L’ESSENTIEL DE L’ACTUALITE – Mercredi 8 déc. 2010

8 Déc

Haïti: de troublants résultats

Haïti: de troublants résultats

| Photo Allison Shelley/Reuters

L’ex-première Dame Mirlande Manigat et Jude Célestin, protégé du président sortant René Préval, s’affronteront au second tour de l’élection présidentielle haïtienne. La rue gronde.

Yannick Vely (avec Reuters) – Parismatch.com – Mercredi 8 Décembre 2010

Le résultat du premier tour de l’élection présidentielle haïtienne a-t-il été arrangé ? La commission électorale a annoncé hier les noms des deux candidats soumis à un second tour, envisagé le 16 janvier prochain, soit quatre jours après le premier «anniversaire» du tremblement de terre qui a endeuillé chaque famille haïtienne. L’ex-première Dame Mirlande Manigat est arrivée en tête, avec 31,37% des voix exprimées au premier tour, le 28 novembre. Elle devance Jude Célestin, octroyé de 22,48% des suffrages, selon les résultats lus à la presse par Richard Dumel Thibault, porte-parole du Conseil électoral provisoire. Troisième et donc dindon de la farce électorale selon lui, le chanteur Michel Martelly, figure très populaire à Port-au-Prince, n’a recueilli que 21,84% des suffrages exprimés. Un peu plus de 6000 voix le sépare de Jude Célestin.

Ce dernier avait d’ailleurs anticipé sa défaite électorale en accusant le président sortant, René Préval, d’avoir «volé l’élection» par une fraude massive et la corruption du Conseil électoral provisoire, l’instance officielle chargée d’annoncer ce mardi les résultats. Dès l’annonce, ses partisans ont érigé des barricades dans le quartier de Pétionville et dans un camp de sinistrés du séisme du 12 janvier, près du palais présidentiel. Des policiers sont intervenus et des coups de feu ont retenti à Port-au-Prince, la capitale, sans que l’on ne connaisse un premier bilan chiffré des victimes, si victimes il y a.

Des fraudes avérées

Il faut dire que Michel Martelly n’est pas le seul à douter de la véracité des résultats annoncés. L’ambassade des États-Unis a elle-même émis des doutes sur ces chiffres, qui ne sont, selon elle, pas conformes au décompte auquel «de nombreux observateurs locaux et étrangers ont assisté». «Les Etats-Unis, en collaboration avec les partenaires internationaux d’Haïti, sont favorables à un examen complet des irrégularités pour faire en sorte que les résultats électoraux soient conformes à la volonté exprimée dans les urnes par le peuple haïtien», explique-t-elle dans un communiqué.

Malgré la présence de près de 12 000 casques bleus de la Minustah (Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti), de nombreux troubles ont émaillé la campagne des 18 candidats au premier tour. «La phase à venir du processus électoral requiert un climat de paix et de sérénité», avait souligné dans un communiqué la mission d’observation des élections commune à l’Organisation des États américains (OAS) et à la Communauté des Caraïbes (Caricom), regrettant «les irrégularités, la désorganisation ainsi que les actes de vandalisme et de violence qui ont émaillé la journée de vote», la mission OAS-Caricom a jusqu’ici cautionné avec mesure l’ensemble du processus électoral.

Les jours prochains seront donc décisifs quant à l’avenir démocratique d’un pays sinistré. Point final

 

Violentes réactions après la publication des résultats préliminaires

P-au-P., 8 déc. 2010 [AlterPresse] — Des troubles ont éclaté dans plusieurs régions du pays peu après la publication des résultats des élections mettant en première position la candidate à la présidence Myrlande Manigat (31,37%) qui affrontera au second tour le candidat du parti Inite (officiel) Jude Celestin (22,48%).

Des milliers de personnes ont gagné les rues dans plusieurs villes afin d’exprimer leur colère face à la position occupée par le chanteur Michell Martelly, qui arrive en troisième position avec 21,84 % des voix.

De violentes manifestations nocturnes ont été enregistrées à Pétionville (périphérie est), Croix-des-Bouquets (périphérie nord), au centre de la capitale et dans diverses villes, dont celles du Cap, des Gonaives (Nord), des Cayes (Sud) et de Léogane (Ouest).

De nombreuses artères de la capitale sont barricadées de grosses pierres, de piles de pneus enflammés et de divers autres objets, empêchant la circulation automobile.

Tôt ce mercredi 8 décembre, les activités sont paralysées dans plusieurs secteurs de la capitale et très peu de personnes s’aventurent dans les rues.

Le gouvernement américain a rapidement réagi, exprimant ses préoccupations suite à la publication des résultats préliminaires du scrutin. Pour les États-Unis ces résultats ne refléteraient pas totalement la volonté populaire.

Les institutions canadiennes fonctionnant en Haiti demeureront fermées jusqu’à nouvel ordre, suivant les instructions de l’ambassade du Canada, a appris AlterPresse de source diplomatique.

 

Haïti: « recours possibles » selon l’OEA, résultats « incohérents » selon Washington

(AFP) – Mercredi 08 décembre 2010

Richard Dumesle de la commission électorale annonce les résultats du 1er tour de la présidentielle le 7 décembre 2010

WASHINGTON — Il existe tout une série de « recours possibles » après la publication des résultats du premier tour de l’élection présidentielle en Haïti, a déclaré mardi José Miguel Insulza, le secrétaire général de l’Organisation des Etats américains (OEA), tandis que Washington se disait « préoccupé » par les résultats « incohérents ».

Le Conseil électoral haïtien a annoncé mardi soir que le deuxième tour de l’élection présidentielle en Haïti opposerait l’ex-Première Dame Mirlande Manigat, qui a obtenu 31% des voix, et le candidat du pouvoir Jude Célestin, qui a réuni 22% des suffrages. Mais M. Célestin n’a obtenu que quelque 6.000 voix de plus que le chanteur populaire Michel Martelly, dont les partisans manifestaient leur colère mardi soir à Port-au-Prince.

« La première chose que je veux rappeler c’est qu’il s’agit d’un décompte provisoire », a déclaré le secrétaire général de l’OEA qui mène, avec les pays du Marché commun de la Caraïbe (Caricom), une mission d’observation du processus électoral en Haïti. « Il y a tout un processus à travers duquel il est possible de faire appel des résultats, toute une palette de recours ouverts », a-t-il poursuivi lors d’une session de l’OEA consacrée au différend Costa Rica-Nicaragua. « Il est important de maintenir le calme et je crois qu’il va certainement y avoir une discussion après » la publication des résultats, a-t-il ajouté.

L’annonce des résulats a provoqué des manifestations dans Port-au-Prince de la part notamment des partisans de Michel Martelly, le grand perdant du premier tour qui arrive en troisième position juste derrière le candidat du pouvoir qu’il avait accusé de préparer des fraudes.

Les Etats-Unis se sont dits « préoccupés » par les résultats « incohérents » de l’élection présidentielle haïtienne mais ont appelé au calme et offert d’examiner toute fraude éventuelle, selon un communiqué mardi soir de leur ambassade à Port-au-Prince. « Comme d’autres, le gouvernement des Etats-Unis est préoccupé par l’annonce des résultats préliminaires des élections du 28 novembre par le Conseil électoral provisoire, qui sont incohérents par rapport aux résultats publiés par le Conseil national d’observation des élections », a fait savoir l’ambassade.

« Au moment où Haïti entre dans la période de contestation des résultats électoraux, il est essentiel que tous les acteurs de la vie politique restent calmes et appellent leurs partisans à faire de même », a plaidé l’ambassade.

L’annonce des résultats préliminaires ouvre une période de recours éventuels avant la publication des résultats définitifs du premier tour prévue le 20 décembre. Washington se tient prêt à aider à un réexamen exhaustif des irrégularités constatées lors du scrutin afin de parvenir à des résultats « qui correspondent à la volonté du peuple haïtien exprimé par ses suffrages », selon le communiqué.

 

Une longue nuit en Haïti

Les manifestations prennent diverses formes

Radio Kiskeya / mercredi 8 décembre 2010

Haïti est plongée dans une vague de manifestations à la suite de l’annonce des résultats des élections du 28 novembre 2010, ce mardi soir.

D’abord le CEP, en l’absence des conseillers électoraux et en l’organe de son porte-parole, a proclamé les résultats partiels du scrutin.

C’était alors officiel Mirlande Manigat avec près de 336 000 voix (31.7%) et Jude Célestin avec environ 241 000 voix (22.48%) passaient au second tour alors que Michel Martelly avec approximativement 234 000 voix (21.84%) tombait en 3ème position.

Le verdict donna immédiatement lieu a de vives protestations à travers le pays surtout de la part des partisans de Michel Martelly qui criaient à l’injustice.

Des perturbations ont eu lieu à Bizoton et à Saint-Martin alors que des manifestations ont éclaté au Cap-Haïtien, aux Cayes et à Pétion-Ville.

Dans cette dernière, des milliers de manifestants ont investi les rues en scandant des slogans pro-Martelly. Des barricades enflammées ont été érigées, coupant ainsi les accès à la municipalité. Des jets de pierres ont perturbé la circulation automobile tandis que des affiches de Jude Célestin ont été arrachées et brûlées.

Michel Martelly annonça une conférence de presse en fin de soirée, mais elle fut rapidement annulée, sans explication.

Une opération conjointe de la MINUSTHA et de la police nationale tenta de reprendre le contrôle de la zone du camp de la place Saint-Pierre à Pétion-Ville. Mais les tirs de gaz lacrymogènes ont contraint les déplacés du tremblement de terre, dont des femmes accompagnées de bébés ainsi que d’enfants en bas âge, à chercher refuge en pleine nuit dans un camp voisin à environ 3 km.

Un regain de tension suivit le rejet officiel des résultats par l’Ambassade Américaine à Port-au-Prince. Notamment au Cap-Haïtien où déjà en début de soirée ont rapportait des incidents à Barrière-Bouteille et à Vertières (à l’entrée de la ville). D’ailleurs la route de l’aéroport y était jonchée de barricades.

Le bilan de la soirée s’annonçait déjà très lourd alors qu’on rapportait des commerces vandalisés à Pétion-Ville et des édifices incendiés dans au moins une ville de province.

 

Les États-Unis préoccupés par des résultats qui ne refléteraient pas la volonté exprimée par le peuple

P-au-P., 08 déc. 2010 [AlterPresse] — Le gouvernement américain a exprimé ses préoccupations suite à la publication des résultats préliminaires des élections du 28 novembre, qui ouvrent la voie à un second tour entre les candidats à la présidence Myrlande Manigat (31,37%) Jude Celestin (officiel – 22,48%).

« Comme d’autres, le gouvernement des Etats-Unis est préoccupé par la publication des résultats préliminaires des élections (…), qui ne correspondent pas avec les résultats publiés par le Conseil National d’Observation Electorale (CNO) », déclare un communiqué de l’ambassade américaine.

Le CNO, qui avait déployé plus de 5.500 observateurs et observé le dépouillement dans 1.600 centres de vote à travers le pays, avait prévu un second tour entre Myrlande Manigat et Michel Martelly, classé cependant en 3e position dans les résultats préliminaires.

Les Etats-Unis, conjointement avec la Communauté internationale, sont prêts à « supporter les efforts visant à minutieusement réviser les irrégularités » en vue de parvenir à « des résultats électoraux qui correspondent avec la volonté que le peuple haïtien a exprimée à travers son vote », indique l’ambassade.

« Les élections de 2010 représentent un test crucial à savoir si le peuple haïtien déterminera sa destinée à travers son vote », renchérit le gouvernement américain.

Il appelle l’exécutif haïtien, le CEP, et toutes les forces politiques à assurer que « la volonté du peuple soit entièrement reflétée dans les résultats de ces élections ».

Les États-Unis demandent également à tous les acteurs politiques de garder leur calme et d’encourager leurs partisans à faire de même.

 

Haïti/élection: Paris ne se prononce pas sur les résultats, appelle au calme

AFP / 08 décembre 2010 13h18

PARIS – Les résultats du premier tour de l’élection présidentielle en Haïti ne seront définitifs que le 20 décembre, après l’expiration d’une période de recours, a dit mercredi le ministère français des Affaires étrangères, en réponse à une question sur leur cohérence.

« Ce délai ouvre une période de recours qui permet aux candidats d’exercer leur droit de contestation dans le cadre des procédures prévues », a souligné lors d’un point-presse le porte-parole du Quai d’Orsay, Bernard Valero.

« La France réitère son appel au calme, souhaite que les contestations s’expriment de façon pacifique et responsable, et demande qu’elles soient traitées de manière rigoureuse et transparente par le CEP (Conseil électoral haïtien) », a-t-il ajouté.

Mardi, les Etats-Unis avaient dénoncé des résultats « incohérents ».

Le CEP a annoncé que le deuxième tour de la présidentielle opposerait l’ex-Première dame Mirlande Manigat (31% des voix) au candidat du pouvoir Jude Célestin (22%), écartant le chanteur populaire Michel Martelly, troisième avec seulement quelque 6.000 voix de moins.

Des violences sporadiques ont éclaté en Haïti après cette annonce.

Un groupe d’observateurs financé par l’Union européenne avait annoncé lundi que des estimations fondées sur des données recueillies dans 1.500 bureaux de vote plaçaient Mme Manigat en tête (30% des suffrages) devant M. Martelly (25%) et M. Célestin (20%).

« Le deuxième tour, prévu le 16 janvier, doit être organisé dans des conditions satisfaisantes afin de garantir la sincérité du scrutin et la prise en compte de la volonté populaire », a ajouté Bernard Valero, en rappelant que la tenue du premier tour avait été loin d’être exemplaire.

En dépit d’appels à un report, Washington comme Paris avaient alors plaidé pour le maintien du premier tour prévu le 28 novembre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :