JEUDI 21 OCTOBRE 2010

21 Oct

Haïti: 135 décès dus au choléra, 1.500 malades recensés

LE POINT.FR / AFP / 21-10-10

Haïti: 135 décès dus au choléra, 1.500 malades recensés 

Une épidémie de choléra a fait 135 morts ces derniers jours dans le nord d’Haïti, tandis que près de 1.500 personnes sont touchées par cette maladie, vraisemblablement due à la mauvaise qualité de l’eau potable, a indiqué jeudi l’Association médicale du pays.

« On a recensé 135 décès (dus au choléra) et 1.498 cas de malades atteints de diarrhée (…). Selon les analyses effectuées en laboratoire, il s’agit bien du choléra », a indiqué Claude Suréna, président de l’Association médicale haïtienne.

Le nord du pays a connu un afflux de réfugiés, vivant dans des conditions d’hygiène précaires, après le séisme dévastateur du 12 janvier.

Une autre source a expliqué sous couvert de l’anonymat que « les premiers résultats obtenus suite à des analyses en laboratoire montrent qu’il y a une poussée de choléra, mais nous ne connaissons pas encore le type ».

Le directeur général du ministère de la Santé, contacté par téléphone, a annoncé une réunion d’urgence du gouvernement, mais a refusé de confirmer l’information.

Plus tôt jeudi, les autorités haïtiennes avaient indiqué que plus de cinquante personnes étaient mortes ces derniers jours dans plusieurs villes d’Haïti et que des centaines avaient été hospitalisées suite à ce qui avait été identifié jusque là comme une épidémie de diarrhée liée à la mauvaise qualité de l’eau potable.

Plusieurs médecins interrogés individuellement par l’AFP avaient alors fait état de plusieurs dizaines de morts. Le docteur Ariel Henry, directeur de cabinet du ministre haïtien de la Santé, avait parlé de « 51 ou 52 décès le long du fleuve de l’Artibonite » et le Dr Jean-Robert Pierre-Louis, qui travaille au centre de santé de Drouin, avait décompté 27 morts et 300 hospitalisations dans cette localité du nord d’Haïti.

« Les hôpitaux et centres de santé sont débordés dans les régions touchées. Plusieurs centaines de personnes sont hospitalisées et nous sommes en train d’évacuer des malades vers d’autres centres » moins engorgés, a indiqué Gabriel Timothé, directeur général du ministère de la Santé.

Certaines personnes seraient également décédées à leur domicile dans la région de l’Artibonite et dans le centre d’Haïti, selon plusieurs sources médicales.

Le choléra est une maladie hautement contagieuse, qui peut tuer en quelques heures, dont la propagation est favorisée par les défaillances des réseaux sanitaires et l’absence d’hygiène et de soins.

Après une incubation de quelques jours, la maladie débute par de violentes diarrhées vidant littéralement l’organisme de son eau. En l’absence de réhydratation immédiate, cette déperdition de liquides est souvent mortelle.

Présentes en nombre dans le pays depuis le séisme du 12 janvier qui a fait plus de 250.000 morts et 1,5 million de déplacés, les ONG se mobilisent.

« Nous sommes en train d’évaluer la situation sur le terrain avec les partenaires internationaux et les autorités sanitaires haïtiennes », a indiqué Fanny Devoucoux, de l’ONG française Acted avant que « la poussée de choléra » ne soit identifiée.

Depuis le séisme, les ONG ont fait part de leurs craintes de voir apparaître des épidémies en raison des mauvaises conditions sanitaires dans lesquelles vit la population et l’accès difficile à l’eau potable.

Le pays, où doivent se dérouler des élections présidentielle et législatives le 28 novembre, a par ailleurs été violemment touché dernièrement par les intempéries. Dix personnes sont mortes et trois autres ont été portées disparues ces derniers jours à la suite de fortes pluies.

Jude Célestin en campagne à Croix-des-Bouquets

Jeudi, 21 Octobre 2010 01:01 HPNVISIONNEZ LE VIDEO SUR YOU TUBE:

Le candidat du parti INITE, Jude Célestin, a fait sa première sortie publique lors d’un meeting mercredi dans la commune de la Croix des Bouquets.Il est apparu au milieu d’un groupe de candidats du parti et d’artistes tels que Gazzman Pier, Eddy François et Gracia Delva, lui-même candidat à la députation sous la bannière d’un autre parti.Des milliers de personnes massées sur la place ont suivi les premières déclarations du candidat à la présidence qui a lancé un appel à la non violence. « Refusons la violence, car nous avons déjà gagné », a-t-il martelé. 

Elections: la campagne prend un nouveau tournant

Mercredi, 20 Octobre 2010 20:29 HPN

  La campagne semble prendre un nouveau tournant avec l’entrée en scène du candidat Jude Célestin soutenu par le président René Préval. A Pétion-ville, des centaines de partisans à moto ont précédé la sortie de Michel Martelly.

Sweet Micky devait ensuite s’adresser à ses partisans à l’entrée de Pétion-ville. un show musical avec la prestation de groupes de musiciens devaient également marquer la sortie de Michel Martelly à Pétion-ville son fief.Sur la place de la Croix des Bouquets le candidat de INITE a fait sa première apparition publique au milieu d’un groupe de candidats aux fonctions législatives du parti.Plusieurs milliers de personnes massées sur la place ont suivi les déclarations du candidat à la présidence qui a lancé un appel à la non violence. »Nous ne répondrons pas aux provocations, nous ne provoquerons personne », a déclaré Jude Célestin assuré de la victoire le 28 novembre. 

Jacques-Édouard Alexis en visite à Montréal

Malorie Beauchemin / La Presse / 21-10-10

Le Canada accusait l'ancien premier ministre haïtien maintenant... (Photo: Archives AFP)

Le Canada accusait l’ancien premier ministre haïtien maintenant candidat à la présidentielle, Jacques-Édouard Alexis (à gauche), d’avoir été complice de meurtres dans un quartier de Port-au-Prince en 1999. Photo: Archives AFP(Ottawa) Interdit de séjour au Canada parce qu’il avait été erronément accusé de crimes contre l’humanité par Ottawa, l’ancien premier ministre haïtien Jacques-Édouard Alexis, maintenant candidat à l’élection présidentielle de novembre, sera à Montréal ce week-end. Le gouvernement canadien aurait finalement régularisé sa situation en catimini au cours de l’été, a appris La Presse.

«C’était un malentendu. Cela a été réglé il y a deux ou trois mois, a expliqué Michel Nemours, membre du comité montréalais d’appui à la candidature de M. Alexis à la présidentielle. Le gouvernement canadien a fait ses propres enquêtes et a fini par réaliser qu’il y avait eu une erreur.»Le Canada accusait l’ex-premier ministre d’avoir été complice de meurtres commis par les forces policières dans un quartier difficile de Port-au-Prince en 1999. Mais aucune accusation n’a jamais été portée contre M. Alexis et les responsables du «massacre de Carrefour-Feuilles» ont depuis longtemps été jugés et emprisonnés.Au mois de mai, La Presse a révélé que M. Alexis ne pouvait toujours pas entrer au Canada, six ans après avoir été interdit de séjour, alors qu’il voyage librement partout dans le monde, y compris aux États-Unis. Le Canada lui avait alors offert le bénéfice d’une disposition particulière dans la loi qui permet à une personne interdite de séjour de venir au Canada pour des raisons d’intérêt national ou des motifs humanitaires. M. Alexis avait refusé et réclamé plutôt des excuses officielles et une pleine réhabilitation.En voyage officiel en Haïti, au début du mois de mai, le ministre canadien des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, avait affirmé qu’il réviserait le dossier si l’on portait à son attention des renseignements supplémentaires.Le ministère des Affaires étrangères s’est dissocié du dossier, hier, et a renvoyé la balle à Immigration Canada, qui a invoqué la protection des renseignements personnels pour refuser de confirmer si la situation de M. Alexis avait été régularisée.M. Alexis sera muni, à son arrivée à Montréal ce soir, «d’un visa et d’une lettre du gouvernement canadien qui lui a été remise par l’ambassadeur du Canada en Haïti», a pour sa part assuré M. Nemours. «Il ne rentrera pas grâce à une disposition particulière, mais bien comme tous les citoyens qui entrent au Canada», a souligné M. Nemours.Le passage dans la métropole de l’ex-premier ministre (de 1999 à 2001 et de 2006 à 2008) s’inscrit dans le cadre de sa campagne pour l’élection présidentielle du 28 novembre. La vaste majorité de la diaspora haïtienne au Canada se trouve à Montréal.

Haïti/camps: conditions « inacceptables »

AFP – 21/10/2010

La sous secrétaire générale aux affaires humanitaires de l’ONU en visite en Haïti Catherine Bragg a estimé aujourd’hui « inacceptables et effroyables », les conditions de vie dans certains camps de réfugiés du séisme de janvier qui a fait près de 1,5 million de déplacés.
« Les conditions de vie sont très difficiles dans certains camps, voire même effroyables. J’ai vu de mes propres yeux quelles étaient les conditions de vie sous les tentes où il fait une chaleur insupportable », a révélé Mme Bragg qui est également coordonnatrice adjointe des secours d’urgence de l’ONU après avoir visité des camps d’hébergement de personnes déplacées.
Elle a dénoncé l’insécurité qui sévit dans les campements ainsi que le manque de perspective économique. « Tout ceci n’est pas acceptable », a-t-elle jugé. Cependant, Mme Bragg a estimé que les objectifs humanitaires ont été atteints en Haïti où il n’y a pas de tension sociale ni d’épidémie, s’engageant à poursuivre le travail pour aider les survivants du séisme.
Dressant un bilan de l’action humanitaire en Haïti depuis le séisme du 12 janvier, elle révèle que 4,3 millions d’Haïtiens ont été nourris, 1,5 millions d’abris d’urgence ont été distribués, des cliniques de santé ont été déployés pour soigner les déplacés et 2 millions de mètre cube de débris enlevés.
Elle a plaidé pour la construction de maisons et la création d’emplois en accélérant le processus de reconstruction du pays afin d’envisager une stratégie de sortie de l’action humanitaire. Elle a toutefois assuré du maintien de l’effort humanitaire au cours de l’année 2011.

Youri Latortue fait peu de cas des accusations de Paul Raymond

Le Sénateur et dirigeant du COREH défend l’honnêteté de sa nouvelle alliée politique Mirlande Manigat qui, selon le chef d’OP Lavalas, aurait reçu un pactole du Président PrévalRadio Kiskeya / mercredi 20 octobre 2010

Le Sénateur Youri Latortue, l’un des principaux leaders du Collectif pour le renouveau haïtien (COREH), a minimisé mercredi les allégations de l’activiste Lavalas Paul Raymond selon lesquelles, Mirlande Hyppolite Manigat, candidate de l’alliance RDNP/COREH aux présidentielles du mois prochain, aurait reçu du pouvoir huit millions de dollars et un véhicule blindé.Qualifiant de sans fondement ces accusations, le parlementaire les attribue aux déclarations intempestives et dérapages qui, souligne-t-il, caractérisent généralement les campagnes électorales en Haïti. »Mme Mirlande Manigat a les mains propres », a ajouté son partenaire politique qui confie que la candidate à la succession de René Préval dispose de très maigres ressources pour sa campagne. Elle ne compte que sur certains soutiens financiers pour pouvoir mener la bataille jusqu’au bout, conclut Youri Latortue.Radio Kiskeya n’a pu joindre la secrétaire générale du Rassemblement des démocrates nationaux progressistes qui devait partir mercredi pour une tournée à l’étranger.Lors d’une conférence de presse officialisant l’appui politique d’une fraction de Fanmi Lavalas à un autre candidat, Jean Henry Céant de Renmen Ayiti, Paul Raymond était parti mardi en guerre contre Mirlande Manigat, les autres candidats et le Président Préval qui, aux dires du très irascible chef d’OP pro-Aristide, seraient tous des « ennemis du peuple haïtien ».Ces déclarations sont intervenues au lendemain du soutien potentiellement très significatif du COREH à Mme Manigat, arrivée en tête des deux premiers sondages d’opinion sur le premier tour des élections fixé au 28 novembre.

L’UE donne 20 millions de dollars pour Haïti

TF1 / 21-10-10

L’Union européenne a annoncé mercredi l’octroi d’une aide de 14,5 millions d’euros (20 millions de dollars) à Haïti pour renforcer la Protection civile de ce pays ravagé le 12 janvier par un violent séisme qui a fait plus de 250.000 morts et 1,5 million de déplacés. Les fonds seront consacrés à la formation de secouristes haïtiens qui
pourront agir rapidement en cas de catastrophe. Ils devraient aussi servir à l’achat d’équipements de premiers secours tandis que cinq experts européens travailleront avec les autorités haïtiennes pendant la durée du projet.

Initiative de l’Union Européenne pour aider au renforcement de la Protection civile

P-au-P, 21 oct. 2010 [AlterPresse] — L’équipe de mise en œuvre du Programme Européen d’Appui au Relèvement du Système Haïtien de Gestion des Risques et des Désastres achève ce jeudi 22 octobre sa première réunion dans le pays, selon un communiqué de la Délégation Européenne.

L’équipe de mise en œuvre du Programme Européen d’Appui au Relèvement du Système Haïtien de Gestion des Risques et des Désastres est arrivée en Haïti le 19 octobre pour rencontrer les autorités haïtiennes et renforcer les différents points de son action, indique ce communiqué.Elle restera dans le pays de façon permanente pour aider à renforcer la Protection civile du pays caribéen ravagé le 12 janvier par un violent séisme qui a fait plus de 300 000 morts et 1,5 million de déplacés.Le groupe est dirigé par Anna Zambrano. Elle est de plus composée de Kevin Mannion, Raymond Le Ruyet et Philippe Allouard.Le Programme Européen d’Appui au Relèvement du Système Haïtien de Gestion des Risques et des Désastres doit s’étendre sur 18 mois et vise essentiellement à renforcer la capacité du gouvernement et de la population à « prévenir, gérer, et surmonter les situations de crise qui naissent des catastrophes naturelles auxquelles l’ile est particulièrement exposée », peut-on lire dans la note.Le programme a déjà reçu le feu vert de la Commission Intérimaire pour la Reconstruction d’Haïti (CIRH) et bénéficie d’un financement de 14,5 millions d’euros de l’Union Européenne.Il sera mis en œuvre, grâce à la Délégation de l’Union Européenne en Haïti, l’International Management Group (IMG), le Centre Commun de Recherche de la Commission Européenne, l’Agence française CIVIPOL, les agences de Protection Civile de cinq pays de l’Union Européenne et l’organisation Internews.

Un « ravisseur » avale la carte mémoire de son cellulaireMAXIMINI / 21-10-10Un policier suspecté dans une tentative de kidnapping aurait avalé la carte mémoire de son téléphone portable, selon un journaliste de radio Caraïbes. Le présumé ravisseur a été arrêté, lundi soir, à Thomassin 37, quartier de Pétion-Ville.
Des agents de la Police nationale d’Haïti, aidés des riverains, ont fait échec à la tentative de kidnapping orchestrée par des bandits, selon radio Vision 2000. Les malfrats ont toutefois eu le temps de retenir en otage, pendant plusieurs heures, des membres d’une même famille dans leur propre maison en attendant l’arrivée de leurs parents. Ils ont, par la suite, pris la fuite lors de l’intervention de la police.
Plusieurs suspects interpellés dans le cadre de cette affaire, dont le policier qui aurait avalé la carte mémoire de son téléphone pour ne pas retracer ses contacts, ont été conduits à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) pour être interrogés.

Haïti-Démographie : 10 millions en 2010, 15 millions en 2050

Fédrick Jean Pierre / Jeudi, 21 Octobre 2010 /HPNLa population haïtienne est de 10.2 millions habitants en 2010 et passera à 15.5 millions en 2050, selon un rapport portant sur l’état actuel de la population mondiale présenté mercredi par le Fonds des Nations unis pour la population (FNUAP) sur le thème « Conflits, Crises et renouveau : changements au fil des générations”.L’espérance de vie en Haïti est d’environ 60 ans pour les hommes et de 63 ans pour les femmes. La population haïtienne est de 10.2 millions d’habitants en 2010 et passera à 15.5 millions en 2050; le pourcentage de la population urbaine est de 52% et l’accès à des sources d’eau portable est de 58%, indique le rapport du FNUAP.
Le représentant du FNUAP en Haïti, Igor Bosc a déclaré que « ce rapport reflète trois thèmes centraux : la résilience, le renouveau et la redéfinition des femmes dans la société ». M. Bosc a aussi rappelé le taux croissance de la population haïtienne, qui est passé de 4% à 12%.
La sortie de ce rapport coïncide avec le 10ème anniversaire de la résolution 1325 des Nations-unis visant à protéger les femmes et les jeunes filles surtout en période de crise et de désastre.
Le ministre de la Santé publique et de la population, Dr Alex Larsen et la directrice régionale du FNUAP, Mme Marcela Suazo ont assisté à la présentation de ce document à Pétion-ville.  

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :