ACTUALITES

8 Sep

Victor Benoit dénonce les manœuvres du gouvernement
HAITI LIBRE – 07/09/2010 09:49:49

Haïti - Politique : Victor Benoit dénonce les manœuvres du gouvernement

Victor Benoit, l’un des dirigeants de la Plateforme Alternative (qui ne participe pas officiellement à la présidentielle du 28 novembre) a dénoncé le remplacement par le gouvernement, de plusieurs délégués et vice-délégués ces derniers jours.

Bien que ces changements soient légaux, « ils interviennent à un moment où le Président René Préval fait tout, pour permettre à son parti de gagner frauduleusement les élections », a affirmé le dirigeant de la Plateforme. Pour sa part, Jacques Edouard Alexis, candidat à la présidence, avait jugé vendredi dernier « tardifs ces changements » dans les délégations gouvernementales, et rappelle qu’il avait tout fait, quand il était premier ministre, pour porter le chef de l’Etat à faire ces changements [ce qui n’a pas été fait].

Pour Victor Benoit, il s’agit « de manœuvres de type Préval », estimant révoltant que le chef de l’État mette en place ses partisans à des postes importants de l’administration publique sous prétexte de réforme. Pour Benoit, il ne fait aucun doute que « l’objectif final est le contrôle du processus électoral dans la pure tradition politique du pays ».
 
Victor Benoit a annoncé que l’opposition, qui d’après ses propos, « est en train de se renforcer », organisera prochainement une grande conférence avec la participation de plusieurs acteurs de la société civile afin de donner « une réponse unitaire » aux « manœuvres du président Préval ».

 

Gérald Germain remplace Yves Christalin
HAITI LIBRE – 07/09/2010 09:28:55

Haïti - Politique : Gérald Germain remplace Yves Christalin

Jean Max Bellerive, a présidé la cérémonie d’installation du nouveau titulaire du Ministère des Affaires Sociales et du Travail (MAST) Gérald Germain en remplacement d’Yves Christalin candidat à l’élection Présidentielle qui a démissionné pour se consacrer pleinement à sa campagne électorale. Dans un discours de circonstance, le premier ministre a salué le travail accompli par le ministre Christalin, soulignant que ce dernier a réussi à faire beaucoup avec le peu de moyens.

Pour ce qui est de cette nomination, Jean Max Bellerive a expliqué que le choix s’était porté sur l’économiste Gérald Germain, ancien prédécesseur du ministre sortant, en raison de l’importance de ce ministère dans la conjoncture actuelle, rappelant que des millions de personnes ont des besoins immédiats en matière de création d’emplois et d’accès au logement.

 

Arrestation du redoutable chef de gang Willy Étienne
HAITI LIBRE – 07/09/2010 16:25:28

Haïti - Justice : Arrestation du redoutable chef de gang Willy Étienne

Multirécidiviste, soupçonné de nombreux actes de banditisme, dont l’enlèvement en juin dernier de l’ancien Député Hugues Célestin, Willy Etienne a été arrêté lundi 6 septembre 2010 alors qu’il se trouvait à l’intérieur des locaux du Ministère des finances à Port-au-Prince.

Il devrait être transféré aujourd’hui par hélicoptère au Cap-Haïtien ou il sera interrogé sur les nombreux crimes dont il est accusé. Curieusement, Willy se serait montré coopératif en dénonçant plusieurs «complices» que la Police Nationale Haïtienne (PNH) a arrêté lundi soir a Port-au-Prince, à moins qu’il ne s’agisse d’un règlement de compte par force de l’ordre interposée?

Au Cap-Haïtien, la population s’interroge et s’inquiète de la présence de ce criminel dans la ville gardant le souvenir de son évasion en 2008 ou il avait bénéficié de complicités dans la police, la justice et les agents pénitentiaires. La population reste convaincu que Willy Étienne dispose encore aujourd’hui de complices dans la ville prêt à l’aider. Une situation qui préoccupe aussi ceux qui ont collaboré avec la PNH et permit cette arrestation.

 

Une délégation officielle haïtienne à la cérémonie de dévoilement à Québec d’une statue en bronze de Toussaint Louverture

P-au-P, 8 Sept. 2010 [AlterPresse] — Une délégation officielle haïtienne assistera ce 8 septembre au dévoilement à Québec, Canada, d’une statue en bronze de Toussaint Louverture, ancien esclave noir et précurseur de l’indépendance d’Haiti.

Composée du ministre des Haitiens vivant à l’étranger, Edwin Paraison, ainsi que de trois hauts cadres du ministère, la délégation a laissé Port-au-Prince ce 7 septembre à destination de la ville de Québec, selon des informations fournies à AlterPresse.

La cérémonie se déroulera au Parc de l’Amérique Latine au Québec (en arrière du Palais de Justice).

La statue en bronze, représentant Toussaint Louverture est une offre de l’association de Québec à la ville à l’occasion du bicentenaire (le premier janvier 2004) de l’indépendance d’Haiti.

La statue en bronze de Toussaint Louverture de 2. 50 m de hauteur est réalisée par Anioclès Grégoire, un sculpteur d’origine haitienne vivant à Montréal.

 

Haiti-Reconstruction : Les autorités cherchent à embaucher des ressources humaines de la diaspora

P-au-P, 7 sept. 2010 [AlterPresse] — Un premier groupe de cadres de la diaspora haitienne, recrutés pour travailler temporairement dans l’administration publique ou dans des institutions privées, arriveront dans le pays fin septembre, apprend AlterPresse auprès du ministère des Haitiens vivant à l’étranger.

D’autres migrants haïtiens qualifiés devront le faire progressivement suivant le rythme du processus de recrutement en cours dans les missions diplomatiques haïtiennes à l’étranger ainsi que dans des institutions publiques du pays, explique Edwin Paraison, ministre des Haitiens vivant à l’étranger.

Les autorités haïtiennes comptent embaucher au total 200 experts haïtiens en provenance des Etats-Unis, du Canada, de la France et de la République Dominicaine, quatre pays ciblés dans le cadre de ce projet en raison d’une forte concentration de travailleurs haïtiens qualifiés dans ces Etats.

« Le projet de transfert de compétences de migrants qualifiés doit offrir les facilités nécessaires en terme de ressources humaines aux institutions haïtiennes engagées dans la reconstruction du pays », précise Edwin Paraison.

Environ vingt mille cadres de l’administration publique ont péri dans le séisme du 12 janvier. D’autres, en proie à des difficultés économiques depuis la catastrophe, ont du rejoindre leurs familles à l’étranger.

« Aujourd’hui, il est nécessaire de faciliter le retour temporaire des cadres qualifiés travaillant en dehors du pays », déclare Edwin Paraison.

Ce projet, étalé sur une période de trois ans, est réalisé en partenariat avec le Programme des Nations-Unies pour le développement (Pnud) et l’Organisation internationale de la migration (Oim). Il bénéficie également du support du ministère de la Planification et de la coopération externe.

Les partenaires disposent de cinq cent mille dollars pour l’exécution de la première phase du projet.

L’autre phase, d’un montant de dix millions de dollars, devrait être financée par la Commission intérimaire pour la reconstruction d’Haiti (Cirh), indique le ministre Paraison.

L’accord tri-partite (Mhav, Pnud, Oim) sur l’exécution du projet de transfert de compétence de migrants haitiens est en passe de finalisation et devrait être signé avant fin septembre.

 

1er Forum des Affaires Québec-Haïti Une grande première au Québec et au Canada!
HAITI LIBRE – 07/09/2010 12:31:40

1er Forum des Affaires Québec-Haïti Une grande première au Québec et au Canada!

Montréal le 7 septembre 2010 – Dans la perspective de la reconstruction d’Haïti, dont la capitale et d’autres villes ont été détruites par le tremblement de terre du mardi 12 janvier 2010, Incas Productions Inc. en partenariat avec l’Ambassade d’Haïti au Canada et le Consulat Général d’Haïti à Montréal lance le 1er Forum d’Affaires Québec-Haïti, le 7 et 8 octobre 2010 à l’Hôtel La Plaza Holiday Inn, Montréal Midtown- 420, Rue Sherbooke Ouest, à Montréal.

L’objectif principal de ce Forum sera d’accorder les différents participants autour des voies et moyens pour renforcer les structures d’accueil pour les investissements québécois et canadiens en Haïti. À la clôture du Forum, les participants signeront un protocole d’accord en vue de dégager un consensus sur une meilleure coordination des agents de liaisons entre les entreprises québécoises, canadiennes et haïtiennes.

Les autres objectifs de ce forum visent principalement à :

  • Créer des opportunités d’affaires entre le Québec et Haïti dans le processus de reconstruction de la République d’Haïti;
  • Créer et/ou raffermir les liens entre des entreprises haïtiennes et des entreprises québécoises;
  • Démontrer que le partenariat secteur public-secteur privé est possible;
  • Apporter une contribution concrète de la diaspora haïtienne à la reconstruction d’Haïti en étroite collaboration avec les autorités et entreprises haïtiennes autant que québécoises;
  • Créer des opportunités d’emplois en Haïti et au Québec.

Le forum sera aussi l’occasion pour les différents conférenciers et investisseurs :

  • de présenter aux participants leurs réflexions, le profil de leurs entreprises;
  • de partager leurs propositions concrètes en lien avec la reconstruction d’Haïti;
  • de rencontrer leurs collègues, collaborateurs et/ou partenaires potentiels tant au Québec qu’en Haïti pour la création d’emplois en Haïti.

Ce Forum constitue une grande première tant au Québec qu’au Canada et a été initié par des Haïtiens pour des Haïtiens en partenariat avec les partenaires internationaux d’Haïti. Il est réalisé en collaboration avec la Chambre de Commerce et d’Industrie Haïtiano-canadienne (CCIHC) et est rendu possible grâce au patronage officiel de DIGICEL-Haïti.

Les inscriptions sont officiellement lancées sur le site http://www.incasproductions.com

Elles se font uniquement en ligne et les places sont limitées à 150 personnes.

Pour vos inscriptions et toutes informations supplémentaires : info AT incasproductions.com

Contact: Nancy Roc nroc AT incasproductions.com

 

RADIO METROPOLE / Mardi, 7 septembre 2010 13:12

Haïti au centre d’une polémique entre Wyclef Jean et Sean Penn

Les deux stars, très impliqués dans l’effort humanitaire en Haïti affichent publiquement leurs aversions réciproquent.

M. Jean qui n’a pas fini de s’en prendre à ceux qui ont fait échoué sa candidature à la présidence d’Haïti, avait lancé le week end écoulé une flèche en direction de l’acteur Sean Penn. "Peut-être que si Sean Penn ne m’a pas vu à Haïti, c’est qu’il était trop occupé à sniffer de la cocaïne", avait declaré Wyclef dans une nouvelle version de sa chanson " If I was president".

M. Penn avait mis en doute l’implication réelle de Wyclef dans l’assistance aux victimes du séisme du 12 janvier.

Le porte parole de l’acteur américain a rejeté hier les accusations de M. Jean. " Monsieur Jean n’est clairement pas familier avec les exigences physiques imposées aux volontaires en Haïti. Quand on est un travailleur volontaire, affaiblir le système immunitaire avec des drogues illicites est ridicule. De manière plus spécifique l’organisation JPHRO a une tolérance zéro par rapport aux drogues et en tant que leader de cette organisation Sean Penn a non seulement mis en place cette règle, mais il s’y soumet également. Que Monsieur Jean fasse une telle accusation mensongère est à la fois inutile et attristant, mais pas surprenant."

Visiblement l’hostilité entre ces anciens amis est entrain de s’intensifier.

Au cours des deux dernières semaines les avocats de Wyclef Jean sont restés silencieux. Ils avaient pourtant annoncé qu’un recours sera exercé contre la décision des autorités électorales haïtiennes en raison du rejet de la candidature de M. Jean.

L’ex vedette des Fugees avait également envisagé de porter l’affaire par devant les juridictions internationales estimant que ces droits de citoyens avaient été violés.

 

400 réfugiés haïtiens au Brésil
HAITI LIBRE – 07/09/2010 07:24:37

Haïti - Social : 400 réfugiés haïtiens au Brésil

Entre Février et Septembre de cette année, plus de 400 haïtiens sont arrivés à Tabatinga au Brésil, une ville située à 1,105 km de Manaus, la frontière de l’Amazone, de la Colombie et du Pérou a indiqué le Père Gonzalo Ignacio, représentant de la «Pastorale des Migrants» du diocèse de Solimões Alto. Il précise que « 120 Haïtiens vivent actuellement au siège de l’Église de l’Esprit divin dans la ville de Tabatinga, et 35 autres dans une résidence à côté de l’église en attendant d’obtenir des documents temporaires de demandeur d’asile».

« Dans la première semaine de Février, environ 250 haïtiens ont trouvé refuge à Tabatinga » a déclaré le Père Gonzalo Pour faire vivre toute cette nouvelle communauté, les haïtiens obtiennent de l’aide de la population, nous négocions avec les équipes de football célèbre de Rio de Janeiro afin d’obtenir des T-shirts, nous organisons certaines activités comme des Bingos ou des enchères pour recueillir des fonds, nous faisons des collectes alimentaires pour aider les frères haïtiens. Le dernier «événement» que nous avons organisé a eu lieu samedi dernier dans la ville voisine de Leticia du côté colombien et ils nous avons recueillis plus de 50 kg de nourriture. En Juin, la Pastorale a réussi à collecter plus de 80 kg, avec l’appui du Haut Commissariat pour les réfugiés (UNHCR), l’organe de l’ONU qui supervise et coordonne l’action internationale en faveur de la protection des réfugiés dans le monde.

Sous la coordination de la pastorale, les haïtiens partagent les locaux de l’église, préparent leur propre nourriture et sont responsables pour du nettoyage des locaux. Pendant la journée, tandis que les femmes sont partent avec les enfants, les hommes passent leur temps entre Tabatinga et Leticia, une ville colombienne de l’autre côté de la frontière. Comme la plupart des autres Haïtiens, Enel a quitté son pays en passant par la République dominicaine, où il a pris un avion pour Lima, capitale du Pérou. De là, il est allé en bus au bateau de Pucallpa et Iquitos et Santa Rosa dans l’Amazonie péruvienne et finalement il a pris un petit bateau pour Tabatinga Santa Rosa, à travers le fleuve Solimões.

« Beaucoup de ces haïtiens, après l’obtention du statut de réfugié, pourrons se rendre à Manaus et même dans les pays voisins légalement et refaire leur vie », a déclaré Gonzalo.

Dans un communiqué, la police fédérale de Tabatinga, indique que dans la première moitié de cette année elle a reçu et transmis à la Commission nationale pour les réfugiés (CONARE), environ 130 demandes. Ce sont des documents temporaires qui permettent aux haïtiens de s’identifier en tant que demandeurs d’asile en attendant que le processus soit complété.

 

Très grave accident à Terrier Rouge, au moins 7 morts et 40 blessés
HAITI LIBRE – 07/09/2010 08:14:49

Lundi vers 17:00 heures un camion transportant 70 à 80 passagers revenant du marché bi national de Dajabon ou ils venaient de faire des achats a été victime d’un grave accident. L’accident s’est produit à proximité de Terrier Rouge (35 kilomètres au nord-est du Cap-Haïtien), sur la route Ounaminthe – Cap Haïtien, le camion se rendait semble-t-il au Cap Haïtien lorsque voulant éviter une moto, le chauffeur à perdu le contrôle de son véhicule qui s’est renversé et s’est retourné plusieurs fois. La surcharge du camion, l’état de la route et peut-être des freins défectueux pourraient avoir contribué à ce terrible accident d’après le premier rapport. La tragédie a été confirmée par le commandant de l’Armée de terre Espinal à Dajabon.

Au moins 7 haïtiens sont morts dans cet accident ou l’on dénombre plus de 40 blessés dont certains dans un état grave. 11 blessés ont été transporté a hôpital Matías Ramón Mella, à Dajabon, le directeur le Dr Victor Moya Franco, a indiqué que 9 blessés ont reçu des soins et ont pu retourné rapidement en Haïti et que 2 ont dû être hospitalisé vu la gravité de leurs blessures. Parmi les blessés identifiés il y a Revier François 45 ans, Yolanda Fersul, Pierre Sadad, Anita Dorcevil 24 ans et Odulson Israël 65 ans.

Les victimes décédées ont été transporté à la morgue de l’hôpital à Juana Mendez. Toutefois le bilan pourrait être plus lourd, divers témoignages parlent de 14 à 20 morts. Un résident de Dajabón a expliqué que de tels accidents se sont déjà produit, les camions haïtiens sont souvent surchargés et en mauvaises conditions.

 

RADIO METROPOLE / Mardi, 7 septembre 2010 11:34

La journée internationale de l’alphabétisation sera célébrée ce 8 septembre en Haïti

La Secrétairerie d’Etat à l’alphabétisation (SEA) et l’UNESCO, en collaboration avec le Ministère à la Condition Féminine et aux Droits de la Femme, s’apprêtent à célébrer le 8 septembre, la journée internationale de l’alphabétisation.

Des activités de sensibilisation auprès des femmes dans trois camps de déplacés (Corail, Tabarre-Issa, Léogane) seront organisées à l’occasion de cette journée qui sera célebrée cette année autour du thème « Le pouvoir de l’alphabétisation des femmes ».

Ces activités visent la promotion de l’apprentissage de l’écrit et incluront des ateliers avec des formateurs présentant aux femmes la méthode audiovisuelle d’alphabétisation, interprétée par des acteurs et actrices haïtiens et produite à Cuba.

Les participantes pourront visionner des témoignages de femmes alphabétisées grâce à la Campagne Nationale d’Alphabétisation 2007-2010 et un documentaire produit dans le cadre du projet « Savoir pour pouvoir » (LIFE) de l’UNESCO, financé par l’Agence Espagnole de Coopération Internationale et de Développement (AECID) en Haïti. Comme les années précédentes, des matériaux de l’UNESCO, certains traduits en Créole, seront disponibles.

« Le thème de la célébration pour l’année 2010 renvoie au rôle essentiel des femmes comme vecteur de l’alphabétisation au sein de la famille, une position particulièrement vraie en Haïti. La phrase populaire : « Fanm se poto mitan » (la femme est le poteau central) rend d’ailleurs hommage aux qualités de la femme et à son importance dans la famille haïtienne. L’analphabétisme, qui touche plus de 57% de la population adulte et principalement des femmes de plus de 13 ans, en Haïti, constitue un des principaux freins au développement du pays. Pour la SEA et l’UNESCO, l’alphabétisation forme un des piliers sur lesquels il faut baser les axes du développement économique et social du pays », indique la Secrétairerie dans, un communiqué.

Notons que les femmes représentent 52% de la population haïtienne, mais 42%d’ entres elles sont analphabète.

 

Haïti-Justice : Pour une reforme profonde du système

P-au-P, 7 sept. 2010 [AlterPresse] — Le Comité de coordination du forum citoyen pour la refondation de la justice plaide en faveur d’une reforme en profondeur du système judiciaire haïtien à un moment où le gouvernement travaille à la réhabilitation de certaines structures du secteur.

Le Comité du forum citoyen se montre sceptique par rapport aux effets durables de différentes mesures récemment mises en œuvre, lors d’une conférence de presse à laquelle a assisté AlterPresse ce mardi 7 septembre.

Les travaux de la cour d’appel ont été relancés la semaine écoulée, soit sept mois après la destruction du Palais de justice, et un nouveau substitut du commissaire du gouvernement a été nommé.

Le Parquet de Port-au-Prince et le Barreau des avocats de la capitale ont également fait part de leur disposition à fournir des actes de décès aux parents des victimes du séisme du 12 janvier.

« Il ne s’agit pas seulement de remettre sur pied une justice à l’agonie mais c’est d’une reforme profonde de la justice dont le pays a besoin », selon le père Jean Hanssens, qui s’exprimait au nom du Comité. Il déplore que cette reforme n’ait pas « une place importante dans le plan de reconstruction ».

Le Comité signale certaines faiblesses du système qui pour lui ne peuvent être corrigées du jour au lendemain, comme les procédures d’accès à des documents d’identification tels les actes de décès et les coûts variables qui y sont rattachés.

Il s’interroge également sur la décision du gouvernement de régler le problème des disparitions de citoyens et citoyennes à travers un décret datant de la dictature des Duvalier. Ce décret servait à cette époque dans le cas des disparitions à Fort Dimanche, selon le père Jan Hanssens.

Le forum dénonce par ailleurs la situation alarmante des détenus dans les prisons. La situation des gardiens de prison tend de plus en plus à se rapprocher de celle des détenus, ceux-ci étant obligés de dormir à même le sol notamment, relève le Comité.

Jean Claude Bajeux, autre membre du Comité soutient que « sans reforme de la justice il n’y aura pas de reforme de la société », qui, dit-il, demeurera « inégalitaire, pauvre, incapable de se développer, n’ayant aucun accès à la connaissance et au savoir ».

« C’est tout ça qu’il faut changer afin d’avoir une société dynamique », préconise-t-il.

Le Comité du forum citoyen propose, entre autres, qu’une partie de l’aide internationale promise pour la reconstruction soit investie dans la justice afin d’organiser l’Etat civil. Il réclame également la mobilisation par l’Etat de ressources financières, humaines et intellectuelles en faveur de la reforme judiciaire.

Le Comité réitère sa demande de combler le vide à la tête de la cour de cassation, la plus haute cour de justice en Haiti.

 

Le gouvernement d’Haïti et ECCO2 Corp ont entamé les pourparlers sur un projet de technologie propre de 1,5 milliard de dollars qui vise la réduction des émissions de carbone et la stimulation de l’économie.

PORT AU PRINCE, HAITI–(Marketwire – September 7, 2010) – Le président du Sénat haïtien Kely Bastien et les innovateurs favorables à l’environnement d’ECCO2 Corp (www.ecco2usa.com) sont entrés en pourparlers au sujet du lancement du projet « ECCO2 Haïti » pour appuyer les efforts qui visent à réduire les émissions de carbone et à stimuler l’économie haïtienne après le séisme catastrophique au début de cette année. Ce mécanisme de développement propre (MDP) sera atteint par l’installation de technologies brevetées ECCO2 au sein de chacune des 133 communes qui composent le pays.

« Nous sommes heureux d’ouvrir des discussions concernant le développement économique pour le projet ECCO2 Haïti et de commencer à exploiter le projet. En matière de lutte contre le réchauffement climatique, le projet ECCO2 Haïti peut servir d’exemple pour le reste du monde », a indiqué le président du Sénat Bastien.

La République d’Haïti est signataire du Protocole de Kyoto depuis 2005 et selon les statistiques actuelles, elle enregistre un bilan carbone national estimé à 10 millions de tonnes par an. Le projet Haïti ECCO2 va permettre de compenser jusqu’à 80 millions de tonnes métriques d’émissions de carbone au cours des 10 prochaines années. La compensation des émissions de carbone va générer des unités de réduction certifiée des émissions (URCE) d’une valeur actuelle d’environ 1,5 milliard de dollars (USD). Les unités de carbone seront vendues à des entreprises commerciales diverses ainsi qu’à des banques d’investissement pour financer la Fondation ECCO2 Haïti, une association sans but lucratif dont l’objectif principal est de favoriser le développement économique en Haïti au moyen d’initiatives environnementales en tant que catalyseur.

« Le projet ECCO2 Haïti offre de grandes possibilités d’emploi et un potentiel de croissance économique en Haïti pour continuer de rétablir ses infrastructures. Alors que beaucoup ont fermé les yeux à leur égard depuis la catastrophe, nous sommes honorés de participer à la reconstruction de la nouvelle Haïti », estime Cary Lee Peterson, président d’ECCO2 Corp.

Bien que les derniers détails du projet ECCO2 Haïti soient encore en pourparlers, le Premier ministre haïtien Jean-Max Bellerive et ECCO2 Corp sont prêts à conclure les négociations dans les prochaines semaines pour lancer le programme.

À propos de ECCO2 Corp

ECCO2 Corp est une société sœur à but non lucratif des distributeurs DBS, Inc. f/k/a Fuel Concepts Pty Limited, qui sont des fabricants et des distributeurs internationaux de la gamme des produits ECCO2 / Eco Systems. Les technologies brevetées de la société ont été utilisées par des organismes gouvernementaux au cours des 9 dernières années et ont permis de réduire les gaz à effet de serre générés par les véhicules et les générateurs de combustibles fossiles dans le monde entier. Le projet ECCO2 (contrôle environnemental du dioxyde de carbone) a été lancé en juillet 2010 dans le cadre d’un plan d’investissement de plusieurs milliards en collaboration avec plusieurs banques et investisseurs privés ayant des intérêts à développer le commerce de plus de 400 millions de compensations ultérieures d’émissions de carbone au moyen de produits ECCO2 / ECO Systems utilisés dans des projets MDP dans le monde entier à partir de 2010 jusqu’en 2020. (Pour en savoir plus, consultez le site www.ecco2usa.com ou www.ecco2haiti.com).

 

Haïti – Santé : Soins maternels objectifs 2010-2015
HAITI LIBRE – 06/09/2010 18:14:08

Haïti - Santé : Soins maternels objectifs 2010-2015

En Haïti l’on recense 630 décès maternels pour 100 000 naissances vivantes, soit le plus fort taux de l’hémisphère américain, la réduction de la mortalité maternelle constitue une priorité. L’UNFPA appuie la politique du Ministère de la santé publique et de la population dans ce domaine, lors d’un point de presse Igor Bosc, représentant du fonds des Nations Unies pour la Population d’Haïti (UNFPA) à déclaré « nous sommes en train construire dix maternités pour dispenser des soins maternels et néonataux de base dans les zones affectées par le séisme. En ce moment, cinq de ces maternités sont en cours de construction et nous sommes à la recherche d’emplacement avec le Ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) pour les 5 autres.

En dehors de ces activités d’urgence, il y a aussi des activités sur le long terme et pour cela, nous soutenons le Ministère de la Santé dans ses efforts pour rassembler tous les acteurs afin qu’à l’occasion du Sommet des Chefs d’Etat qui aura lieu du 20 au 22 septembre sur le suivi des objectifs du millénaire, Haïti puisse prendre ses engagements sur ce qu’il peut faire pour réduire la mortalité maternelle, de concert avec ses partenaires.

Nous avons donc, avec le ministère, rassemblé autour d’une table tous les acteurs concernés pour voir ce qui peut être vraiment fait pour réduire la mortalité maternelle et je peux vous dire les engagements qui ont été pris :

  • Réduire d’ici 2015 de 38 à 10% les besoins non couverts de planification familiale.
  • Mettre en place un comité national de coordination multisectoriels, chargé de rendre compte du progrès de la mise en œuvre des actions prioritaires en santé maternelle et néonatal et de mesurer l’impact.
  • Rendre fonctionnel dans deux ans les services de soins obstétricaux et néonataux d’urgence de 72 institutions, avec la mise en place de moyens de référence et d’équipes mobiles.
  • Mettre en place et de rendre fonctionnel d’ici 2015 un mécanisme financier de protection sociale assurant une prise en charge gratuite de la planification familiale et des soins maternels néonataux et promulguer une loi avec ses décrets d’application sur l’accès universel aux soins maternels et néonataux.
  • Renforcer le système de santé avec la santé maternelle et néonatale et la planification familiale comme axe prioritaire.

Ces engagements ont été annoncés au Sommet du Millénaire et j’espère que les bailleurs de fonds soutiendront le gouvernement pour relever ces défis.»

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s