REVUE DE LA PRESSE – Samedi 01 janvier 2011

1 Jan

Préval note « un carrefour dangereux »

Par Europe1.fr / Publié le 1 janvier 2011 à 21h36

Le président René Préval a jugé samedi, à l’occasion de l’anniversaire de l’indépendance d’Haïti, que son pays se trouvait à un « carrefour dangereux » en raison de la crise politique née des élections contestées du 28 novembre. « Aujourd’hui, nous sommes à un carrefour dangereux. A côté des calamités naturelles, nous sommes dans une crise politique issue des élections du 28 novembre 2010« , a déclaré René Préval à la télévision nationale d’Haïti depuis la ville des Gonaïves (Nord) où se déroulaient les festivités du 207e anniversaire de l’indépendance d’Haïti, ancienne colonie française.

 

Haïti: festivités marquées par des manifestations

THE ASSOCIATED PRESS / Publié: 01 janvier 2011 16:50 / Mis à jour: 01 janvier 2011 22:00

PORT-AU-PRINCE, Haïti – Plus d’une centaine de manifestants frustrés par un processus électoral dysfonctionnel ont marqué le jour de l’indépendance haïtienne, samedi, en brûlant des pneus et en exigeant l’arrestation du président René Préval.
Dans la capitale Port-au-Prince, des citoyens mécontents ont bloqué des routes et ont encombré des rues de déchets avant d’être dispersés par la police.
Prenant la parole devant la foule, Simeyon Wisly a appelé à l’organisation de nouvelles élections sous la supervision d’un conseil électoral remanié. Les citoyens ont obtenu leur indépendance et sont donc libres de s’exprimer et d’exiger un scrutin vraiment démocratique, a-t-il clamé.
Aux Gonaïves, dans le nord d’Haïti, M. Préval a appelé son peuple à rester uni et patient, dans un discours interrompu par des manifestants réclamant sa démission.
L’Organisation des États américains a demandé au pouvoir haïtien de retarder l’annonce des résultats électoraux jusqu’à ce qu’un comité international d’experts puisse se pencher sur le scrutin marqué par la violence, la fraude et une faible participation.
Des révoltes ont éclatées après que le chanteur populaire Michel Martelly eut été éliminé par Jude Célestin, le candidat du parti au pouvoir, dans le premier tour de l’élection, le 28 novembre dernier. L’ancienne première dame Mirlande Manigat était arrivée première.
À l’extérieur du centre-ville de Port-au-Prince, les Haïtiens ont souligné le jour de l’indépendance en préparant une soupe à la citrouille traditionnelle et en profitant d’une journée de congé.
Haïti a obtenu son indépendance de la France le 1er janvier 1804, devenant du même coup le seul pays à être né d’une révolte d’esclaves couronnée de succès.

 

Haïti/Présidentielle : l’OEA entame sa mission de recomptage

RFI / Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron / 01-01-11

Les trois principaux candidats du premier tour de l'élection présidentielle en Haïti : Michel Martelly (G), Mirlande Manigat (C) et Jude Célestin (D).

Les trois principaux candidats du premier tour de l’élection présidentielle en Haïti : Michel Martelly (G), Mirlande Manigat (C) et Jude Célestin (D).

Montage RFI / Pierre Moussart

En Haïti, plus d’un mois après le premier tour de l’élection présidentielle, aucun résultat définitif n’a encore été officialisé. Pour sortir de l’impasse politique, l’OEA débute ce 1er janvier sa mission de vérification. Il ne s’agit pas pour l’organisation de recompter les voix, pour infirmer ou confirmer les résultats, mais simplement d’apporter une assistance légale aux autorités de Port-au-Prince.

Il aura fallu plus de deux semaines pour que ces missions internationales se mettent en place. Devant la crise électorale dans laquelle Haïti était plongée, le président de la République René Préval en avait fait la demande le 13 décembre mais la dizaine d’experts n’est arrivée que le 31 décembre car il fallait définir avant le rôle exact de ces deux nouvelles missions. Et il ne s’agit pas d’une opération de recompte des votes.

Un premier groupe d’experts, des statisticiens et informaticiens, vont donc s’atteler à vérifier comment les données des procès verbaux des bureaux de vote ont été compilées. Et des juristes vont, eux, apporter une assistance légale aux autorités haïtiennes pour gérer les plaintes déposées par les partis et les candidats.

Les résultats définitifs du premier tour des élections auraient dû être annoncés le 20 décembre. L’Organisation des Etats d’Amérique se dit consciente des contraintes de temps mais ne se donne aucune date butoir pour achever son travail. L’organisation du deuxième tour des élections à la date du 16 janvier est de toute façon compromise, car le pays qui se prépare à commémorer ce 1er janvier 2011 le séisme qui a tué plus de 250 000 personnes le 12 janvier dernier.

 

Choisir entre l’espoir et la désespérance…
HAITI LIBRE – 01/01/2010 09:35:27

Haïti - Société : Choisir entre l’espoir et la désespérance...Je pensais à cette époque qu’on avait atteint le bout du tunnel, mais je m’étais largement trompé. Aujourd’hui, sept années après, la même stabilité politique persiste. La Minustah est là, elle veille au grain comme une garde prétorienne sait bien le faire. Entre temps des catastrophes naturelles cyclones en cascade tremblement de terre se succèdent et pour couronner le tout on a même importé jusqu’en Asie du sud-est la souche la plus terrible du choléra. Quelle Tragédie!

Texte soumis à HaïtiLibre par Maitre Beausé
Écrit à l’occasion du bicentenaire d’Haïti (1804 – 2004)

Bientôt deux cents ans depuis que Haïti a vaincu l’esclavage
Il me semble malgré tout qu’on n’a pas encore tourné la page
Colonisés hier, libres, le sommes-nous aujourd’hui !
En nos gouvernants, nos bourreaux d’hier ont trouvé des appuis.
Ne se souciant que de leur pouvoir, ils leur laissent tirer des ficelles.
Tragédie pour un peuple qu’ils ont toujours voulu mettre sous tutelle.
En vain pour notre histoire, pour nos héros voués aux gémonies,
Nation qu’ils ont forgée au prix du sang, quand résonnèrent des cris
A nous la liberté ? Pour l’avoir, faut choisir entre vivre ou mourir.
Impact d’un haut fait d’armes qui encore aujourd’hui nous fait souffrir
Regret non ! Fierté pour toujours, car la liberté n’a pas de prix
Entrainant derrière nous, d’autres peuples opprimés à revenir à la vie.
D’Haïti et son peuple aujourd’hui, il n’en reste que le nom
Et pourtant, dans la mémoire collective notre histoire en dit long.
L’avenir proche pour un jeune Haïtien, c’est quitter le pays quel qu’en soit le coût
Immigrés, humiliés, pour lui c’est du blabla, car de tout cela, il s’en fout
Ne pas pouvoir s’instruire pour travailler plus tard est si désespérant
D’avoir à choisir entre l’espoir et la désespérance y adhèrent même les parents
Épuisés, désabusés d’attendre un sauveur qui à chaque scrutin ne vient pas
Pendant que d’autres disent, il aurait mieux fallu que le précédent restât.
Et à en croire l’histoire, notre terre du passé fut une perle convoitée,
Nous l’avons réduite à néant par égoïsme, trahison, méchanceté
Désormais, on nous approvisionne de tout, habits, nourriture, à prix d’or
Alors qu’autrefois sur nos marchés, nos surplus partaient pour l’export.
Navré, résigné d’être si pessimiste en parlant d’un pays que j’aime tant
Cherchons ensemble les causes, chacun prendra sa part, pour aller de  l’avant
Et cette prise de conscience aidant, enfin nous pourrons donc parler de « Bicentenaire
D’autant que tous, nous sommes prompts à dire, l’union est nécessaire
Haïti, si de cela en sortira grandi, pourra à l’avenir renaitre de ses cendres.
Ah ! Que de bons esprits aujourd’hui en s’épanchant deviennent tendres
Ils veulent se donner bonne conscience pour pouvoir se regarder dans un miroir
Tandis que depuis des lustres, ils ont oublié que – amour – patrie – fraternité – devoir
Incarneront à jamais les sacrifices à consentir pour leur territoire.

Maitre Beausé (Décembre 2003)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :