lundi 26 septembre 2011

26 Sep

4,5 millions d’haïtiens en situation d’insécurité alimentaire…

26/09/2011 08:51:43

Haïti - Social : 4,5 millions d'haïtiens en situation d'insécurité alimentaire...Garry Mathieu, le responsable de la Coordination Nationale de Sécurité Alimentaire (CNSA) à fait savoir, que près de 50% de la population d’Haïti, soit près de 4,5 millions de citoyens est dans une situation d’insécurité alimentaire. Ce chiffre fait suite à une une enquête d’évaluation de la sécurité alimentaire dans le pays, conduite par la CNSA avec le support du Programme Alimentaire Mondiale (PAM), de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation (FAO) et d’autres partenaires.
Le responsable de la CNSA précise toutefois, que ces statistiques pourraient être revues a la baisse, notamment parce que l’enquête a été réalisées durant les mois d’avril et mai, période généralement de manque de disponibilité alimentaire dans le pays. Néanmoins, il précise que les 10 départements géographiques sont touchés par l’insécurité alimentaire, mais que ce problème touche principalement les personnes appartenant aux couches les plus défavorisées de ces départements.
Garry Mathieu souligne également que la population n’a pas accès a une alimentation équilibrée et que la plupart des citoyens vivent avec des revenus inférieurs « au prix panier ». Selon lui, 37% de la population fait face à une insécurité alimentaire modérée et 8% à une insécurité alimentaire chronique.
M. Mathieu insiste sur la nécessité de mettre en place une politique gouvernementale coordonnée et génératrice de projets de développement et créatrice d’emplois, une manière efficace de lutter contre l’insécurité alimentaire, ajoutant que l’éducation nutritionnelle de la population, doit être parmi les priorités. Il invite aussi les autorités compétentes a prendre des mesures visant a protéger les bassins versants, afin de sécuriser les récoltes des paysans et plaide également pour davantage d’investissements dans l’agriculture, le stockage et la transformation des produits. « Il faut que nous adoptions des mesures aptes a favoriser l’accès aux marchés » ajoutant que l’aide humanitaire ne saurait réduire l’insécurité alimentaire.
Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-3803-haiti-social-le-pam-haiti-s-inquiete-du-niveau-d-insecurite-alimentaire.html
http://www.haitilibre.com/article-3683-haiti-agriculture-le-point-sur-la-securite-alimentaire-jusqu-en-decembre-2011.html
http://www.haitilibre.com/article-3578-haiti-social-securite-alimentaire-haiti-en-phase-2-avant-la-famine.html
http://www.haitilibre.com/article-3458-haiti-economie-l-inflation-au-pays-approche-des-10.html
http://www.haitilibre.com/article-3333-haiti-agriculture-recolte-de-printemps-2011-inferieure-a-la-moyenne.html
http://www.haitilibre.com/article-3253-haiti-agriculture-ambitieux-projet-de-structuration-du-secteur-agricole.html
http://www.haitilibre.com/article-2338-haiti-agriculture-perspective-sur-la-securite-alimentaire-2011.html
PI/ HaïtiLibre

 

De retour de New-York, le Président Martelly se dit satisfait

26/09/2011 11:31:33

Haïti - Politique : De retour de New-York, le Président Martelly se dit satisfaitLe Président Michel Martelly est rentré en Haïti ce dimanche, après avoir participé à la 66e Assemblée Générale de l’Organisation des Nations-Unies qui s’est tenue la semaine dernière à New-York. Entouré des membres de sa délégation, au salon diplomatique de l’Aéroport International Toussaint Louverture le Chef de l’État a rappelé que le premier objectif de son voyage était de « renforcer la coopération multilatérale tout en définissant la politique d’Haïti aux pays donateurs. »
Le Chef de l’État a fait savoir qu’il avait eu, durant son séjour, de fructueuses rencontres avec des hauts responsables des Nations Unies. Il s’est dit également satisfait des rencontres avec des Chefs d’États et des représentants de plusieurs pays notamment du Brésil, des États-Unis, du Canada, du Rwanda, de la Finlande et de la Norvège et s’est félicité d’avoir projeté une image positive d’Haïti devant la Communauté Internationale. Il a rappelé qu’il avait rencontré des membres de la diaspora et qu’il a été question entre autres, du financement du projet de construction d’une grande route en Haïti « highway de la diaspora ». Le Chef de l’État a également mentionné que des membres de sa délégation ont représenté Haïti entre autres, au « Congressional Black caucus (CBC) » dont des représentant sont attendu en Haïti fin octobre.
« […] J’ai invité les pays qui ont fait des promesses de financement après le séisme, à respecter leurs promesses en contribuant au fonds de reconstruction. Nous avons également insisté sur la nécessité de renforcer la CIRH [Commission Intérimaire pour la Reconstruction d’Haïti] dans son rôle de coordination de l’aide que nous recevons. Dans le cadre de dossier ponctuel de reconstruction, j’ai sollicité un appui immédiat de 48 millions de dollars qui manquent dans le dossier 16-6 http://www.haitilibre.com/article-3606-haiti-reconstruction-78-millions-pour-le-projet-16-quartiers-6-camps.html Un dossier où nous allons reloger les personnes vivant dans 6 camps [près de 30,000 personnes] dans 16 quartiers que nous allons réaménager. La CIRH nous a déjà accordé 30 millions de dollars, avec lesquels nous travaillons actuellement, mais le projet en lui-même coûte 78 millions de dollars, donc nous avons fait une demande pour le reste de l’argent.
Nous avons également parlé des quatre axes prioritaires du Gouvernement qui sont : l’éducation, l’emploi, l’État de droit et l’environnement. Nous avons demandé un support additionnel pour ces 4 axes et précisé que tout l’argent qui va être investi en Haïti doit rester dans ce cadre, derrière la vision du Président afin de lui permettre d’appliquer sa politique.
Avec les Nations Unis nous avons abordé plusieurs dossiers, notamment le choléra, le SIDA, les femmes, l’éducation, l’accès au crédit, les événements naturels majeurs et l’assistance technique. Nous savons que le choléra va coûter 1.5 milliards de dollars si nous voulons nous en débarrasser [incluant les infrastructures d’alimentation en eau potable et d’assainissement à travers le pays]. Le dossier de la Minustah a aussi été abordé, j’ai expliqué au Secrétaire Général Ban Ki-moon, que ce départ ne peut être que progressif dans la mesure ou nous avons déjà notre plan pour mettre sur pied notre propre force de défense, un plan que nous avons présenté au pays amis d’Haïti, vendredi dernier. Nous avons également demandé l’augmentation de l’enveloppe budgétaire attribuée à Haïti et la Banque Interaméricaine de Développement (BID) nous a répondu positivement, donc c’est encore une bonne nouvelle […] »

Adressant à nouveau ses félicitations à la Chambre basse pour la ratification unanime de son Premier ministre, le Dr. Garry Conille le Chef de l’État a déclaré «… la ratification à la chambre des Députés a envoyé un signal clair aux investisseurs étrangers, à nos partenaires et à la diaspora […] nous espérons que le Premier Ministre désigné, dans l’intérêt national, sera bientôt ratifié [au Sénat] pour qu’ensemble, nous puissions mettre le pays en chantier et remettre Haïti au travail… »
Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-3871-haiti-securite-martelly-parle-de-la-minustah.html
http://www.haitilibre.com/article-3870-haiti-politique-martelly-a-l-onu-discours.html
http://www.haitilibre.com/article-3864-haiti-politique-martelly-a-rencontre-la-communaute-haitienne-de-ny.html
http://www.haitilibre.com/article-3860-haiti-culture-martelly-sweet-micky-de-retour-sur-scene-pour-l-education.html
http://www.haitilibre.com/article-3856-haiti-economie-gerald-tremblay-le-maire-de-montreal-se-joint-au-ccpi.html
http://www.haitilibre.com/article-3853-haiti-economie-martelly-lance-officiellement-le-ccpi-a-new-york.html
http://www.haitilibre.com/article-3841-haiti-economie-martelly-parle-d-investissements-a-la-clinton-global-initiative.html
http://www.haitilibre.com/article-3839-haiti-securite-ban-ki-moon-confirme-le-retrait-progressif-de-la-minustah.html
http://www.haitilibre.com/article-3838-haiti-reconstruction-a-l-onu-le-president-martelly-etonne-ses-interlocuteurs.html
HL/ HaïtiLibre

 

Suite présidentielle à 13 000 dollars ?

Le Matin – 26/09/2011

Le président Michel Martelly aurait payé la somme de 13 000 dollars US pour une suite dans un hôtel de luxe de la ville de New York lors de son dernier voyage aux Nations Unies a rapporté le sénateur Moise Jean-Charles. Le sénateur qui n’était pas en mesure de donner le nom de l’hôtel situé à Manhattan, qualifie de gaspillage des ressources de l’Etat cette dépense du président de la République. WPC/LM

 

Martelly invite les sénateurs à envoyer un signal positif aux investisseurs

imageLe chef d’Etat haïtien, Michel Martelly, dit être dans l’attente d’un vote favorable du Sénat lors de la séance de ratification du Premier Ministre désigné Gary Conille. Saluant le vote des députés, M. Martelly a assuré que la ratification de M. Conille par la chambre basse est un signal clair envoyé aux investisseurs étrangers et aux membres de la diaspora. Il y a un bon travail qui est réalisé c’est un élan positif a commenté M. Martelly qui met l’accent sur l’harmonisation des relations entre l’exécutif et le législatif.
Preuve de cette collaboration, 6 législateurs, dont les présidents des deux chambres, faisaient partie de la délégation haïtienne ayant participé à l’assemblée générale de l’ONU.
Martelly espère un vote positif au Sénat ce qui donnera le coup d’envoi d’un gouvernement légitime fort pouvant s’attaquer aux nombreux défis. Il faudra maintenir la concertation entre les deux parties, insiste le président faisant valoir qu’il faut prioriser l’intérêt national.
Entre temps, M. Conille poursuit ses consultations avec les acteurs politiques. Une séance de travail avec une vingtaine de membres de la Fédération des Maires Haïtiens a eu lieu hier. Le Premier Ministre désigné a voulu s’enquérir des principales revendications des collectivités territoriales dans la perspective de la rédaction de son énoncé de politique générale.
Par ailleurs, M. Conille a rendu visite aux délégués de la Fusion des Sociaux démocrates réunis en congres national à Mirebalais. Dans le cadre de ses consultations politiques le Premier Ministre désigné a eu plusieurs séances de travail avec la conférence des évêques, les nouveaux dirigeants de l’OPL et de l’Alternative et les leaders de la Hamcham.

LLM / radio Métropole Haïti

 

Moise Jean Charles envisage un report de la séance de ratification

imageLa séance de ratification du Premier Ministre désigné Gary Conille, fixée au mercredi 28 septembre sera probablement reportée, informe le sénateur Moise Jean Charles, membre de la commission spéciale. Les membres des 4 sous commissions devront avoir une séance de travail ce lundi afin d’évaluer la première étape d’authentification des 24 pièces soumises par M. Conille.
Il devra y avoir ensuite une synthèse des informations avant la rédaction du rapport, insiste M. Jean Charles qui s’était rendu dans le Nord le week end écoulé. Une séance plénière consacrée à la ratification du choix du Premier Ministre ne devrait pas avoir lieu avant la semaine prochaine, explique le sénateur Jean Charles.
Entre temps aucune majorité claire ne s’est positionnée en faveur de M. Conille au grand Corps. Le sénateur Jean Charles croit qu’il n’y aura pas un vote massif comme ce fut le cas à la chambre basse.
Le bloc majoritaire, G 16, n’a toujours pas arrêté sa position. Les points de vues des membres de ce groupe divergent rapporte le sénateur Jean Charles révélant que certains collègues expriment leur appréhension en raison de la bonne collaboration entre le président Martelly et le sénateur Joseph Lambert.
Le G 16 qui avait fait chuter Bernard Gousse tentera au cours des prochaines 48 heures d’adopter une position officielle face à M. Conille.
LLM / radio Métropole Haïti

 

Le dossier de Conille présenterait certains accrocs

La commission spéciale chargée d’analyser le dossier du Premier ministre désigné, Garry Conille, annonce qu’elle poursuit avec les consultations au niveau des structures étatiques en vue de se faire une bonne idée sur les pièces soumises par le prétendant. Les quatre sous-commissions qui ont été formées pour vérifier l’authenticité des pièces ont déjà remis leur rapport au président de ladite commission, Simon Dieuseul Desra (Centre/Lavni).

26/09/2011

La commission spéciale chargée d’analyser le dossier du Premier ministre désigné, Garry Conille, annonce qu’elle poursuit avec les consultations au niveau des structures étatiques en vue de se faire une bonne idée sur les pièces soumises par le prétendant. Les quatre sous-commissions qui ont été formées pour vérifier l’authenticité des pièces ont déjà remis leur rapport au président de ladite commission, Simon Dieuseul Desra (Centre/Lavni).
Le deuxième sénateur du Centre a toutefois souligné que la commission qu’il dirige a l’intention de demander au Premier ministre désigné de fournir des explications sur certains points d’ombre dans le dossier. Certaines dates dans le curriculum vitae, la résidence et la carte d’identification de M. Conille auraient laissé planer encore des doutes.
Un autre membre de la commission le très remuant sénateur du Nord Moïse Jean-Charles, affirme que le dossier du pressenti chef de gouvernement pose certains problèmes qui restent encore préoccupants. Il a fait savoir que la commission compte faire appel à des experts en vue de donner le mot du droit.
Par ailleurs, le docteur Garry Conille poursuit les négociations avec les différents secteurs de la vie nationale. Il a rencontré à son bureau, au cours de ce weekend, la Fédération nationale des Maires haïtiens question de poser les problèmes des municipalités. Il a également fait un passage éclair au deuxième congrès du parti de la Fusion des Sociaux Démocrates à Mirebalais (Centre).
Le Président de la Commission a confirmé que le dossier du M. Conille devrait être soumis au vote à l’Assemblée, mardi ou mercredi prochain.

Joseph Chanoine Charles

 

Le Sénat devrait compléter le vote des Députés Lundi ou Mardi

Lundi, 26 Septembre 2011 14:10

Le président de la Commission Spéciale d’Analyse du dossier du Premier Ministre désigné avait annoncé la fin de ses travaux pour ce début de semaine. Le sénateur Desras Simon Dieuseul avait prévu que la commission travaillerait tout le week-end tout en annonçant jeudi que l’analyse était dans une phase avancée. Ce qui laisse croire que la séance de ratification du choix de Gary Conille comme premier ministre a lieu lundi ou mardi au Sénat de la République. Et le candidat à la primature ne devrait pas avoir des difficultés pour passer la seconde étape, selon le sénateur Youri Latortue qui se base sur l’unanimité qui a marqué le vote de la Chambre Basse.

« Le sens du vote des sénateurs ne devrait pas être différent de celui des députés », a estimé vendredi le sénateur Youri Latortue commentant la situation du premier ministre désigné au Grand Corps.

Le leader de Ayiti an Aksyon qui affirme que les élus de son parti accorderont un vote favorable au choix de Gary Conille selon le mot d’ordre qu’ils ont reçu, croit que la question de résidence posée dans le cas du premier ministre désigné ne tient pas. Plus d’uns croient que M. Conille bénéficie du principe d’extraterritorialité dont jouissent les diplomates.

N’empêche que Gary Conille ne va pas faire l’unanimité au Grand Corps dont plusieurs membres ont blâmé la Chambre des Députés pour avoir violé la constitution à travers le vote du 16 Septembre 2011. Le sénateur Andrice Riché a parlé d’un vote indécent.

Les sénateurs Steven Benoit, Edmonde Supplice Beauzile et autres entendent voter favorablement si le dossier du premier ministre désigné est en règle avec la constitution. Certains partis politiques comme la Plateforme Alternative et les l’Organisation du Peuple en Lutte ont passé le même consigne à leurs représentants au Sénat.

A son retour dimanche des Nations-Unies, le président Michel Martelly a insisté sur la nécessité pour les sénateurs de compléter le vote de la Chambre Basse.

 

Des Sénateurs veulent des explications du Dr Garry Conille

25/09/2011 10:25:04

Haïti - Politique : Des Sénateurs veulent des explications du Dr Garry ConilleLe Sénateur Simon Dieuseul Desras (Centre / Lavni), Président de la Commission spéciale chargée de l’analyse des pièces du Premier Ministre désigné, le Dr. Garry Conille, a confirmé que les vérifications des documents étaient terminées, toutefois, il a souligné que la Commission a l’intention de demander au candidat à la Primature des explications additionnelles concernant sa résidence et l’absence de sa carte d’identification nationale, deux points qui préoccupent plusieurs Sénateurs qui ont des doutes sur l’éligibilité du Dr. Conille.
Le Sénateur Youri Latortue, favorable à la ratification du Premier Ministre désigné, demande à ses collègues indécis, de tenir compte des dispositions du droit et des conventions internationales ratifiées par Haïti dans leur prise de décision.
Le Président de la Commission a confirmé que le dossier du Dr. Conille devrait être soumis au vote à l’Assemblée, mardi ou mercredi prochain.
Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-3862-haiti-politique-le-rapport-du-senat-sur-garry-conille-bientot-pret.html
http://www.haitilibre.com/article-3855-haiti-politique-les-pieces-du-dr-conille-entre-les-mains-de-la-commission-senatoriale.html
http://www.haitilibre.com/article-3869-haiti-garry-conille-on-a-le-sentiment-que-c-est-le-bon-dixit-didier-le-bret.html
HL/ HaïtiLibre

 

Youri Latortue entend voter en faveur de Garry Conille

imageLe sénateur Youri Latortue se dit prêt à accorder un vote favorable au premier ministre désigné, Garry Conille, lors de la prochaine séance de ratification au sénat de la république.
« Mon vote ne sera pas différent du vote dont monsieur Conille a bénéficié au niveau de la chambre basse le vendredi 16 septembre dernier», a annoncé Youri Latortue qui précise par ailleurs qu’avant le vote de ratification à la chambre des députés, le directoire de Ayiti An Aksyon (AAA), parti dont il est le coordonateur, avait demandé à ses députés membres de lever la main en faveur du prétendant à la primature.
En ce qui a trait à la résidence de Garry Conille, l’élu de l’Artibonite a rappelé que ce dernier bénéficie de l’extraterritorialité parce qu’étant un haut fonctionnaire de l’ONU, donc un diplomate.
« Certes, l’article 157 de la constitution indique clairement les conditions qu’il faut remplir pour devenir chef de gouvernement. Mais cet article n’étant pas une loi d’application, nous sommes obligés de nous référer au droit international, aux conventions qu’Haïti a signées », a laissé entendre le parlementaire.
Selon Youri Latortue, le troisième choix de Michel Martelly répond à toutes les exigences constitutionnelles. Mais sur la question relative à la carte d’identification non soumise par devant la commission, monsieur Latortue s’est gardé de tout commentaire.
GA/ Radio Métropole Haïti

 

Mgr Hubert Constant décédé des suites d’une crise cardiaque

imageL’archevêque émérite du Cap-Haïtien, Mgr Hubert Constant, est mort vendredi dernier suite à une crise cardiaque à l’âge de 80 ans. C’est ce qu’annoncé l’archevêque de Port-au-Prince, Mgr Guire Poulard.
Mgr Hubert Constant qui avait pris sa retraite en 2008 était le fondateur du diocèse de Fort-Liberté.
Il était considéré comme l’une des figures emblématiques de l’église catholique en Haïti.
Le responsable de l’église catholique de Port-au-Prince confirme que les funérailles d’Hubert Constant seront chantées samedi prochain à l’église du Sacré-Cœur.
Une autre cérémonie sera également réalisée à Camp Perrin, sa ville natale. L’inhumation aura lieu au cimetière des oblats, dans la communauté de Mazenod.

EJ/Radio Métropole Haïti

 

Edmonde S. Beauzile, coordonatrice des sociaux démocrates haïtiens

imageLa sénatrice Edmonde Supplice Beauzile a réussi le pari de prendre les commandes de l’un des plus importants partis politiques haïtiens. Lors du deuxième congres national de la Fusion, fondée en 2005 grâce à l’unification de trois partis socialistes, Mme. Beauzile a été élue par les militants présents à Mirebalais. Educatrice de carrière, Mme Beauzile devient ainsi la seconde femme politique à diriger un important parti politique.
Mme Beauzile a mis 20 ans pour franchir les différentes étapes conduisant au leadership de la Fusion. Députée puis sénatrice du Centre, Mme Beauzile croit que les délégués ont exprimé leur appréciation pour la cohérence dont elle a toujours fait montre. En 2008 alors que plusieurs membres dont l’actuel président du Sénat, Roudolph Joazile et le président de la chambre basse, Sorel Jacinthe, avait abandonné la Fusion pour rejoindre le parti présidentiel de l’Inité, Mme Beauzile avait fustigé le comportement de ces élus.
La nouvelle équipe de la Fusion se donne pour mission de réaliser une campagne de recrutement. Il s’agira de séduire les paysans ainsi que les membres des élites pour renforcer ce parti de cadre et de masse.
Mme Beauzile qui s’est imposé face à Rosemond Pradel (élu Secrétaire général), dans un congrès réalisé sur ses terres à Mirebalais, bénéficiera de l’appui d’une dizaine de nouveaux cadres, membres du directoire.
Victor Benoît transmet le témoin à Mme Beauzile et son équipe qui devront résoudre certains conflits au sein de la Fusion. Toutefois la sénatrice assure que son parti s’est renforcé après ce deuxième congrès national.
LLM / radio Métropole Haïti

 

«Le tourisme : un défi à la pauvreté»

26/09/2011 09:54:08

Haïti - Économie : «Le tourisme : un défi à la pauvreté»Sous le thème : «Le tourisme : un défi à la pauvreté», l’Organisation des États américains (OEA) organisera conjointement avec le Gouvernement d’El Salvador, les 29 et 30 Septembre 2011 à San Salvador, le XIXe Congrès Interaméricain du tourisme. Cet événement, auquel participera Haïti, est considéré comme la principale plate-forme continentale, pour promouvoir l’industrie dans les Amériques et faciliter l’échange d’expériences et de meilleures pratiques dans ce domaine.

Selon l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) les recettes du tourisme pour la première moitié de 2011 dans les Amériques, ont enregistré une croissance de 6%, légèrement supérieure à la moyenne mondiale. José Miguel Insulza, le Secrétaire général de l’OEA, a souligné l’importance du développement du tourisme pour de nombreux pays du continent « Nous sommes heureux que l’Amérique latine et les Caraïbes ont réussi à surmonter la crise mondiale comme ils l’ont fait […] Toutefois, les chiffres sectoriels ont une histoire plus complexe […] l’industrie du tourisme a été affecté non seulement par la crise mondiale, mais aussi par d’autres problèmes, comme les changements dans la structure du tourisme, des événements naturels majeurs et des problèmes de santé. »

Les Ministres et des hauts fonctionnaires chargés du tourisme d’Antigua et Barbuda, d’Argentine, de la Barbade, du Belize, de la Bolivie,de la Colombie, du Costa Rica, de la Dominique, de l’Équateur, d’El Salvador, des États-Unis, du Guatemala, d’Haïti, du Honduras, de la Jamaïque, du Mexique, du Nicaragua, du Panama, du Paraguay, de la République dominicaine, de Saint Kitts et Nevis, de Saint Vincent et des Grenadines et Trinidad et Tobago, ainsi que des dirigeants d’organisations de la société civile et des universités, participeront à ce XIXe Congrès.

Ces pays aborderont le tourisme comme mécanisme de réduction de la pauvreté et le rôle qu’il joue dans l’activité économique, ainsi que les moyens pour mieux promouvoir l’inclusion et la participation communautaire aux activités touristiques durables et le développement. L’emphase sera mis sur les partenariats publics-privés, afin de promouvoir l’investissement et le développement touristique et culturel du patrimoine comme un facteur intégrant des collectivités, les micro, petites et moyennes entreprises (MPME) et la responsabilité sociale comme clés pour le développement du tourisme durable.


Le Congrès sera également l’occasion pour les gouvernements participants, de signer des accords de coopération dans le domaine touristique et de jeter les bases pour de futures études, des projets techniques axés sur le développement du tourisme responsable et pour des actions coordonnées entre les organisations intergouvernementales et privées dans le domaine du développement touristique.
Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-3491-haiti-tourisme-semaine-touristique-beaucoup-d-annonces-promesses.html
http://www.haitilibre.com/article-3487-haiti-economie-suggestions-des-operateurs-touristiques-dominicains.html
http://www.haitilibre.com/article-3470-haiti-economie-22-millions-de-touristes-visitent-la-caraibe-300-000-en-haiti.html
http://www.haitilibre.com/article-2197-haiti-tourisme-deux-nouveaux-hotels-a-jacmel.html
http://www.haitilibre.com/article-364-haiti-jacmel-projets-d-investissements-dans-le-domaine-du-tourisme.html
http://www.haitilibre.com/article-2690-haiti-environnement-projet-de-parc-lineaire-entre-dajabon-et-ouanaminthe.html
http://www.haitilibre.com/article-995-haiti-reconstruction-l-hotel-villa-saint-louis-sera-reconstruit.html
http://www.haitilibre.com/article-185-haiti-tourisme-l-hotel-montana-renaitra-de-ses-decombres.html
HL/ HaïtiLibre


 

Après la ratification de Conille, que faut-il attendre de Martelly ?

dimanche 25 septembre 2011 à 16:41

Me. Stanley Gaston et l’économiste Eddy Labossière quasiment sûrs du vote réservé à l’officiel onusien, Garry Conille, par le Sénat de la République.

Il est pratiquement certain, déclarent-t-ils, que le premier ministre désigné bénéficiera d’un vote favorable au sénat de la république, martelant  qu’il y bénéficiera d’un vote purement politique.

Ils déplorent, toutefois, le fait que les questions relatives à l’éligibilité du chef de gouvernement pressenti sont pratiquement reléguées au second plan.

Il ne faut s’attendre, disent-ils par ailleurs, à rien du conseil Consultatif présidentiel pour le développement économique et l’Investissement, mis en place récemment par le chef de l’Etat.

Ils en veulent pour preuve le fait que Bill Clinton, président de cette structure, n’a pu attirer, antérieurement,  les investissements directs de l’étranger en Haïti, malgré   les  différentes fonctions, cumulées dans le pays.

Ce qu’il convient de faire, c’est de renforcer des institutions dont le Centre de Facilitation d’Investissement, CFI, en créant les conditions favorables à l’investissement, conseillent-ils.

 

Les titres de l’actualité sur Vision 2000

dimanche 25 septembre 2011 à 17:19

Le club de Madrid est attendu, ce lundi, à Port-au-Prince.

Au cours de cette 5e mission qui prendra fin le 25 septembre prochain, l’organisation aura à plaider en faveur de l’institutionnalisation au sein de L’Etat. La délégation aura à s’entretenir notamment avec le président Michel Martelly, le premier ministre démissionnaire Jean Max Bellerive et le chef de gouvernement désigné Garry Conille. Elle sera composée de Maria Elena Aguero, secrétaire générale adjointe du club, l’ancien chef de la mission de stabilisation en Haiti, MINUSTAH, Juan Gabriel Valdès  et l’ancien premier ministre du Canada Joe Clark.

Le premier ministre désigné, Garry Connille sera fixé sur son sort, ce mercredi, au Sénat  de la République. L’analyse des pièces de l’intéressé s’est poursuivie durant tout le week-end, a appris la direction de Vision 2000.

Sachez que le sénateur des Nippes, Sud d’Haiti, n’entend pas revenir sur sa position. Le parlementaire maintient sa décision de ne pas voter en faveur du docteur Conille. Question, dit-il, de ne pas se faire complice de la violation de la constitution.

Le chef de l’Etat est rentré au pays, ce dimanche, suite à sa participation à la 66e Assemblée générale de l’ONU.  Une participation réussie selon Michel Martelly qui affirme avoir sollicité de la communauté internationale 48 millions de dollars dans l’immédiat. Cette somme devrait permettre la réalisation du projet « 16-6 (projet selon lequel 30 000 sans abris seront relocalisés et 16 quartiers seront réaménagés à Port-au-Prince).

Le chef de l’Etat nie, par ailleurs, avoir exprimé dans le New York Times, son désaccord à un départ graduel de la Minustah du pays. Il indique avoir seulement fait ressortir la nécessité de mettre sur pied une force de défense  nationale avant le retrait des casques bleus.

Publication sous peu des résultats pour  2 nouvelles circonscriptions  des quatre concernées par la dernière députation, alors que le scrutin sera repris au niveau des 2 autres. C’est qu’a annoncé le président,  ce dimanche, sans donner plus de précisions.

 

Haïti – Police :

Processus de Vetting à la PNH

25/09/2011 13:08:22

Haïti - Police : Processus de Vetting à la PNHDu 20 au 22 septembre a eu lieu le premier séminaire de formation sur le processus de certification (Vetting), initié par le pilier Développement de la Police des Nations Unies en Haïti. Cette formation a lieu à l’Académie de Police et regroupait tous les enquêteurs de l’Unité Vetting au nombre d’une vingtaine d’agents (14 PNH et 8 UNPol).
Les travaux ont été ouverts par le Commissaire divisionnaire Hyppolite Gaspard, nouvellement nommé Inspecteur général en chef de la Police Nationale. Le pilier de la police onusienne, en partenariat avec la Police Nationale d’Haïti (PNH) a estimé nécessaire la tenue d’un tel séminaire pour faire un rappel des notions aux anciens et former les nouveaux enquêteurs sur le processus du Vetting. C’est donc un préalable au redémarrage des activités proprement dites sur le terrain. Ce séminaire est important car il permettra aux enquêteurs de mieux cerner les contours de leur délicate mission qui est d’enquêter sur les allégations d’inconduite de leurs collègues.
Les séminaristes ont reçu une formation sur des sujets tels que, les directives générales de la PNH concernant la conduite professionnelle de ses membres, le Code de Déontologie, les Droits Humains et les règles internationales dans le contexte du processus de Vetting. Les candidats ont par ailleurs mis en pratique leurs connaissances et apporté leurs recommandations en étudiant un cas fictif. Ce séminaire s’inscrit dans le cadre de préparation des activités d’enregistrement et de certification des agents de la PNH. Des attestations de participation et des témoignages de satisfaction seront remis aux participants.
À ce sujet Mario Andrésol, Directeur de la PNH a expliqué que «…le processus de Vetting a commencé en 2006-2007, il s’agit d’une exigence du Conseil de Sécurité de l’UN, qui a débouchée sur un plan de réforme de la PNH en 2006 […] c’est une des choses qui a été signée, où l’État haïtien avec les Nations Unis, étaient d’accord avec le principe de faire des investigations sur chaque policier du corps, de façon à avoir des personnes qui soient fiables au niveau de la police. […] pour information, sur les 3,584 dossiers qui ont déjà été traités il y a au moins 137 personnes que nous devons réentendre, soit pour les retirer de la police ou les récupérer à partir de la formation, suivant la gravité de ce qui est révélé dans leur dossier… »
Mario Andrésol a indiqué que la PNH compte maintenant plus de 10,000 membres et que le processus de Vetting va être repris pour enquêter sur les membres qui n’ont jamais fait l’objet d’enquête.
Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-3733-haiti-justice-michel-forst-entre-satisfaction-et-preoccupations.html
http://www.haitilibre.com/article-3723-haiti-justice-impressionnantes-annonces-sur-l-etat-de-droit-il-faudra-etre-attentifs-aux-resultats.html
http://www.haitilibre.com/article-3199-haiti-police-formation-verifications-et-certification-de-la-pnh.html
HL/ HaïtiLibre

 

Formation supérieure en exploitation et gestion portuaire

25/09/2011 12:07:00

Haïti - Éducation : Formation supérieure en exploitation et gestion portuaireHaïti participe au 25 ème séminaire de l’Organisation Maritime Internationale (OMI) de formation supérieure à l’exploitation et à la gestion portuaire qui se déroule actuellement au Havre [France]. Cet événement, organisé par l’Institut Portuaire d’Enseignement et de Recherche (IPER) et le Grand Port Maritime du Havre (GPMH), à la demande du gouvernement français, sous l’égide de l’OMI, réunit chaque année au Havre des acteurs du monde maritime et portuaire international issus des pays émergents. Pour sa 25 ème édition, ce séminaire accueille du 15 septembre au 12 octobre une vingtaine de participants de tous horizons dont Haïti.
L’objectif est de permettre aux participants d’améliorer l’efficacité de la gestion et de l’exploitation de leurs ports respectifs en passant en revue les différentes fonctions portuaires et en approfondissant les perspectives particulières des pays émergents. Pour cela, cours, visites et rencontres se succéderont avec des professionnels portuaires havrais. Olivier de la Laurencie, Directeur des opérations et membre du Directoire du GPMH, a rappelé que le séminaire était aussi l’occasion de mettre en commun l’expérience de chaque stagiaire : « Beaucoup plus qu’une transmission de connaissances et de techniques, ce séminaire a su constituer au fil des ans, un véritable réseau au sein de la communauté portuaire internationale. Les participants, qui exercent chacun de hautes responsabilités dans les organismes à vocation portuaire, pourront échanger et partager leurs propres expériences. »
HL/ HaïtiLibre

 

Haïti – République Dominicaine :

La RD réaffirme sa solidarité

24/09/2011 13:04:11

Haïti - République Dominicaine : La RD réaffirme sa solidaritéEn début de semaine, en marge de la 66ème Assemblée Générale de l’ONU, à New York, le Président Martelly a rencontré son homologue de la République Dominicaine, le Président Leonel Fernández. Au cours de cette rencontre le Président de la république voisine a confirmé que l’université qu’ils sont en train de construire dans le nord d’Haïti sera bien inauguré le 12 janvier 2012.
En plus de cette université le Gouvernement Dominicain s’est engagé à fournir 15,000 livres et deux autobus pour cette dernière. Morales Troncoso, Ministre des Affaires Étrangères, qui relate la discussion entre les deux hommes, a précisé que ces livres viennent d’une université américaine, et que c’est le Président Fernández qui a réussi à les obtenir.
M. Troncoso, indique qu’il a aussi été discuté de la construction d’un port binational qui serait financé par la Banque Interaméricaine de Développement (BID), avec un investissement de 250 millions de dollars. Ce port serait à proximité de l’université et la première phase permettra de créer 20 000 emplois directs.
Le Ministre des Affaires Étrangères Dominicain a déclaré que les autorités Dominicaine peuvent aider dans d’autres domaines tel que, l’organisation des processus électoraux, les télécommunications, le service civil et le gouvernement électronique (e-gouvernance) « Nous sommes venus pour réaffirmer notre solidarité, notre soutien et notre volonté à coopérer avec le peuple haïtien…»
Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-412-haiti-education-une-universite-de-50-millions-de-dollars-au-cap-haitien.html
http://www.haitilibre.com/article-2110-haiti-education-la-nouvelle-universite-sera-terminee-le-12-janvier-2012.html
HL/ HaïtiLibre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :