L’ACTUALITE DU SAMEDI 13 NOVEMBRE 2010

13 Nov

Haïti – Élections :

 Un commando d’INITE sème la terreur à Jacmel
HAITI LIBRE – 13/11/2010 09:16:37

Haïti - Élections : Un commando d’INITE sème la terreur à JacmelDans la nuit du Jeudi 11 au vendredi 12 novembre 2010, aux environs de 2 heures du matin, des partisans et des sympathisants d’INITE, la plateforme du candidat Jude Célestin, ont semé la terreur à l’entrée de la ville de Jacmel, au « portail Léogâne ».
Yves Rabel, coordonnateur dans le Sud-Est, du parti « Ansanm nou fò » a été malmené et menacé par un commando d’individus lourdement armés, dirigé par le sénateur Joseph Lambert. Certains de ces individus se sont clairement identifié, comme des partisans d’INITE.
Au cours d’une conférence de presse, tenue vendredi, Yves Rabel en compagnie de Content Wilnet, candidat à la députation pour la première circonscription de Jacmel, ont dénoncé les actes de banditisme des partisans d’INITE dont ils ont été victimes.
Yves Rabel, à déclaré que ces individus, bien armés, étaient accompagnés du sénateur Joseph Lambert, et procédaient à une opération de destruction des affiches et des banderoles de certains autres candidats, notamment, la candidate Hyppolite Manigat, et les candidats Charles Henri Backer, Jean Henri Céant, Leslie Voltaire, Fequière Mathurin et de Content Wilnet pour les remplacer par ceux de Judes Célestin.
« Ayant appris la nouvelle, nous sommes rendu immédiatement au portail Léogâne, pour constater les faits […] en arrivant sur les lieux, nous avons vu un groupe d’individus munis d’armes lourdes et d’armes de point qui arrachaient les posters sous les ordres du sénateur Lambert » Lorsque nous sommes arrivée, le sénateur Lambert leur a demandé d’agir, le commandos a commencé à tirer en l’air et a lancer des pierres et des bouteilles sur le véhicule de campagne de « Ansanm nou fò ».
Mr Rabel pointe du doigt le sénateur Lambert qui a donné l’ordre à son commando de passer à l’action. Il a qualifié de vagabondage, d’intimidation et de provocation le comportement des proches de la plateforme INITE vis-à-vis des autres candidats aux élections du 28 novembre.
De son coté, Content Wilnet, a indiqué qu’une plainte avait été déposée contre ces individus et la Plateforme INITE dès la soirée au commissariat de Jacmel. « Nous avons rencontré les représentants de la Caricom et de la Minustah à ce sujet ». De plus, le candidat à la députation du Parti Ansanm nou fò, a annoncé qu’il comptait intenter une action en justice et au Conseil Electoral Provisoire (CEP) contre la Plateforme INITE.
La Caricom ainsi que l’OEA, ne cessent d’annoncer que les élections seront libres honnêtes et démocratiques, alors qu’à l’évidence, les forces de l’ordre (incluant la Minustah) ne semblent pas avoir la capacité de garantir la sécurité des candidats pendant la période de campagne. Comment dans ce cas, pourront-ils assurer la sécurité des électeurs, lors du prochain scrutin qui devrait se tenir dans 15 jours ?
Wilnet Content plaide en faveur d’une nouvelle façon de faire la politique dans le département du Sud’Est, où le trafic de drogue et la corruption règnent, notamment à Jacmel.
Rappelons que lors de la campagne électorale des élections législatives de 2009, Mackenson Zelou, un jeune homme de 25 ans, avait été tué par balle par les partisans de LESPWA dans un affrontement et ceux de l’OPL, dans la commune des Cayes Jacmel. Un an après, la justice n’a toujours pas été rendue.

 

Haïti – Insécurité :

 Les forces militaires de la Minustah se déploient dans le pays
HAITI LIBRE – 13/11/2010 09:40:57

Haïti - Insécurité : Les forces militaires de la Minustah se déploient dans le paysDans le cadre de son mandat de support sécuritaire et logistique aux élections, la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (Minustah) lance ce samedi 13 novembre l’«Opération Bonjour». Tout au long de la journée, de 4h30 du matin à 11h00 du soir, à travers tout le pays, les forces militaires et de police de la Minustah seront visibles dans les rues, conduisant des patrouilles pédestres et motorisées.
L’objectif de cet exercice est « de s’enquérir des difficultés éventuelles » qui nécessiteraient d’être résolues à l’avance et d’inviter la population à contribuer à des élections paisibles, le 28 novembre. La Minustah entend ainsi rassurer le peuple haïtien de sa capacité et de sa volonté de déployer ses forces partout dans le pays et à tout moment, pour contrecarrer, décourager et prévenir tout comportement illégal qui menaceraient ces élections.
Une manifestation de force qui pourrait bien avoir l’effet contraire sur une population déjà suffisamment inquiète. Quant aux bandits et autres criminels, il est peu probable que cette parade les impressionne. Vols, agressions, kidnapping, hold-up. assassinats continueront à terroriser la population pour qui, rien ne change.
Il est regrettable, qu’au delà des propos qui se veulent rassurant, la Minustah, au cours de cette campagne électorale, soit absente à chaque incident violent et armé. Le rôle des composantes militaire et policière de la Minustah durant les prochaines élections, est d’aider le gouvernement et le peuple haïtien à créer un environnement sûr… La Minustah a encore beaucoup de chemin à parcourir pour que ses propos deviennent une réalité.

 

Haïti – Épidémie :

 Soutien médical japonais
HAITI LIBRE – 13/11/2010 13:36:01

Haïti - Épidémie : Soutien médical japonaisDans son désir de continuer à lutter contre la propagation du choléra, au sein de la population haïtienne, le gouvernement Japonais, par le biais de son ambassade en Haïti, a décidé de mettre à la disposition du Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP), la somme de 183.000 dollars américains. La majeure partie de ce montant, soit 122,000 dollars a déjà été versé le 28 octobre dernier. La deuxième partie, soit 61.000 dollars est constituée de matériels médicaux :

  • 5,600 Erythomicyne Sirop 250 Mg
  • 10,000 Ringer Lacate 1000 ml
  • 2,000 Butterfly
  • 12,500 Cateter 22G
  • 7,500 Cateter 18G
  • 9,632 Infusion Tube

Ces matériels médicaux devraient arriver prochainement en Haïti et remis au MSPP par le biais de l’OMS/OPS. Le Japon tient à présenter, une fois de plus, ses plus sincères condoléances aux familles victimes de celle épidémie et tient particulièrement à renouveler au peuple Haïtien sa solidarité en ces moments pénibles.

 

Haïti – Reconstruction :

 Nouvelle aide du gouvernement Japonais
HAITI LIBRE – 13/11/2010 09:53:10

Haïti - Reconstruction : Nouvelle aide du gouvernement JaponaisL’Ambassade du Japon en Haïti a le plaisir d’informer que dans le cadre de la Coopération Economique du Japon avec Haïti, le Chargé d’Affaires a.i. M. Kentaro MinamiI, a procédé, le jeudi 11 novembre 2010, à la signature de deux (2) contrats de dons dans le cadre de son programme « d’Aide aux Micro-Projets locaux contribuant à la sécurité humaine (APL) » avec des ONGs et des organisations à but non lucratif. Il s’agit de:
1- L’Hôpital Notre-Dame de Petit-Goave, pour l’exécution du « Projet de Réhabilitation et d’Equipements à l’Hôpital Notre-Dame de la commune de Petit­-Goâve » pour un montant de 135,213 dollars américains. Le financement du présent projet met l’accent sur différents aspects des besoins actuels de l’hôpital; il regroupe notamment :
– La reconstruction complète du service de chirurgie de l’hôpital;
– L’agrandissement de la morgue;
– L’achat d’un appareil de sonographie pour le service d’imagerie;
2- Le Centre Œcuménique Haïtien d’Intervention en Milieux Rural et Urbain (COHIMRU) pour l’exécution du « Projet de construction et d’équipement du Centre de traitement du café à Jérémie» pour un montant de 104,454 dollars. À travers ce projet, le COHIMRU, entend renforcer la production de café de la Grand’ Anse et par la même occasion, augmenter le niveau de revenus des habitants producteurs de café de la région en mettant en place un centre de traitement final du café dans la région du Sud. La nature de ce projet consiste en :
– La construction de l’usine de traitement final du café;
– L’installation complète des équipement nécessaires.
Ces projets s’inscrivent respectivement dans les domaines de la santé et des infrastructures de base qui font partie des principaux secteurs d’intervention de la coopération japonaise en Haïti.
Le Japon continue de supporter les efforts déployés en vue de l’amélioration des conditions de vie de la population de base à travers le Programme de Dons, qui fournit un support financier flexible aux ONGs et aux organisations à but non lucratif, afin de les aider à mettre en œuvre des projets de développement local.

 

Haïti – Dominicanie :

 Désordre et chaos dans le marché binational de Dajabón
HAITI LIBRE – 13/11/2010 12:03:48

Haïti - Social : Désordre et chaos dans le marché binational de DajabónVendredi 8:00 du matin, à Dajabón, le poste frontière a ouvert ses grilles, comme prévu pour permettre aux commerçants et clients haïtiens de venir acheter et vendre sur le marché. Des milliers d’Haïtiens se sont rués a travers la frontière et malgré le dispositif de sécurité renforcé, mis en place par l’armée dominicaine, en prévision de cette réouverture, les militaires ont été rapidement débordé.
La zone habituelle du marché, limitée par les autorités, afin de permettre un meilleur contrôle sanitaire est devenue un véritable chaos. Le marché s’est tenu au milieu des cris des femmes et des insultes contre les forces de sécurité du CESFRONT, chargé de la surveillance et qui tentaient de maintenir l’ordre…
Malgré le déploiement d’infrastructures sanitaires, la plupart des mesures d’hygiène mises en place par les dominicains ont été violées, un très grand nombre d’haïtiens refusant de se laver les mains à leur arrivée en République Dominicaine.
Miguel Tatis, le maire de Dajabón à déclaré, que si une solution n’était pas trouvé rapidement, la ville refuserait à l’avenir, d’organiser ce marché. Il a expliqué que les règles de restriction du commerce des produits haïtiens n’avaient pas été respectés et que les commerçants avaient contourné les contrôles et les mesures d’hygiène mises en place pour lutter contre l’introduction du choléra sur le territoire dominicain. « Avec le très grand nombre de personnes sur le marché, il n’existe aucune garantie de sécurité sanitaire pour les commerçants dominicains locaux » soulignant le sol boueux et le non respect des restrictions.
Ces débordements risquent malheureusement d’augmenter la répression et les contrôles contre nos compatriotes à la frontière ou pire, le gouvernement dominicain, pourrait fermer sa frontière pour une durée indéterminée. Une solution, aux conséquences dramatique, qui circule de plus en plus dans le pays voisin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :