mercredi 6 juillet 2011

6 Juil

Haiti-Politique :

Martelly fait choix de Bernard Honorat Gousse pour devenir premier ministre

mercredi 6 juillet 2011

imageP-au-P, 6 juil. 2011 [AlterPresse] — Le président haïtien, Michel Martelly, désigne officiellement l’avocat et ancien ministre de la justice Bernard Honorat Gousse, comme futur premier ministre haïtien.

Il l’a officiellement annoncé dans un discours tenu ce 6 juillet à l’aéroport international Toussaint Louverture, où le chef de l’État s’apprêtait à s’envoler pour le continent européen.

Martelly présente Bernard Gousse comme « un monsieur droit (correct) qui sait travailler et qui va établir l’ordre et la discipline ».

Docteur en Droit, le nouveau premier ministre désigné a été ministre de la justice durant le gouvernement transitoire de 2004 à 2006 après la chute du régime lavalas de Jean Bertrand Aristide.

Ce choix arrive une quinzaine de jours après que la chambre des députés a rejeté la désignation de l’homme d’affaire Daniel Rouzier comme premier ministre.

Bien avant l’annonce officielle de la désignation de Me Gousse, des parlementaires ont exprimé leur hostilité à ce choix dans des interventions dans les médias. Ils reprochent à Gousse, sa gestion du système judiciaire haïtien lorsqu’il était à la tête du Ministère de la justice.

Ne disposant pas d’une majorité au parlement haïtien, Michel Martelly doit, selon la constitution, choisir le prochain chef de gouvernement en consultation avec les présidents des deux chambres législatives (sénat et chambre basse).

« Je ne renoncerai à mes droits constitutionnels », prévient Martelly, qui souligne que « négociation ne veut pas dire marchandage ».

Le nouveau président haïtien a écourté son séjour de travail en Europe. Au lieu de 10 jours sur le continent européen, le chef de l’État passera 4 jours en Espagne et doit rentrer en fin de semaine dans le pays. [rh gp apr 6/07/2011 14 :00]

 

Haïti – Politique :

Martelly en Espagne pour un forum d’affaires sur Haïti

06/07/2011 14:15:11

Haïti - Politique : Martelly en Espagne pour un forum d’affaires sur HaïtiMichel Martelly, le Président de la République, a laissé le pays ce mercredi 6 juillet 2011 à destination de l’Espagne pour une visite de trois (3) jours. (Martelly écourte sa tournée http://www.haitilibre.com/article-3319-haiti-politique-martelly-ecourte-sa-tournee.html)
Le Président de la République a décidé d’écourter son voyage en Europe pour se concentrer sur d’autres priorités internes dont la nomination et la ratification d’un nouveau Chef de Gouvernement.
Durant ce voyage, le Président va discuter d’une augmentation de l’aide espagnole à Haïti dans les domaines liés à l’eau potable et à l’assainissement. L’Espagne représente le troisième contributeur en termes de coopération bilatérale avec Haïti et ce sera l’occasion pour le Président et son équipe de discuter des possibilités d’une assistance dans les domaines liés à la construction de logements.
En cette occasion, le Chef de l’Etat s’entretiendra, entre autres, avec le Roi d’Espagne Juan Carlos, le Premier Ministre José Luis Zapatero, ainsi que 250 autres personnalités dans le cadre d’un forum d’affaires sur Haïti.
Rehausser l’image d’Haïti à l’extérieur et rétablir la confiance des milieux d’affaires, en vue d’inciter les investissements sont des priorités pour le Président de la République qui entend s’y appliquer avec dynamisme et détermination.

HL/ HaïtiLibre

 

Gousse le choix du président, Bellerive celui du GPR

 

C’est confirmé. Bernard Gousse est le Premier ministre désigné du président de la République, Michel Joseph Martelly. « Jusqu’à présent, il s’agit de Bernard Gousse», a confié au journal Le Nouvelliste le conseiller juridique de Michel Martelly, Me Grégory Mayard Paul joint au téléphone mardi soir aux environs de 9 heures 30. Un choix qui suscite pas mal de réactions chez les parlementaires.

 Grégory Mayard Paul était encore à son bureau en train de travailler lorsqu’il a confirmé pour le journal, la désignation de Bernard Gousse comme Premier ministre. La voie teintée de fatigue, Me Grégory Mayard Paul a laconiquement déclaré : « Jusqu’à présent, il s’agit de Bernard Gousse ». Contacté par Le Nouvelliste pour confirmer ou infirmer que le président aurait jeté son dévolu sur quelqu’un d’autre.
Cependant, deux heures plutôt, il n’y a eu aucune confirmation officielle de cette désignation. «Non, aucune lettre n’a été envoyée au Parlement pour confirmer le nom du Premier ministre désigné», a confié le secrétaire général de la Présidence, Renel Sanon joint au téléphone. Même déclaration pour le vice-président de la Chambre des députés, Guy Gérard Georges. « Aucun nom n’est officiel », a-t-il dit.
Au Parlement, les avis divergent sur l’éventuel choix du président Martelly. Manifestement, dans chacune des deux chambres, le bloc majoritaire ne semble pas manifester de l’enthousiasme pour Bernard Gousse qu’il accuse d’avoir tenu des propos peu élogieux à l’endroit des députés après le rejet du choix de Daniel Gérard Rouzier.
Pour le vice-président du Sénat, Jean-Hector Anacacis, en désignant Me Bernard Gousse, le président Martelly perd son temps et tente de trouver un bouc émissaire puisqu’il ne pourra pas tenir ses promesses de campagne à l’approche de la rentrée des classes. Selon le parlementaire proche du bloc majoritaire GPR de la plateforme politique INITE et alliés, les chances de ratification de Me Gousse sont incertaines, voire très minces.
Pour sa part, l’un des responsables de INITE, Joseph Jasmin, a exhorté le chef de l’Etat à prendre en considération la voix de la majorité au Parlement, sans toutefois préciser la nature de cette voix majoritaire.
Le député Patrick Joseph, lui aussi membre du Groupe des Parlementaires du Renouveau, cité par Signal FM, a dénoncé l’entêtement du président de la République à retarder le processus de mise en place d’un nouveau gouvernement. « Si Michel Martelly cherche à imposer Bernard Gousse alors qu’il sait que l’ancien ministre de la justice a très peu de chance d’être ratifié, c’est qu’il n’a pas vraiment la volonté de débloquer la situation », a-t-il déclaré.
Même avis pour plusieurs autres députés membres du Groupe des Parlementaires du Renouveau, tombeurs de Daniel Gérard Rouzier. Dans les couloirs du Parlement, il semblerait que le bloc majoritaire préfère Jean-Max Bellerive à Bernard Gousse et à Jean-Henry Céant.
De toute façon, avant de quitter le pays ce mercredi pour une tournée européenne de 10 jours qui le conduira, entre autres, en Espagne, en France, en Belgique et en Grande-Bretagne, le président de la République, Michel Martelly, doit soumettre officiellement au Parlement le nom de son Premier ministre.
Pour arriver à Bernard Gousse, le président Martelly avait soumis une liste de 10 noms aux parlementaires et à la commission de liaison pour des négociations. Après discussions, les noms de Jean-Max Bellerive, Jean-Henry Céant et Bernard Gousse ont été retenus.
Selon l’un des membres de la commission de liaison, la première étape des discussions consistait à éliminer cinq noms qui n’avaient aucune chance d’être ratifiés. Parmi ces noms, notre source a mentionné, sans donner trop de détails, deux sénateurs en fonction de l’Alternative (un homme et une femme) et un maire de l’aire métropolitaine.
Dans la deuxième étape, ils devaient retenir trois noms parmi lesquels le président Martelly ferait le choix final. Outre Jean-Max Bellerive, Jean-Henry Céant et Bernard Gousse, il y avait sur cette liste de cinq, les noms de Daniel Supplice et Eric Pierre.

Robenson Geffrard / rgeffrard@lenouvelliste.com

 

Martelly écourte son voyage afin de supporter son Premier Ministre

Le président haïtien Michel Martelly a décidé d’écourter son premier séjour européen afin d’apporter un appui à son Premier Ministre désigné. Le voyage initialement prévu pour durer 10 jours a été ramené à 4 rapporte M. Daniel Supplice, conseiller du chef de l’Etat et pressenti pour occuper le porte feuille des affaires étrangères.
La conjoncture politique a une nouvelle fois contraint le locataire du Palais National à reporter sine die des rencontres avec des chefs de gouvernement étrangers. Le président Martelly avait déjà dû limiter à deux jours sa participation au dernier sommet des chefs d’Etat de la Caricom.
Au prime abord la présidence avait envisagé un grand périple de 17 jours avec des escales à St Kitts et Navis, Venezuela, Espagne, France, Grande Bretagne, Belgique. Pour son deuxième déplacement qui débutera ce mercredi, M. Martelly se rendra uniquement en Espagne. Il aura des entretiens avec les autorités gouvernementales et des responsables d’organisations internationales. Citant M. Supplice, le journal Le Nouvelliste assure que le président Martelly sera de retour au pays le dimanche 10 juillet 2011.
Dans un communiqué la présidence avait fait valoir que le grand voyage européen  » vise à promouvoir une nouvelle image d’Haïti « .
Une source proche de la présidence a affirmé que le chef d’Etat adressera une correspondance officielle aux présidents des deux chambres avant son départ pour l’Espagne.

LLM / radio Métropole Haïti

 

Haïti – Politique :

Bernard Gousse bientôt Premier Ministre désigné

06/07/2011 10:25:21

Haïti - Politique : Bernard Gousse bientôt Premier Ministre désigné - Source (MAJ 11h15)M. Bernard Gousse serait sur le point de devenir le prochain Premier Ministre désigné, hier Me Grégory Mayard Paul a confirmé que « jusqu’à présent, il s’agit de Bernard Gousse » qui serai le choix du Président Martelly comme Premier Ministre désigné. Ce matin l’agence AFP indique que « la lettre de désignation de Me Gousse sera remise ce matin aux présidents du Parlement haïtien » l’agence dit tenir cette information du chef de cabinet du président haïtien, M. Thierry-Mayard Paul.
M. Thierry Mayard-Paul vient de confirmer à l’agence AP l’information selon laquelle Me Bernard Gousse est la personne choisie, ajoutant que « Martelly croit que l’expérience de Gousse et sa réputation va l’aider à gagner l’approbation du Sénat et de la Chambre des députés. »
Notez que pour le moment aucune annonce officielle n’a été faite de la part du Bureau de Communication de la Présidence et que tout est encore possible.
Qui est Bernard Gousse
Bernard Honorat Gousse est né et a grandi à Port-au-Prince, diplômé de l’Université d’État d’Haïti de Droit et de Sciences Économiques en 1981. Après sa graduation, M. Gousse s’est rendu en France où il a obtenu une licence en relations internationales en 1983 et un DEA et Doctorat en Droit de l’Université d’Aix-Marseille III en 1989. M. Gousse a pratiqué le droit dès son admission au Barreau haïtienne en 1991. Il est l’un des membres fondateurs de Pasquet, Gousse et Associés.
M. Gousse a été nommé ministre de la Justice et de la Sécurité publique en 2004 (2004-2006). Lors de sa nomination, il a jeté les bases de la nouvelle législation sur l’organisation judiciaire comme une branche indépendante du gouvernement. Il a également été responsable de l’abolition de toute discrimination contre les femmes dans le code pénal.
M. Gousse a enseigné le droit familial, droit des contrats, Droit civil et le droit international privé à l’université Quisqueya, où il a également servi huit ans comme son premier doyen.

Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-3313-haiti-politique-toujours-pas-de-premier-ministre-martelly-part-en-europe.html
HL/ HaïtiLibre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :