L’ACTUALITE DU SAMEDI 6 NOVEMBRE 2010

6 Nov

Haïti – Tomas : Des Nouvelles des régions après le passage de l’ouragan
HAITI LIBRE – 06/11/2010 09:54:58

Haïti - Tomas : Des Nouvelles des régions après le passage de l’ouraganLe bilan du passage de l’ouragan Tomas va pouvoir commencer. Le travail d’évaluation se poursuivra probablement pendant les 48 à 72 prochaines heures, beaucoup de zones sont inondées, certaines régions sont accessible seulement par hélicoptère, de nombreuses routes sont coupées suite aux crues, éboulements ou des coulées de boue. Les hélicoptères du navire américain l’USS Iwo Jima qui devaient intervenir vendredi ont vu tous leurs vols annulés en raison de la force des vents et des pluies intenses, d’après le lieutenant-colonel Chris Richie qui prévoit la reprise des opérations de secours et d’évaluation aujourd’hui. Il est encore trop tôt pour connaître le bilan en perte de vie, les dommages matériels sont important dans certaines régions d’autres semblent avoir été partiellement épargnées.
Des inondations aux Gonaïves sont signalés par la Minustah, qui rapportent 25 à 35 centimètres d’eau stagnante dans Raboto, K-Soleil, Jubilé, et le Parc Vincent. Le Direction de la Protection Civile (DPC) et les autorités locales ont signalé des dégâts dus au vent et aux fortes pluies.
Dans le département de l’Ouest, un nombre important de foyers ont été détruits dans Ti Guinee, Morregal, Gaston et dans les communes de Petit Goave, et Ocupid. Les évaluations sont en cours.
D’après
les évaluations préliminaires les dommages sont importants dans le secteur agricole dans les communes de Corail, Anse D’hainaut, Pestel et Dame Marie.
Des maisons sont inondés, des récoltes détruites, des arbres déracinés dans les communes suivantes: Plaisance-du-Sud, Miragoâne, Fonds-des-Nègres, Arnaud.
Des glissements de terrain ont été signalés dans Desmarais et à Paillant.
À Grand Goâve, la zone la plus touchée est Petit Paradis (section communale 7) qui est inondée. La DPC procède à l’évaluation, 7 équipes surveillent la situation.
Les réfugiés du camp de Tabarre Issa doivent être évacués, mais aucun emplacement n’a encore été identifiés. Le bureau du maire dit travailler avec la communauté pour trouver un endroit pour les accueillir.
En raison de l’évacuation de quelque 354 détenus de la prison des Cayes et de 214 détenus de la prison de Gonaïves (infos DPC) sur le pénitencier de de Port au Prince, celui est surpeuplé.
Les autorités locales de Ganthier signalent que le pont sur la Rivière Blanche est sous l’eau mais tient bon.
La ville de Dame-Marie, une localité côtière a été sévèrement touchée.
De nombreuses maisons sont détruite totalement ou partiellement à Beaumont et à Léon (Grande-Anse).
Dans les hauteurs de Grande-Anse, en particulier à Beaumont (entre Jérémie et Les Cayes) des dégâts considérables sont signalés à des plantations et des maisons.
Abricots, la ville côtière de Grande-Anse, des inondations ont causé d’importants dommages. Beaucoup de maisons et d’écoles sont détruites.
La Minustah et la DPC rapportent que plusieurs hôpitaux et centres de santé ont été évacués. Les patients du Centre Drouin à Grande Saline ont été transférés à l’hôpital de Verrettes et de Saint Marc.
Les patients de l’Hôpital Raboto ont été transférés à l’hôpital Bon Secours de Gonaïves.
La Minustah signale que le choléra continue d’être un problème alors que les hôpitaux demandent une aide supplémentaire en termes de fournitures de santé et de ressources humaines.
Les maires du Gros-Morne, Marmelade, Saint Michel ont demandé de l’aide d’urgence pour faire face la propagation du choléra dans leurs communes. Les installations médi cales sont surpeuplées avec des patients affectés par le choléra et le manque d’accès aux services médicaux pour les personnes souffrant d’autres maladies.
Bilan humain (PARTIEL) du vendredi 5 octobre :
Deux personnes, dont un garçon de 10 ans, sont mortes à Beaumont et à Léon (Grande-Anse).
À Léogâne deux personnes sont mortes en tentant d’évacuer leur maison inondée.
Une personne est morte dans la commune de Roche-à-bateau (Sud), selon le maire de la ville.

 

Haiti-Tomas : Une nuit d’intenses pluies fait craindre d’importantes inondations dans l’Ouest
Nouveau bilan partiel : 6 morts, 2 disparus et 11 blessés

P-au-P., 06 nov. 2010 [AlterPresse] — L’ouragan Tomas s’est affaiblit ce samedi matin 6 novembre, mais ses effets continuent de se manifester dans plusieurs régions du pays, arrosées d’abondantes pluies, dont l’Ouest où se trouve la capitale Port-au-Prince.

Tomas est redevenu une tempête tropicale sur l’océan atlantique, selon le Centre National de Météorologie (CNM). Il a été localisé à 4 :00 (heure locale) ce matin à 290 km au Nord Nord-Est du Cap-Haitien, principale ville du département du Nord.

Bien que, le centre de la tempête tropicale Tomas s’est écarté de la côte nord d’Haïti, elle continue d’injecter quelques cellules convectives (pluie et orages) sur certains de nos départements, explique le CNM.

Des centaines de milliers de personnes qui vivent sous des tentes effilochées dans les camps de déplacés depuis le séisme dévastateur du 12 janvier ont du avoir une nuit terrible.

Vendredi, ils témoignaient déjà que leurs abris précaires ne tenaient presque plus. Cependant, ils n’avaient pas voulu se déplacer, tel que le recommandait le gouvernement, pour ne pas risquer de perdre le peu qui leur reste suite au tremblement de terre.

L’Artibonite (Nord) et le Centre (Est), qui représentent actuellement des foyers de l’épidémie de choléra qui sévit en Haiti, devraient également recevoir d’importantes chutes de pluie.

Vendredi, le président René Préval a, une nouvelle fois, exhorté les Haitiens à observer des mesures d’hygiène pour prévenir la propagation de l’épidémie de choléra qui a causé le décès de 442 personnes en trois semaines.

Sans communiquer de chiffres, il a indiqué que « les cas de choléra ont recommencé à augmenter et l’épidémie tend à s’étendre dans d’autres régions ».

Tomas a déjà fait six morts, dont deux dans le département de la Grande Anse (Sud-Ouest), deux dans le Sud, un dans le Sud-Est, un dans l’Artibonite et deux disparus dans des inondations à Léogane (une trentaine de km au sud de Port-au-Prince), selon le dernier bilan partiel communiqué par la directrice de la Protection Civile, Alta Jean Baptiste.

45 maisons ont été détruites et 10 autres endommagées dans les régions touchées.

Plus de 18.000 personnes ont été évacuées dans divers départements et 14.000 se trouvent dans des abris provisoires.

L’alerte rouge est encore maintenue et pourrait être levée dans les prochaines heures. L’’interdiction des opérations de cabotage demeure pour le Golfe de la Gonâve (Ouest), le Canal du vent et la côte Nord d’Haïti jusqu’à nouvel ordre.

 

Six morts, deux disparus : Bilan humain provisoire du passage de Tomas

René Préval s’apprête à se rendre au chevet du grand sud dont plusieurs communes ont été touchées ; les dégâts non encore évalués seraient d’un niveau de gravité inégal dans les villes et périphéries de Léogâne, Petit-Goâve, Cayes, Baradères, Petite-Rivière de Nippes et de Jérémie

Radio Kiskeya / vendredi 5 novembre 2010

Le cyclone Thomas s’est définitivement écarté vendredi soir des côtes haïtiennes, laissant un bilan provisoire de six morts, deux disparus et des dégâts matériels que les autorités n’étaient pas encore en mesure d’évaluer, particulièrement dans le sud du pays où devait se rendre samedi le Président René Préval afin de porter secours aux villes inondées suite à des pluies torrentielles.

Classé en catégorie 1 sur l’échelle Saffir-Simpson qui en compte cinq, l’ouragan, qui semblait avoir épargné de nombreuses régions très vulnérables, dix mois après le séisme de janvier et en pleine épidémie meurtrière de choléra, se dirigeait vers l’archipel des Bahamas après un passage nettement moins dévastateur que prévu.

Lors d’un point de presse du Centre d’opération d’urgence national mis en place par le gouvernement, la directrice de la protection civile, Alta Jean-Baptiste, a indiqué que les décès recensés l’ont été dans trois départements où des rivières étaient en crue. Deux personnes ont été tuées notamment dans le sud, deux autres dans la Grand’Anse (sud-ouest) et une dans le sud-est.

Par ailleurs, deux personnes étaient portées disparues tandis que six autres ont été blessées à Léogâne (35 km au sud-ouest de Port-au-Prince), ville déjà détruite à 60% par le séisme et où les crues des rivières Rouyonne et Momance ont causé des dommages dont l’estimation restait à établir.

Le Président René Préval, dont les interventions dans la presse se sont surmultipliées ces derniers jours, s’est félicité du nombre peu élevé des victimes. « Globalement, les choses ont bien évolué. On s’en est pas mal tiré », a répété le chef de l’Etat qui a rendu hommage au travail de la protection civile en général, et en particulier à celui du directeur du Centre national de météorologie, Ronald Semelfort, qui, grâce à une intense campagne d’information, a contribué à protéger la population contre l’ouragan.

M. Préval a aussi salué le « rôle extraordinaire » des coordonnateurs départementaux de la protection civile qui a permis, avec l’appui des délégués et vice-délégués, l’application efficace des consignes de sécurité.

Après la sensibilisation et la communication permanente avec la population avant et pendant le passage de Tomas, le Président, en fin de mandat, s’attaquera à la troisième étape, le secours post-désastre, lors d’une visite prévue samedi aux Cayes (196 km au sud de Port-au-Prince), chef-lieu de l’une des régions les plus touchées.

Des interventions sur les infrastructures endommagées (routes, ponts) et le réapprovisionnement des stocks de secours prépositionnés (nourriture, médicaments) seront notamment à l’ordre du jour, a indiqué René Préval. Il sera accompagné des ministres des travaux publics Jacques Gabriel, de l’intérieur Paul Antoine Bien-Aimé, de la santé Alex Larsen et de la directrice de la protection civile, Alta Jean-Baptiste.

Dans le cadre de la campagne de prévention lancée avant l’arrivée de l’ouragan, le chef de l’Etat avait visité les Cayes et plusieurs autres régions du grand sud (sud, Nippes, Grand’Anse, sud-est) où, dit-il, le Centre national des équipements (CNE) et d’autres équipes de génie de deux firmes haïtienne et brésilienne s’apprêtent à intervenir.

D’autre part, des bataillons de la Mission de stabilisation de l’ONU (MINUSTAH) et le personnel du porte-hélicoptère américain USS Iwo Jima, dépêché au large d’Haïti par l’administration Obama, s’adonneront à des tâches humanitaires.

L’alerte rouge en vigueur depuis plusieurs jours sur tout le territoire haïtien devrait être levée d’ici samedi et l’aéroport international Toussaint Louverture fermé reprendra samedi matin les vols internationaux au départ et à destination de Port-au-Prince.

Un incident a marqué la dernière intervention de la journée du chef de l’Etat. Celui-ci a, en effet, repoussé sans ménagement un jeune journaliste de Radio Vision 2000 (une station privée de la capitale) qui tentait de l’interroger sur « l’instrumentalisation politique du CNE » au profit du candidat à la Présidence du pouvoir, Jude Célestin, durant la période de gestion actuelle des deux grandes urgences nationales : l’épidémie de choléra et le passage de l’ouragan.

« Vous me reprochez d’avoir porté secours à la population ? », a réagi un René Préval très crispé qui a préféré passer à une deuxième question autrement plus intéressante.

 

Haïti-Tomas : L’ouragan déverse une bonne quantité de pluie sur le Nord

P-au-P., 05 nov. 2010 [AlterPresse] — L’ouragan Tomas se déplace toujours vers le Nord-Est ce vendredi soir 5 novembre et continuant de déverser une bonne quantité de pluie sur la région Nord d’Haïti, informe le Centre National de Météorologie (CNM).

En milieu de soirée, les autorités n’étaient pas en mesure d’évaluer les dégâts dans les départements situés au Nord du pays, alors que l’ouragan a fait 5 morts, 2 disparus et 6 blessés dans le Sud et l’Ouest.

Vers 8 :00 du soir l’œil de l’ouragan a été localisé au large des cotes Nord d’Haiti. Il se déplaçait à une vitesse de 22 km/h avec des vents maximum de 120km/h et des rafales bien plus supérieures.

« L’amélioration par rapport à la tombée de pluie se fera graduellement pour le grand Sud. Mais, des averses importantes et des rafales de vents violents sont encore prévues ce soir et cette nuit particulièrement pour les départements de l’Artibonite (Nord), du Nord-Ouest, du Nord et du Nord-Est », souligne le CNM.

L’alerte rouge est maintenue et pourrait être levée dans les prochaines 24 heures.

Le président René Préval a annoncé qu’il se rendra demain dans le Sud, en particulier dans la ville des Cayes, afin de superviser sur place les opérations de secours sur l’ensemble des régions du Sud du pays.

Il a, une nouvelle fois, exhorté les Haitiens à observer des mesures d’hygiène pour prévenir la propagation de l’épidémie de choléra qui affecte le pays depuis trois semaines et qui a déjà causé le décès de 442 personnes.

Sans communiquer de chiffres, il a indiqué que « les cas de choléra ont recommencé à augmenter et l’épidémie tend à s’étendre dans d’autres régions ».

 

Haïti – Tomas : Dernière heure (6)
HAITI LIBRE – 05/11/2010 19:31:06

Haïti - Tomas : Dernière heure (6)La ville de Barradère (Nippes) est inondée.
À Tiburon la situation est sous contrôle. Les rues restent obstruées et les équipements du MTPPC ne peuvent pas passer à cause des rivières en crues.
Des inondations localisées sont signalées à Port-au-Prince. La circulation sur la route entre Léogâne et Jacmel est interrompue.
La PNH a pris des mesures au niveau du pont de Léogâne en vue d’empêcher les véhicules de traverser. 
La Direction départementale du MTPC  a envoyé une équipe pour colmater les brèches de la rivière Rouyonne (Ouest).
Le pont de Fauché, entre Grand Goâve et Léogâne est de nouveau franchissable depuis vendredi 17h00. Des voitures et camions ont franchi la rivière à gué sans difficulté (merci Théo).
Les hôpitaux à Léogâne, les Cayes, ainsi que l’Hôpital Saint Louis à Delmas (Port-au-Prince), ont été évacués (information confirmée PAHO/WHO).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :