ACTUALITES

12 Sep
Haïti – i-Votes : Résultats deuxième semaine
HAITI LIBRE – 12/09/2010 09:04:19

Haïti - i-Votes : Résultats deuxième semaine
Beaucoup de changements dans le classement depuis les résultats de la première semaine, le trio de tête reste inchangé mais le classement change. L’industriel Charles Henry Baker (né le 3 juin 1955) candidat sous la bannière « Respè » (Regwoupman sitwayen pou espwa) passe cette semaine en tête et gagne 2 positions, Le chanteur Michel Joseph Martelly (né le 12 février 1961) candidat sous la bannière « Repons peyizan » perd une position et se retrouve en seconde place, la professeure Mirlande Hyppolite Manigat (née le 3 novembre 1940) candidate sous la bannière « Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes» (RDNP) perd elle aussi une position et prend la troisième place du classement.

Notons que la semaine passée l’écart entre la première et la troisième place était de 10.41%, cette semaine cet écart n’est plus que de 4,42 % et l’écart séparant chaque candidat de tête tournent autour de seulement 2%. D’une façon général les candidats commencent à mobiliser leurs militants et partisans sur le net et la lutte s’annonce chaude. La plus grande progression a été enregistré par le notaire Jean Henry Céant (né le 27 septembre 1956) candidat sous la bannière « Renmen Ayiti » qui gagne 5 positions.

Notez que 6,54% des internautes ont utilisé le vote blanc, soit pour manifester leurs désaccords sur ces élections soit qu’aucun des candidats ne leur convient. Rien n’est joué, il reste 10 semaines et l’avenir pourrait réserver bien des surprises. Mobilisez-vous et i-Votez pour le candidat de votre choix. Rendez-vous pour les prochains résultats dimanche 19 septembre

Rappelons que le bureau de i-Vote d’HaitiLibre.com vous permet de i-voter pour le candidat de votre choix. Les i-Votes enregistrent la tendance des internautes, il ne s’agit nullement d’un vote officiel. Ils permettent de mesurer, la popularité d’un candidat ou de son parti, sa capacité de mobilisation et la pertinence du candidat, de ses engagements et de son programme. Vous ne pouvez i-voter qu’une fois par 24 heures pour le candidat de votre choix (mais rien ne vous empêche de voter une fois chaque jour pour votre candidat ou pour un autre si vous changez d’allégeance).

Les résultats de cette deuxième semaine (5 au 11 septembre 2010) mesurent essentiellement la popularité du candidat et sa capacité de mobilisation puisque les candidats, en fonction du calendrier électoral, ne pourront commencer à s’exprimer publiquement dans les médias qu’à compter du 15 octobre et jusqu’au 26 novembre. Il vous faudra donc attendre les premières déclarations des candidats, pour en savoir un peu plus, espérons le, sur leurs engagements et leurs programmes et vous faire une opinion sur la pertinence de de ces candidats.

Nous procédons chaque dimanche à la publication des résultats des i-Votes sur le site HaitiLibre.com. Les i-Votes sont cumulatif du 28 août au 21 novembre 2010 inclusivement, date de publication de nos derniers résultats (une semaine avant l’échéance électorale du 28 novembre 2010).

 
Le défi de la rentrée scolaire pour 2010-2011
Environ 190 jours de classe pour la nouvelle année académique post-séisme

par Ronald Colbert

P-au-P, 11 sept. 2010 [AlterPresse] — Entre octobre 2010 et juin 2011, les élèves des niveaux préscolaire, fondamental et secondaire, passeront environ 190 jours en classe, apprend l’agence en ligne AlterPresse.

Plus de 8 mois après, le contexte post-séisme est encore marqué par des traumatismes ainsi que par l’attente d’une amélioration des structures d’accueil appelées à être transformées en espaces permanents et efficaces (qualité de l’enseignement et massification) pour l’avenir national.

Les différentes épreuves officielles d’État (6e et 9 e années fondamentales, baccalauréat première et deuxième parties) se tiendront entre fin juin et mi-juillet 2011, suivant la planification faite par le ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (Menfp) en Haïti.

Contrairement à 2009-2010 (qui a été initiée dans l’austérité chez la plupart des parents), en raison, notamment, des conséquences du séisme du 12 janvier 2010, les écoles seront ouvertes à partir du lundi 4 octobre 2010 (au lieu de septembre) sur l’ensemble du territoire national.

Quoi qu’il en soit, preuve des difficultés administratives de coordination avec le secteur, certains établissements scolaires privés ont déjà commencé à fonctionner à Port-au-Prince en ce début du mois de septembre 2010.

Les résultats des examens officiels d’État pour les départements géographiques de l’Ouest, du Sud-Est et des Nippes (une partie du Sud-Ouest) – directement affectés dans le tremblement de terre – seront disponibles d’ici la mi-septembre 2010. Ceux des 7 autres départements géographiques, indirectement touchés, ont été déjà publiés.

Avant la rentrée officielle scolaire 2010-2011, le Menfp compte organiser (durant la deuxième quinzaine de septembre 2010) une session extraordinaire pour les candidates et candidats qui n’auront pas réussi aux examens de la session ordinaire de juillet dernier. Il n’y aura pas de reprise, ce mois-ci, pour les élèves qui auront échoué en 9 e année fondamentale.

80 % de l’offre en éducation étant aux mains du secteur privé, le niveau de frais scolaires annuels, réclamé des parents, est à nouveau questionné. Une association de parents exige des autorités la promulgation de la loi sur les frais scolaires, votée au Parlement dans l’objectif de diminuer les charges annuelles consenties par les familles en Haïti.

Dans la perspective de la rentrée prochaine du 4 octobre, le Menfp a réuni, dans un atelier les 8 et 9 septembre, plusieurs représentants de bailleurs et d’organisations non gouvernementales (Ong), intéressés à la question de l’éducation en Haïti, en vue d’étudier les possibilités d’accompagnement global (élèves, parents, établissements scolaires) pour la nouvelle année académique, dont les besoins financiers et matériels sont estimés institutionnellement à 500 millions de dollars américains [US $ 1.00 = 41.00 gourdes ; 1 euro = 55.00 gourdes aujourd’hui].

Pour 2010-2011, les prix des manuels scolaires seront subventionnés par l’État à 70%, les élèves des écoles publiques recevront en début d’année des manuels qu’ils rendront en juin 2011, des bourses seront accordées à des élèves d’établissements non publics et le programme de cantine scolaire (allocation journalière d’un repas chaud et équilibré) aux élèves du cycle fondamental sera maintenu.

Insistant sur la priorité donnée à l’éducation par les parents en Haïti, la représentante du fonds des nations unies pour l’enfance (Unicef-Haïti), la belge Françoise Gruloos-Ackermans, convie les autres partenaires du Menfp à rejoindre l’Unicef dans un mouvement baptisé : « Mete men pou tout timoun ale lekol ! » (Collaborons pour la scolarisation de tous les enfants).

Le Menfp n’est pas encore parvenu à rendre totalement effectif le processus de scolarisation (universelle) de tous les enfants en Haïti (3 millions d’enfants scolarisés contre 500,000 non scolarisés actuellement), malgré des engagements réitérés et les prescriptions (y relatives) de la Constitution nationale du 29 mars 1987.

Les chiffres officiels font état de 38 000 élèves, 1 400 enseignants et 150 membres du personnel du ministère tués, 4 200 écoles détruites dans le séisme du 12 janvier qui a gravement endommagé le système éducatif haïtien et porté divers établissements scolaires à aménager des hangars pour accueillir les écolières et écoliers, dans les zones touchées, à partir d’avril 2010 pour le reste de l’année académique écoulée.

 
Haïti – Élections : Quoiqu’ils déclarent, les 19 candidats sont dans la course
HAITI LIBRE – 11/09/2010 10:17:32

Haïti - Élections : Quoiqu’ils déclarent, les 19 candidats sont dans la course
Malgré les annonce dans les médias, les menaces de boycott ou d’actions légale pour tenter de bloquer le processus électorale, Pierre Louis Opont, directeur général du Conseil Électoral Provisoire (CEP) à déclaré qu’aucun document écrit de la part d’un quelconque parti politique n’est parvenu jusqu’ici à l’institution qu’il dirige pour annoncer le désistement d’un candidat. Même s’ils ont boycotté la présidentielle, les dirigeants de l’opposition n’ont pas officiellement renoncé aux législatives « Tous les candidats agréés sont tous dans la course électorale, quelque soit les déclaration parues dans les médias » a t-il précisé se référant à l’article 104 de la loi électoral qui stipule :

Article 104 :
« Tout candidat ou cartel peut renoncer à sa candidature par un acte authentique adressé au BED et BEC concernés jusqu’à la clôture du dépôt des candidatures ».

Par ailleurs, le directeur des opérations électorales a informé que les 19 candidats à la présidence ont soumis leur photo et l’emblème de leur formation politique et que les maquettes des bulletins seront bientôt acheminées aux entreprises pour impression une fois faites les dernières vérifications d’usages.

Parallèlement, le CEP poursuit l’application de son calendrier électoral, à partir du 12 et jusqu’au 23 septembre l’institution électorale procédera, dans tous les départements géographiques du pays, au tirage au sort des membres des Bureaux de vote dont les noms sont proposés par les partis politiques agréés [et en leurs présences].

 
 
Haïti – Reconstruction : Mission conduite par Lionel Jospin dimanche en Haïti
HAITI LIBRE – 11/09/2010 09:15:43

Haïti - Reconstruction : Mission conduite par Lionel Jospin dimanche en Haïti
Une mission conduite par l’ex-premier ministre français et responsable socialiste Lionel Jospin est attendu demain à Port-au-Prince. Cette mission s’inscrit dans le cadre du projet intitulé « Leadership Global pour la Reconstruction d’Haïti » mis en œuvre par le Club de Madrid, une organisation indépendante dédiée au renforcement du leadership et des valeurs démocratiques dans le monde entier en s’appuyant sur l’expérience et les ressources de ses membres, plus de 70 anciens chefs d’État et financé par la Commission Européenne.

La mission entend apporter son assistance aux dirigeants haïtiens pour une meilleure réflexion sur leur rôle dans la reconstruction, le rétablissement du pays et la reprise du processus sur la réforme institutionnelle interrompu par le séisme dévastateur feront l’essentiel du projet de cette deuxième mission.

La mission prévoit rencontrer le président René Préval, le Premier ministre, Jean Max Bellerive, les membres du Conseil Électoral Provisoire (CEP) et certains des candidats à l’élection présidentielle de novembre prochain pour une réflexion sur les processus et les moyens pour garantir sur le fond et dans la forme des élections libres, justes et démocratiques.

La mission espère également rencontrer pendant son séjour, le chef de la mission conjointe électorale de l’Organisation des États américains (OEA) et Colin Granderson de la CARICOM ainsi que des dirigeants de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation d’Haïti (Minustah).

 
 
La République Dominicaine va renforcer ses contrôles
HAITI LIBRE – 11/09/2010 08:47:27

Haïti - Immigration : La République Dominicaine va renforcer ses contrôles
L’Eximbank de Corée (Export-Import Bank) a formalisé jeudi une aide financière de 32 millions de dollars à la République dominicaine pour la modernisation des systèmes de contrôle de l’immigration opérant dans le pays.

Cet accord a été signé par Temistocles Montas, le Ministre de l’économie, dominicaine et Kim Soo, le Directeur du Fonds de coopération d’Eximbank, au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée au Palais national.

« Grâce à la fourniture d’équipements, la construction d’infrastructures et la formation du personnel, ce programme va permettre de moderniser l’ensemble du système d’arrivée et de départ dans les ports et aéroports, ainsi que dans tous les postes de contrôle installés le long de la frontière dominico-haïtienne » à fait savoir le Ministre. Précisant que cela « permettra d’améliorer et de moderniser les contrôles de flux migratoires y compris le point névralgique que représente la frontière avec Haïti ».

Pour sa part, M. Kim Soo a déclaré qu’Eximbank de Corée était fier « de contribuer dans une affaire d’une telle importance pour la sécurité du pays [République Dominicaine] ». La mission coréenne a également rencontré le directeur général de l’Immigration, le Vice Amiral Sigfrido Pared Perez.

 
 
Recrutement de 30,000 personnes pour les prochaines élections
HAITI LIBRE – 11/09/2010 08:13:03

Haïti - Élections : Recrutement de 30,000 personnes pour les prochaines élections
Pierre-Louis Opont, le directeur général du Conseil Électoral Provisoire (CEP) a annoncé aujourd’hui que le CEP se prépare au recrutement de 30,000 personnes pour les bureaux de vote des élections présidentielles et législatives du 28 Novembre.

Pierre-Louis Opont a précisé que le processus de recrutement se déroulera du 12 au 23 Septembre 2010 et que les personnes seront tirée au sort [loterie public] à partir des noms proposés par les partis politiques agréés. « Dans toutes les régions, nous avons des délégations du CEP pour réaliser cette opération qui se fera en présence de tous les partis politiques impliqués dans l’élection » a-t-il tenu à préciser dans un soucis de transparence.

Il a également fait savoir que dans les prochains jours arrivera le matériel électoral, et que le CEP poursuit sa campagne de sensibilisation auprès des électeurs.

 
 
La pensée de Frantz Fanon mise en avant dans le contexte haitien

P-au-P, 11 sept. 2010 [AlterPresse] — La Plate-forme haïtienne de plaidoyer pour un développement alternatif (Papda) a bouclé, ce 11 septembre à Port-au-Prince, un atelier de réflexion de 3 jours autour du thème « L’actualité de la pensée de Frantz Fanon en Haiti ».

Cet atelier de réflexion s’inscrit dans la perspective d’inviter les jeunes Haïtiens, particulièrement les universitaires, à prendre conscience du nouvel état de colonisé que connait actuellement le pays en rendant visible les nouvelles formes de colonisation, déclare le professeur Camille Chalmers, coordonnateur de la Papda.

Psychiatre et essayiste martiniquais du 20e siècle, Frantz Fanon, est un penseur engagé, qui a analysé les conséquences psychologiques de la colonisation sur le colonisé et sur le colonisateur.

Pour Camille Chalmers, « la présence de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation d’Haiti (Minustah), sur le sol national, l’intervention des puissances impérialistes dans la gestion de la crise (née du séisme du 12 janvier), sont carrément la trace d’une nouvelle colonisation ».

« Il ne faut pas être prisonnier de l’histoire, il faut la comprendre pour avancer tout en rendant visible le colonisé et les formes de colonisation », avance-t-il.

Il soutient que le discours de la communauté internationale évoquant un État haïtien en faillite et incapable de gérer la situation de crise du pays, n’est qu’un « prétexte pour établir de nouvelles formes de colonisation ».

L’atelier a été animé par Sonia Dayan-Herzburn, professeure de sciences sociales à l’université Paris 7, Mireille Fanon-Mendès, fille de Frantz Fanon, présidente de la fondation Frantz Fanon, en France et Demba Dembele , économiste et président du forum des Alternatives au Sénégal.

La Papda compte reprendre cette activité chaque année en vue d’inviter les haïtiens à s’engager dans une militance pour vaincre toutes nouvelles formes de colonisation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s