vendredi 22 avril 2011

22 Avr

Fraudes électorales en Haïti: la communauté internationale en alerte

De Clément SABOURIN (AFP) – 22 AVRIL 2011

Michel Martelly élu président d’Haïti, le 20 avril 2011 après une rencontre avec Hillary Clinton à washington

PORT-AU-PRINCE — La communauté internationale est sortie de sa réserve vendredi pour exiger des comptes du président haïtien sortant, René Préval, dont le parti est accusé d’avoir manipulé les résultats des législatives au risque de provoquer un regain de violence politique.

Depuis jeudi matin, les partisans de candidats malchanceux manifestent violemment leur mécontentement. Des affrontements se sont produits à travers le pays, à l’exception de la capitale Port-au-Prince.

Au moins un homme a perdu la vie jeudi. Vendredi, un manifestant mécontent de la défaite de son candidat a ouvert le feu sur la foule dans le centre du pays, blessant quatre personnes, a annoncé à l’AFP une porte-parole de la mission de l’ONU en Haïti (Minustah), Sylvie Van Den Wildenberg.

 Dans d’autres zones rurales, des routes ont été bloquées par des barrages de pneus enflammés. Des maisons ont été brûlées jeudi et un hôpital envahi par la foule en colère.

 Pour faire face à ces débordements, les Casques bleus de la mission de l’ONU (Minustah) sont en « alerte maximale » et « observent une vigilance soutenue », a souligné Sylvie Van Den Wildenberg.

Ces violences font suite à l’annonce dans la nuit de mercredi à jeudi des résultats finaux des élections à la Chambre des députés et au Sénat, manipulés par le parti Inité de René Préval, selon des diplomates étrangers et des élus locaux.

 Après le président-élu Michel Martelly, qui a demandé une enquête indépendante, la communauté internationale a exprimé vendredi ses « doutes sérieux ».

« Les résultats définitifs ont (…) suscité des doutes sérieux par rapport à la transparence et la légitimité du processus qui a abouti à leur publication », dénoncent les Nations unies et les principaux bailleurs de fonds d’Haïti (Brésil, Canada, Espagne, Etats-Unis, France et Union européenne) dans un texte publié vendredi.

Selon les chiffres du Conseil électoral provisoire (CEP), le parti Inité de M. Préval a amélioré de moitié sa présence à la Chambre des députés, remportant 46 sièges sur 99, et 17 au Sénat, sur 30. La formation s’est félicitée de ce score, se disant en position de force pour le choix du Premier ministre et de l’équipe gouvernementale.

Relayant les doutes de M. Martelly, plébiscité avec 67,57% des voix lors du deuxième tour de la présidentielle le 20 mars, les Etats-Unis, l’ONU et les principaux donateurs en appellent à M. Préval pour faire la lumière sur les différences constatées avec les résultats préliminaires.

« Les Etats-Unis appellent le gouvernement d’Haïti et le CEP à fournir une explication publique et approfondie à ce changement de résultat », a fait savoir le département d’Etat.

Selon des sources diplomatiques consultées par l’AFP, Inité a essayé de modifier l’issue du scrutin afin de disposer d’une majorité au Parlement et « garder le contrôle » de M. Martelly, nouveau venu sur l’échiquier politique haïtien.

 Inité avait déjà été dans le collimateur des observateurs internationaux au premier tour de la présidentielle. Qualifié un temps pour le deuxième tour, le candidat du pouvoir Jude Célestin avait finalement été relégué à la troisième position au profit de M. Martelly, après que des fraudes massives eurent été constatées.

« Nous souhaitons une vérification indépendante qui devra vérifier si le vote du peuple a été respecté », a annoncé jeudi soir le président-élu, appelant M. Préval à ne pas entériner les résultats donnés par le CEP tant que les résultats de cette enquête n’auront pas été connus.

Beaucoup s’interrogeaient toutefois sur l’issue d’une telle enquête, soulignant que la Constitution haïtienne ne prévoit aucune contestation possible une fois que le CEP s’est exprimé.

 

Haïti – Élections : Détails sur les fraudes aux élections législatives
22/04/2011 14:21:20

Haïti - Élections : Détails sur les fraudes aux élections législativesLes États-Unis partagent les préoccupations exprimée par la Mission d’Observation Électoral Conjointe OEA/CARICOM (MOEC) concernant les rapports et les allégations de fraudes concernant les résultats définitifs annoncés par le Conseil Électoral Provisoire (CEP) pour le second tour des élections législatives du Mars 20, à la suite du processus de contestation.
Après avoir réexaminé les résultats et les matériels fournis par le CEP, les Nations-Unies, et les observateurs internationaux, nous n’avons trouvé aucune explication quant au revirement observé dans les résultats définitifs pour 18 cas des législatives, et lesquels cas, à l’exception de deux, profitent au parti au pouvoir. Ces revirements incluent, parmi d’autres, le cas d’un candidat du parti au pouvoir qui avait été placé en troisième position selon les résultats préliminaires, et qui aujourd’hui remporte la première place suivant les résultats définitifs. Dans son cas, les résultats montrent une augmentation de 55,000 votes; de 90,000 votes obtenus pour les préliminaires, il a gagné avec plus de 145,000 votes. Deux autres candidats du parti au pouvoir avaient été placés en deuxième position suivant les résultats préliminaires, et les résultats définitifs du CEP montrent que le total de leur vote est le double de ce qu’ils avaient obtenu pour les préliminaires, et pour l’un d’entre eux, ces résultats montrent également que ses votes dépassent le total des votes enregistrés pour toute sa région.

En tant que partenaire invité par le Gouvernement haïtien à soutenir et à participer au processus électoral, les États-Unis demande au Gouvernement d’Haïti et au CEP de fournir une évaluation approfondie, une explication publique pour les renversements de ces 18 candidats pour accroître la transparence afin que le peuple d’Haïti puisse être assuré de leur équité. Le peuple haïtien, qui a participé avec beaucoup de patience dans les deux tours des élections, ne méritent rien de moins. Sans une explication publique et un examen par la MOEC, la légitimité des sièges de ces candidats est mise en question.
Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-2792-haiti-elections-magouilles-massives-d-inite-aux-legislatives.html
http://www.haitilibre.com/article-2788-haiti-politique-message-du-president-michel-martelly-a-la-nation-haitienne.html
http://www.haitilibre.com/article-2789-haiti-elections-la-moec-s-interroge-sur-le-declassement-de-18-candidats.html
HL/ HaïtiLibre

 

Haïti – Élections : Magouilles massives d’INITE aux législatives ?
22/04/2011 11:45:50

 Haïti - Élections : Magouilles massives d’INITE aux législatives ?Selon les résultats définitifs des élections législatives proclamés dans la nuit de mercredi à jeudi, par le Conseil Électoral Provisoire (CEP), les décisions ont permis à la plateforme au pouvoir, INITE, de s’emparer d’une douzaine de sièges de députés supplémentaires au Parlement. Le parti au pouvoir détient maintenant 46 sièges sur 99 à la chambre des députés et 17 sièges au Sénat, ce qui le place en position de force face au Président élu. « Nous sommes en position pour imposer un Premier Ministre » a averti le Sénateur Joseph Lambert, Coordinateur national du parti présidentiel, toujours aussi menaçant… La publication de ces résultats ont été suivis de violents incidents en province, faisant au moins un mort. http://www.haitilibre.com/article-2783-haiti-social-violences-post-resultats-un-mort-et-d-importants-degats.html
La Communauté Internationale est surprise de la différence entre les résultats préliminaires et ceux dévoilés hier, a dit jeudi un observateur proche du dossier. Les résultats de 18 circonscriptions pour les députés ont été renversés par rapport aux résultats provisoires à l’avantage du parti au pouvoir. Des sources diplomatiques européenne concordantes ont affirmé que le parti INITE du président sortant René Préval avait exercé d’importantes pressions pour modifier à son profit le résultat des élections législatives haïtiennes et accroître sa représentation au Parlement. « Il n’y a pas photo, il y a eu beaucoup de pressions sur le CEP […] On imagine que ça a pu être le dernier combat d’INITE pour limiter la casse et obliger Michel Martelly à composer » tout en soulignant qu’avec 67,5% des suffrages, l’ex-chanteur est protégé par le fort soutien des électeurs. Les résultats de ces circonscriptions ont été renversés afin de garder la main-mise sur M. Martelly estime une autre source diplomatique. Pour ce diplomate européen, tout cela est fâcheux, car on aurait pu avoir quelque chose de beaucoup plus propre.
Depuis la proclamation des résultats définitifs, des élus de l’opposition et des observateurs étrangers accusent le parti de Préval de fraudes. Tous soulignent de surprenantes différences entre les résultats préliminaires d’il y a deux semaines et ceux définitifs publiés. Toute la journée, de nombreuses voix ont dénoncé sur les radios locales ces fraudes. Serge Gilles, le leader de la plate-forme Alternative a notamment parlé « d’assassinat politique mené par des anti-nationaux en vue de replonger Haïti dans le chaos » et dénoncé le cas d’un candidat d’INITE arrivé deuxième, avec 15,000 voix de retard, lors des résultats préliminaires, qui a été finalement désigné vainqueur lors des résultats officiels. A la surprise générale le candidat Francisco Delacruz (Alternative), arrivé en tête selon les résultats préliminaires des sénatoriales dans le Centre, a perdu son siège au détriment de François Bazelais (INITE).
Arnel Belizaire, le député élu pour la circonscription de Delmas/Tabarre a accusé le CEP d’avoir commis des fraudes en faveur de la plateforme INITE et affirme que les conseillers électoraux devraient être jugés, pour avoir, selon lui, volé le vote des citoyens. 
Michel Martelly a vivement réagit à ces fraudes dans son discours à la Nation « Le résultat de l’élection présidentiel représente ce que le peuple à voté, mais pour la chambre des Députés et le Sénat, le vote du peuple ne semble pas avoir été respecté […] Il y a au moins 17 députés qui étaient en première position […] 17 députés qui devaient passer et qui ne sont pas passé. Cela n’est pas supposé être fait dans un pays qui construit sa démocratie. Rapidement, nous souhaitons une vérification indépendante pour vérifier si le vote du peuple a été respecté. Le Président Préval est le seul responsable du bon fonctionnement de toutes les institutions du Pays et je veux croire, qu’il ne publiera pas ces résultats sans la vérification indépendante que nous demandons. »
http://www.haitilibre.com/article-2788-haiti-politique-message-du-president-michel-martelly-a-la-nation-haitienne.html
La Mission d’oberservation conjointe OEA/CARICOM (MOEC) va dans le même sens et s’interroge « la MOEC attend l’affichage des décisions prises par le CEP suite aux séances et délibérations du Bureau du Contentieux Électoral National (BCEN) pour comprendre le raisonnement qui a conduit au renversement de 18 classements affichés lors des résultats préliminaires […] sans connaître le contenu des décisions prises par cette instance […] la Mission conjointe ne peut que se demander si le renversement de 18 classements législatifs tels que proclamés lors des résultats définitifs, la quasi-totalité en faveur de la plateforme gouvernementale, exprime réellement la volonté des électeurs de ces circonscriptions » http://www.haitilibre.com/article-2789-haiti-elections-la-moec-s-interroge-sur-le-declassement-de-18-candidats.html
Le Député Levaillant Louis Jeune, membre du directoire de la plateforme INITE, a réitéré jeudi, sa volonté de collaborer avec le Président Michel Joseph Martelly, assurant que sa plateforme « n’allait pas se constituer en opposition face au président Martelly ». Cependant, le Député a précisé, que cela ne signifiait pas qu’INITE allait donner carte blanche au nouveau Chef de l’État, affirmant que son organisation allait aider le Président Martelly à réaliser ses promesses de campagne « Il est important,que tous les élus travaillent ensemble en vue d’améliorer les conditions de vie de la population »
Pour sa part, Lucas Sainvil, le Sénateur élu du Nord Ouest (INITE) à fait savoir que les résultats publiés mercredi soir, reflétaient la réalité. « C’est une victoire légitime » ajoutant que les candidats du parti et leurs avocats, avaient défendu avec succès leurs intérêts au BCEN, dans le cadre de la loi électorale, banalisant la tendance populaire à diaboliser les candidats d’INITE.
Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-2750-haiti-politique-rencontre-martelly-preval-inite-va-soutenir-le-nouveau-president.html
http://www.haitilibre.com/article-2794-haiti-elections-details-sur-les-fraudes-aux-elections-legislatives.html
HL/ HaïtiLibre

 

Le Mexique félicite le peuple et le Gouvernement d’Haïti
22/04/2011 13:19:04

 Haïti - Politique : Le Mexique félicite le peuple et le Gouvernement d'HaïtiÀ l’occasion de la publication officielle des résultats du second tour des élections, le Gouvernement du Mexique félicite le peuple et le Gouvernement de cette nation sœur du bon déroulement et de la réussite de ce processus électoral.
Le Mexique félicite particulièrement le Président élu, Michel Martelly et exprime ses meilleurs vœux de succès dans ses grandes responsabilités, réitérant son intention de continuer à renforcer les relations amicales et la coopération entre les deux pays.
Le Gouvernement mexicain s’est dit heureux d’avoir eu l’occasion de soutenir la Mission conjointe d’observation électorale OEA/CARICOM (MOEC), au travers de l’Institut Fédéral Électoral (IFE) et de continuer sa coopération dans la reconstruction d’Haïti. Le Mexique exprime également sa gratitude au Conseil Électoral Provisoire d’Haïti et à la Communauté Internationale pour le soutien apporté à toutes les étapes du processus. Soulignant l’important soutien des missions d’experts pour la vérification du décompte des voix, ainsi que la contribution de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah)
« Cette élection, ouvre la possibilité, sous la conduite du Président élu Michel Martelly et le soutien continu de la Communauté Internationale, d’initier une nouvelle étape dans le développement du peuple haïtien. »
S/ HaïtiLibre

 

Haïti – Politique : Message du Président Michel Martelly à la Nation haïtienne
22/04/2011 07:29:46

Haïti - Politique : Message du Président Michel Martelly à la Nation haïtienneLe Président élu d’Haïti, Michel Martelly, s’est adressé hier, 21 avril 2011, en fin de journée, à la Nation haïtienne.
« Peuple haïtien, aujourd’hui avec les résultats définitifs du CEP, c’est un autre jour qui se lève sur le pays d’Haïti […] c’est une victoire pour nous, peuple haïtien, nous nous sommes battu pour ça, nous avons souffert pour ça, il y en a qui sont tombé pour ça. Le résultat de l’élection présidentiel représente ce que le peuple à voté, mais pour la chambre des Députés et le Sénat, le vote du peuple ne semble pas avoir été respecté […] Il y a au moins 17 députés qui étaient en première position et qui ont reçu leur « carnet », 17 députés qui devaient passer et qui ne sont pas passé. Cela n’est pas supposé être fait dans un pays qui construit sa démocratie. Rapidement, nous souhaitons une vérification indépendante pour vérifier si le vote du peuple a été respecté. Le Président Préval est le seul responsable du bon fonctionnement de toutes les institutions du Pays et je veux croire, qu’il ne publiera pas ces résultats sans la vérification indépendante que nous demandons. Peuple, restez très calme, sans faire de dégât, laissez les institutions faire leur travail, laissez la vérification indépendante faire son travail. La victoire finale, c’est pour le peuple, il faut que la justice fasse la lumière sur ce qui s’est passé à l’intérieur du CEP pour que la démocratie continue de régner.
La magouille ne fait pas parti du gouvernement Tet Kale […] la voix du peuple doit être respecté, de bons résultats, c’est le premier pas dans la décentralisation. Pour que la «kay» soit plus belle, pour que notre pays soit plus juste, pour que notre pays soit plus fraternel, pour que notre cœur soit plus ouvert à nos frères et sœurs, pour que l’État de droit auquel nous aspirons y plante ses racines sans exclusions et sans exclusives.
Aujourd’hui, moi Joseph Michel Martelly, enfant du pays, comment ne pas me sentir fier devant l’honneur que vous m’avez fait, jeunesse de mon pays, vous qui avez cru en moi, Tet Kale nous sommes la flamme du changement, respect.
Je ne trahirais pas votre confiance, haïtien de la diaspora c’est parmi vous que je reçois cet honneur, ça ne saurais être un hasard. Vous les enfants d’Haïti qui êtes ici et là, Merci de tous mon cœur. Le pays a besoin de nous tous.
Tous les candidats, ont fait le même rêve et ce rêve c’est Haïti, partis politiques travaillons pour Haïti. Aujourd’hui nous allons faire que le rêve devienne réalité.
Communauté internationale, vous qui avez accompagné le peuple sur la route de la démocratie, le peuple haïtien n’oubliera jamais.
Peuple haïtien, je ne démériterai pas, vous m’avez appelé et je réponds, je réponds présent, je réponds présent à vos ordres, l’ordre qui est la clé du mandat, il n’y a pas de mensonge dans ça, l’ordre s’appelle le changement, ce qui veut dire dans un premier temps, la réconciliation […] arrêtons de perdre notre temps dans un blocage qui met le pays dans plus de trouble. L’ordre s’appelle l’éducation pour tous, car l’éducation c’est la richesse des malheureux, l’ordre s’appelle la justice, la justice pour tous, la justice sans passe-droit car nous sommes égaux. L’ordre s’appelle la santé et c’est un volet prioritaire […] l’ordre s’appelle le progrès car les paysans ne peuvent pas continuer de vivre dans ce type de misère. L’ordre s’appelle l’honnêteté, la transparence, la compétence, la reconstruction. La reconstruction qui a un sens, parce que la reconstruction ne doit pas être un gâteau, qui est partagé entre un petit groupe d’amis. Dans la reconstruction que nous allons faire ensemble Tet Kale, il faut que tous le monde trouve sa place, c’est une responsabilité morale qui interpelle toutes les consciences, la mission a un nom, tous simplement : servir le Pays d’Haïti.
Peuple haïtien, le premier serviteur c’est moi, Haïti uni, Haïti d’abord, Haïti prospère, Haïti toujours. Puisse chacun d’entre vous m’assister dans ces chantiers d’espoirs et que Dieu bénisse ce coin de terre, notre Patrie commune, Haïti Chéri. Merci.

HL / HaïtiLibre

 

Haïti – Élections : La MOEC s’interroge sur le déclassement de 18 candidats…
22/04/2011 08:41:54

Haïti - Élections : La MOEC s’interroge sur le déclassement de 18 candidats...La Mission d’Observation Électoral conjointe OEA/CARICOM (MOEC) prend note des résultats définitifs du deuxième tour des élections présidentielles et législatives annoncés par le Conseil électoral provisoire (CEP) tard le soir du 20 avril 2011. La Mission salue la confirmation de l’élection de Monsieur Michel Martelly au poste de Président de la République d’Haïti et l’en félicite.


En ce qui concerne les résultats des élections législatives, la MOEC attend l’affichage des décisions prises par le CEP suite aux séances et délibérations du Bureau du Contentieux Électoral National (BCEN) pour comprendre le raisonnement qui a conduit au renversement de 18 classements affichés lors des résultats préliminaires. La MOEC exhorte le CEP à afficher les décisions du BCEN dans les plus brefs délais afin d’en informer les candidats et partis politiques concernés des faits qui ont motivé leurs décisions.


La Mission rappelle que la transparence demeure un élément essentiel pour l’intégrité et la légitimité du processus électoral, surtout en ce moment critique de la proclamation des résultats définitifs du deuxième tour.


Compte tenu du travail rigoureux de vérification entrepris par le Centre de tabulation des votes (CTV) ainsi que de la teneur des plaidoiries lors des auditions au BCEN et sans connaître le contenu des décisions prises par cette instance ni si ses membres se sont rendus au CTV pour vérifier les informations données par les plaignants, la Mission conjointe ne peut que se demander si le renversement de 18 classements législatifs tels que proclamés lors des résultats définitifs, la quasi-totalité en faveur de la plateforme gouvernementale, exprime réellement la volonté des électeurs de ces circonscriptions.


La MOEC déplore les protestations violentes déclenchées suite à la proclamation des résultats officiels dans différentes localités du pays. La Mission fait appel aussi aux candidats et aux partis politiques à faire preuve de responsabilité en demandant à leurs partisans de mettre fin à ces dérapages.
HL/ HaïtiLibre

 

Haïti: le parti de Préval accusé de fraudes, une enquête exigée

De Clément SABOURIN (AFP) – 22/04/11

Le président sortant haïtien René Préval à Saint-Domingue le 22 janvier 2011

PORT-AU-PRINCE — Grand gagnant des législatives haïtiennes avec une majorité d’élus, le parti Inité de René Préval a été accusé jeudi d’avoir manipulé le résultat du scrutin afin de contrôler le président-élu Michel Martelly, qui a exigé la tenue d’une enquête indépendante.

Selon les résultats définitifs des élections législatives proclamés dans la nuit de mercredi à jeudi par le Conseil électoral provisoire (CEP), Inité a raflé 13 sièges à la Chambre basse au premier tour et 33 sièges au second tour, lui donnant un total de 46 députés (contre une trentaine dans la précédente législature) sur 99. Inité devient ainsi la première force de cette assemblée.

Au Sénat, le parti du président-sortant René Préval dispose désormais de 17 élus (14 auparavant), sur un total de 30.

« Nous sommes en position pour imposer un Premier ministre », a averti le sénateur Joseph Lambert, coordinateur national du parti présidentiel.

Ce raz-de-marée a toutefois rapidement été assombri par des violents incidents en province, qui ont fait au moins un mort, puis par des accusations de fraudes électorales, portées par des élus de l’opposition et des observateurs étrangers.

Tous pointaient les « surprenantes » différences remarquées entre les résultats préliminaires d’il y a deux semaines et ceux définitifs dans une vingtaine de circonscriptions législatives.

Et en fin de soirée, M. Martelly, élu avec 67,57% des suffrages, s’est adressé solenellement à ses concitoyens sur Facebook et les radios locales, demandant la tenue d’une enquête indépendante devant faire la lumière sur le déroulement des législatives.

« Les résultats pour la chambre des députés et le sénat semblent mauvais. Le vote du peuple ne semble pas respecté », a dit en créole M. Martelly qui bouclait une visite de trois jours à Washington où il a notamment rencontré la secrétaire d’Etat Hillary Clinton.

« Il y a au moins 17 députés qui étaient en première position (lors des résultats préliminaires diffusés il y a deux semaines) qui ont finalement perdu, 17 députés qui devaient passer mais qui ne sont pas passés », a-t-il poursuivi, visant implicitement le parti de René Préval.

« Nous souhaitons une vérification indépendante qui devra vérifier si le vote du peuple a été respecté », a-t-il annoncé, appelant M. Préval à ne pas entériner les résultats donnés par le CEP tant que les résultats de cette enquête n’auront pas été connus.

Adoptant une posture présidentielle ferme et sereine, il a repris son surnom dû à son crâne rasé et assuré que « sous le gouvernement de +Tet Kalé+, les magouilles ne passeront pas ».

Plus tôt dans la journée une source européenne avait dit à l’AFP: « Il n’y a pas photo, il y a eu beaucoup de pressions » sur le Conseil électoral provisoire.

« On imagine que ça a pu être le dernier combat (d’Inité) pour limiter la casse et obliger Michel Martelly à composer », a ajouté cette source, tout en soulignant qu’après avoir réuni sur son nom 67,57% des suffrages, l’ex-chanteur est protégé par « le fort soutien des électeurs ».

Les résultats des cette vingtaine de circonscriptions « ont été renversés » par rapport aux résultats provisoires « afin de garder la main-mise sur M. Martelly », a abondé une autre source diplomatique.

Tenu le 20 novembre, le premier tour avait été accompagné de violentes manifestations dues à l’éviction de M. Martelly au profit du candidat du pouvoir, Jude Célestin. Après enquête, ce dernier a été reclassé troisième au profit de « Sweet Micky ».

La passation de pouvoir entre MM. Préval et Martelly est prévue le 14 mai.

 

Haïti – Agriculture : Protocole d’accord pour renforcer la production agricole
22/04/2011 09:16:34

Haïti - Agriculture : Protocole d’accord pour renforcer la production agricoleMercredi 20 avril 2011, le Ministre de l’Agriculture Joanas Gué a signé un protocole d’accord avec la directrice de l’USAID en Haïti, le Dr Carleene Dei, et Monsieur Jean Robert Estimé, le Chef du Projet WINNER, financé par le gouvernement américain. A la veille de la saison de semences, cet accord vise à augmenter la productivité de plus de 10,000 paysans en leur fournissant des services de labourage mécanisé et en leur distribuant des semences et des engrais certifiés, adaptés aux zones d’utilisation.
L’accord porte également sur l’irrigation de leurs parcelles et un encadrement technique qui favorisera la réussite de leurs plantations. En 2010, un accord similaire du gouvernement américain avait contribué à une augmentation de 75% de la production dans certaines des régions ciblées. Grâce au protocole signé l’an dernier, les paysans qui ont participé, avaient pu collecter plus de 5 millions de dollars additionnels. Le gouvernement haïtien a donc décidé de renouveler cet accord. 
La mission de l’USAID en Haïti et le projet WINNER, se sont engagés à aider ces paysans à produire encore plus cette année. Au cours de la brève cérémonie de signature, le Ministre Gué a remercié le Gouvernement Américain pour son support au plan national d’augmentation de la production agricole : « le Gouvernement haïtien se réjouit des efforts concrets de l’USAID/WINNER  visant à améliorer les conditions de vie des paysans par l’accroissement de leur productivité et le renforcement de leur capacité ».
Financé a hauteur de 126 millions de dollars, WINNER est un projet de 5 ans visant à réhabiliter les infrastructures rurales, à renforcer la productivité et la capacité agricole tout en supportant la bonne gouvernance des ressources naturelles.
HL/ HaïtiLibre

 

Législatives : Le coup de massue de Préval/INITE

Au moins un mort et d’importants dégâts matériels dans plusieurs régions où le mécontentement populaire a accueilli les résultats jugés suspects du Conseil électoral, synonymes de raz-de-marée pour la plateforme au pouvoir désormais en position de force pour imposer une cohabitation aux contours imprévisibles à Michel Martelly, le futur chef de l’Etat

jeudi 21 avril 2011,

La plateforme au pouvoir INITE s’est emparée de nombreux sièges au Parlement et devrait, avec la majorité absolue ou presque dans les deux Chambres, imposer une cohabitation sans précédent au nouveau Président, Michel Martelly, selon les résultats définitifs et controversés du second tour des présidentielles et législatives à l’origine de violentes réactions ayant fait au moins un mort.

Plus que la confirmation de l’accession à la Présidence de M. Martelly vainqueur du scrutin du 20 mars avec 67,57% des voix contre 31,74% pour sa rivale, Mirlande Manigat, la grande nouvelle de la soirée de mercredi aura été la victoire colossale de la coalition du Président sortant, René Préval, qui détient 17 sièges au Sénat et 48 à la Chambre basse.

« Avec cette majorité, le nouveau Président Michel Martelly doit compter avec nous. Nous sommes en position pour imposer un Premier ministre », a fait savoir à l’AFP le Sénateur Joseph Lambert, coordonnateur national de INITE, avant de préciser « nous n’allons pas bloquer le travail du chef de l’Etat, mais il doit obtenir notre soutien ».

Il annonce clairement que l’intention de la plateforme est de dégager, grâce à certains alliés, une majorité à la Chambre des Députés en vue de jouer un rôle central dans la formation du prochain gouvernement.

« On va bientôt annoncer la formation du +groupe parlementaire du renouveau+ qui compte les 48 députés du parti et nous allons rechercher un accord de principe avec 27 autres élus », a indiqué M. Lambert.

Cette montée en puissance de la famille politique de Préval, si elle s’accompagne d’une cohésion réelle, risque de peser très lourd dans la balance et de changer durablement la donne politique en Haïti à l’entame du mandat de Martelly, un Président dépourvu de base parlementaire pour mettre en application les idées et projets nouveaux dont se prévaut sa future administration.

Outre la perspective de la formation du cabinet ministériel qui laisse la porte ouverte à un scénario à la Poutine (Premier ministre de la Russie) dont rêverait René Préval, sa majorité confortable devrait donner à INITE les pleins pouvoirs pour occuper la présidence -très stratégique- des deux Chambres et initier rapidement l’entérinement de la déclaration d’amendement constitutionnel.

Dénoncée par les concurrents lésés mais aussi par des Sénateurs en fonction ou nouvellement élus comme une manoeuvre grossière de l’institution électorale, l’attribution au parti présidentiel de 33 sièges à la Chambre basse, lors du second tour, a été marquée par des renversements de situation étonnants en faveur de candidats qui étaient visiblement en perdition dans les résultats préliminaires.

Cette « loterie électorale » a entraîné une vague de violences notamment dans le Plateau Central (centre) où le vainqueur potentiel des sénatoriales, Francisco de la Cruz de l’Alternative, a été rétrogradé en troisième position au profit de Dera Dieuseul Simon (Lavni) et François Bazelais (INITE).

A Belladère, un médecin a été tué dans l’incendie d’un hôpital de Zanmi Lasante par des partisans en furie du candidat malheureux dans cette circonscription, Amos Duboirant, qui ont gagné les rues en protestation contre la proclamation du Conseil électoral provisoire annonçant la victoire du Député sortant, Luther King Marcadieu (INITE).

Une deuxième personne aurait péri dans cette ville où cinq maisons, des véhicules et des motocyclettes ont été également incendiés.

Sur l’île de La Gonâve (ouest), à Petite-Rivière de Nippes (sud-ouest), Grand-Goâve et Léogâne (ouest) des incidents violents ont été également enregistrés.

Bloquant la nationale #2 avec des barricades de pneus enflammés à hauteur de la Cité Anacaona, les supporters de Me Danton Léger (Ansanm nou Fò) ont refusé de reconnaître la victoire du Député sortant Anthony Dumont (INITE) et menacé d’installer leur candidat à la mairie.

A Carice (nord-est), les partisans de Jean Berthold Bastien, ont incendié une quinzaine de maisonnettes et une station de radio, Radio Tèt Ansanm, à l’annonce de la défaite de l’ex-Député de INITE face à sa rivale du MODEL-PRDH, Fanèse Laguerre.

Des collaborateurs de cette dernière, réputée proche du président du CEP, Gaillot Dorsinvil, ont dû se mettre à couvert.

Communément appelé « Sweet Micky », son nom de scène, l’ex-chanteur Michel Martelly prêtera serment comme 56e Président d’Haïti le 14 mai devant le Parlement qui comptera également dans ses rangs une autre vedette du Compas, Gracia Delva dit « Ti Blada », élu Député de Marchand-Dessalines (Artibonite, nord) sous la bannière de Lavni. spp/Radio Kiskeya

 

Rara ou les particularités de Pâques en Haiti

P-au-P., 21 avril 2011 [AlterPresse]— Les festivités rara, liées au culte vaudou, qui ont lieu pendant le temps de carême (pour les chrétiens catholiques), ne traduisent pas en réalité une simple coïncidence.

Pour des représentants de plusieurs groupes de la vie nationale, entre autres, les catholiques et les vodouisants, cette commémoration a une double signification du point de vue socioculturelle et historique pour le peuple haïtien en particulier et pour le monde en général.

Interrogés par AlterPresse, Mgr Pierre André Dumas, le prêtre vaudou Max Beauvoir et le professeur à l’Université Jean Yves Blot, s’accordent sur le fait qu’avec les festivités rara, la célébration de Pâques, marquée par ces spectacles musicaux ambulants qui drainent des milliers de participants, revêt un cachet spécial qui correspond à la culture haitienne.

Pour Mgr Dumas, également coordonateur de la plateforme Religions pour la paix, les festivités rara reflètent bien l’identité du peuple haïtien tant du point de vue social que du point de vue culturel.

Il souligne l’identification sociale et culturelle : « socialement, ces festivités regroupent toutes les couches sociales du pays et, culturellement, elles symbolisent une manière propre à ces couches sociales d’extérioriser leur joie », signale Mgr Dumas.

Suivant les « hypothèses », et du point de vue historique, le rara rappelle la célébration de la joie des anciens esclaves pendant la période de carême notamment le dimanche de Pâques.

Ainsi, le rara qui n’a rien de négatif, a toute sa place au sein de notre société et pourra contribuer à son évolution, pense Mgr Dumas.

Le prêtre vaudou Max Beauvoir met plutôt l’accent sur le rara en tant que « forme de cérémonie religieuse » qui contribue à l’établissement d’un « climat de paix » dans le pays.

Pour lui, il s’agit d’une « manifestation de réjouissance des citoyens », une célébration de la liberté retrouvée après de longues années d’esclavage.

En même temps, cette tradition reflète bien l’identité de tous les Haïtiens socialement et culturellement, souligne Max Beauvoir.

Le professeur à l’Université, Jean Yves Blot, considère que, même si ces festivités (rara) se déroulent à l’un des temps fort de l’Église catholique [le carême], il n’y a pas vraiment une corrélation entre les deux pratiques, précise l’anthropologue.

C’est une manière propre à une couche précise de la société de manifester sa joie, souligne-t-il en relevant que le rara reflète « l’identité du peuple haïtien ».

Mgr Pierre André Dumas, le prêtre vaudou Max Beauvoir et le professeur Jean Yves Blot s’accordent à dire que le rara n’a rien de « négatif » et ils plaident pour la mise en valeur et la conservation de cette pratique culturelle.

Pour appuyer la célébration cette année de cette fête populaire notamment dans les zones les plus réputées comme Léogane (ouest), le gouvernement haïtien, via le Ministère de la Culture et de la Communication (MCC), contribue à la réalisation des festivités à hauteur de deux millions de gourdes (50.000 USD). [sfd apr 21/04/2011 21 :15]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :