jeudi 28 juillet 2011

28 Juil

Haïti : la tête du président de la République serait mis à pris

Signal FM / Mercredi, 27 Juillet 2011 17:45

Edozeny28042011Le sénateur Edwin Zenny a révélé mardi l’existence d’un complot qui visait à assassiner le président de la République. Selon l’élu du Sud-est, un certain secteur mettrait 600 mille dollars à la disposition de celui qui ôterait la vie de Michel Martelly. Et des membres de l’équipe du chef de l’Etat seraient impliqués dans ce plan.

Dimanche, le cortège du président Martelly a essuyé des jets de pierres et de tessons de bouteilles à son entrée dans la ville du Cap-Haitien. Vingt-neuf personnes ont trouvé leurs arrestations, dont un employé du parlement qui aurait été en possession d’un fusil M-One.

Si l’on en croit le sénateur Edwin Zenny, il s’agissait d’une tentative d’assassinat. Le parlementaire a indiqué que des personnalités importantes y sont impliquées.

Sans vouloir associer le nom du sénateur Moise Jean-Charles à cet incident, déploré par plus d’uns, Edwin Zenny n’a pas digéré la façon dont, selon lui, le parlementaire du nord a approché la question.  Il a estimé grave que Moise Jean-Charles ait minimisé l’attaque perpétrée contre un président de la République.

Moise Jean-Charles, tout en condamnant ces actes, a estimé qu’il n’était pas nécessaire que le président entre à pied dans la ville, rappelant que ce dernier n’était plus en campagne électorale.

Le sénateur Zenny, ami personnel du président haïtien, a annoncé l’ouverture d’une enquête. « La Direction Centrale de la Police Judiciaire est alertée, une enquête est cours afin d’identifier puis procéder à l’arrestation des comploteurs », a-t-il dit.

 

Haïti – Social :

Anedie Azael élue «Miss Haïti 2011»

28/07/2011 09:11:53

Haïti - Social : Anedie Azael élue «Miss Haïti 2011»

Anedie Azael, 1,77 m, 22 ans [née le 15 septembre 1988] a été couronnée Miss Haïti 2011 hier au Karibe Convention Center en présence de Sarodj Bertin, qui a félicité la nouvelle reine de beauté d’Haïti. Anedie Azael, représentera donc Haïti au prestigieux concours « Miss Univers 2011 » qui se déroulera cette année à São Paulo (Brésil) le 12 septembre 2011. La dauphine de ce concours [numéro 2] est la jacmelienne Marie Darline Exumé.
En savoir plus sur Anedie Azael, :
Anedie a grandi à Port-au-Prince, en Haïti, chez ses parents, Eddy et Chantale Azael, jusqu’à l’âge de 16 ans, puis elle déménage à Miami, pour poursuivre ses études. Étudiante en gestion d’entreprise, fondatrice de « Peace and Love International » dont la mission vise à autonomiser les femmes et les enfants, elle est aussi Coordonnatrice de « Word and Action » qui œuvre ans la protection des enfants. Anedie et ses organisations souhaitent construire un Centre thérapeutique pour les enfants et les femmes de Cap-Haïtien.
Aujourd’hui, Anedie Azael poursuit une carrière de top Modèle de haut niveau. Renommée dans son milieu professionnel, elle est reconnue pour son travail exceptionnel dans le domaine de la mode et de la beauté. Elle pose pour de grandes maisons telles : Macy, Dior, Carolina Herrera…
Militante pacifiste, elle veut inciter la jeunesse à être optimisme et à mieux se préparer mentalement et physiquement pour aider les autres.
Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-3461-haiti-social-sarodj-bertin-cede-sa-couronne-aujourd-hui.html
S/ HaïtiLibre

 

Les sénateurs s’octroient une semaine supplémentaire pour étudier le dossier de M. Gousse

Le rapport de la commission spéciale chargée d’analyser le dossier du Premier Ministre désigné, Bernard Gousse, sera soumis aux sénateurs le 3 août 2011. Les membres de la commission mettront une semaine supplémentaire pour authentifier certains documents soumis récemment, explique le sénateur William Jeanty.
Parmi les nouvelles pièces le sénateur Jeanty cite un jugement confirmant que Bernard Gousse et Bernard Honorat Gousse est une seule et même personne. Une petite polémique a éclaté au sujet de ce document. M. Gousse assure l’avoir soumis lors du dépôt de ses pièces et indique avoir reçu une accusée de réception.
De son coté, le sénateur Jeanty nie. Il explique que le jugement ne figurait pas dans les 14 documents reçus.
Entre temps M. Gousse a pu obtenir une nouvelle expédition du tribunal de Port-au-Prince afin de clore l’affaire.
Les sénateurs ne veulent pas se presser. Les membres de la commission spéciale ont soumis hier le rapport de leurs investigations à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ ) et au Service d’Immigration. Une nouvelle sous commission sera formée ce jeudi pour vérifier l’authenticité du jugement versé dans le dossier.
A ce jour il n’y aurait pas d’explication pour cette lenteur dans l’analyse du dossier. Le président de la commission concède qu’il n’y a pas eu de grandes difficultés dans les démarches de la commission.
Le rythme de travail des pères conscrits est pour le moins particulier. Le sénateur Jeanty soutient que le dernier document de M. Gousse soumis vendredi au bureau du sénat lui a été remis hier mercredi. Pour justifier le rythme le sénateur Jeanty fait remarquer qu’il faut éviter tout malentendu lors de la présentation du rapport de la commission.

LLM / radio Métropole Haïti

 

Haïti – Politique :

La Commission rédige son rapport sur le Premier Ministre désigné

28/07/2011 09:40:46

Haïti - Politique : la Commission rédige son rapport sur le Premier Ministre désigné La Commission Sénatoriale chargées de l’analyse des pièces du Premier Ministre désigné, Me Bernard Gousse commence aujourd’hui la rédaction du draft de son rapport « Sauf graves problèmes, le rapport devrait être soumis d’ici la semaine prochaine à la Chambre haute » a déclaré le Sénateur Jean William Jeanty
Une fois le rapport remis au bureau au Sénat, l’Assemblée devra se prononcer sur les conclusions et recommandations de la Commission. Mais, la majorité au Sénat [G16] continue d’affirmer, chaque jour qui passe, que son vote sera défavorable à l’ancien Ministre de la justice.
Le Sénateur Evallière Beauplan, a indiqué que le Président fait perdre du temps à tout le monde… « Il préfère voir son Premier Ministre rejeté, plutôt que d’en désigner un nouveau immédiatement [qui fera consensus]… » Rappelant que les 16 Sénateurs contestataires avaient bien fait comprendre à Me Gousse la semaine dernière, [au Karibe Convention Center], qu’il n’avait aucune chance d’être ratifié… Le Sénateur appelle à la population de bien comprendre que c’est le Chef de l’État qui est responsable de la situation et de l’absence d’un Gouvernement…
Fednel Monchery Coordonnateur Général de la plateforme Présidentielle « Repons Peyizan » a exhorté les parlementaires à s’entendre avec le Chef de l’État pour favoriser la ratification du Premier Ministre désigné et l’installation d’un nouveau gouvernement « …2 mois après, nous ne pouvons pas laisser le pays dans la situation dans lequel il est actuellement, parce que dans quelque jours, l’école va ouvrir. Il faut qu’il y ai un Chef d’État qui soit assisté d’un Premier Ministre, […] pour l’aider à appliquer son programme. […] Nous demandons aux parlementaires de jouer leur rôle, en tant que parlementaires [… ils doivent faire leur choix pour que le pays sorte de sa situation actuelle… »
Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-3452-haiti-politique-pas-de-nouveau-gouvernement-cette-semaine.html
http://www.haitilibre.com/article-3415-haiti-politique-bernard-gousse-le-flou-l-incertitude-persiste.html
HL/ HaïtiLibre

 

Les bodyguards avaient planifié le crime soutient la veuve de Dionald Polyte

Le président de la chambre des députés, Sorel Jacinthe, presse les autorités judiciaires de réaliser une enquête sérieuse sur l’assassinat du député de Pestel / Beaumont, Dionald Polyte.
Afin de contribuer à l’enquête le président de la chambre basse a dépêché une commission parlementaire dans la région. Cette commission présidée par le député Ronald Lareche a débuté mardi l’audition des 8 personnes se trouvant à bord du véhicule afin de déterminer les circonstances du drame.
L’un des membres de la commission, Benoît Laguerre, promet que les conclusions de l’enquête n’auront aucune couleur politique.
Le président de la chambre basse assure avoir mis tout en branle pour collecter des informations sur le crime. On doit savoir s’il s’agit d’un assassinat prémédité et commandé, d’un accident ou d’un guet-apens, insiste M. Jacinthe, ami personnel du défunt.
Dans le même temps, les enquêteurs de la Police judiciaire ont pris en charge le dossier. Tout en s’impliquant dans l’enquête, la chambre basse se prépare à rendre un dernier hommage au député Dionald Polyte. Aucune date n’a pour l’instant été retenue pour les funerailles du député de Pestel / Beaumont.
De son coté, la veuve Marie Eva Dutreuil Polyte accuse les gardes du corps du député d’avoir planifié le crime. Selon Mme Polyte il s’agit d’un assassinat puisque les agents de sécurité ont empêché aux occupants du véhicule d’utiliser leurs téléphones.
En ce qui a trait au passé douteux de ces deux bodyguards, Mme Polyte concède qu’ils avaient été engagés afin de donner la réplique aux adversaires du député. Nombre de personnes avaient souhaité le renvoi de ces agents de sécurité encombrants, révèle Mme Polyte.
LLM / radio Métropole Haïti

 

Haïti – Politique :

Rapport d’enquête prêt depuis 22 jours, mais…

28/07/2011 10:11:07

Haïti - Politique : Rapport d’enquête prêt depuis 22 jours, mais...Le rapport de la Commission Sénatoriale chargée d’enquêter sur la publication d’une version « erronée » du texte d’amendement de la Constitution de 1987, est prêt depuis 22 jours mais n’a toujours pas été présenté au bureau du Sénat, en raison de l’absence de signature de membres de la Commission… à fait savoir hier la Sénatrice Edmonde Suplice Beauzile qui présidait cette Commission. Rappelant que la version du texte votée en Assemblée nationale le 9 mai dernier, n’était pas celle publiée 4 jours plus tard dans le journal officiel Le Moniteur elle a précisé. « Nous étions chargés de découvrir s’il y avait eu magouilles lors de la transmission du document. Pour ce faire, nous avons rencontré des parlementaires, et mené une enquête aux presses Nationale et au Palais. Nous n’avons malheureusement pas pu rencontrer toutes les personnes que nous souhaitions. »
La Sénatrice n’a pas voulu commenter le contenu de ce rapport, se limitant à dire que son travail était terminé. Elle appelle les membres de la commission, de signer ce rapport dans le meilleur délai afin de le soumettre au bureau du grand corps.
Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-3186-haiti-constitution-texte-de-l-amendement-auditions-en-cours.html
http://www.haitilibre.com/article-2887-haiti-constitution-la-commission-parlementaire-devrait-remettre-son-rapport-aujourd-hui.html
http://www.haitilibre.com/article-3112-haiti-constitution-decouverte-de-nouvelles-erreurs-intentionnelles-dans-le-texte.html
http://www.haitilibre.com/article-3108-haiti-politique-confusion-autour-de-la-publication-de-l-amendement-constitutionnel.html
http://www.haitilibre.com/article-3100-haiti-constitution-un-arrete-presidentiel-annule-l-amendement-errone-de-la-constitution.html
http://www.haitilibre.com/article-3074-haiti-constitution-mirlande-manigat-s-exprime-de-nouveau-sur-la-constitution.html
HL/ HaïtiLibre

 

Haïti – Éducation :

Réussite de 85 à 100% pour les élèves boursiers de la FOKAL

28/07/2011 11:08:48

Haïti - Éducation : Réussite de 85 à 100% pour les élèves boursiers de la FOKALLa Fondation Connaissance et Liberté (FOKAL), a lancé depuis 2008 à Martissant, un programme de bourses scolaires au profit d’enfants inscrits dans 10 institutions scolaires de la zone. 251 enfants [142 filles et 109] en ont bénéficié. Ces bourses couvrent les frais d’inscription, les frais d’examen et l’écolage de l’année.
Articulé sur l’excellence académique de boursiers dont les familles sont dans une grande précarité économique, le programme de bourses scolaires a connu un très grand succès, car le taux de réussite de cette année varie de 85 % à 100 % selon les écoles. A cela, il convient d’ajouter l’enthousiasme et la volonté des élèves à toujours vouloir se surpasser afin de conserver leur position. Cela crée aussi une certaine émulation, car dans chaque école de nombreux élèves cherchent à obtenir une moyenne supérieure afin de se frayer un passage parmi ces jeunes boursiers qui, d’année en année, se battent, dans le bon sens du terme, pour faire briller dans la zone la flamme de la connaissance et du savoir.
Depuis 2008, la FOKAL a entreprit un vaste projet de revitalisation urbaine à Martissant, consistant à doter cette zone d’un parc naturel avec un jardin botanique, un mémorial, un centre culturel et d’autres services pour le bien-être de la population locale. En vue de mieux insérer ce projet au sein de la communauté, la FOKAL, à travers son bureau d’implantation communautaire, a initié un ensemble d’activités pour essayer de mieux appréhender la réalité du quartier, dont fait partie ce programme de bourses scolaires. Un témoignage de la volonté de la FOKAL de parvenir à une revitalisation réelle de Martissant.
Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-3433-haiti-environnement-visite-officielle-au-parc-de-martissant.html
http://www.haitilibre.com/article-1256-haiti-environnement-projet-de-gestion-des-dechets-du-parc-martissant.html
http://www.haitilibre.com/article-777-haiti-culture-futur-centre-culturel-du-parc-de-martissant.html
S/ HaïtiLibre / FOKAL

 

Haïti : Ouverture des Assises Nationales de la Culture

P-au-P, 28 juil. 2011 [AlterPresse] — Les Assises Nationales de la Culture s’ouvrent ce 28 juillet à Port-au-Prince à l’initiative du Ministère de la Culture et de la Communication (MCC).

Les Assises Nationales de la Culture doivent s’étendre sur trois jours. Elles réunissent les différents acteurs du secteur de la culture en Haïti, en vue de discuter autour du Programme National de Développement Culturel du MCC et de l’enrichir.

Ce programme fait partie du Plan d’Action pour le Relèvement et le Développement National(PRADN) et doit recevoir un financement à travers les mécanismes de la Commission Intérimaire pour la Reconstruction d’Haïti(CIRH). [kft gp apr 28/07/2011 9 :20]

 

Haïti – Justice :

Grève a l’HUEH, 4 employés devant la justice

28/07/2011 10:39:35

Haïti - Justice : Grève a l’HUEH, 4 employés devant la justiceLa grève illimitée du personnel médical, qui paralyse l’Hôpital Universitaire d’Etat d’Haïti (HUEH), depuis le 6 juillet avait provoqué cette semaine de vives réactions du Dr Alix Lassègue, Directeur Exécutif de l’HUEH lorsque les protestataires avaient déversé des immondices et des déchets médicaux dans l’enceinte de l’établissement de santé « … je ne comprends pas très bien comment du personnel qui travaille dans une institution de santé, peut utiliser des déchets et même des déchet médicaux, comme moyen de revendication. Un arrêt de travail ou une grève c’est une chose qui est constitutionnelle, mais il y a des moyens pour le faire, parce qu’utiliser des déchets qui sont virulents c’est mettre en péril la santé des patients et du personnel… »
De son côté, le Ministre Alex Larsen avait déclaré fermement « …Au niveau du ministère nous allons prendre les dispositions, non seulement pour rétablir la salubrité de l’hôpital mais contre ces actes inadmissibles… »
Le Ministre Larsen est passé de la parole aux actes puisque Sonel Jean François, le Commissaire du Gouvernement a convoqués au Parquet de Port-au-Prince, ce  jeudi 28 juillet, 4 employés grévistes accusés par les autorités de l’HUEH de ces actes ainsi que d’association de malfaiteurs. Le Commissaire a expliqué qu’« en tant qu’instance de poursuite garante de l’ordre public, le Parquet ne peut pas fermer les yeux sur de tels actes. »
Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-3453-haiti-sante-la-greve-illimitee-a-l-hueh-met-en-danger-la-vie-des-patients.html
HL/ HaïtiLibre

 

Nord-ouest : Naufrage d’un bateau, une vingtaine de morts

28/07/2011 04:20:00 Auteur(e) La Redaction

image

Le naufrage d’une chaloupe assurant le trajet Borgne/Anse-à-Foleur a fait mardi plus d’une vingtaine de morts, parmi eux un juge, a annoncé mercredi, sur Radio Kiskeya, Lorius Joseph, le maire principal de la commune du nord-ouest où de nombreux pèlerins s’étaient donné rendez-vous pour la Sainte-Anne.

Le juge de paix titulaire de la bourgade de Sainte-Suzanne, Jules Joseph, se trouvait parmi les victimes et son corps, acheminé dans un premier temps à la morgue, a été remis à sa famille.

Six cadavres seulement avaient pu être récupérés quelques heures après que l’embarcation avait sombré dans les eaux de Côtes de Fer.

Selon les témoignages recueillis auprès des rescapés, une cinquantaine de personnes se trouvaient à bord du petit bateau.

Elles arrivaient toutes du Borgne, une localité du département du nord, en vue de participer à la traditionnelle fête patronale d’Anse-à-Foleur.

D’autres pèlerins voulaient faire le pont entre la Saint-Jacques le Majeur, célébrée la veille dans le nord, et la Sainte-Anne.

La maladresse du capitaine du navire est mise en cause dans cette nouvelle tragédie maritime enregistrée en Haïti. spp/Radio Kiskeya

 

Haïti: La Natcom se lance

Les opérations de la compagnie de téléphonie Natcom semblent être lancées rien qu’à voir les longues files qui s’étirent devant les locaux de l’ancienne Téléco rachetée par la firme vietnamienne Viettel.
Annoncée depuis quelques temps sur le marché haïtien, mais retardée pour diverses raisons (sabotage, grève de personnel), la Natcom semble décidée à se lancer.
En effet, la compagnie, naguère nationale, aujourd’hui vietnamienne, a entrepris de séduire les universitaires en offrant gratuitement des cartes SIM aux étudiants haïtiens sur simple présentation de leur carte identification nationale (CIN). Ces étudiants, apprend-on, auront un accès gratuit à l’Internet mobile.
La nouvelle a fait le tour des universités et depuis deux semaines on peut remarquer de longues files d’attentes autour des locaux de l’ancienne Téléco, que ce soit à son siège central à Port-au-Pince, à ses annexes à Delmas, à Pétion-ville ou à Carrefour.
Natcom s’identifie avec l’indicatif 3 et elle est déjà interconnectée avec la compagnie Voila, peut-on constater.
L’avènement de la nouvelle compagnie rappelle celle d’une autre dans un secteur en plein boom en Haïti : la Digicel.
En 2006, la Digicel arrivait en grande pompe et faisait des vagues. De longues files s’allongeaient aussi devant ses bureaux. Dénonçant les excès de la compagnie Comcel, la population accueillait la nouvelle venue en sauveur.
La Digicel avait elle aussi, comme la Natcom aujourd’hui, rencontré des difficultés. Pour faire face, elle avait eu recours à une méthode brutale pour désarçonner son adversaire direct à l’époque (Voila) qui lui refusait l’interconnexion.
La firme rouge et blanc demandait à ses nouveaux abonnés de lui apporter leur cellulaire Voila pour l’échanger gratuitement contre un Digicel. Ce que beaucoup avaient fait.
Aujourd’hui, la Digicel a fini par s’imposer, elle fait partie de l’establishment de la téléphonie mobile en Haïti. Elle a apporté de réelles révolutions dans le secteur, il faut le reconnaitre, comme les appels entrants gratuits et la réduction du prix des portables et celui de la minute d’appel.
Mais avec le temps, les choses évoluant, les utilisateurs de cellulaires (plus de 3 millions) veulent toujours plus et à meilleurs prix. L’actuelle préoccupation est l’Internet mobile qui demeure un luxe en Haïti, réservé surtout à des possesseurs de téléphone haut de gamme, le Blackberry, pour ne pas le citer.
Beaucoup pensent que l’arrivée d’une nouvelle compagnie sur le marché va démocratiser ce service et continuer à faire chuter le prix de la minute d’appel. C’est ce qui explique l’intérêt pour la Natcom.
Cette compagnie promet beaucoup en effet comme l’Internet mobile à un tarif compétitif, voire le package câble-téléphone-Internet, qui n’existe toujours pas en Haïti. Des promesses qui ont valu à la nouvelle venue des ennemis. Les câbles étendus par la Natcom pour assoir son réseau étaient systématiquement arrachés par, croit-on, certains de ses concurrents directs et bien d’autres.
Notons que la Natcom est la seule compagnie à exploiter la fibre optique, une technologie qui permettra notamment d’avoir un meilleur accès à l’Internet mobile.
La compagnie vietnamienne Viettel Corporation avait fait l’acquisition de 60 % de la Téléco pour 59 millions de dollars, après le séisme de 2010, pour un montant total de 59 millions de dollars.
Dans les quatre prochaines années, la Viettel Corporation s’engage à investir 40 millions de dollars dans le secteur des télécoms en Haïti
HPN

 

Haïti: La bonne volonté ne suffit pas pour gouverner

Michel Eric Gaillard

L’entrepreneur Michel Martelly a l’habitude d’être chef d’orchestre, d’engager ses fanatiques, de vendre ses créations, dans la maîtrise de l’art, et de dire ce qu’il pense: «Nou sé milyionè, nou sé bèl gason… sak pa kontan, ambaké».
Aujourd’hui, l’homme politique Martelly se retrouve sur une scène complexe où il n’est ni l’acteur principal ni le seul décideur. Il ne peut plus fredonner « I don’t give a shit… I don’t give a damn! ».
Son plus grand obstacle est la Constitution qui permet au parlement, à travers un cadre légal, de l’immobiliser par des barrières opérationnelles multiples qu’il n’est pas habitué à confronter, et qu’il est obligé de considérer dans son rôle de chef d’Etat.
Quelques statistiques: Selon les résultats définitifs publies par le CEP, le candidat Martelly, avec 716,986 voix gagne la présidence avec 68% du scrutin. Cependant, si les résultats sont ramenés à la population des 18 ans et plus (5,7 millions), la distribution est la suivante (tableau 1): Martelly (13%), Manigat (6%), Abstentions et/ou votes nuls (81%).
Tableau: 1: Tableau de bord des résultats définitifs du second tour
Total % sur
Votes % sur Total adultes
Population 18 ans et plus 5,715,677 100%
Abstentions 4,654,576 81%
Total votes 1,061,101 100%
Martelly 716,986 68% 13%
Manigat 344,115 32% 6%
La population totale en âge de voter, hormis toute autre considération, a le choix libre d’aller aux urnes et de voter; la victoire est ce qu’elle est.
Cependant, pour gouverner, il ne suffit pas d’avoir le mandat populaire, la bonne volonté, la vision et le rêve d’une nouvelle Haïti; il faut pouvoir dépenser son capital politique et ne pas le gaspiller dans des querelles de partis.
Le Président ne doit pas oublier, comme disait Churchill, que ce sont les intérêts qui comptent.
Malgré sa popularité, son enthousiasme, et son désir apparent de vouloir exécuter des réformes profondes, le Président est jusqu’a présent, incapable, de trouver un consensus autour d’un gouvernement qui lui permettrait d’exécuter le mandat pour lequel il a été élu.
Deux nominations de premier ministre, le premier rejeté, et le second en voix d’être rejeté.
Pourquoi ? La présidence choisit un premier ministre qui ne correspond pas au profil désiré par le Parlement. En revanche, le Parlement rejette, à tord ou à raison, ce choix en adoptant une politique de « non recevoir », et en faisant des exigences que la présidence considère inacceptable.
Ainsi de suite.
Ces prises de position, basée sur la défense des intérêts de partis, sont similaires a ceux du dilemme des prisonniers retrouvés en théorie de jeux, où la solution choisie aboutit au pire des résultats, surtout pour la population qui assiste depuis plus de 60 jours à ce théâtre sans fin.
Si le Parlement appui le choix de la présidence, le Président démontrera qu’il a la capacité, même dans l’adversité, et malgré les différences de conviction et de valeurs culturelles, d’outrepasser les barrières et les intérêts personnels ou pas des principaux décideurs politiques.
Cependant, si le choix du Président reçoit un deuxième vote de non confiance, son capital politique sera érodé et il sera obligé pour le troisième tour d’arriver à un compromis, et même de monter, malgré lui, un gouvernement de coalition qui exécutera un mandat modifié.
Le Président Martelly a peu d’options. Il doit exercer un leadership collaboratif, jouer le rôle de connecteur en engageant les parlementaires dans un dialogue politique afin d’aboutir à un environnement favorable pour une solution acceptable mais non contraire aux intérêt du bien commun et de la nation.
Michel Eric Gaillard a un Master en Gestion Publique du Kennedy School of Government de l’Université de Harvard
Courriel:
egaillard@msn.com

 

Haïti: Les ratés du Sydonia : l’AGD fait le point

Depuis quelques semaines, un mauvais fonctionnement du système douanier automatisé (Sydonia) de l’Administration générale des Douanes (AGD) porte des préjudices incalculables aux importateurs haïtiens. Cette situation pénalise l’industrie locale et le commerce en général à tel point que l’Association des Industries d’Haïti (ADIH) a élevé la voix la semaine dernière pour fustiger le blocage politique occasionné par le bras de fer entre l’Exécutif et le Corps législatif.
Parmi les dommages causés par ce blocage: les dysfonctionnements de toutes sortes au niveau de la douane qui entravent les activités portuaires et retardent la livraison des marchandises, causant des pertes élevées aux importateurs.
Face à tant de griefs, l’Administration générale des douanes (AGD) n’a pas voulu garder la langue de bois et a fait le point sur la question dans une note adressée au Nouvelliste.
En effet, les responsables de cette entité publique reconnaissent la délicatesse de la situation et réaffirment leur mission de facilitation du commerce. La douane continuera de protéger et de faciliter le commerce légitime. Elle regrette cependant d’être seule au front à mener la lutte contre la contrebande à la frontière haïtiano-dominicaine et ailleurs, seule contre tous avec ses six postes de contrôle routier et ses brigades d’intervention.
« L’AGD croit au partenariat Douanes-Entreprises pour le développement des entreprises, la modernisation des douanes et le progrès du pays. La Douane demeure à l’écoute des entreprises et fait siennes leurs préoccupations. Le bureau de douane de proximité établi à la Société nationale des Parcs industriels (SONAPI) en est une belle illustration », lit-on dans la note émanant de l’AGD.
De gros efforts et de lourds investissements ont été consentis depuis plusieurs années par l’Etat haïtien pour permettre à l’AGD de s’approprier les technologies de l’information et de la communication et de renouveler ses procédures, en vue de raccourcir les délais de dédouanement. Les opérateurs du commerce international peuvent jusqu’à ce jour, sans contrepartie financière, utiliser l’infrastructure technologique de l’AGD pour remplir par voie électronique les formalités douanières. Au Parc Historique de la Canne à Sucre le 26 janvier 2011, Jour International de la Douane, et à l’hôtel Karibe Convention Center à l’occasion du colloque « Innovations financières et technologie », organisé par Group Croissance, les avancées technologiques de la douane ont été présentées au public.
En outre, après un diagnostic des douanes haïtiennes, réalisé par l’Organisation mondiale des Douanes (OMD) en novembre 2007 sur la demande de l’AGD, un programme d’appui est en cours d’exécution à la douane, en coopération avec l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), financé par l’Agence canadienne pour le Développement International (ACDI)
La Douane n’a donc pas attendu la conjoncture 2011 pour prendre position. Elle entend faire preuve de la même ouverture qui l’avait portée à mettre en place la Commission de Facilitation regroupant divers opérateurs, que des membres de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Haïti (CCIH) rencontrés cette semaine demandent de réanimer.
Au cours de cette rencontre, l’AGD a pu exposer à ses partenaires de la CCIH ses problèmes techniques au niveau de son système de communication et du système douanier automatisé (Sydonia). La Douane leur a fait savoir qu’elle était en train de les résoudre en coopération avec les experts de la conférence des Nations unies pour le Commerce et le Développement (CNUCED).
A la suite de ces échanges avec les représentants du secteur privé, l’AGD a écrit à l’Association Maritime d’Haïti (AMARH) en vue d’obtenir pour les importateurs que soient pris en compte, dans l’application des frais de surestaries (DECSA), les retards occasionnés par le dysfonctionnement du Sydonia World. Parallèlement, des solutions alternatives sont retenues pour répondre aux attentes des opérateurs.
Merci à tous les importateurs et agents de transport particulièrement à MM. Roméo HALLOUN, Phillippe BAUSSAN et Reynold DEEB et à tous les commissionnaires en douane agréés pour leur compréhension et leur accompagnement dans ces moments difficiles.
L’Administration douanière n’a pas peur de la facilitation. Au contraire elle la propose par la « gestion des risques qui repose sur le présupposé que la Douane connaît bien les opérateurs à travers des contacts quotidiens, des investigations et un dialogue, et doit s’appuyer de préférence sur une base de données en matière de gestion des risques. Lorsque la douane peut avoir confiance dans les opérateurs et dans leur niveau de respect de la législation, elle est davantage disposée à les considérer comme des partenaires dans le cadre de l’accomplissement des formalités douanières ».
« L’AGD est confortée dans ses choix stratégiques par le doublement de ses recettes en moins de cinq ans. Elle est restée debout malgré le séisme, arrivant à émettre un bordereau de douane en vingt minutes en circuit vert, toute chose étant égale par ailleurs. Elle sait aussi que la facilitation des échanges améliorera la situation sur le plan des investissements. La douane, chargée de l’application de la loi, ne se repositionne pas au gré des saisons de pouvoir, elle se positionne toujours sur tous les fronts où l’appellent ses différentes catégories de missions, fiscale, économique, de protection, de contrôle et de facilitation », conclut la note des responsables de l’AGD, qui préconisent vivement le dialogue  »Douanes -Entreprises » pour une issue bénéfique à la crise.
C.L.G

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :