mercredi 27 juillet 2011

27 Juil

Haïti : tentative d’attentat contre le président Michel Martelly

LEMONDE.FR avec AFP | 27.07.11 | 07h15   •  Mis à jour le 27.07.11 | 10h57

Le chanteur populaire Michel Martelly est le président d'Haïti  depuis le 14 mai 2011.

Le chanteur populaire Michel Martelly est le président d’Haïti depuis le 14 mai 2011.AFP/THONY BELIZAIRE

La police haïtienne a annoncé mardi 26 juillet que le président Michel Martelly a été la cible d’une tentative d’attentat dimanche, alors qu’il était en déplacement à Cap-haïtien, la deuxième ville du pays. Une trentaine de personnes ont été interpellées suite à cette attaque, et un suspect est activement recherché.

« Nous sommes à la recherche d’un homme qui portait un fusil de guerre lorsque des inconnus ont lancé des pierres et des bouteilles sur le cortège du président Martelly à l’entrée de la ville », a indiqué mardi à l’AFP le directeur de la police de la ville Joanet Canéus. « Cette personne est activement recherchée par la police, nous invitons la population à fournir toutes les informations nécessaires », a dit le policier.

Dimanche, le bureau de communication de la présidence avait minimisé l’incident qui « n’a pas empêché le chef de l’Etat de poursuivre une tournée dans le nord ». Cependant, le président Martelly est revenu lundi soir sur l’incident, précisant qu’il avait demandé l’ouverture d’une enquête. « J’ai failli mourir à deux reprises. Une bouteille est tombée devant moi et j’ai entendu des tirs », a raconté M. Martelly qui n’a pas voulu retourner dans son véhicule en dépit des recommandations de son service de sécurité.

« On m’a rapporté qu’un homme portait un fusil, il n’était pas là pour vendre des sucreries », a ironisé le président Martelly qui fait face depuis son investiture, il y a plus de deux mois, à l’opposition d’un groupe de parlementaires refusant de ratifier le choix de son Premier ministre.
Lundi, un député a été tué d’une balle dans le dos par son garde du corps. Une enquête a été ouverte.

 

Affaire Martelly/Cap-Haitien: Un policier en isolement

27/07/2011 12:39:00 Auteur(e) La Redaction

image

Odelin Saintilma, un agent du service départemental de la police judiciaire (SDPJ), a été placé en isolement au Cap-Haïtien (274 km au nord de Port-au-Prince) suite à l’évasion dans la nuit de lundi à mardi d’un suspect interrogé dans le cadre de l’enquête ouverte sur l’agression ayant visé dimanche dernier le Président Michel Martelly, a appris Radio Kiskeya auprès de la police locale.

Considéré comme un témoin-clé dans ce qui s’apparente à une affaire d’Etat, le prévenu s’est échappé des locaux de la direction départementale du nord de la PNH où il avait été conduit en compagnie d’une trentaine d’autres personnes.

Le policier sanctionné était responsable de la garde du suspect dont l’identité n’a pas été révélée.

Objet à la fois de condamnations multiples et de grandes préoccupations dans certains milieux politiques, mais aussi prétexte à des déclarations polémiques de partisans passionnés et farouches adversaires du chef de l’Etat, l’incident du Cap-Haïtien avait vu des inconnus lancer des pierres et des bouteilles de verre sur le cortège de Michel Martelly. La scène avait surpris la sécurité présidentielle dans le quartier populaire de Shada réputé favorable à Lavalas, le parti de l’ancien Président Jean-Bertrand Aristide. spp/Radio Kiskeya

 

Le Député Fritz Emmanuel Bourjolly disperse une foule à coups de feu et fait un blessé

27/07/2011 12:44:00 Auteur(e) La Redaction

imageLe Député Fritz Gérald Bourjolly, élu dans la circonscription d’Aquin (sud) sous la bannière de INITE, a annoncé mardi avoir blessé accidentellement au pied un jeune homme en tirant des coups de feu en l’air pour disperser une foule qu’il avait croisée sur sa route dans la nuit de dimanche à lundi sur la nationale #2, à hauteur de Fond des Blancs.

Ancien commissaire du gouvernement de son état, le parlementaire estime avoir agi en situation de légitime défense parce qu’il ignorait, dit-il, les motivations des curieux rassemblés au milieu de la voie publique à l’issue d’un bal au cours duquel ils auraient consommé de l’alcool.

Le projectile aurait percuté un arbre avant de toucher légèrement la victime, selon la version de l’intéressé.

Homme au passé sulfureux, Fritz Gérald Bourjolly avait écopé d’une suspension après avoir violemment perturbé, en mars 2009, une séance à la Chambre des Députés lorsqu’il avait renversé le microphone du président d’alors, Levaillant Louis-Jeune, parce que tout simplement la parole lui était refusée.

De plus, plusieurs candidats avaient accusé le parlementaire d’implication dans plusieurs incidents violents ayant émaillé la campagne des dernières présidentielles et législatives à Aquin. spp/Radio Kiskeya

 

Le député de Maïssade agressé dans sa circonscription

Le Matin – 27/07/2011

Le député de la circonscription de Maïssade, Musset Romain (MAS) a déclaré que des partisans de la Plate forme INITE ont essayé de l’agresser au moment où il quittait la ville le dimanche 24 juillet qui fêtait son saint patron. Il a expliqué que les bandits lui ont jetés des pierres, des bouteilles et ont même tiré avec des armes à feu en direction de sa délégation.
Le député Romain a fait savoir que les partisans de la plateforme INITE ont agressé ses partisans et l’un d’entre eux se trouve dans un état grave à l’hôpital. Les malfrats ont mis feu à la maison de sa mère et ont tenté d’incendier celle de sa belle-mère.
WPC/LM

 

Comparution d’Yvon Zap zap au parquet de Port-au-Prince

Le Matin – 27/07/2011

Le dossier d’Yvon (Zap Zap) Antoine, arrêté le 13 juin pour association de malfaiteurs, dans le cadre de l’assassinat du président du conseil d’administration de la Banque nationale de crédit, Guiteau Toussaint, a été transféré au cabinet d’instruction, selon son avocat.
Le prévenu a été présenté au parquet du tribunal civil de Port-au-Prince ce mardi 26 juillet. Son avocat, maître André Michel, qui proteste contre la détention prolongée de son client, croit que les charges retenues contre celui-ci ne tiennent pas la route.
WPC/LM

 

Semaine Touristique:

Rencontre des opérateurs hoteliers de la cote des Arcadins et le président Martelly

27/07/2011 13:09:00 Auteur(e) La Redaction

image

Photo souvenir du président Michel Martelly et des opérateurs hôteliers de la Côte des Arcadins accompagnés de quelques membres du comité de direction de l’ATH

Rien que pour six hôtels opérant sur les 15 kilomètres de la Côte des Arcadins, on enregistre 452 chambres qui mobilisent 50 millions de dollars en termes de valeur et accueillent environ un millier de personnes par semaine. Béatrice Nadal Mevs, du Club Indigo, en dirait long si elle avait assez de temps pour exposer la situation de ce long littoral baptisé Côte des Arcadins en 1984.
« Il existe beaucoup d’avantages sur la côte, confie Mme Mevs, mais les inconvénients ont la vie dure. »
Intervenant à la rencontre organisée ce mardi 26 juillet par le Conseil Régional Côte des Arcadins de l’ATH dans un coquet restaurant à Pétion-Ville avec le président Michel Joseph Martelly, Béatrice Nadal Mevs fait état de « freins opérationnels et structurels en évoquant, entre autres, le lourd tribut à payer pour l’énergie électrique, l’assainissement des rives côtières, la lenteur et le coût exorbitant des démarches administratives et douanières et l’état des infrastructures routières. « On dépense 175 000 dollars américains par mois rien que pour alimenter nos génératrices en diesel », se plaint la dirigeante du Club Indigo.
Une lutte au quotidien
Pour faire face à l’envahissement des plages par les ordures en plastique et en styrofoam, les six installations hôtelières, qui n’exploitent que 30% de la capacité réelle des chambres de la Côte longeant la Pointe Paturon jusqu’à Délugé, se sont mises ensemble dans un passé très récent pour assainir leurs plages et participer au recyclage. De même, une résolution citoyenne commune les oblige à acheter les lambis et langoustes à partir d’une certaine taille et de respecter les périodes de ponte afin d’aider la pérennité de ces espèces soufrant d’une surpêche excessive.
Le secteur touristique doit encore rendre moins pénible le parcours du combattant imposé au visiteur pour récupérer ses bagages de l’Aéroport international Toussaint Louverture jusqu’à son arrivée à son hôtel. Les embouteillages, les aires de stationnement des tap-tap disséminées partout, les constructions anarchiques et illégales du côté de Ti Tanyen, les dépôts de gravats et d’ordures qui traînent partout sur la Nationale numéro I, les marchés de rues, le manque de présence policière, l’absence de signalisation routière et d’éclairage, les camions qui circulent dans tous les sens…, un véritable package qui donne à la route une image d’enfer, souligne Béatrice Nadal Mevs.

Les problèmes ne parviennent pas pourtant à engloutir les avantages offerts sur cette côte qui offre des plages magnifiques avec des fonds marins extraordinaires et de monumentaux sites historiques. Il reste à l’Etat haïtien d’assumer ses responsabilités, pour Dominique Fombrun Carvonis de l’hôtel Moulin sur Mer. « Si avec seulement six hôtels nous dépensons en produits agricoles 300 000 dollars américains, on peut facilement estimer à plus du double lorsqu’on arrivera à exploiter 60% des chambres de notre côte », fait remarquer Mme Carvonis.
L’agriculture sera la première à bénéficier des retombées du développement du tourisme dans la zone, dit-elle, tout en faisant un véritable plaidoyer pour l’irrigation des terres et la valorisation de l’aviculture.
Les priorités de la Côte des Arcadins
10 priorités ont été dégagées par les opérateurs de la Côte des Arcadins :
La mise en état des installations d’accueil et de sortie de l’aéroport, la réhabilitation des routes 9 et Nationale numéro I, la mise en place des mesures nécessaires de sécurité sur les voies d’accès, la protection de la biodiversité marine et le contrôle de la pêche, la mise en oeuvre du schéma de l’aménagement touristique de la Côte des Arcadins et la mise en place d’un système d’incitation fiscale et de facilitation des démarches administratives et douanières…, sont parmi les propositions du Conseil Régional Côte des Arcadins de l’ATH soumises au président de la République.
Des 22 millions de touristes qui visitent annuellement la Caraïbe, seulement 300 000 viennent en Haïti, regrette Samy Zuraik de Kaliko Beach. Cette situation alarme les opérateurs qui imputent ce fait à la situation sociopolitique du pays. « Haïti est toujours sous l’effet des « travel warning » des Etats-Unis », s’énerve un propriétaire d’hôtel.
« Il faut prendre des initiatives vis-à-vis des pays amis d’Haïti en les invitant à de telles réunions, conseille le président Martelly. Il faut leur demander s’il est vrai que le pays reste sur la liste rouge en dépit des efforts qui se font. »
M. Martelly promet d’être au côté du secteur touristique. « Sans être nageur, j’adore la mer qui peut aider beaucoup dans la création d’emplois », dit le président, qui voit dans le secteur de l’hôtellerie un créneau qui peut absorber une grande partie de la production agricole.
Michel Martelly exhorte les investisseurs de l’hôtellerie à aller au-delà de leur zone d’opération car, pour lui, « aucun secteur ne peut sortir seul du gouffre. Si on doit faire quelque chose pour la Côte des Arcadins, ce travail doit aller au-delà de cette côte ».
Le président Martelly doit poursuivre les consultations du secteur touristique au niveau des opérateurs de la Région Métropolitaine de Port-au-Prince de l’ATH tout en participant mercredi au Complexe Promenade au lancement de la revue Magic Haïti, une production de Le Nouvelliste et de l’Association touristique d’Haïti (ATH).

Lima Soirélus / lsoirelus@lenouvelliste.com

 

Martelly mise tout sur Gousse

imageLe président haïtien, Michel Martelly, a une nouvelle fois réitéré son plein support à son Premier Ministre Bernard Gousse. 4 jours après une rencontre qui aurait permis de conclure une entente en vue de la formation d’un gouvernement légitime, les deux parties semblent revenir aux positions initiales.. Les sénateurs majoritaires, dont Kelly Bastien, Moise Jean Charles et Dera Simon Dieuseul, maintiennent leur aversion envers M. Gousse, lequel bénéficie toujours de l’appui du chef d’Etat.
Au cours d’une visite aux Gonaïves, le président Martelly a estimé que les chances de succès de M. Gousse à la chambre basse sont supérieures à 50%. En ce qui a trait au sénat, le président Martelly concède qu’il faudra espérer quelques désistements au sein du groupe des 16.
Tout en comptant sur l’appui du groupe minoritaire le locataire du Palais National fait remarquer que deux abstentions au sein du bloc majoritaire peuvent favoriser la ratification de M. Gousse. Si l’un d’entre eux fait abstention et qu’un autre soit en voyage le jour de la séance ceci peut aider ajoute t-il.
Dans ce contexte le président haïtien est déterminé a poursuivre les négociations avec les parlementaires. Il souligne qu’un désistement de M. Gousse n’est plus envisageable puisque les pièces sont déjà à l’étude au sénat..
En ce qui a trait aux critiques des sénateurs majoritaires, le président Martelly croit qu’il s’agit de problèmes personnels qui n’ont rien à voir avec la capacité de diriger le gouvernement. Il souhaite que les parlementaires se ressaisissent afin de débloquer la situation.
LLM / radio Métropole Haïti

 

Sarodj Bertin cède sa couronne aujourd’hui

27/07/2011 12:07:35

Haïti - Social : Sarodj Bertin cède sa couronne aujourd’huiC’est aujourd’hui, que sera élue la prochaine « Miss Haïti 2011 ». Les postulantes fébriles, rêvent toute de lendemains meilleurs, de gloire et surtout de porter la couronne de Sarodj Bertin [Miss Haïti 2010] qui fera office de présentatrice au Karibe Convention Center, ce mercredi 27 juillet.
Chacune espère être la prochaine élue reine de beauté d’Haïti, pour représenter dignement le pays au prestigieux concours « Miss Univers 2011 » qui se déroulera cette année à São Paulo (Brésil) le 12 septembre 2011 et qui sait peut être remporter le titre mondial…
Pour prendre part au concours de « Miss Haïti 2011 », chaque postulante devait répondre à certains critères : « être originaire d’Haïti, être célibataire ne pas avoir d’enfant, être âgée de 18 à 26 ans avant le 12 septembre 2011, être de bonne moralité et sans antécédents criminels, être inscrite à une institution scolaire ou détenir un diplôme d’une école accréditée, être belle et avoir un corps proportionnel, être capable de rivaliser dans tous les domaines, avoir la chance d’obtenir un sponsor et posséder un passeport valide. »
Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-1609-haiti-social-sarodj-bertin-femme-de-l-annee.html
HL/ HaïtiLibre

 

Haïti – Économie :

L’inflation au pays, approche des 10%

27/07/2011 08:39:55

Haïti - Économie : L’inflation au pays, approche des 10%D’après l’Institut Haïtien de Statistiques et d’Informatiques, l’indice des prix à la consommation a évolué à la hausse par rapport à 2010. De 7.9 % en avril, le taux d’inflation en glissement annuel est passé à 8.4 % en mai et 9.3 % en juin 2011.
La récolte de printemps inférieure aux attentes, dans les différentes zones agro écologiques du pays, a provoqué une réduction significative de la production agricole nationale cette année, donc de la disponibilité alimentaire locale, les prix des produits alimentaires de base restent élevés en juillet et tout semble indiquer qu’ils ne baisseront pas au cours des prochains mois.
Sur les marchés du Cap-Haitien et de Jacmel, le haricot noir a connu une augmentation de 41 % et 8 % respectivement. Le prix du riz importé est à la baisse par rapport à 2010, mais en hausse par rapport à mai 2011. L’huile de cuisine est en hausse sur tous les marchés, à l’exception de celui du Cap-Haitien. Par contre, le maïs est à la baisse ou stable sur la plupart des marchés. Comparé au deuxième trimestre [avril-juin 2010], les prix sont à la hausse au cours du trimestre correspondant en 2011.
Les prix sont aussi influencés par les intempéries qui continueront à se manifester et qui sont susceptible d’aggraver les conditions de vie déjà précaires de la population. Outre les intempéries qui affectent les activités agricoles, la manifestation d’une série de crises institutionnelles et politiques crée de l’incertitude parmi les acteurs économiques. Le pays attend un nouveau Gouvernement depuis plus de 2 mois. L’environnement n’est pas propice à de nouveaux investissements qui permettraient de réduire le taux de chômage de la population active estimé à ± de 60 %. Enfin, les «pays amis» qui financent les 2/3 tiers du budget national, semblent attendre l’installation du nouveau Gouvernement pour honorer leurs engagements.
Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-3333-haiti-agriculture-recolte-de-printemps-2011-inferieure-a-la-moyenne.html
http://www.haitilibre.com/article-1915-haiti-economie-le-budget-d-haiti-2010-2011-passe-la-barre-des-100-milliards-de-gourdes.html
TB/ HaïtiLibre

 

Le consulat d’Haïti en Guadeloupe de nouveau bloqué

Cliquez pour agrandirUn nouveau rassemblement a eu lieu lundi matin aux abords du consulat d’Haïti à Pointe-à-Pitre. Des membres de la Fédération d’Associations Franco-Haïtienne de la Guadeloupe se sont entretenus durant plusieurs heures avec deux diplomates haïtiens de la direction des affaires étrangères et des affaires juridiques. Il s’agit de trouver une issue à l’affaire ‘’Fanfan », la consule dont le départ est réclamé par la diaspora.

[ mercredi 27 juillet 2011 à 00:02:00 | DOMactu.com | Par Julien Mercier ]

Les deux diplomates haïtiens souhaitent trouver rapidement une issue à ce conflit qui perdure depuis le début du mois de juillet. Après l’annonce de l’expulsion de quatre ressortissants haîtiens, le départ de Dieunie Fanfan est réclamé à corps et à cris. LA diaspora haïtienne reproche à la représentante du pays en Guadeloupe son manque de communication mais également son manque d’intervention dans le respect du moratoire signé pour favoriser la régularisation des haïtiens en Guadeloupe.
Lundi, les représentants de la Fédération d’Associations Franco-Haïtienne de la Guadeloupe ont fait part de leur revendication. Ils ont également déploré la non représentation et le manque de communication de Dieunie Fanfan vis-à-vis de la communauté en difficulté.
La rencontre avait pour but de désamorcer le conflit et de calmer les esprits. La diaspora haïtienne réclame toujours le départ de la consule.

Julien Mercier – DOMactu.com

 

Haïti – Environnement :

450 mètres de gabions le long de la rivière de Port-à-Piment

27/07/2011 10:07:13

Haïti - Environnement : 450 mètres de gabions le long de la rivière de Port-à-PimentLe Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et l’association « Groupe d’Initiatives pour un Port-à-Piment Nouveau (GIPPN) » ont inauguré en présence de l’Agronome Lionel Valbrun, Directeur Général du Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR), de l’Agronome Joseph St-Phard, Directeur Départemental Sud du Ministère de la Planification et de la Coopération Externe, ainsi qu’en présence de Monsieur Dieuseul Germeil, Maire adjoint de Port-à-Piment, un mur de protection en gabions sur 250 mètres linéaires construit le long de la rivière de Port-à-Piment, de la zone de Grand Passe en direction de la zone « Anba Larivyè ». Cette rivière longe la ville de Port-à-Piment et l’expose aux risques d’inondations durant les périodes de crue et de fortes pluies.
Ce nouveau mur vient s’ajouter aux 200 mètres linéaires qui ont été construits en amont entre 2009 et 2010. Le PNUD a investi près de 300,000 dollars américains pour la réalisation de ces 450 mètres linéaires de protection des berges de la rivière de Grand Passe. Mais il reste 450 mètres linéaires supplémentaires à construire pour que la rivière retrouve son lit naturel sous le pont et protège la zone d’Anba Larivyè.
Ce projet a permis de récupérer et de revaloriser les terres cultivables qui se trouvent au pied de la rivière et de créer près de 250 emplois temporaires contribuant ainsi à l’amélioration des revenus des ménages « Quand on arrive sur un site, l’idée est de former et d’utiliser la main d’œuvre du voisinage pour qu’ils en profitent, acquièrent de nouvelles compétences et construisent par eux-mêmes leurs villes, leurs quartiers, leurs voisinages », a expliqué Henri Morand, Chef de l’Unité de Relèvement, moyens de subsistance et réduction de la pauvreté du PNUD.
S/ HaïtiLibre

 

Haïti-Politique :

Bernard Gousse toujours dans la course à la primature

mardi 26 juillet 2011

 P-au-P., 26 juil. 2011 [AlterPresse]— Le président du Sénat, Jean Rodolphe Joazile, annonce que le processus de ratification du premier ministre désigné, Bernard Gousse, se poursuit normalement.

« Je n’ai reçu aucune lettre de désistement de la part de l’intéressé », indique Joazile à des journalistes.

Il informe que la commission chargée d’analyser les pièces du premier ministre désigné s’active actuellement à finaliser son travail cette semaine avant de franchir l’étape de la séance de ratification.

Les membres de la commission effectuent des démarches auprès de plusieurs institutions publiques pour recueillir les informations relatives à certaines pièces de Bernard Gousse, apprend-on au Sénat.

Par ailleurs, le président du grand Corps écarte toute possibilité pour que le pays soit doté d’un nouveau gouvernement ce week-end.

Même si la commission chargée d’analyser les pièces du premier ministre désigné termine son travail et soumet au plus tard jeudi son rapport au bureau, « je suis sur qu’il n’y aura pas un nouveau gouvernement d’ici ce week-end », soutient Joazile.

Suite à sa rencontre, à la fin de la semaine dernière, avec le groupe majoritaire de 16 sénateurs anti Gousse, le président Michel Martelly avait annoncé la mise en place d’ici ce week-end d’un nouveau gouvernement.

Après deux séances de travail, le législatif et l’exécutif avaient indiqué pourtant avoir trouvé une entente, dont la nature n’a pas été révélée. C’est sur cette base que la mise en place rapide d’un nouveau gouvernement a été annoncée. [sfd gp apr 26/07/2011 17 : 00]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :