dimanche 21 août 2011

21 Août

Haïti – Politique :

Première réunion des 3 Présidents…

21/08/2011 10:16:49

Haïti - Politique : Première réunion des 3 Présidents...Vendredi, le Président Michel Martelly a rencontré [pour la première fois] les Présidents Rodolphe Joazile (Sénat) et Sorel Jacinthe (Chambre des Députés), dans le cadre du processus de désignation d’un troisième candidat à la Primature.
Cette réunion, qui a durée plusieurs heures, s’est tenue dans la résidence officielle de Jean-Max Bellerive, le Premier Ministre démissionnaire. Les 3 hommes ont discuté entre autres, du profil « idéal » du prochain candidat qui, selon le Président du Sénat, doit être « être honnête, compétent, ouvert au dialogue, capable de minimiser les risques de polarisation politique et de conduire des politiques publiques répondant aux besoins et aspirations de la population… »
Selon le Président du Sénat, outre les discussions autour du profil du futur candidat, les grands dossiers nationaux de l’heure ont été abordés. Il a tenu a préciser qu’au cours de cette réunion, aucun nom d’un éventuel Premier Ministre désigné n’a été évoqué.
Affirmant que le Parlement ne souhaite qu’une seule chose « la formation rapide d’un nouveau gouvernement » , il estime que le Chef de l’État pourrait être en mesure de dévoiler, la semaine prochaine, le nom de son nouveau candidat, en autant que la recherche d’un consensus politique autour de sa ratification aboutisse…
Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-3609-haiti-politique-reponse-de-martelly-a-sorel-jacinthe.html
http://www.haitilibre.com/article-3605-haiti-politique-sorel-jacinthe-semble-frustre.html
http://www.haitilibre.com/article-3593-haiti-politique-qui-dit-vrai.html
http://www.haitilibre.com/article-3591-haiti-politique-propos-de-martelly-sur-le-prochain-premier-ministre.html
HL/ HaïtiLibre

 

Haïti – Économie :

La «Trinidad Cement Limited» va s’installer à Varreux

21/08/2011 09:20:06

Haïti - Économie : La «Trinidad Cement Limited» va s’installer à VarreuxLa « Trinidad Cement Limited (TCL) Group », a conclu un accord à long terme avec Win Group d’Haïti pour l’établissement et l’exploitation d’un terminal de ciment sur approximativement cinq acres de terre au Terminal Varreux dans la capitale, Port-au-Prince.
Les effets du séisme de janvier 2010 ont stimulé un énorme soutien de la Communauté des Caraïbes, et TCL Group, étant le plus grand fournisseur de ciment pour la CARICOM, dont Haïti est membre, était déterminé à faire un investissement plus fondamental en Haïti et à aider de manière significative dans les efforts de reconstruction massifs nécessaires, en particulier à Port-au-Prince.
Au cours de la dernière année, le projet a été planifié et comprend d’importants piliers pour la durabilité et la croissance au-delà des besoins immédiats du pays, incluant la décision de TLC, de travailler avec WIN Group de réputation et bien établie. Les entreprises de WIN Group font parties des quelques-unes des sociétés les plus anciennes en Haïti, qui sont actuellement impliquées dans des industries diverses et connexes telles que les opérations portuaires, le stockage de produits pétroliers, l’entreposage diversifiée et les parcs industriels.
La Phase I [6 prochains mois] verra la mise en place de facilité pour l’entreposage du ciment et les opérations en vue de fournir du ciment en sac (42.5 kg), venant de la « Caribbean Cement Company Limited (CCCL) », une filiale de la TCL Group en Jamaïque, alors q’une évaluation plus poussée d’un terminal d’ensachage de ciment est actuellement à l’étude.
La Phase II [sur 3-4 ans] sera l’établissement d’un terminal de ciment de 400,000 m2, en fonction de la dynamique de l’offre et de la demande et de l’achèvement d’une évaluation détaillée de l’ingénierie de faisabilité.
Le ciment en vrac sera ensuite importé de la CCCL via des transporteurs de ciment et emballés dans des sacs de 42,5 kg et dans des sacs « jumbo » lors de la mise à niveau des installations, afin de satisfaire les différents besoins des clients.
Une considération a également été donnée à l’établissement d’un béton pré-mélangé (prêt à l’emploi) au cours de l’année.
Le Dr. Rollin Bertrand, Directeur Général de TCL Group a souligné, « qu’en raison de la proximité de Carib Cement et de sa capacité de production excédentaire, est mieux à même de livrer du ciment au gouvernement haïtien dans le cadre de son Plan d’action pour le relèvement et le développement national d’Haïti et de la vision et de la feuille de route du secteur privé, ce, de manière fiable et en temps opportun. »
En dehors de son investissement pour la fourniture de matériaux (ciment et béton) à l’effort de reconstruction, CCCL tient à participer et à appuyer le mandat du Gouvernement haïtien pour l’établissement d’un code de construction approprié. La société va donc offrir une formation dans le bon usage du ciment et du béton pour les maçons, les entrepreneurs et les autres membres du personnel de l’industrie de la construction sur une large échelle nationale.
« Nous sommes heureux que ce projet va créer beaucoup d’emplois nécessaire en Haïti et nous continuerons à envoyer le message à la communauté internationale qu’Haïti est en effet ouverte aux affaires », a conclut Youri Mevs, de WIN Group.
HL/ HaïtiLibre

 

Le sénateur Andris Riché préconise un gouvernement de Salut Public

Vendredi, 19 Août 2011 21:06

andris-richeUn Gouvernement de Salut Public impliquant toutes les forces politiques représentées au parlement, c’est ce que préconise le sénateur Andris Riché qui continue de contester la suprématie du Groupe des Parlementaires du Renouveau. Les membres de ce bloc ont tendance à croire qu’ils sont les seuls à représenter le parlement dans les négociations avec l’Exécutif, déplore l’élu de la Grand-Anse.

Andris Riché rappelle que ces parlementaires (liés au gouvernement démissionnaire) ont contribué à conduire le pays dans l’impasse dans laquelle il se trouve. « Il faudrait que nous soyons des malades mentales pour confier le pays à ces messieurs », a-t-il dit en réaction à des informations selon lesquelles l’Exécutif chercherait un compromis pour diriger avec le gouvernement démissionnaire durant un certain temps.

«…si effectivement, il y a la volonté d’avancer (…), il faut faire appel à tous ceux qui pourraient apporter une contribution. Et en ce sens, si par exemple on pourrait passer cette étape de la formation d’un gouvernement de salut public (…) un gouvernement avec une certaine cohérence regroupant les différents secteurs représentés au parlement (…), un gouvernement de salut public capable de placer le pays sur ses rails… », a tenté d’expliquer Andris Riché.

L’élu de l’OPL croit par ailleurs que la solution finale au problème du pays « reste l’organisation d’une conférence nationale qui serait l’occasion pour toutes les couches de la société de faire passer leur point de vue. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :