lundi 22 août 2011

22 Août

Haïti – Ouragan Irene :

Seules les régions côtières au Nord, pourraient être affectées

22/08/2011 11:25:13

Haïti - Irene : Seules les régions côtières au Nord, pourraient être affectées Le passage d’Irène pourrait être relativement « moins grave » qu’initialement prévu http://www.haitilibre.com/article-3628-haiti-meteo-irene-s-en-vient.html , en raison de son changement de trajectoire vers le Nord.
Irene se déplace actuellement à 20 km/h (13 mi/h) le long d’une trajectoire Ouest Nord-Ouest, suivant la trajectoire actuelle, son centre devrait passer juste au Nord de l’île d’Hispaniola plus tard aujourd’hui ou tôt demain. En Haïti, la zone la plus affectée pourrait s’étendre du côté Ouest, Môle Saint-Nicolas jusqu’à la frontière Dominicaine, côté Est.
À 10h00 du matin, ce lundi, le centre d’Irene était situé à 19.2 degré Nord et 67.5 degrés Ouest. À 495 km au Sud Est du Cap Haïtien (308 miles) avec des vents soutenus (maximum) de 130 km/h (80 mi/h) avec de fortes rafales. Les vents fort soufflent dans un rayon de 45 km (30 mi) à partir du centre. Les vents de tempêtes s’étendent vers l’extérieur sur 295 km (185 mi) au Nord-Est à partir du centre.
Le Centre National Météorologie (CNM) de concert avec le Service Maritime et de Navigation d’Haïti (SEMANAH) interdit les opérations de cabotages sur toute la côte Nord d’Haïti jusqu’à nouvel ordre.


Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-3635-haiti-irene-menace-sur-le-nord-d-haiti.html
http://www.haitilibre.com/article-3631-haiti-meteo-irene-se-rapproche-haiti-passe-au-rouge.html
http://www.haitilibre.com/article-3628-haiti-meteo-irene-s-en-vient.html
HL/ HaïtiLibre

 

Haïti : Un premier ministre désigné dans les prochaines heures

Lundi, 22 Août 2011 18:44

Le président du Sénat de la République, Rodolphe Joazil, a déclaré ce week-end que le président Michel Martelly devrait pouvoir rendre publique cette semaine le nom de la personnalité désignée en tant que premier ministre.

Cette déclaration est intervenue dans la foulée de la première rencontre entre les deux hommes et le président de la Chambre des Députés Sorel Jacinthe depuis le rejet il y a un mois du choix de Me Bernard Gousse. Cela deviendra-t-il une habitude que les rencontres se tiennent chez le premier ministre sortant Jean-Max Bellerive ?

C’est en effet la deuxième rencontre tenue dans le domicile de l’homme préféré du groupe majoritaire au parlement, GPR, après celle qui avait réuni Bill Clinton, Rodolphe Joazile, Sorel Jacinthe et d’autres parlementaires jeudi.

Les discussions entre Michel Martelly et les présidents des deux chambres se sont tenues autour du profil de la personnalité qui devrait pouvoir mener à bien la barque de l’Etat. Aucun nom n’a été mis sur la table, selon les informations de sources officielles. Selon le sénateur Rodolphe Joazile, cette personnalité devrait être « honnête, compétent, ouvert au dialogue, capable de minimiser les risques de polarisation politique et de conduire des politiques publiques répondant aux besoins et aspirations de la population…».

Selon des sources proches du Palais National, le président Martelly serait sur le point d’acheminer un nom au parlement. Ce devrait être celui de l’un de ces conseillers du chef de l’Etat. Des rumeurs avaient déjà mentionné Daniel Supplice, son conseiller politique, Thierry Mayard Paul, son chef de cabinet, qui a exprimé son désintérêt pour le poste, s’estimant confortable dans sa fonction actuelle.

Un nouveau nom est venu grossir les rumeurs depuis la semaine écoulée. Il s’agit du professeur Wilson Laleau, vice-recteur de l’Université d’Etat d’Haïti et conseiller économique de M. Martelly.

 

Haïti : Laurent Lamothe (Global Voice) nommé conseiller du président Martelly

Lundi, 22 Août 2011 17:02

imageM. Laurent Lamothe, PDG de la société Global Voice, a récemment été nommé conseiller spécial du président d’Haïti, Michel Joseph Martelly. Il conseillera le chef de l’Etat haïtien en matière d’investissement et de développement socio-économique. M. Lamothe est aussi, depuis juillet 2011, membre du Conseil intérimaire pour la reconstruction d’Haïti (CIRH).

Après des études universitaires aux Etats-Unis (licence en sciences politiques et maîtrise en gestion des affaires), Lamothe, 39 ans, s’est illustré dans les affaires, remportant, en mai 2008, la distinction d’entrepreneur de l’année de la firme Ernst & Young. Sa société Global Voice Group, souvent sujette à controverses, s’affiche comme une entreprise qui « [optimise] les capacités de gestion et de supervision des régulateurs de télécommunications ».

Elle a introduit en Afrique des technologies de gouvernance des télécoms censées permettre aux régulateurs de mieux réguler le secteur, en termes de contrôle, d’équité tarifaire et de transparence. Il y a quelques semaines, le site sénégalais Dakaractu.com écrivait que « Laurent Lamothe cherche un poste dans le gouvernement [haïtien] pour s’assurer une immunité ».

Agence Ecofin

 

Haïti – Europe :

5,5 millions d’euros pour renforcer la réponse d’urgence

22/08/2011 08:56:46

Haïti - Europe : 5,5 millions d’euros pour renforcer la réponse d'urgenceA l’occasion de l’ouverture du forum régional sur la gestion des risques en milieux urbains organisé par la Fédération Internationale de la Croix Rouge (IFRC) et le Service d’Aide Humanitaire et de Protection Civile de la Commission Européenne (ECHO), Monsieur Paul Webber, Chargé d’Affaires de la délégation de l’Union Européenne (UE) en Haïti annoncera aujourd’hui le lancement des nouveaux programmes de préparation aux risques climatiques majeurs en Haïti, financer par la Commission Européenne.
Près de 1,3 million de personnes bénéficieront de 11 nouveaux projets, dans les départements de l’Artibonite, de l’Ouest, des Nippes et du Sud Est.
Ce nouveau financement d’un montant total de 5.5 millions d’euros (soit 318,000 millions de gourdes) vise à soutenir les communautés les plus vulnérables et à appuyer les institutions locales afin de renforcer la réponse face aux urgences et réduire les risques associés aux phénomènes naturels extrêmes.
HL/ HaïtiLibre

 

Le Dr Josette Bijoux conseille au chef de l’Etat de sortir de l’étau de son petit clan

22/08/2011 11:30:00 Auteur(e) La Redaction

image

L’ex candidate à la présidence d’Haïti, le  Dr. Josette Bijoux  a attiré samedi l’attention du chef de l’état sur un ensemble de problèmes du système éducatif et  le presse de  prendre des décisions de nature à faire de  la prochaine rentrée des classes une réussite.
La femme politique qui  participait samedi au grand journal du samedi matin de radio Solidarité s’est positionnée en faveur du report à octobre de la rentrée des classes moyennant, précise-t-elle,  une bonne planification prévoyant entre autres des dispositions capables  d’atténuer l’ampleur des problèmes  qui, selon elle, «  se révèlent plus aigus cette année ».
Elle a évoqué entre autres des difficultés liées à la situation financière des parents et au traitement des enseignants.
L’ancienne ministre de la santé qui conseille à Michel Martelly d’ouvrir son équipe technique de l’éducation à des acteurs du système, propose une rencontre avec les directeurs départementaux afin que ces derniers puissent  présenter l’état de  la situation dans leur région respective. Selon elle, cela devrait conduire  les responsables à établir un calendrier pour la mise en application des mesures envisagées.
Le projet présidentiel d’éducation gratuite est loin d’être à la hauteur des défis du système notamment en termes de qualité de l’enseignement, estime  Dr Bijou  qui, dans une lettre ouverte adressée à Michel Martelly au début du mois, lui a déjà fait  savoir que la prochaine rentrée des classes sera son plus grand  test. 
Concernant le blocage politique auquel le pays fait face actuellement, elle affirme que le dialogue et la non-violence pourraient mettre les protagonistes sur un terrain d’entente. Faisant référence à des déclarations d’activistes se présentant comme des proches du pouvoir, elle a mis le président en garde contre tout recours à la violence et conseillé à ce dernier de sortir de l’étau de son petit clan.
La candidate indépendante aux présidentielles qui a abandonné la lutte pour l’annulation des élections pour endosser la candidature de l’actuel chef de l’état, regrette que les signaux de changement tardent à apparaitre  plus de trois mois après l’investiture du 14 mai.
Le président Martelly qui a annoncé un éventuel report de la rentrée des classes,  aurait déjà pris cette décision lors d’une réunion avec des responsables du Ministère de l’éducation Nationale et de la Formation Professionnelle, selon un haut cadre dudit ministère.
AHP

 

Haïti – Éducation :

Le Président Martelly confirme la rentrée scolaire pour le 3 octobre

22/08/2011 11:57:46

Haïti - Éducation : Le Président Martelly confirme la rentrée scolaire pour le 3 octobreAnnoncée en octobre, le Chef de l’État confirme dans un communiqué, qu’en concertation avec le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP), la rentrée des classes est reportée au 3 octobre prochain, afin de permette à la Présidence, aux Bailleurs de Fonds et à tous les autres secteurs concernés, d’être mieux préparés à cette rentrée scolaire, en tenant compte des difficultés découlant de la situation politique actuelle…
À ce sujet, samedi dernier, sur les ondes d’une radio locale, le Dr. Josette Bijou, qui avait envoyée une lettre ouverte au Président de la République, de nature à faire de la prochaine rentrée des classes une réussite,
http://www.haitilibre.com/article-3532-haiti-education-lettre-ouverte-du-dr-josette-bijou-au-president-michel-martelly.html , s’est dite favorable au report de la rentrée scolaire en octobre.
Toutefois, elle conditionne sa position, à une bonne planification et à des dispositions capables  d’atténuer l’ampleur des problèmes, qui selon elle, « se révèlent plus aigus cette année » évoquant entre autres « la situation financière des parents et le salaire des enseignants. »
Elle conseille au Président Martelly, d’ouvrir son équipe technique chargée de l’éducation et lui propose une rencontre avec les Directeurs départementaux afin qu’ils présentent l’état de la situation dans leur région, en vue d’établir un calendrier pour la mise en application des mesures envisagées.
PI/ HaïtiLibre

 

Haïti – Incident aéroport :

Résultats des investigations…

22/08/2011 12:14:59

Haïti - Incident aéroport : Résultats des investigations...Lors du dernier point de presse hebdomadaire de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah), la porte parole adjointe de la composante militaire de la Mission, le commandant Claire Berthiaume, a fait le point sur les investigations de l’incident du 5 juin 2011 à l’aéroport Toussaint Louverture entre des soldats brésiliens et des douaniers.
« Aujourd’hui, nous sommes en mesure de faire le point sur le résultat des investigations qui ont suivi l’incident qui s’était produit à l’aéroport Toussaint Louverture le 5 juin dernier, altercation entre les agents douaniers de l’aéroport et le personnel de la Minustah.
Après une investigation, impliquant les deux parties à l’incident, la Minustah a recommandé certains changements dans ses directives pour éviter que ce genre d’incidents ne se reproduise. Plus précisément, nous avons mis en application le règlement suivant : Aucun personnel militaire de la Minustah n’est autorisé à porter une arme dans l’enceinte de l’aéroport à moins qu’il ait une autorisation expresse du commandant de la force militaire. »
Le commandant de la force militaire a rappelé lui-même à tout le personnel militaire de la Minustah, qu’ils sont les invités du peuple haïtien et qu’ils sont soumis aux lois en vigueur dans le pays et doivent respecter ces lois, ainsi que les personnes en charge de l’application des lois.
A la question d’un journaliste qui voulait savoir si les soldats brésiliens avaient pointé leurs armes sur les douaniers, Claire Berthiaume a répondu :
«…Selon l’investigation, non, il n’y a pas eu d’armes pointées en direction de personne. Tout ce que je peux vous dire, c’est que les soldats brésiliens impliqués dans cette affaire ont été rapatriés suite à l’investigation et que les mesures disciplinaires relèvent maintenant de l’armée brésilienne. Pour ce qui est des détails, il y a eu une investigation menée des deux côtés avec les douaniers. Tout le monde a été approché et de là, ils ont tirés les conclusions. Je n’ai pas d’autres détails à ajouter. »
Une fin d’enquête qui en laisseront sans doute plusieurs sur leur faim…
Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-3212-haiti-incident-aeroport-l-enquete-se-poursuit-mais-n-avance-pas.html
http://www.haitilibre.com/article-3109-haiti-insecurite-incident-a-l-aeroport-international-toussaint-louverture.html
http://www.haitilibre.com/article-3136-haiti-incident-aeroport-le-senateur-edwin-zenny-solidaire-des-douaniers.html
http://www.haitilibre.com/article-3141-haiti-incident-aeroport-message-de-l-administration-generale-des-douanes.html
S/ HaïtiLibre / Minustah

 

La perception de la corruption est préoccupante en Haïti

imageLe directeur général L’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC),Amos Durosier affirme que la corruption est presque partout dans l’administration publique et se manifeste sous plusieurs formes. Le ministère de la justice et les institutions de perception de recettes arrivent en tête de liste dans le classement des institutions publiques les plus corrompues a indiqué le responsable.
Intervenant à la rubrique le point de Radio et Télé Métropole le directeur général de l’ULCC, a fait remarquer que l’organisme qu’il dirige a déjà réalisé beaucoup d’activités dans le cadre de sa mission.
D’u autre coté monsieur Durosier a indiqué le document de stratégie de lutte contre la corruption est mise en application.
Il précise que L’ULCC attend le vote par le parlement de certaines lois capables de doter l’entité d’instruments légaux pouvant l’aider à lutter contre la corruption.
Le responsable de l’ULCC a indiqué que plusieurs rapports ont été soumis au parquet, certains sont appliqués et d’autres ne le sont pas.
Certaines personnes ont été emprisonnées d’autres sont poursuivies mais le responsable se dit ne pas être satisfait dans l’ensemble.
Rappelons que le président haïtien Michel Martelly avait réitéré sa détermination à lutter contre la corruption au sein de l’administration publique. Au cours d’une visite au local de l’Unité de Lutte contre la Corruption (ULCC), le chef d’Etat avait assuré que la lutte contre la corruption et la modernisation de l’Etat seront des thèmes clés de son quinquennat.
EJ/Radio Métropole Haïti

 

Augmentation des actes de violence dans la région métropolitaine

imagePlusieurs actes de violence ont été enregistrés le week end écoulé dans certains quartiers de la région métropolitaine. Alors que les autorités policières annonçaient la mise en place d’un nouveau dispositif sécuritaire au champ de Mars, les criminels ont perpétrés plusieurs actes de violence dans les autres quartiers de la capitale.
Un policier qui ne portait pas son uniforme a été tué au boulevard Harry Truman vendredi après midi. L’arme de service de Pierre Calixte, affecté au commissariat de Port-de-Paix, a été volée par les malfrats.
Une source proche de la police informe que deux des principaux auteurs du crime ont été appréhendés au cours d’une vaste opération policière. Des sources dignes de foi ont indiqué à radio Métropole que deux autres policiers ont été tués le week end écoulé.
Par ailleurs, un policier de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (Minustah) a été grièvement blessés dans le quartier de Puis blain à Delmas. Le policier onusien dont le nom n’a pas été révélé, touché de plusieurs projectiles a été transporté vers un hôpital étranger.
D’autres attaques ont également visés des fonctionnaires du gouvernement. Un employé du ministère de l’éducation nationale a été blessé lors de l’attaque de son véhicule dimanche. 48 heures plus tôt c’est le local du ministère de la justice qui avait été la cible des bandits. Des individus ont tiré des coups de feu en direction du local alors que les employés étaient toujours à leur poste.
Dans le même temps quelques cas d’enlèvement ont été rapportés par les forces de l’ordre. Deux personnes, dont un enfant de 6 ans, ont été enlevés le week end dernier.
Un regain de tension a également été enregistré dans le bidonville de Cité Soleil. Selon Alerte Haïti plusieurs véhicules ont essuyés des tirs alors qu’ils circulaient sur la route communément appelé  » route 9 « .

LLM / radio Métropole Haïti

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :