ACTUALITES

26 Août

"Menacé de mort", le candidat Jean Henry Céant pointe du doigt le chef de l’Etat

René Préval est décrit comme un "assoiffé de pouvoir" par le représentant de "Renmen Ayiti" qui annonce aussi une action en justice contre le CEP "domestiqué", au lendemain de la publication très controversée de la liste des candidats agréés

Radio Kiskeya / mardi 24 août 2010

Le notaire Jean Henry Céant, l’un des 19 candidats admis aux prochaines présidentielles, a dénoncé mardi l’implication présumée du Président René Préval dans des menaces de mort visant sa personne et l’instrumentalisation du Conseil électoral provisoire par le pouvoir en vue de l’organisation d’élections officielles.

"Le Président Préval est prêt à tout, sans exception, pour garder le pouvoir", a déclaré au micro de Radio Kiskeya le candidat de "Renmen Ayiti" qui a fait état de menaces de mort et manœuvres d’intimidation orchestrées contre lui à travers des appels téléphoniques anonymes reçus ces derniers jours.

M. Céant, qui affirme qu’il n’entend point capituler devant les machinations dont il serait la cible, dit "avoir reçu suffisamment du pays pour se mettre totalement à son service" et se propose de lutter contre "l’inacceptable" incarné aujourd’hui par un chef d’Etat vorace.

Il en a profité pour mettre en relief la présence dans la course d’une multiplicité de candidats du pouvoir qui traduirait la volonté du chef de l’Exécutif de s’assurer la victoire à travers l’un ou l’autre de ses "satellites".

S’en prenant au Conseil électoral suite à son "carnet" controversé, le représentant de Renmen Ayiti, également vice-président de l’organisation sociopolitique "Aimer Haïti", dénonce la soumission totale de l’institution électorale à l’Exécutif et annonce une action en justice contre le mode de sélection partial des aspirants à la présidence.

"Le CEP est littéralement instrumentalisé par le Président Préval qui dispose d’un outil pour désigner lui-même son successeur", s’est indigné Me Jean Henry Céant en guise de réaction à la décision de l’organisme électoral d’écarter pour des motifs constitutionnels certaines candidatures tout en retenant d’autres au mépris total de la charte fondamentale.

Le candidat n’a pas voulu divulguer sa stratégie de contre-offensive par crainte, dit-il, de fournir des munitions à des coquins, et s’est donc gardé de révéler par-devant quelle instance judiciaire il entend porter la cause des ex-prétendants éliminés de la course de manière arbitraire.

Citant particulièrement le cas de Wyclef Jean, le rappeur international mis à l’écart en raison du fait qu’il n’avait pas cinq années de résidence consécutives en Haïti, le notaire Céant accuse dans le même temps le CEP d’avoir, en violation de la constitution et de la loi électorale, autorisé les candidatures d’anciens commis de l’Etat n’ayant pas reçu décharge de leur gestion.

Sans le nommer, il souligne le cas d’Yves Cristalin, candidat à la présidence sous la bannière de "Oganizasyon Lavni", alors qu’il occupe aujourd’hui encore son poste de ministre des affaires sociales et, à ce titre, continue d’ordonner des dépenses publiques et d’engager l’Etat haïtien.

Enfin, Jean Henry Céant, volontiers partisan d’une "dynamique d’harmonisation des relations entre les classes sociales", a tenté de démonter un autre de ses futurs rivaux, Jean Hector Anacacis. Il qualifie de "pion" du Président Préval sur l’échiquier politique le Sénateur de l’ouest qui avait lundi dénoncé l’intromission de la Présidence et de la communauté internationale dans les décisions majeures du CEP et mis en garde contre toute tentative de manipulation des élections du 28 novembre.

 

Tous les candidats de la diaspora exclus
HAITI LIBRE – 25/08/2010 09:42:56

Haïti - Élections : Tous les candidats de la diaspora exclus

Le Ministère des Haïtiens Vivant à l’Etranger (MHAVE), dans une note de presse ce mardi 24 août 2010 a partagé ses réflexions concernant l’exclusion de tous les candidats à la présidentielle issus de la diaspora.

[NdHL – Dernière minute : Nous avons appris que Me Pierre Michel Hyacinthe, l’avocat de l’ambassadeur Raymond Alcide Joseph affirme vouloir aller jusqu’au bout pour que Raymond Joseph puisse réintégrer le processus. « C’est un acte arbitraire qui viole mes droits de citoyens a déclaré l’ambassadeur rejeté de la course électorale, s’interrogeant sur la capacité du CEP à organiser des élections crédibles dans le pays.]

En tant que membre de l’exécutif qui respecte l’indépendance du Conseil Électoral Provisoire (CEP), le MHAVE affirme comprendre la décision des juges électoraux, cependant, il affirme avoir l’obligation d’attirer l’attention sur certains points importants pour une gestion plus transparente et susceptible de mieux assurer la participation des citoyens haïtiens vivant à l’Etranger à la vie politique de leur pays.

Le MHAVE dit avoir noté que le dépôt des candidature d’haïtiens de l’étranger, a suscité des débats très animés au sein de la population. Les idées contradictoires exprimées dans des forums de discussion sur Internet, dans les médias traditionnels, dans les réunions communautaires etc., ont mis en avant un certain nombre d’aspects comme la représentativité des candidats dans le secteur de la diaspora, la nécessité pour les prétendants de chercher l’encadrement institutionnel du MHAVE, ce qui n’a pas été  le cas.
 
De plus, le MHAVE relève que dans la plupart des cas, les candidats avaient une faible connaissance de l’histoire et des deux langues officielles du pays, alors qu’ils auront, en tant que président, la responsabilité de promouvoir et de protéger les valeurs culturelles du peuple haïtien.

« Aucun des partis politiques en Haïti ne possède un bureau formel à l’étranger qui soit capable d’assurer la formation ou la mobilisation politique des compatriotes » souligne le Ministère, précisant que ces jugements font partie des opinions de divers citoyens qui s’intéressent à la vie politique de leur pays.

[NdHL – Rappelons que le Ministère avaient tout faits pour s’assurer de l’approbation par la 49 ème législature des deux dossiers politiques les plus importants de la diaspora, à savoir le vote à l’étranger et la double nationalité. Un projet de réforme de la loi électorale avait été préparé par le MHAVE et transmis aux instances concernées. Le séisme de janvier dernier a modifié l’ordre des priorités.]

« Comme la réforme électorale n’a jamais pu avoir lieu, le projet n’a pu avancer » déplore le MHAVE qui semble se consoler en constatant dans la liste des candidats agréés que nombre d’entre eux ont vécu quelque temps dans la diaspora. Il dit « espérer que les aspirants présidents prendront en considération les revendications de ce secteur national qui a déjà prouvé sa capacité à participer au développement du pays sur le plan économique et professionnel […] Il y a longtemps que les Haïtiens de l’étranger, exigent leur participation à la vie politique comme candidat et comme électeur. Le Ministère renouvelle son engagement de leur apporter son plein appui, persuadé que le moment est venu d’ouvrir la porte à la diaspora »

 

 

Haïti – République Dominicaine : Nouvelles nominations diplomatiques
HAITI LIBRE – 25/08/2010 15:02:54

Haïti - République Dominicaine : Nouvelles nominations diplomatiques

Le Président de la République Dominicaine, Leonel Fernandez a nommé l’ancien sénateur de San Juan de la Maguana, Ramon de la Rosa comme consul au Cap-Haïtien, en remplacement de M. Homer Cabral.

Par le décret 469-10, le Président a également nommé Mme Ruffy Castor Linares (ancienne vice-consul) comme consul général de la République Dominicaine à Port-au-Prince et a nommé comme vice-consul, Gina Mireya Quezada, en remplacement de Mme Ruffy Castro Linares.

 

Haïti – Football (U15) : Bolivie – Haïti (5-0) les haïtiens remportent l’argent
HAITI LIBRE – 25/08/2010 12:44:58

Haïti - Football (U15) : Bolivie - Haïti (5-0) les haïtiens remportent l'argent (maj vidéo)

Quelque 3 600 jeunes athlètes du monde entier, âgés de 14 à 18 ans, participent depuis samedi à Singapour à la première édition des jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ), organisés du 14 au 26 août. Ces JOJ, dont les compétitions s’inspirent du programme sportif des jeux Olympiques. Les jeunes participants concourront non seulement en individuel pour leurs Comités Nationaux Olympiques (CNO), mais aussi au sein d’équipes composées de garçons et de filles de différentes nationalités, avec pour objectif de resserrer les liens d’amitié et de favoriser la compréhension des diverses cultures et origines.

Après un démarrage difficile opposant Haïti à la Bolivie (9-0), suivi d’une victoire Haïti – Vanuatu (2-1) ou nos jeunes footballeurs semblent avoir repris le contrôle de la situation, puis une nouvelle victoire contre Singapour (2-0) qui donnait le billet aux haïtiens pour une finale contre la Bolivie aujourd’hui 25 août 2010. Malgré la motivation de l’équipe Haïtienne qui souhait effacer l’humiliation du premier match contre la Bolivie (9-0) nos jeunes ont dû s’incliner (5-0). Un match ou la supériorité Bolivienne, dirigée par Douglas Cuenca, s’est imposée face à une équipe haïtienne qui faut-il le rappeler a été formée il y a moins de 2 mois. Haïti remporte l’argent dans un tournoi ou dès l’entrée ou les donnait perdant. Nos jeunes footballeurs sauront sans aucun doute tirer des leçons d’une telle compétition, ils ont démontré qu’ils avaient le talent et le potentiel pour devenir de grands joueurs, la maturité et l’expérience aidant ils seront peut-être les futurs champions d’Haïti.

Haïti 0 – Bolivie 5 (Stade Jalan Besar)

Résumé du match :
Avant le coup de sifflet de début de match, l’équipe haïtienne semblait déconcertée par les viva bolivia ! des supporters tout au long de l’hymne national d’Haïti.

Dès le début, les haïtiens ont été mis sous pression après le deuxième but, le coach haïtien semblait désespéré. Les Boliviens n’ont laissé que 3 chances aux haïtiens qui n’ont pas malheureusement pas su transformer ces tirs. Après le quatrième but encaissés le gardien de but Petit Frère Jeff a été remplacé par Alphonse Jeff du Citadelle. mais rien n’a pu empêcher la défaite des Haïtiens dans un match relativement brutal. Haïti se console avec l’argent face à une équipe bolivienne dirigée par Douglas Cuenca plus performante et structurée dans ses attaques.


Photo par Chen Bin

Donnée largement favorite suite à son succès écrasant face à ce même adversaire au premier tour, la Bolivie n’a eu besoin que de cinq minutes pour trouver la faille par Rodrigo Mejido. Auteur d’un quadruplé lors de la première confrontation entre les deux finalistes, le remuant attaquant a rapidement confirmé ses excellentes dispositions du moment. Toutefois, un quart d’heure plus tard, le buteur bolivien était exclu par l’arbitre en raison d’une altercation avec un joueur haïtien. Malgré l’absence de leur joueur fétiche, les Boliviens n’ont pas tardé à doubler la mise, peu après la demi-heure de jeu. Un coup franc de Carlos Anez renvoyé par le poteau a semé la panique dans la surface de réparation. Profitant de la confusion générale, Jorge Alpire a surgi au bon moment pour propulser le ballon de la tête au fond des filets.

Au retour des vestiaires, Douglas Cuenca a lancé Luis Banegas afin de muscler son attaque. La décision du sélectionneur n’a pas tardé à porter ses fruits. Le remplaçant de luxe bolivien s’est retrouvé impliqué dès la 53ème minute dans un bon mouvement à trois, habilement conclu par Cristian Arano. Le reste de la partie a rapidement tourné à la démonstration pour Banegas, qui a tout d’abord repris un coup franc de Noel Rodriguez à l’heure de jeu, avant de sceller le score à huit minutes du terme à l’issue d’un magnifique déboulé dans la surface de réparation adverse.


Remise des médailles

Équipe haïtienne :
1- PETIT FRERE Jeff, gardien de but, Lions du Cap
5- METELLUS Nike, défenseur, Flamme
10- VILGRAIN Bertrand, attaquant, Union Nac
2- GEDEON Daniel, capitaine, milieu de terrain, Tigers
4- MOMPLAISIR Jonathan, milieu de terrain, Tigers
6- BARTHELEMY Wiliam, milieu de terrain, Tokay
13- SURPRIS Robert, milieu de terrain, Flèche d’Or
14- BONHOMME Jean, milieu de terrain, Exafoot
16- JEAN BAPTISTE Whoopy, milieu de terrain, Fontamara FC
7- GLUCE Carlos, attaquant, Allstars
11- SAINT JEAN Sandino, attaquant, Mercure

Coach : PIERRE Sonche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :