïti. Très adroits en contre, les insulaires sont les premiers à se montrer dangereux, sur une frappe de Bertrand Vilgrain, bien captée par le gardien. Les locaux doivent quant à eux patienter jusqu’au milieu de la première période avant de se procurer leur première occasion : une tête plongeante au ras du poteau, signée Illyas Lee. Quelques minutes plus tard, les Young Lions laissent passer une belle opportunité de prendre l’avantage mais Brandon Koh, idéalement servi sur un centre en retrait de Jonathan Tan, expédie sa reprise de la tête au-dessus de la transversale.

A l’autre bout du terrain, Carlos Gluce se présente seul devant le but singapourien mais l’attaquant haïtien tire directement sur le dernier rempart adverse. Pour les insulaires, la délivrance intervient quelques instants avant le repos. Le gardien de Singapour se détend habilement pour détourner une frappe parfaitement dosée de Vilgrain mais Jean Bonhomme est le plus prompt à réagir pour glisser le ballon au fond des filets.

Les locaux se lancent alors dans un pressing tout terrain pour tenter de recoller au score. Malheureusement pour eux, leur attaquant vedette Muhaimin Suhaimi peine à se sortir du marquage et les occasions de but se font rares. Dans les derniers moments de la partie, les Singapouriens se ruent littéralement à l’attaque mais la défense haïtienne garde son sang-froid et repousse inlassablement les assauts adverses. Dans la dernière minute du temps réglementaire, Sandino Saint Jean est déséquilibré dans la surface de réparation. Le capitaine Daniel Gedeon s’avance et exécute la sentence. A la surprise générale, Haïti l’emporte 2:0.

L’autre rencontre
Bolivie 3:1 Monténégro

Buts : Jorge Sabja (5′), Rodrigo Mejido (56′), Luis Banegas (60′) pour la Bolivie ; Aleksandar Boljevic (26′) pour le Monténégro

Donnée grande favorite du tournoi, la Bolivie passait son premier véritable teste en affrontant une équipe du Monténégro connue pour sa solidité. Les Sud-américains n’ont eu besoin que de cinq minutes pour trouver la faille par Jorge Sabja mais, après avoir laissé passer l’orage, les Européens ont pu égaliser sur une frappe d’Aleksandar Boljevic. Les Boliviens ont fait la différence en deuxième période, grâce à Rodrigo Mejido et Luis Banegas, pour la plus grande joie de leurs supporters.

Les protégés de Douglas Cuenca entament le match sur les chapeaux de roues et ouvrent logiquement le score sur une frappe de Sabja sous la barre. Dès le coup d’envoi, les Boliviens confisquent littéralement le ballon et multiplient les appels dans la surface monténégrine. Loin de se résigner à la défaite, les Européens se montrent eux aussi dangereux, en contre. A la 26ème minute, Boljevic évite la sortie du gardien et glisse le ballon au fond des buts vides. La deuxième mi-temps reprend sur le même rythme. Peu avant l’heure de jeu, les Sud-américains sont récompensés de leurs efforts lorsque Mejido redonne l’avantage aux siens en profitant d’un ballon mal dégagé par la défense. Quatre minutes plus tard, Banegas scelle définitivement le score au terme d’un superbe raid en solitaire.

Le but du jour
Après une entrée en jeu réussie lors de la première sortie de la Bolivie, Banegas a une fois de plus fait étalage de ses talents de finisseur en demi-finale. Le jeune attaquant récupèré le ballon au milieu du terrain, élimine son défenseur et trompe le gardien monténégrin d’une magnifique frappe à ras de terre pour inscrire le plus beau but de cette journée.

Le chiffre
1
. La Bolivie a encaissé son premier but depuis le début de la compétition.

Entendu…
"C’est une victoire importante pour nous. Nous espérons que ce succès a rednu le sourire à nos concitoyens." – Pierre Sonche, sélectionneur d’Haïti

 

Haïti – Élections : Le jour d’après
HAITI LIBRE – 21/08/2010 16:30:52

Haïti - Élections : Le jour d’après

Après une longue journée de vendredi pleine de rumeurs à propos de la liste des candidats, et un éventuel nouveau report de sa publication, la liste des candidats agrées à finalement été dévoilée dans la soirée de vendredi, elle comportait 19 noms, sur les 34 dossiers déposés. !9 noms dont l’un sera le prochain Président d’Haẗii. Parmi les candidatures rejetées celle de Wyclef Jean.

Dans la foulée de la publication des résultats, Wyclef Jean avait pris acte dans un communiqué laconique, du rejet de sa candidature « Bien que je désapprouve cette décision, j’accepte avec respect la décision finale du Conseil Électoral Provisoire (CEP) et j’enjoins mes partisans à faire de même ».

Le rejet de la candidature du chanteur à la présidence d’Haïti de Wyclef Jean causait ce samedi, dans certains quartiers de Port-au-Prince le mécontentement de quelques habitants. Toutefois malgré quelques tensions palpables ici ou là, l’atmopshère était relativement calme dans la capitale. La présence des policiers haïtiens et des Casques bleus devant les bureaux du Conseil électoral provisoire (CEP) était toutefois encore bien visible, signe des craintes de débordements.

La Mission de l’ONU, qui dispose de quelque 13.000 soldats et policiers, assistés de 2.000 civils, a lancé un appel au calme aux candidats et aux partis dans un communiqué publié ce samedi à Port-au-Prince « la Minustah appelle les candidats et les partis politiques participant aux élections présidentielles et législatives à respecter les lois et plus précisément la Loi électorale et à promouvoir auprès de leurs membres les valeurs qui permettront à ces élections d’être conduites avec la plus grande sérénité et le respect pour les électeurs »

La Minustah a en outre réitéré son « soutien en termes d’assistance technique, de sécurité et de logistique » pour l’organisation des élections présidentielles et législatives du 28 novembre.

Emmanuel Wesner un ancien parlementaire s’exprimant au sujet du rejet de la candidature de Wyclef a déclaré « il [wyclef] représentait une menace pour le candidat du pouvoir mais plus largement aussi, une menace pour toute la classe politique parce que sa candidature avait suscité beaucoup de réactions de la part de la population ».

De son côté, Franz Voltaire, dont le frère Leslie sera candidat à la présidence, craint les conséquences négatives de l’absence du musicien. « Ça risque de tomber à plat, déplore-t-il. Wyclef a une clientèle politique qui allait entre 21 ans et 30 ans. Alors ces gens, est-ce qu’ils vont voter? »

Dans la banlieue de Piéton-Ville, ce samedi, quelques dizaines de bénévoles portant le T-shirt bleu de l’organisation caritative Yéle Haïti co-fondé par Wyclef Jean qui a démissionné du poste de Président de cette organisation, travaillaient à déblayer les rues. Interrogés sur le rejet de la candidature de Wyclef Jean ils ont répondu: « On a commencé à faire ce travail et même s’il n’est plus candidat, on continue à travailler ».

 

Un de ces candidats sera le prochain Président
HAITI LIBRE – 21/08/2010 09:34:26

Haïti - Élections 2010 : Un de ces candidats sera le prochain Président

Attendue mardi 17 août, reportée à vendredi, la liste des candidats aux Présidentielle a finalement été publiée dans la soirée du vendredi 20 août 2010, après 2 autres heures de retard sans explication. 2 heures de tension tant au siège du Conseil Électoral Prrovisoire (CEP) que dans tout le pays ou les spéculations et les rumeurs alimentaient une population sur les nerfs depuis une semaine, en particulier les partisans de Wyclef Jean dont la candidature n’a finalement pas été acceptée. Wyclef Jean à fait une intervention sur les ondes des radios hier soir, peu avant la publication de la liste, appelant ses partisans au calme quelque soit le résultat et leur demandant de rester mobilisé. On nous a signalé quelques manifestations de partisans et quelques coups de feu auraient été entendu en ville.

Nous connaissons maintenant, au-delà de toutes rumeurs, la liste officielle des candidats qui vont maintenant se lancer dans la campagne électorale. L’un d’entre-eux sera le prochain Président d’Haïti :

Liste des candidats officiels à la présidence d’Haïti :

Axan Delson Abellard, parti Konbit Nasyonal pour Devlopman (KNDA)
Jacques-Edouard Alexis, Mobilisation pour le Progrès d’Haïti (MPH)
Jean-Hector Anacacis, Mouvement Démocratique de la Jeunesse Haïtienne (MODEJHA)
Charles Henry Baker, Respè (Regwoupman sitwayen pou espwa)
Dr. Josette Bijou, Indépendante
Dr. Gérard Blot, Platfòm 16 Désanm
Me. Jean Henry Céant, parti Renmen Ayiti
Jude Célestin, INITE
Eric Smarcki Charles, PRNH
Yves Christallin, Oganizasyon Lavni (LAVNI)
Wilson Jeudy, regroupement de partis Fòs 2010
Jean Chavannes Jeune, parti Alliance chrétienne citoyenne pour la reconstruction d’Haïti (ACCRHA)
Léon Jeune, Parti Konbit Liberation Ekonomik (KLE)
Génard Joseph, Groupement Solidarité
Garaudy Laguerre, Mouvman Wozo
Mirlande Hyppolite Manigat, parti Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP)
Michel Joseph Martelly, parti Repons peyizan
Yvon Neptune, parti Ayisyen pou Ayiti
Leslie Voltaire, Plateforme Ansanm Nou Fo

Les candidats agréés vont à partir de maintenant commencer à préparer leur campagne électorale qui, comme les précédentes, et peut être plus que les précédentes compte-tenu de la situation sociale post-séisme, s’annonce déjà comme agitée et délicate, les attentes de la population étant d’autant plus importante.

Le 28 novembre prochain la population décidera par son vote, ultime verdict. de son choix du (ou de la) futur(e) Président(e).

1er août-29 septembre : opération de vérification des listes électorales
18 septembre -26 novembre : campagne de sensibilisation
13-25 octobre : révision liste des MBV
27 octobre- 26 novembre : période de campagne électorale
29 octobre : affichage de la liste électorale partielle (LEP)
28 novembre : premier tour des élections présidentielles et législatives
7 décembre : résultats préliminaires
8-10 décembre : période de contestation des résultats
11-15 décembre : traitement des contestations
20 décembre : résultats finaux du premier tour

Le défit qui attends le prochain Président sera énorme, il aura besoin de tout le soutien tant au niveau nationale qu’international pour conduire le pays sur la voie de la reconstruction.

 

L’ONU appelle les haïtiens au calme, au lendemain du "carnet" du CEP

Invisible depuis son exclusion de la course électorale, Wyclef Jean serait "abasourdi" par la décision du CEP, selon ses partisans de la Croix-des-Bouquets qui menacent de ne pas participer aux élections

Radio Kiskeya / samedi 21 août 2010,

La Mission de stabilisation de l’ONU (MINUSTAH) a exhorté samedi les acteurs politiques et la population haïtienne et à respecter la loi électorale au lendemain de la publication de la liste définitive des candidats autorisés à participer aux présidentielles de novembre, étape marquée par la mise à l’écart de la vedette internationale du hip-hop, Wyclef Jean.

"La MINUSTAH appelle les candidats et les partis politiques participant aux élections présidentielles et législatives à respecter la Loi électorale et à promouvoir chez leurs membres les valeurs qui permettront à ces élections de se dérouler dans la plus grande sérénité et le respect des électeurs", indique un communiqué rendu public à Port-au-Prince.

Saluant l’annonce officielle du Conseil électoral provisoire (CEP), qui a mis fin vendredi soir à plusieurs jours de suspense, la force onusienne se déclare déterminée à "aider à garantir que ces élections soient libres, transparentes et justes".

La MINUSTAH doit apporter une assistance technique, logistique et sécuritaire au processus électoral tandis qu’une mission conjointe de l’OEA et de la CARICOM sera chargée de l’observation des différentes étapes conduisant aux élections présidentielles et législatives du 28 novembre jusqu’à la proclamation des résultats du second tour.

Wyclef Jean, dont le dossier de candidature n’était pas conforme à la constitution qui exigeait de lui cinq années consécutives de résidence en Haïti, ne fait pas partie des 19 aspirants qui se lanceront à la conquête du fauteuil présidentiel à partir du 27 octobre, date d’ouverture de la campagne électorale.

La situation est pareille pour les 14 autres concurrents exclus de la compétition.

"Le choc est total pour notre parti et notre groupe", a affirmé le célèbre rappeur sur la chaîne américaine CNN après avoir appelé ses partisans à respecter le verdict du CEP tout en exprimant son désaccord avec l’organisme électoral.

Quelques dizaines de personnes acquises à sa cause ont manifesté contre l’éviction de leur "héros" samedi après-midi à la Croix-des-Bouquets (environ 40 km au nord-est de la capitale), commune natale de Jean. "Nous n’irons pas voter si Wyclef n’est pas dans la course", scandaient les protestataires devant la résidence supposée de l’artiste qui ne s’y trouvait pas alors qu’il devait tenir une conférence de presse.

Interrogé par l’AFP, un "voisin" de l’ancien leader des Fugees soutient l’avoir vu samedi matin en larmes parce qu’il ne trouvait "aucune explication à son exclusion".

En prévision d’éventuelles réactions violentes des partisans des candidats évincés, les casques bleus et les unités anti-émeutes de la Police Nationale ont été déployés dans certaines zones sensibles de la capitale, notamment autour des bureaux du Conseil électoral à Pétion-Ville (est) et à Delmas (nord-est).

Cependant, depuis la publication de la fameuse liste aucun incident n’a été signalé.

Vilipendée par une partie de l’opposition qui lui reproche son "alignement total sur la Présidence", l’institution électorale a décidé de mettre en veilleuse la constitution en donnant son feu vert à la candidature de plusieurs anciens hauts responsables de l’Etat qui ne disposaient pas d’un certificat de décharge prouvant la régularité de leur gestion.

La tonalité politique des procédures d’analyse et méthodes de sélection des conseillers électoraux ne passe pas non plus inaperçue dans l’opinion publique. Environ une dizaine des 19 candidats admis sont issus directement du cercle intime du Président René Préval ou de Fanmi Lavalas, même si le parti de Jean-Bertrand Aristide est officiellement écarté du processus électoral et cherche à obtenir le départ anticipé du chef de l’Etat.

Le 28 novembre, lors des premières élections qu’Haïti organisera depuis le séisme dévastateur du 12 janvier ayant fait 300.000 morts, les électeurs se rendront aux urnes en vue de désigner, outre le successeur de Préval, 11 Sénateurs et 99 Députés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :