mercredi 27 avril 2011 (2)

27 Avr

 Haïti – Politique : Membres du bureau de la chambre des députés
27/04/2011 15:31:11

Haïti - Politique : Membres du bureau de la chambre des députésLe bureau définitif de la chambre des députés a été constitué mardi au cours d’une séance qui a réunit 67 députés. 53 d’entre eux, ont promu un bureau de 7 membres pour diriger les travaux à la Chambre basse.
Sorel Jacinthe de INITE (Grand’Anse / Moron/Chambellan), président
Thimoléon Stevenson Jacques de Lavni (Ouest / Petit-Goâve), vice-président
Ronald Larêche de INITE (Nord’Est / Mont-Organise), vice-président aux séances
Guy Gérard Georges de INITE (Sud / Chantale/Torbeck), premier secrétaire
Etienne Marie Jossie de Rasamble (Nord / Plaine Du Nord/Milot), 2ème secrétaire
Cholzer Chancy de Ayiti An Aksyon (Artibonite / Ennery), questeur (1)
Frandy Louis de Lavni (Nord / Limbé), vice-questeur
A remarquer que 23 députés conteste la formation de ce bureau, ils pensent que l’Assemblée aurait dû attendre les résultats de l’enquête de l’OEA/Caricom sur les 17 députés contestés. Fritz Chéry, le leader de cette minorité, a dénoncé les manœuvres des députés du bloc INITE, qui ont tenu la séance malgré, selon lui, que le quorum a été infirmé. Le député Fritz Chéry (AAA) estime que seulement 46 députés étaient présents dans la salle lors du vote.
La 49ème législature haïtienne est en passe de se mettre au travail. Après la nomination du bureau définitif de la Chambre des députés, les membres du Sénat ont rendez-vous ce mercredi pour procéder à la formation du bureau du Sénat, qui devra tenir compte des forces politiques représentées à l’assemblée.
(1) Les questeurs exercent des pouvoirs étendus en matière financière, comptable et administrative dans le cadre de l’autonomie de gestion de l’Assemblée.
HL/ HaïtiLibre

 

Haïti- Reconstruction : Martelly, confiant en la CIRH, préconise une modification de son mode de fonctionnement

 

P-au-P, 26 avril 2011 [AlterPresse] — Le prochain président d’Haïti, Michel Martelly, à son retour des Etats-Unis, réitère sa confiance dans la Commission Intérimaire pour la Reconstruction d’Haiti (CIRH) tout en prônant un changement dans son mode de fonctionnement.

 

« Après nos différentes rencontres avec la Commission nous sommes très enthousiastes et nous voyons d’un bon œil, la collaboration qui va venir », affirme Martelly lors d’une conférence de presse mardi 26 avril, dressant le bilan de son premier déplacement à l’étranger en tant que prochain chef de l’Etat.

Michel Martelly estime également que l’ancien président américain et co-président de la CIRH, William Jefferson Clinton, « est bien placé pour permettre de trouver des fonds en faisant du lobbying auprès de ceux qui peuvent donner de l’argent ».

« Je crois qu’il (Clinton) peut faire ce job mieux que quiconque d’entre nous », soutient-il, ajoutant que « maintenant il faut changer le mode de fonctionnement (de la commission) ».

Selon lui, ce changement passe par un partenariat entre les entreprises étrangères sélectionnées et les firmes haïtiennes, dans l’idée de consolider celles-ci. Offrir les contrats aux meilleurs fournisseurs de service et recruter plus d’Haïtiens pour exécuter les projets sont des priorités, indique Martelly.

Par ailleurs, l’ancien chanteur surnommé Sweet Micky, entend impliquer la diaspora haïtienne dans le processus de reconstruction en créant de nouvelles taxes.

Deux dollars américains seront ainsi collectés, chaque vendredi, auprès des quatre millions d’Haïtiens vivant à l’étranger, annonce-t-il. Une initiative, qui selon le futur président, permettra de créer un fonds estimé à 32 millions de dollars par mois. Ce fonds devrait servir à la mise en œuvre de projets conçus par la diaspora.

Martelly annonce aussi la création d’une nouvelle force de sécurité à côté de la police, l’armée étant dissoute depuis 1995.

« Nous allons constituer une force nationale, une force de défense. Cela pourrait coûter entre 15 et 25 millions de dollars l’an », contrairement à « ce que coûte la MINUSTAH aujourd’hui soit, 864 millions de dollars l’an » , explique le prochain chef d’État.

Quant aux résultats des élections législatives, Martelly garde sa position initiale. « Il faut que le vote du peuple soit respecté. Nous ne pouvons pas construire la démocratie dans le vol des élections », s’indigne t-il.

« La justice haïtienne, sans abus, doit finir par trouver la vérité », recommande t-il, jugeant que ces résultats sont manipulés.

Michel Martelly doit entrer en fonction le 14 mai prochain. [rh kft gp apr 27/04/11 11 :30]

 

 

Le Club de Madrid salue l’élection de Michel Martelly

Mercredi, 27 avril 2011 11:51

Le Club de Madrid annonce dans un communiqué l’envoi prochain d’une nouvelle mission en Haïti, dans le but de rencontrer Président-élu Martelly, le président sortant René Préval, le Premier ministre les membres de la communauté internationale. Les jours et semaines à venir seront cruciaux pour le futur d’Haïti. Le second tour des élections a consacré l’arrivée au pouvoir du nouveau Président, Michel Martelly, qui devra diriger le processus de reconstruction, et à qui le Club de Madrid souhaite plein de succès dans l’accomplissement de son mandat. Les résultats des élections législatives récemment publiés ont à nouveau réveillé certains doutes sur la légitimité du processus. Conscient des réclamations présentées à l’encontre du processus électoral, le Club de Madrid demande à tous les partis politiques et institutions qu’ils respectent les procédures établies dans la Constitution et la Loi Electorale afin de les traiter de manière pacifique. La formation d’un Parlement fruit d’élections légitimes est fondamentale pour le développement du pays.
Cette quatrième mission du Projet Leadership Global pour la Reconstruction d’Haïti, une initiative du Club de Madrid qui bénéficie du soutien financier de l’Union Européenne, cherchera à accompagner les nouveaux dirigeants haïtiens dans le développement d’une démocratie efficace. Les récentes réformes dans le fonctionnement de la Commission Intérimaire pour la Reconstruction promues par le Premier ministre Bellerive ont permis de remettre aux mains des Haïtiens l’avenir de leur propre pays. Tout en respectant l’indépendance, et conscient des spécificités de chaque pays et de leur situation politique, la délégation dialoguera avec les autorités, les dirigeants politiques et le nouveau Président de leur expérience de leadership et développement démocratique. Le projet et la mission découlent de l’idée qu’à la racine de tout processus démocratique, il y a des valeurs et des principes communs que seule l’expérience de ceux et celles qui les ont déjà implémentés peut enrichir et renforcer ; et que seuls les Haïtiens peuvent définir, au moyen d’accords constructifs, leur propre destin et celui de leur pays, et unir les efforts et idées nécessaires afin d’y parvenir.
La délégation du Club de Madrid, qui a été précédée par une mission préparatoire par l’expert du projet, Juan Gabriel Valdés, se réunira avec les principaux représentants des groupes politiques élus au Congrès et au Sénat, avec le Président Préval et le Président-élu Martelly, le Premier ministre et les membres de la communauté internationale.
EJ/Radio Métropole Haïti

 

Haïti – Politique : Conférence de presse de Michel Martelly
27/04/2011 09:37:54

Haïti - Politique : Conférence de presse de Michel MartellyHier, le Président Michel Martelly, de retour de Miami a tenu une conférence de presse dans un hôtel de Pétion ville, pour faire le point sur son voyage et apporter quelques précisions « Je me suis déplacé pour commencer à ouvrir les portes pour garantir que lorsque nous commencerons notre travail le 14 mai prochain, notre travail donne des résultats. Vous savez que la charge qu’ils nous ont laissé [le Gouvernement Préval] est très lourde, ni vous ni moi n’avons peur de lever des charges […] nous savons que le travail est difficile mais avec le peuple, nous allons donner de bon résultats, nous allons travailler pour faire que les choses se réalisent […] La violence doit cesser en Haïti pour que les investisseurs reviennent. J’ai fait campagne pour changer le système et je vous garantis que nous allons tous faire pour changer ce système, qui depuis plus de trois décennies bloque le progrès […] Afin de défendre la Nation, les intérêts de la Nation et de la population, je vais utiliser tout mon pouvoir, en tant que chef suprême, pour le bien-être du peuple. »
Michel Martelly est revenu sur son annonce de création d’une armée moderne
http://www.haitilibre.com/article-2808-haiti-politique-michel-martelly-veut-creer-une-armee-moderne.html , évoquée lundi à Miami « Sur la question de la sécurité du pays, nous disons que nous allons monter une force de défense qui pourrait coûter entre 15 à 25 millions de dollars [par an]… Nous savons tous que la Minustah est une force provisoire, nous allons lui demander de nous accompagner pour commencer à former cette force nationale afin que le peuple puisse trouver la sécurité Tet Kale. »
Concernant les résultats des élections législatives contestées il a réaffirmé « ma position est claire dans le discours que j’ai fait le jeudi 21 avril »
http://www.haitilibre.com/article-2788-haiti-politique-message-du-president-michel-martelly-a-la-nation-haitienne.html « Il faut que le vote du peuple soit respecté […] la justice haïtienne doit établir la vérité. »
Michel Martelly a donné des quelques précisions sur le financement d’un fonds destiné à résoudre le problème de l’accès à l’éducation primaire [gratuité]
http://www.haitilibre.com/article-2813-haiti-education-martelly-l-education-gratuite-et-la-diaspora.html . Il a précisé que son gouvernement prélèvera une taxe de 5 centimes sur tous les appels internationaux vers Haiti. Toutes les compagnies de téléphonies en Haiti sont déjà d’accord et cela devra être effectif à partir du 1er juin.
D’autre part, il a indiqué que son gouvernement réclamera des compagnies de transfert d’argent 1 dollar sur chaque transaction vers Haïti [en plus de la participation de la diaspora?]. Par ailleurs, Michel Martelly a évoqué la création d’un loto National et la taxation des loterie au pays.
Affirmant soutenir la diaspora haïtienne, Michel Martelly a assuré que son gouvernement répondra aux demandes de cette dernière, « La diaspora demande la double nationalité, nous lui accorderons » promettant un amendement de la constitution en ce sens avant son entrée en fonction le 14 mai prochain. « Elle demande la sécurité pour revenir au pays, nous accéderons à sa requête »
S’il est vrai que les intentions des différents acteurs politiques « semblent favorable » à l’amendement de la constitution concernant la double nationalité, la partie n’est pas encore gagnée. Bien que samedi dernier, le Sénateur Joseph Lambert, Coordonateur de la plateforme INITE, avait déclaré « Nous sommes à un carrefour qui exige l’unité et la solidarité » promettant que le groupe majoritaire allait travailler avec l’exécutif pour faire avancer le pays et corriger toutes les dérives quelqu’en soit l’origine… L’amendement de la constitution est source de désaccord au sein d’INITE.
Joseph Lambert et le Sénateur élu Steven Benoît (Alternative) rappellent que les législateurs devront voter la proposition d’amendement article par article. Les deux hommes sont en désaccord sur la légalité du processus de déclaration d’amendement. M. Benoît, regrette l’absence de débat lors du vote de la proposition d’amendement soumis par le président Préval, ce que conteste le Sénateur Benoît qui affirme que les propositions ont, au contraire, été longuement débattues.
De plus, le Sénateur déplore que plusieurs versions de ces amendements soient en circulation « Il faut se référer au document publié par le journal officiel, Le Moniteur » insiste le Sénateur, rappelant que 50 articles sont concernés et qu’il envisage d’en voter quelques uns, dont celui relatif à la double nationalité.
Les débats risquent d’être animés durant les séances au Sénat, d’autant qu’INITE, ne dispose que d’une majorité simple. A eux seuls les 17 sénateurs d’INITE ne sont pas en mesure de ratifier les propositions d’amendement, puisque la constitution exige une majorité des deux tiers.
Concernant son agenda présidentielle, Michel Martelly a déclaré « je crois que cette semaine je serai à Saint-Domingue. »
HL/ HaïtiLibre

Haïti-Politique : Rentrée parlementaire dans des locaux préfabriqués transitoires

 

 P-au-P., 27 avril 2011 [AlterPresse] — Avec l’investiture partielle de la chambre des députés et des nouveaux sénateurs, le parlement a repris cette semaine ses activités cette semaine dans des locaux préfabriqués transitoires offerts par la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation d’Haiti (MINUSTAH).

Accès-Médias a suivi les étapes de cette reprise d’activités et a préparé ce clip intitulé : « La 49e législature entre en scène ».

[gp apr 27/04/2011 09:00]

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :