mardi 15 novembre 2011

15 Nov

Visite de Michel Martelly à Cuba

15/11/2011 09:04:38

Haïti - Politique : Visite de Michel Martelly à CubaDu 15 au 17 novembre, le Président de la République, Michel Martelly sera en visite à Cuba, il sera accompagné entre autres du Ministre des Affaires Étrangères et des Cultes, Laurent Lamothe, du Ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, Réginald Paul, du Ministre de l’Agriculture des ressources naturelles et du Développement Rural, l’Agr. Hébert Docteur, du Ministre de l’Environnement, Joseph Ronald Toussaint, du Président du Sénat, le sénateur Jean Rodolphe Joazile (1), du Président de la Chambre des Députés, le Député Sorel Jacinthe (1) ainsi que du Président de la Commission Affaires Etrangères du Sénat, Wencesclass Lambert et du député Altes Toussaint.
L’objectif de cette visite officielle de trois jours est de renforcer les liens de coopération traditionnelle entre Haïti et Cuba tout en dégageant de nouvelles pistes de coopération. Le Président Martelly doit lors de sa visite avoir une rencontre avec le Président cubain Raúl Castro. Il est également prévu des séances de travail qui seront présidées par les Chefs d’État haïtien et cubain.
L’arrivée du président Martelly à l’aéroport international José Martí de La Havane est prévue pour 15h00 heure locale.
Localement les cubains sont, depuis plus de 12 ans, largement impliqués au niveau de la santé, et dernièrement dans la lutte contre le choléra, ils sont également impliqués dans le développement d’une campagne d’alphabétisation qui a atteint plus de 165,000 citoyens haïtien. Sans oublier que de nombreux haïtiens sont formés à la médecine sur l’île voisine de Cuba. Dernièrement le sénat haïtien a voté une résolution demandant la levée inconditionnelle du blocage économique, commercial et financier appliqué par les États-Unis depuis plus de 50 ans, contre Cuba.
(1) Aux dernières nouvelles, Sorel Jacinthe a publiquement décliné l’invitation du chef de l’État, réclamant que lumière soit faite sur l’affaire Bélizaire avant toute collaboration avec le pouvoir exécutif, réclamant également le renvoi de tous ceux qui sont impliqués dans l’arrestation du député, pour sa part Jean Rodolphe Joazile, a indiqué vouloir rencontrer ses collègues avant de décider.
HL/ HaïtiLibre

 

Le président de la chambre refuse de voyager avec le président Martelly

15/11/2011 13:45:00 Auteur(e) La Redaction

image

Le président de la chambre des députés Saurel Jacinthe a décliné l’invitation du président de la République Michel Martelly de l’accompagner en mission diplomatique à Cuba lors d’un voyage prévu du 15 au 17 novembre, a appris Haiti Press Network.

M. Jacinthe aurait conditionné sa bonne collaboration avec l’exécutif à la mise à pied de toutes les personnes impliquées dans l’arrestation du député Arnel Bélizaire.

Le président du bureau de la chambre des députés estime que voyager avec le président de la République constituerait un acte de trahison envers ses collègues députés.

Il réclame la révocation des responsables de l’arrestation du parlementaire et exige que la lumière soit faite sur le dossier du député Bélizaire avant toute collaboration avec le pouvoir exécutif.

Le ministre de la justice Josué Pierre Louis a été  particulièrement cité par M. Jacinthe comme les responsables de l’évènement du  28 octobre dernier à l’aéroport international Toussaint Louverture.

Le président du Sénat Rodolphe Joasile également invité à effectuer le voyage avec le chef de l’Etat, n’a pas encore répondu à l’invitation.

Il souhaite se réunir d’abord avec ses collègues du Sénat avant de faire connaitre sa position.

HPN

 

Affaire Bélizaire :

Report de la séance d’interpellation ?

15/11/2011 10:14:56

Haïti - Affaire Bélizaire : Report de la séance d'interpellation ?La commission d’enquête sur l’affaire d’Arnel Bélizaire au niveau du sénat, composée de 5 membres (les Sénateurs : John Joël Joseph, Jean William Jeanty, Andrys Riché, Dieuseul Deras Simon et François Anick Joseph), chargée d’identifier les responsables et de tenter de déterminer les responsabilités de chacun dans l’arrestation du Député Bélizaire, a demandé un report au mardi 22 novembre pour la suite de la séance d’interpellation du ministre de la justice, Josué Pierre Louis et du secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, Michel Brunache. Rappelons que la séance d’interpellation a déjà été reportée deux fois en moins d’un mois.
Pour sa part le sénateur des Nippes Jean William Jeanty a déclaré « le rapport ne sera pas prêt à temps » ajoutant « Nous n’avons aucun intérêt à organiser une séance de manière précipitée » jugeant inconcevable et anormal que la reprise de la séance d’interpellation préalablement fixée au 15 novembre ait lieu sans le rapport de la commission dont il est le président, toutefois il croit que le travail de la commission avance à grand pas mais qu’elle a prit du retard à cause de la retraire gouvernementale, et que cette dernière fournira aux sénateurs un rapport sérieux, qui sera en mesure d’aider les sénateurs à prendre de meilleurs décisions et également de voir qui sont les responsables.
Le sénateur Jeanty indique également que le mandat de la commission va au-delà de la date du 15 novembre. « Nous avons formellement écrit au Président du Sénat pour lui demander un report […] nous estimons que si nous continuions d’avancer au même rythme d’ici jeudi, vendredi nous auront fini la rédaction du rapport et nous allons présenter le rapport à l’Assemblée », a t-il conclut.
Hier la commission a auditionné les ministres des Affaires Étrangères et des Cultes, Laurent Lamothe ; et de l’Intérieur, des Collectivités Territoriales et de la Défense Nationale, Thierry Mayard Paul.
Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-4212-haiti-affaire-belizaire-la-commission-presidentielle-rendra-son-rapport-vendredi-prochain.html
http://www.haitilibre.com/article-4209-haiti-affaire-belizaire-premieres-auditions-de-la-commission-senatoriale-prevues-aujourd-hui.html
http://www.haitilibre.com/article-4206-haiti-politique-les-deputes-n-ont-pas-aime-l-episode-de-samedi-de-la-saga-belizaire.html
http://www.haitilibre.com/article-4187-haiti-affaire-belizaire-2e-report-en-3-jours-et-deux-nouvelles-commissions.html
http://www.haitilibre.com/article-4177-haiti-affaire-belizaire-joseph-lambert-propos-moderes-de-sage.html
HL/ HaïtiLibre

 

Rencontre entre Martelly et Préval

15/11/2011 06:52:22

Haïti - Politique : Rencontre entre Martelly et PrévalAprès les anciens Présidents Prosper Avril, Jean Bertrand Aristide, Jean Claude Duvalier, Boniface Alexandre et l’ancien Général-Président Henry Namphy, le Président Martelly, Michel Martelly a visité hier lundi 14 novembre 2011, l’ex-chef d’État Haïtien, M. René Préval en sa résidence privée, à Laboule, dans les hauteurs de Pétion-Ville.
Une visite inscrite dans le cadre du processus d’entente nationale prônée par le Chef de l’État, depuis son entrée en fonction : réconcilier la nation haïtienne avec ses fils, servir avec l’expérience des anciens chefs d’État pour arriver à des fins utiles et profitables au peuple haïtien.
Le Président de la République et l’ex-Président Préval ont discuté d’un ensemble de priorités, notamment les infrastructures routières, la solution aux problèmes d’énergie, l’accessibilité, la gratuité et la qualité de l’éducation. Qualifiant de remarquable la démarche du Président Martelly, M. René Préval promet d’être disponible pour le Président de la République en vue d’une fructueuse collaboration dans l’intérêt d’Haïti.

Le Président qui était accompagné de la Première Dame, Mme Sophia Martelly, a invité le couple Préval à se rendre au Palais national. Arrivés sur place, ils ont pu constater les travaux déjà réalisés et en cours et la structure mise en place en vue du fonctionnement de l’institution.
Le Président Martelly continue de croire que le seul moyen de permettre à Haïti d’emprunter la voie du développement durable est de réunir l’ensemble des fils et des filles du pays autour d’un dialogue franc et sincère et de les impliquer directement au changement tant souhaité par le peuple haïtien.
Rencontre avec Henry Namphy :
http://www.haitilibre.com/article-4032-haiti-politique-le-president-Martelly-rencontre-le-general-henry-namphy.html
Recontre avec Boniface Alexandre : http://www.haitilibre.com/article-4029-haiti-politique-le-president-Martelly-a-rencontre-boniface-alexandre.html
Rencontre avec Jean-Claude Duvalier : http://www.haitilibre.com/article-4012-haiti-politique-Martelly-duvalier-une-page-de-l-histoire-d-haiti.html
Rencontre avec Jean-Bertrand Aristide : http://www.haitilibre.com/article-4011-haiti-politique-rencontre-historique-Martelly-aristide.html
Rencontre avec Prosper Avril : http://www.haitilibre.com/article-4001-haiti-politique-le-president-Martelly-rencontre-l-ancien-president-prosper-avril.html
Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-3917-haiti-politique-Martelly-prone-le-dialogue-et-la-reconciliation-nationale.html
http://www.haitilibre.com/article-3926-haiti-politique-reponse-polie-de-mirlande-manigat-au-president-michel-Martelly.html
PI/ HaïtiLibre

 

Les chevaliers de la mort se déchaînent

L’assassinat de Me Briel Lagrandeur a provoqué la consternation de ses pairs et jeté une lumière crue sur un « regain d’actes criminels » qui ne fait pas les manchettes de la presse. Sur la liste des admissions de la morgue de l’HUEH, 61 personnes tuées par balle sont recensées entre le 1er et le 31 octobre et 27 du 1er au 14 novembre 2011. Comme Bois-Neuf, à Cité-Soleil, les grandes artères non électrifiées dans le périmètre de l’aéroport international Toussaint Louverture deviennent les terrains de chasse de bandits à la gâchette facile.
« C’est dur ! », jette un avocat retraité, scotché à son poste de radio, bien fixée sur Caraïbes FM. Le visage tordu par la peine, il écoute Me Carlos Hercules retracer à l’émission « Ranmase » le film d’un braquage qui s’est soldé par la mort de Me Briel Lagrandeur, 39 ans, le vendredi 11 novembre 2011. « Le bilan aurait pu être plus lourd », explique Me Carlos Hercules, le verbe moins pétillant que d’habitude.
D’autres avocats revenant d’un voyage d’études à la Guadeloupe étaient dans le véhicule attaqué par des bandits à Delmas 33, non loin du carrefour Gérald Bataille, une « zone chaude » plongée dans le black-out et dépourvue de policiers au moment de l’attaque, ajoute Me Hercules, nouveau bâtonnier de l’Orde des avocats de Port-au-Prince, peiné par la perte d’un « confrère brillant et dévoué », brutalement arraché à l’affection de sa famille et à celle de ses pairs, disciples de St-Yves.
Cette attaque, véritable « buzz médiatique », n’est pas la seule perpétrée contre des gens revenant de l’étranger, identifiés, pris en filature et attaqués dans les parages de l’aéroport international Toussaint Louverture. « Le silence n’est pas la bonne option. C’est insoutenable », confesse, rageuse, une jeune femme dont un parent, Jacky Antoine, 36 ans, résidant à New York, a été suivi depuis l’aéroport et abattu froidement par des individus circulant à moto sur la «Route neuve», une autre « zone chaude » limitrophe de Cité-Soleil, le 24 octobre dernier, lors d’une visite à sa famille. « On aurait dû tirer la sonnette d’alarme », estime-t-elle, rongée par le remords d’une « autocensure imposée ».
Sans que cela ne fasse des vagues dans les médias, des dizaines de personnes tuées par balle dans les communes de la zone métropolitaine de Port-au-Prince transitent par la morgue de l’HUEH. 61 entre le 1er et le 31 octobre et 27 du 1er au 14 novembre, selon les registres d’admission de la morgue de cet hôpital universitaire. « Cela inquiète », lâche un habitué de la morgue, comme tout indicateur pour effectuer une comparaison. Rien n’indique cependant si d’autres victimes, dont l’inspecteur principal Jorel Coffy, mortellement blessé chez lui à Santo 19, l’adolescent enlevé à Frères et retrouvé mort à Meyotte… gonflent ces statistiques funestes dont on a peu parlé sur fond de bras de fer entre l’exécutif et le Parlement et d’agitations médiatiques autour du retour de l’armée d’Haïti.
La PNH n’est pas passive
La police compte des morts dans ses rangs, mais elle est au front et lutte contre les bandits avec les moyens dont elle dispose, rassure le directeur départemental de l’Ouest de la PNH, Michel-Ange Gédéon. Le week-end écoulé, à Carrefour, dans les parages de l’église St-Charles, un bandit a trouvé la mort dans un échange de tirs avec une patrouille et un pistolet de calibre 9 millimètres a été saisi. A Martissant, un autre bandit a été « stoppé » dans les mêmes circonstances après une attaque contre la Brigade d’intervention du commissariat de Port-au-Prince et un revolver 38 a été récupéré. Même chose à la Saline où un bandit a aussi été tué et un pistolet de calibre 9 millimètres confisqué, révèle Michel-Ange Gédéon. « Des dispositions sont prises à l’approche des fêtes de fin d’année pour augmenter la présence policière », informe le gradé qui, se référant à ses statistiques et renseignements, reconnaît la perpétration de plusieurs braquages contre des voyageurs. « On travaille au renforcement de la présence de la PNH dans l’aire de l’aéroport », informe Michel-Ange Gédéon, déplorant aussi que des artères importantes dans le périmètre de l’aéroport, comme Clercine, Maïs Gâté, la route de l’aéroport ne soient pas électrifiées.
« La sécurité est un tout et tous les acteurs doivent jouer leur rôle pour que la police puisse garantir avec succès la protection des vies et des biens », souligne-t-il, confirmant un regain d’activités criminelles à Carrefour La Mort, Drouillard, Bois-Neuf.
L’histoire des cas
Sur le nombre de personnes tuées par balle, il faudrait effectuer une analyse au cas par cas afin de déterminer les circonstances et les mobiles, nuance un policier sous couvert de l’anonymat. « C’est important d’avoir ces informations. Autrement, on risque de provoquer une psychose au sein de la population », ajoute-t-il, soulignant aussi une augmentation non négligeable des lynchages dans la zone métropolitaine.
« Ces lynchages sont symptomatiques d’une justice inefficiente », explique-t-il, insistant sur des cas de bandits appréhendés puis relâchés.
Cependant, un homme d’affaires déplore les « fluctuations des actes criminels ». « C’est plus qu’une impression. C’est depuis longtemps une certitude que l’augmentation ou la baisse des actes criminels ne sont pas dues à la police », avance-t-il, évoquant, outre « les morts par balle médiatisés », des cambriolages récents de plusieurs entreprises à Pétion-Ville.
Sous couvert de l’anonymat, un analyste, très politique dans son approche, dénonce « une atmosphère délétère » pour la sécurité publique ces derniers temps. « C’est bon que le président Martelly ait clairement mis le cap sur le renforcement de la PNH et l’amélioration des conditions de vie des policiers », explique-t-il. Entre-temps, certains égrènent leur chapelet afin de ne pas croiser la route des chevaliers de la mort…
Roberson Alphonse
ralphonse@lenouvelliste.com

 

Reginald Delva annonce des dispositions pour rétablir le climat sécuritaire

Le secrétaire d’Etat à la sécurité publique, Reginald Delva, annonce des dispositions en vue de freiner la recrudescence des actes de violence dans la région métropolitaine.
Plusieurs cas de meurtre et d’enlèvements dont ceux d’un officier de la police, et de l’avocat Briel Lagrandeur, ont été enregistrés au cours de ces dernières semaines.
Faisant remarquer que cette résurgence de l’insécurité est enregistrée à l’approche des fêtes de fin d’année, M. Delva informe que la lutte contre le kidnapping est l’une des priorités des autorités. Au cours des derniers jours M. Delva a eu plusieurs séances de travail avec le chef de la police, Mario Andrésol et le directeur central de la police judiciaire, Godson Orelus.
Le secrétaire d’Etat à la sécurité publique exhorte les citoyens à aider dans l’identification des lieux de séquestration ce qui permettra à améliorer l’efficacité de la cellule contre enlèvement de la PNH. Tout en promettant une réponse des forces de l’ordre, M. Delva redoute les conséquences de cette recrudescence de la violence sur les haïtiens de la diaspora désireux de passer les fêtes de fin d’année en Haïti.
L’accès aux nouvelles technologies permettra aux enquêteurs de la police d’être plus efficace, insiste M. Delva pour qui le renforcement de la Police est une priorité du gouvernement. Le secrétaire d’Etat entend œuvrer à l’amélioration des conditions de vie des policiers qui sont  » sous payés, privés de moyens et démobilisés ».
Cet ancien lieutenant des forces armées d’Haïti se propose de trouver créer la loi organique de la secrétairerie d’Etat et de trouver des fonds pour faire face aux défis.

LLM / radio Métropole Haïti

 

Haïti-RD:

Port-au-Prince exige des mesures de protection pour ses ressortissants

Lundi, 14 Novembre 2011 23:20 AF/HPN

Le chancelier haïtien Laurent Lamothe a exigé des autorités dominicaines des mesures de protection des Haïtiens vivant dans la région de Descubierta, suite aux incidents frontaliers qui ont coûté la vie à près de 4 Haïtiens.

Au sujet de ces incidents, M. Lamothe s’est entretenu avec l’Ambassadeur Dominicain en Haïti, M. Ruben Silié Valdez, et a rappelé  » l’urgence d’adopter des dispositions adéquates pour arrêter cette escalade inopportune de crimes à la frontière haïtiano-dominicaine », lit-on dans un communiqué.

La Chancellerie haïtienne a dépêché sur les lieux le responsable du Consulat d’Haïti à Barahona et a requis de l’Ambassadeur haïtien en République Dominicaine un rapport pressant sur les circonstances entourant ces évènements malheureux et ordonné à la Mission de prendre les mesures les plus appropriées pour accompagner les familles des victimes.

Le Ministre des affaires étrangères a signalé dans un communiqué qu’il a reçu des instructions du président Michel Martelly, afin de mettre en œuvre toutes les ressources diplomatiques en vue de résoudre cette situation et d’intervenir systématiquement partout où un Haïtien serait en difficulté ou en danger.

L’OEA préoccupée par la situation a lancé un appel au calme par la voix de son secrétaire général.

Alors que l’enquête sur cet incident se poursuit, Jose Miguel Insulza encourage les autorités des deux pays « à faire preuve de modération et à se livrer à un dialogue constructif pour aborder ce problème ainsi que d’autres questions relevant d’intérêt commun ».

« Nous applaudirions des initiatives émanant des deux Gouvernements et visant à renforcer des relations amicales, et l’OEA est à leur disposition pour apporter un soutien si besoin et si tel est leur souhait ».

Frantz Alcéma (USA)
salutano@yahoo.fr

 

Laleau annonce des réformes incitatives

Le nouveau ministre du Commerce et de l’Industrie, Wilson Laleau, promet, ce lundi, un train de réformes durant son administration afin d’attirer les investissements en général et ceux de l’étranger en particulier. Devant des hommes d’affaires belges, néerlandais, américains et canadiens en visite de prospection en Haïti, le ministre Laleau invite les potentiels investisseurs à profiter des opportunités que représentent nos multiples défis.

« De profondes réformes sont envisagées pour la modernisation du cadre légal des affaires. Beaucoup de nos lois sont pratiquement en désuétude. Des pans entiers de l’économie sont tout simplement ignorés et ne sont pas réglementés. » Ces propos du ministre haïtien du Commerce et de l’Industrie, Wilson Laleau, ont été applaudis, ce lundi à Pétion-Ville, par les hommes d’affaires de la région flamande de la Belgique et des Pays-Bas accompagnés d’entrepreneurs canadiens et américains opérant dans ces deux pays.
Wilson Laleau, par ailleurs, a fait savoir que son ministère est en train de constituer un groupe de travail pour la révision du cadre légal des affaires en vue de son alignement sur les standards internationaux et son adaptation aux besoins de modernisation de l’économie haïtienne. Il a aussi confié que le pays fait face à une série de contraintes d’ordre structurel qui sont autant de défis que d’opportunités.
« Ce train de réformes que je vais engager pour attirer les investissements directs étrangers seraient d’une inefficacité absolue sans la constitution d’un corps de représentants commerciaux externes », explique Wilson Laleau, qui conçoit que ceux-ci seront le prolongement de nos institutions de promotion à l’étranger et en particulier du Centre de Facilitation des Investissements. En un mot, dit-il, la porte d’entrée de l’investissement en Haïti
Le titulaire haïtien du Commerce et de l’Industrie cite, entre autres, au nombre des défis et des opportunités : la production d’électricité défaillante et insuffisante par rapport aux besoins du pays ; le réseau routier est en mauvais état et ne couvre pas la totalité du pays ; l’eau, dont le pays ne manque pas, ne parvient pas en qualité et en quantité suffisante à tous les citoyens. « Les moyens de communication ont certes connu un grand essor mais les services internet demandent à être démocratisés, ajoute Wilson Laleau
En collaboration avec le ministre des Affaires étrangères, le ministre Laleau compte installer dans les ambassades et consulats haïtiens des agents bien formés et informés pour orienter, aider et prodiguer des services requis par l’investisseur dans ses choix. Selon lui, ces agents rempliront la tâche d’agents de promotion des produits haïtiens.
Le ministre du Commerce et de l’Industrie n’est pas allé par quatre chemins pour féliciter les efforts de l’ambassadeur d’Haïti à Bruxelles, Raymond Magloire, qui, selon lui, préfigure avant la lettre le modèle de représentant diplomatique dont le pays a grandement besoin aujourd’hui. « Ce modèle de diplomate qui, sans abandonner les pratiques protocolaires et le formalisme liés à sa fonction, se transforme de nos jours en un véritable démarcheur des atouts et potentialités de son pays… »
En attendant la matérialisation des projets du ministre, le directeur général des Presses nationales, dont l’intervention n’était pas prévue durant la cérémonie d’ouverture, et du journal officiel le Moniteur, Pierre Robert Auguste, promet de faire passer le délai de publication de plusieurs semaines à 72 heures au maximum dès le 1er janvier 2012. M. Auguste, récemment installé comme chef de cette institution de l’Etat, annonce que les dossiers de 90 entreprises en souffrance au sein des Presses nationales seront traités avec célérité et livrés avant la fin de l’année.
Arrivés le dimanche 13 novembre, les potentiels investisseurs resteront dans le pays jusqu’au 16 novembre. Ils sont particulièrement intéressés par la construction de ports, d’aéroports, de bâtiments, le traitement des eaux, la gestion de déchets, l’informatique…
Dieudonné Joachim

 

Retour de retraite, Daniel Supplice fait le point

15/11/2011 12:10:29

Haïti - Politique : Retour de retraite de Daniel SuppliceLe Ministre à la Présidence, chargé des Haïtiens vivant à l’étranger M. Daniel Supplice et son Directeur de Cabinet Me. Serge Fernandez, ont participé à la retraite de travail organisée par le Bureau du Premier ministre, du vendredi 11 au dimanche 13 novembre 2011. Ces séances de travail, auxquelles ont aussi pris part, le cabinet ministériel, les Secrétaires d’Etat et des cadres de la fonction publique, ont permis de présenter les grandes lignes d’orientation du gouvernement.
Le Ministre Supplice, lors de sa présentation, a mis l’accent sur la Mission essentielle du MHAVE, soit celle de faciliter à l’émigré haïtien, l’accès aux services de grande qualité lui permettant de satisfaire à des besoins relevant de la Mère-Patrie. Il a aussi présenté un état des lieux du ministère, somme toute sombre, et a promis de rencontrer les différentes communautés haïtiennes évoluant dans la diaspora, aux fins de dégager les nouvelles orientations du MHAVE.
Daniel Supplice, Ministre à la Présidence, Chargé des Haïtiens Vivant à l’Étranger a précisé « nous avons eu une fructueuse réunion entre mon cabinet particulier et les directeurs de toutes les unités de mon ministère. Nous nous sommes entendus sur un organigramme définitif en vue de rendre plus efficace les actions du MHAVE et avoir une diaspora plus forte et mieux organisée […] Nous sommes déterminés, chers compatriotes, à faire de ce Ministère une institution de service! »
Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-4233-haiti-politique-haiti-ne-peut-pas-continuer-a-faire-de-la-diplomatie-comme-avant.html
http://www.haitilibre.com/article-4227-haiti-politique-le-gouvernement-en-retraite-pour-48-heures.html
http://www.haitilibre.com/article-4201-haiti-politique-le-premier-ministre-va-presenter-des-engagements-precis-a-la-population.html
HL/ HaïtiLibre

 

Me Thierry Mayard-Paul en visite à Jérémie

14/11/2011 14:52:33

Haïti - Social : Me Thierry Mayard-Paul en visite à JérémieDans le cadre de la matérialisation de la vision du Président de la République de créer du développement durable à travers des initiatives locales et la coopération décentralisée, Me Thierry Mayard-Paul, le Ministre de l’Intérieur des Collectivités Territoriales et de la Défense Nationale s’est rendu, dimanche dernier à Jérémie [métropole de la Grand’Anse].
Au cours de cette tournée, le Ministre a visité plusieurs quartiers de la ville, notamment les plus défavorisés et s’est entretenu librement avec la population afin de mieux appréhender leurs besoins précis.
Le Ministre de l’intérieur a par ailleurs, rencontré Mgr. Gontran Décoste, l’Evêque de Jérémie. Le prélat a exposé les grandes préoccupations des différentes paroisses et notamment mis l’accent sur la nécessité de moderniser l’agriculture, la pisciculture et de développer le secteur touristique. Une démarche, qui pourrait être génératrice d’emplois, a estimé le Ministre.
HL/ HaïtiLibre

 

Le Député Fritz Gérald Bourjolly contre la libération de Franck Plaisimond

Publié le lundi 14 novembre 2011

Le Député d’Aquin, Emmanuel Fritz Gérald Bourjolly, accusé d’avoir procédé, la semaine dernière, à l’arrestation de Franck Plaisimond, avec qui il est en conflit politique, a dénoncé lundi les tentatives du délégué du sud, Gabriel Fortuné, visant à faire libérer le prévenu.

Des partisans de M. Plaisimond ont gagné les rues pour exiger qu’il soit libéré.

Le bouillant parlementaire a reconnu avoir lui-même conduit en prison Franck Plaisimond à bord de son propre véhicule qu’il pilotait afin, dit-il, de dépanner la police d’Aquin. spp/Radio Kiskeya

 

L’édito

Pour une nouvelle coopération avec Cuba

Le président de la République effectue aujourd’hui son premier voyage officiel à Cuba. Martelly se rend dans le pays de Fidel Castro en compagnie de cinq ministres du gouvernement Conille ainsi que les présidents des deux Chambres du Parlement haïtien. Cuba développe une coopération Sud-Sud avec Haïti depuis le rétablissement des relations diplomatiques avec Haïti le 6 février 1996 par le président Jean-Bertrand Aristide. Le but du voyage des autorités haïtiennes est de redéfinir la coopération avec l’Etat cubain qui accueille chaque année des étudiants haïtiens et qui envoie des médecins et du personnel médical en Haïti depuis quatorze ans.
La visite du président Martelly à Cuba survient une semaine après que le Sénat de la République eut adopté une résolution condamnant le blocus des Etats-Unis contre le pays de Fidel Castro. Dans cette résolution adoptée le 3 novembre en cours, les sénateurs estiment que la levée de l’embargo injuste et injustifié aura des retombées positives sur toute la région caribéenne. Pendant les deux mandats de René Préval, Cuba et Venezuela sont deux pays où la coopération Sud-Sud a été la plus visible.
Selon toute vraisemblance, Michel Martelly va devoir mettre le cap sur Venezuela après Cuba. L’octroi du pétrole à Haïti par Hugo Chavez à un taux préférentiel et à crédit, ajouté aux bourses d’études offertes aux Haïtiens par la République Bolivarienne du Venezuela, sans oublier le financement d’usines électriques et d’autres projets d’intérêt vital justifient la vivacité de la coopération haïtiano-vénézuélienne.
Hugo Chavez est le seul et unique leader du sous-continent sud-américain qui a reconnu le rôle joué par nos ancêtres dans la libération des pays de l’Amérique du Sud par Simon Bolivar. L’aide en armes et munitions fournie par Alexandre Pétion à Miranda et Bolivar ont servi de leitmotiv à Chavez pour sensibiliser les pays latino-américains à honorer leur dette morale vis-à-vis d’Haïti. Dans ses nombreux discours à l’occasion des fêtes nationales vénézuéliennes et à l’occasion des forums sous-régionaux, Hugo Chavez n’a jamais raté l’occasion de vénérer Alexandre Pétion et la République d’Haïti.
Redéfinir la coopération haïtiano-vénézuéllienne est une nécessité pour le président Michel Martelly. Notre pays a besoin de repenser sa diplomatie que ce soit avec les pays du Nord qu’avec ceux du Sud.
Lemoine Bonneau
bonneau@lenouvelliste.com

 

Haïti-Taiwan:

Visite à l’ambassade d’Haïti à Taiwan

(VIDEO)

Mardi, 15 Novembre 2011 09:37 FJP/DL/HPN

Logée au complexe du quartier général des affaires étrangères taiwanaises, l’ambassade d’Haïti à Taiwan compte parmi la vingtaine d’édifices qui occupent ce grand bâtiment de plusieurs étages, a pu constater HPN.

Par notre envoyé spécial à Taipei

L’ambassade d’Haïti se trouve au 8ème étage de cet édifice propriété du gouvernement Taïwanais.

Le ministre conseiller chargé d’affaires de l’ambassade d’Haïti à Taiwan, Mario Chouloute, occupe cette fonction depuis 2008. Il est le seul haïtien travaillant dans cette structure.

Meublé en grande partie par des artisans haïtiens, Haïti Press Network vous présente le lieu où est établie la représentation diplomatique d’Haïti à Taiwan dans ce clip vidéo.

Depuis Taipei (Taiwan)
Texte : Fédrick Jean Pierre (
jpfedri@yahoo.fr Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )
Tournage et Montage : Ducarmel Lindor (
ducarmellindor@gmail.com
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )
 
 
 

Haïti-Taiwan:

Les hommes d’affaires taïwanais sont intéressés à venir investir en Haïti

(+ VIDEO)

Mardi, 15 Novembre 2011 12:20 FJP/DL/HPN

A en croire le chargé d’affaires d’Haïti à Taiwan, les hommes d’affaires taïwanais seraient intéressés à venir investir dans le pays. Ils sont attirés par la main d’œuvre à bon marché dans le pays mais Haïti devra redoubler d’effort pour être compétitif par rapport aux autres pays, a affirmé à HPN le chargé d’affaires d’Haïti à Taiwan.

Par notre envoyé spécial à Taipei

Les avantages offerts par le plan Hope III devront être mieux utilisés en vue d’attirer ces investisseurs taiwanais. Ce plan donne la possibilité d’écouler des produits fabriqués en Haïti aux Etats-Unis et dans d’autres pays d’Amérique.

L’ambassade d’Haïti à Taiwan organise assez souvent des rencontres avec des hommes d’affaires taiwanais en vue de les inciter à saisir les avantages offerts par Haïti.

D’autre part, le pays doit se préparer en conséquence en vue d’accueillir ces investisseurs. La compétition est rude sur ce cas-là, Haïti doit redoubler ses efforts pour être vraiment compétitif, a fait comprendre M. Chouloute, le chargé d’affaires d’Haïti à Taiwan.

Commerce entre les 2 pays

Haïti importe beaucoup de Taiwan, mais les produits sont achetés via des pays plus proche d’Haïti tels que le Panama et les Etats-Unis. D’un autre coté, le marché taiwanais ne compte pas des produits haïtiens à part le fer découpé.

On trouve les fers découpés dans une ville taiwanaise, et il y a même une place dans cette ville qui s’appelle « Haitian corner » où l’on trouve ces produits d’Haïti.

« Dans un avenir pas trop lointain, on compte faire venir des produits comme la bière d’Haïti, le rhum Barbancourt et les produits artisanaux », a indiqué le chargé d’affaires d’Haïti à Taiwan.

 
Depuis Taipei (Taiwan)
Texte : Fédrick Jean Pierre ( jpfedri@yahoo.fr Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )
Tournage et Montage : Ducarmel Lindor (
ducarmellindor@gmail.com
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :