lundi 05 décembre 2011

5 Déc

CELAC: Allocution du Président Joseph Michel Martelly

Auteur(e) La Redaction

image

Premier Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement .

CELAC – Présentation de Joseph Michel Martelly –

Voyage au Venezuela: Martelly est convaincu et fait des annonces

05/12/2011 09:34:37

Haïti - Politique : Martelly est convaincu et fait des annoncesLe Président de la République, Michel Martelly, accompagné de plusieurs Ministres et des Sénateurs Jocelerme Privert et Wencesclass Lambert, est revenu au pays, ce dimanche 4 Décembre, après sa fructueuse participation au premier Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté des Etats Latino-américains et Caribéens (CELAC) qui s’est déroulé au Venezuela les 2 et 3 Décembre.
Mis à part le Venezuela, Haïti a été le pays à l’honneur lors de ce forum. Satisfait, le Chef de l’Etat, dans une
conférence de presse tenue au Salon diplomatique de l’Aéroport Toussaint Louverture, a adressé ses remerciements à son homologue Hugo Chávez et renouvelé la gratitude du peuple haïtien au Président vénézuélien dont le pays soutient beaucoup Haïti à travers particulièrement le programme Petrocaribe. Le Président Martelly a aussi exprimé son optimisme, et se dit convaincu quant aux retombées positives que va engendrer à coup sûr ce premier sommet.
Il a informé que les 33 pays participant à cette rencontre ont voté une résolution pour contribuer formellement et largement à la reconstruction d’Haïti.
Par exemple :

L’Equateur promet d’intervenir en Haïti dans plusieurs domaines dont la sécurité.

Le Chili se dit prêt à y construire une dizaine d’écoles.

La Colombie manifeste aussi son désir d’accompagner l’Etat haïtien dans les domaines de sécurité et d’éducation. Des autorités colombiennes effectueront à cet effet une visite d’exploration dans le pays mi-janvier 2012.

De son côté, le Panama, qui s’est excusé des mauvais traitements infligés aux commerçants haïtiens, promet de réduire les frais d’obtention d’un visa panaméen qui sont évalués actuellement à 1000 dollars.

Autres annonces importantes faites par le Président de la République :

Une importante délégation d’investisseurs de la région sera en visite d’exploration dans le pays mardi prochain.

Les travaux de construction de la centrale hydroélectrique (Artibonite 4C) seront bientôt relancés avec l’aide du Brésil qui dispose de plus de 40 millions de dollars à ce sujet.

Le programme « Aba grangou » démarrera en janvier prochain avec 100 000 mères de familles vulnérables à assister au début. Le Gouvernement bénéficiera de l’assistance technique de l’Equateur et de la CEPAL dans le cadre de ce programme.

L’Etat haïtien projette de créer la « Journée Internationale de la solidarité des peuples latino-américains et caribéens ». La première célébration est prévue le 12 mars 2013 à Jacmel où devront se rendre plusieurs Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Amérique Latine et de la Caraïbe. D’importantes infrastructures seront mises en place à cet effet.

Le Ministre des Affaires Etrangères et des Cultes, Laurent Lamothe, qui en a profité, lui-aussi, pour faire la promotion d’Haïti au Venezuela, a indiqué que la CELAC, instance politique et multilatérale, est un important marché de 600 millions de personnes. Le Chancelier a donné la garantie quant au suivi que devra assurer le Gouvernement après les fructueuses rencontres ayant eu lieu à l’occasion de ce sommet. Le Président Martelly, qui est convaincu que les opportunités existent appelle tous les secteurs à travailler ensemble dans la paix afin de démarrer l’année 2012 en beauté.
Le Président de la République reconnait que : le taux d’analphabétisme est trop élevé dans le pays, les problèmes environnementaux sont cruciaux avec une couverture végétale de 2% à peine, la pauvreté est à un stade très critique avec 70% de la population qui vivent avec environ 2 dollars par jour. « J’ai pris donc l’engagement de changer tout ça… Il faut améliorer les conditions de vie du peuple haïtien », a réaffirmé le Chef de l’Etat, déterminé.
Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-4407-haiti-humanitaire-l-aide-du-venezuela-plus-rapide-et-facile-selon-Martelly.html
http://www.haitilibre.com/article-4402-haiti-politique-derniere-journee-du-president-Martelly-a-caracas-discours.html
http://www.haitilibre.com/article-4390-haiti-politique-premiere-journee-du-president-Martelly-a-caracas.html
HL/ HaïtiLibre

L’aide du Venezuela plus rapide et facile selon Martelly

05/12/2011 06:45:15

Haïti - Humanitaire : L'aide du Venezuela plus rapide et facile selon MartellyAprès le Sommet des Chefs d’États des Pays de l’Amérique Latine et de la Caraïbe (CELAC), Michel Martelly, le Président de la République d’Haïti a déclaré à l’Agence AP que « la coopération avec le Venezuela est la plus importante en Haïti à l’heure actuelle en termes d’impact, d’impact direct » et que les envois de carburant en provenance du Venezuela ont un grand impact dans le contexte de redressement post 12 janvier du pays.
« Nous sommes reconnaissants envers le Président Chávez de nous aider du fond de son cœur », a ajouté Martelly.
Après les événements du 12 janvier 2010, le gouvernement de Chávez a fait une priorité d’aider Haïti, en envoyant des milliers de tonnes d’aide alimentaire, en établissant des camps temporaires pour loger des milliers d’haïtiens qui se sont retrouvés sans toit du jour au lendemain.
Mais il est important de souligner que bien avant le 12 janvier, Haïti a été un des principaux bénéficiaires du programme Petrocaribe du Venezuela, qui fournit du carburant aux pays des Caraïbes et de l’Amérique centrale et leur permet de payer une partie de la facture avec des marchandises comme le riz et les haricots plutôt qu’en espèces.
« Dans ce programme il y a un accord où vous remboursez la somme due avec le riz, c’est donc bon pour nous. Parce que la chose principale pour nous est de créer des emplois » souligne le Président d’Haïti.
Petrocaribe couvre 43% des besoins en carburant de 18 pays membres de ce programme, le Venezuela expédie 95,000 barils de carburant par jour, faisant faire des économies substantielles aux bénéficiaires. Ce programme a permis à Chávez de cimenter ses relations avec un groupe croissant d’alliés dans les Caraïbes.
En Haïti le programme Petrocaribe fournit également des fonds pour soutenir les programmes sociaux, y compris les projets gouvernementaux, tel que la construction de logements sociaux, et la fourniture de nourriture aux familles pauvres.
« Grâce au programme Petro Caribe, nous construisons des logements sociaux, près de 3,400. Nous avons aussi un programme, comme celui de « Bolsa Familia » que nous mettons sur pied. [Aba Grangou]… » a déclaré samedi le Chef de l’État lors de son allocution.
Il indique également qu’à l’heure actuelle une centrale de 30 mégawatts et deux autres de 15 mégawatts, installées par le Venezuela « représentent un bon 20% de notre consommation totale » du pays.
« Avec un support aussi riche, nous pouvons, il [Hugo Chávez] peut, apporter un changement très important pour Haïti » affirme le Président Martelly, ajoutant que le Venezuela fournit de l’aide avec peu de conditions, contrairement à d’autres pays, tel que les États-Unis qui fournissent une aide qui est également importante mais qui prend souvent plus de temps à venir à cause des procédures requises et les contrôles.
Après le 12 janvier le Venezuela a promis 1,3 milliards de dollars en aide à la relance, le plus gros des 58 donateurs, jusqu’à présent le Venezuela a déboursé 118 millions de dollars, le gouvernement Chávez a également déclaré l’année dernière qu’il effaçait la dette de 395 millions de dollars par le biais de Petrocaribe. Tandis que les États-Unis qui ont promis 1,2 milliard de dollars, ont jusqu’ici déboursé un peu plus de 172 millions de dollars.
« Parfois pour un projet simple, cela pourrait prendre trop longtemps [avant que les fonds soient déboursés] […] Si vous me demandez quelle aide circule le mieux, laquelle est la plus facile, je vous dirai celle du Venezuela » a conclu Michel Martelly.
Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-4402-haiti-politique-derniere-journee-du-president-martelly-a-caracas-discours.html
http://www.haitilibre.com/article-4390-haiti-politique-premiere-journee-du-president-martelly-a-caracas.html
HL/ HaïtiLibre

Martelly annonce un programme de lutte contre l’insécurité alimentaire

imageLe président Michel Martelly annonce le lancement du projet pilote d’un programme d’assistance aux populations vulnérables. Plus de 100 000 mères bénéficieront d’une subvention pour l’acquisition de nourriture, explique le président Martelly révélant que les fonds seront transmis grâce aux téléphones portables. Il estime que ce programme est étroitement lié au programme éducation gratuite réalisé dans 8 départements géographiques.
Le projet pilote réalisé dans le Nord Ouest au cours de cette semaine précède le lancement officiel du programme Aba Grangou en janvier 2012.
Les autorités haïtiennes utiliseront une partie des fonds de Pétrocaribe pour financer ce programme. Le ministre des affaires étrangères, Laurent Lamothe, affirme que les membres du gouvernement vénézuélien ont été informés de l’utilisation des fonds générés par l’accord Pétrocaribe.
Pétrocaribe mis en place par le président vénézuélien, Hugo Chavez, permet de différer une partie de la facture pétrolière sur le long terme.
Le gouvernement haïtien a obtenu l’appui d’autres organisations internationales et états étrangers pour la réalisation de ce programme de subvention directs aux couches vulnérables. L’Equateur et de Ceppal apporteront un appui technique aux autorités haïtiennes dans le cadre du programme Aba Grangou.
Par ailleurs plusieurs sénateurs haïtiens ont au cours des dernières semaines insisté sur la nécessité d’appuyer ce programme du gouvernement.
LLM / radio Métropole Haïti

Martelly veut organiser une retraite avec les leaders des 3 pouvoirs

imageLe chef d’état Michel Martelly a réitéré son appel à l’harmonie dans les relations entre les trois pouvoirs. Il faut une plus grande stabilité et une plus grande collaboration entre les différentes branches du pouvoir pour faire atterrir les belles promesses de la communauté internationale, a martelé le chef d’Etat.
M. Martelly faisait référence à la crise née de l’arrestation du député Arnel Bellizaire. En dépit de la démission du ministre de la justice, Josué Pierre Louis, de nombreux députés ne cessent de réclamer l’interpellation du ministre de l’intérieur et des collectivités territoriales, Thierry Mayard Paul.
Pour tenter de mettre un terme à la crise, le président Martelly annonce une retraite, pour faire baisser la tension. Cette formule est à la mode depuis que les sénateurs avaient organisé une retraire sur la cote des arcadins. Il y a deux semaines c’est le Premier Ministre Gary Conille et son gouvernement qui avaient pris part a une retraite.
La retraite proposée par le président Martelly intervient un mois après une rencontre de prière avec des acteurs politiques et de la société civile.
M. Martelly devrait avoir des entretiens avec principalement le président de la Cour de Cassation, Maître Arnel Alexis et les présidents du Sénat, Rodolph Joazile et de la chambre basse, Sorel Jacinthe.
M. Martelly est rentré au pays hier après avoir participé au premier sommet des chefs d’Etats de la Communauté des Etats Latino-américains et caraibéens. Il a indiqué que les 32 pays se sont engagés dans la résolution finale à contribuer dans le processus de reconstruction d’Haïti. Il s’agit d’une grande nouvelle s’est réjoui le président Martelly.
LLM / radio Métropole Haïti

Sonia Pierre n’est plus

04/12/2011 17:17:59

Haïti - Social : Sonia Pierre n'est plus

Aujourd’hui, Sonia Pierre, militant des droits humains, avocate, née en 1963 en République dominicaine de parents haïtiens est décédée à l’âge de 48 ans d’une crise cardiaque, selon le médecin Mario Rondon José Castillo, Sonia Pierre a été transportée à l’hôpital del Seguro Social de Villa Altagracia, à 12h45, et malgré les injections d’adrénaline elle n’a pu être ranimée. En 2007 elle avait subi une chirurgie cardiaque.
Sonia Pierre a durant des années menée une lutte acharnée en faveur des Haïtiens vivant en République Dominicaine, elle fût une combattante acharnée de l’anti-haïtianisme en République dominicaine.
En 1976, à l’âge de 13 ans, elle organisa une manifestation de cinq jours avec les travailleurs de la canne à sucre d’une bateye, elle fût alors arrêtée. Toutefois, la manifestation attira suffisamment l’attention du public pour que les revendications des travailleurs furent atteints.
En 1981 Sonia Pierre fonde le "Mouvement des femmes dominicano-haïtiennes" (Movimiento de Mujeres Dominico Haitiana ) (MUDHA), une organisation qui travaille pour aider les enfants d’Haïtiens qui vivent et souffrent de discrimination dans le pays.
En 2005, l’avocate Sonia Pierre demanda à la Cour Interaméricaine des Droits de l’Homme (CIDH) de statuer sur le cas de deux enfants d’origine haïtienne qui se sont vu refuser un certificat de naissance dominicain.
En 2006, elle a reçu le Prix Robert F. Kennedy des droits de l’homme, pour son travail opiniâtre pour la défense de ses concitoyens haïtiens et plus généralement pour son combat pour les droits de l’homme.
En 2007, Sonia Pierre est elle-même menacée d’être déchue de la nationalité dominicaine.
Son corps a été transporté au salon funéraire Apolipsis où des dizaines d’haïtiens sont arrivés, la plupart d’entre eux pleurent le départ de l’activiste.
Daniel Supplice, le Ministre à la Présidence chargé des Haïtiens vivant à l’étranger (MHAVE) vient de déclarer « le Gouvernement exprime ses condoléances aux familles du défenseur des droits humains, Sonia Pierre décédée des suites d’une crise cardiaque. »
L’ancien titulaire du MHAVE, Edwin Paraison a déclaré «…La communauté haïtienne est en deuil. Paix à son âme ! »
HL/ HaïtiLibre

 

Embajada de Haití declara tres días de duelo por la muerte de Sonia Pierre

Escrito por: Degnis De León (degnisdeleonv@hotmail.com)

Fritz Cineas, embajador de Haití en Santo Domingo, definió a Sonia Pierre como una mujer de coraje.

SANTO DOMINGO.-La embajada de Haití en el país decretó tres días de duelo por la muerte Sonia Pierre, una activista que dedicó su vida a la defensa de los derechos humanos de los dominicanos de ascendencia haitiana. La bandera de la legación diplomática estaba hoy a media asta.

El anunció lo hizo aquí el embajador Fritz Cineas al acudir al velatorio de Pierre. El embajador dijo que el gobierno de Michel Martelly contempla la posibilidad de enviar una delegación oficial para participar en el cortejo fúnebre. Los restos de Pierre serán sepultados

La presidenta del Movimiento de Mujeres Dominico-Haitiana murió ayer a la edad de 48 años en su natal Villa Altagracia. Hasta su muerte defendió con gallardía sus creencias, aún en medio de duros ataques de sectores conservadores y de poder.

“Ha muerto la mujer coraje y su memoria vivirá por siempre en nuestros corazones”, exclamó el diplomático al hablar con los periodistas que cubrieron el sepelio.

Definió a Pierre como una gran luchadora por los derechos humanos de los dominicanos de ascendencia haitiana.

A la funeraria han asistido a dar las condolencias a los familiares de Pierre, políticos, amigos, representantes del cuerpo diplomático de los Estados Unidos y de  Haití, así como de organizaciones no gubernamentales e internacionales.

Por su lucha en contra de la discriminación contra los haitianos residentes en República Dominicana y los dominicanos hijos de estos inmigrantes, Pierre fue reconocida a nivel internacional, pero también se granjeó el odio de sectores ultranacionalistas que la acusaban de ser enemiga del país por las denuncias que hacía.

Una señora que no quiso identificarse dijo entre lamentos “hemos perdido una mujer luchadora. Tanta lucha para nada, cuánto te hicieron sufrir, qué malos son algunos dominicanos con su propia sangre”, al referirse a los sectores ultranacionalistas.

Haïti – Tourisme : La Ministre du Tourisme était à Montréal ce weekend

05/12/2011 08:03:03

Haïti - Tourisme : La Ministre du Tourisme était à Montréal ce weekendAprès avoir prononcé un discours à l’occasion de la 10ème édition du « Art Basel Miami Beach », la Ministre du Tourisme, Stéphanie Balmir Villedrouin s’est rendue à Montréal, Canada ce vendredi 3 et samedi 4 décembre pour rencontrer et faire la promotion d’Haïti auprès des acteurs du secteur du tourisme et du voyage dont M. Philippe Sureau, co-fondateur et PDG d’Air Transat, des tours opérateurs canadiens et Lucilla Daoust, Directrice de l’Institut de Tourisme d’Hôtellerie du Québec (ITHQ), l’ITHQ est l’un des plus importants établissements de formation spécialisée en tourisme, hôtellerie et restauration en Amérique, ces rencontres font suite au 2e Forum Québec-Haïti qui s’est tenu les 17 et 18 novembre 2011 à l’Hôtel La Plaza Holiday Inn à Montréal.
Rappelons que la Ministre du Tourisme avait, le 27 octobre dernier, participé à la première Foire du Voyage à l’Ambassade du Canada qui avait pour objectif la promotion des secteurs du voyage et du tourisme en Haïti, c’est au cours de cet évènement qu’elle a prononcé son premier discours public, en présence entre autres des représentants d’American Airlines, Air Canada, Air Transat, les hôtels Ibo Lélé et Karibe, les entreprises de locations de voitures Union et Dollar, d’Air Caraïbes, le Club Indigo, l’Hotel Citadelle Henry 1er, Haiti International Business Centre, Helico Haiti, Tour Haiti, Voyages Lumières, Peace-Dividend Marketplace-Haïti (PDM-H) et d’autres organismes du secteur tourisme et du voyage.
Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-4389-haiti-culture-l-art-haitien-a-la-10eme-edition-du-art-basel-miami-beach.html
http://www.haitilibre.com/article-4377-haiti-economie-signature-de-l-accord-de-construction-de-l-hotel-de-l-aeroport-international.html
http://www.haitilibre.com/article-4301-haiti-tourisme-haiti-unique-haiti-magique.html
http://www.haitilibre.com/article-4299-haiti-economie-relance-du-secteur-touristique-une-formidable-opportunite-pour-haiti-mais.html
http://www.haitilibre.com/article-4290-haiti-economie-la-diaspora-premier-marche-cible-pour-la-ministre-du-tourisme.html
http://www.haitilibre.com/article-4090-haiti-tourisme-allocution-de-la-ministre-du-tourisme-stephanie-balmir-villedrouin.html
HL/ HaïtiLibre

Haïti – Politique :

Bisbilles au sein de l’Alternative

05/12/2011 08:59:04

Haïti - Politique : Bisbilles au sein de l'AlternativeEvans Paul, leader de la Konvasyon Inite Demokratik (KID) a admis samedi dernier qu’il existe des différends au sein de la plateforme Alternative qui réunit l’OPL, Fusion et KID. Le problème est d’ordre individuel selon M. Paul, il y a un conflit entre Sauveur Pierre Étienne, coordonnateur général de l’Organisation du Peuple en Lutte (OPL) et la sénatrice du Centre Edmonde Supplice Beauzile, présidente de la Fusion depuis que cette dernière a participé à une réunion qu’organisait le Président Michel Martelly avec des chefs de parti, et ce sans avoir concerté les leaders de l’Alternative.
Evans Paul a précisé que ni l’Organisation du peuple en lutte (OPL), ni la Fusion des sociaux-démocrates ou le KID n’envisagent de se retirer de l’Alternative, aucun éclatement de la plateforme n’a été évoqué. M. Paul indique que les leaders de ces partis sont déterminés à trouver un compromis, pour que l’Alternative reste est demeure une « alternative pour le pays et le peuple haïtien » soutenant qu’il faut « surmonter les petits problèmes internes et donner à la plateforme la capacité de faire face aux problèmes plus fondamentaux, ceux du pays. »
HL/ HaïtiLibre

Arrestation du nommé Georges William McNally réputé dangereux et responsable de nombreux cas d’enlèvement en Haïti

Le Secrétaire d’Etat à la Sécurité publique, Réginald Delva, lance un appel à témoins

Publié le lundi 5 décembre 2011

La Brigade anti-enlèvement de la Police Nationale d’Haïti aidée de plusieurs autres unités de celle-ci, a procédé dimanche à l’arrestation du nommé Georges William McNally, activement recherché pour tentative d’enlèvement, de séquestration et de vol à main armée.

Le présumé kidnappeur a été appréhendé au restaurant « Muncheez », au Bois-Verna (centre de Port-au-Prince), où il se délectait en compagnie d’un groupe d’amis.

Félicitant les policiers, tout en présentant ses excuses aux propriétaires du restaurant pour l’émoi provoqué par l’opération au sein de la clientèle, le Secrétaire d’Etat à la Sécurité publique, Réginald Delva, a souligné lundi au micro de Radio Kiskeya qu’il s’agit d’une importante prise dans la mesure où le prévenu, réputé dangereux, est impliqué dans de nombreux cas d’enlèvement. Il en préparait d’autres au moment où il a été appréhendé, selon des informations dont dispose la police, a ajouté M. Delva.

La police dispose de témoignages sur l’implication de McNally dans des actes de banditisme, mais il en faut davantage pour bien étoffer le dossier, a estimé le responsable de la sécurité publique lançant un appel à témoins.

Résidant aux Etats Unis, NcNally qui avait été interpellé une première fois, effectue des séjours fréquents en Haïti. Il serait impliqué dans un enlèvement récent à Port-au-Prince au cours duquel les ravisseurs s’étaient fait passer pour des employés de la firme DHL, informe le secrétaire d’Etat à la sécurité publique. [jmd/Radio Kiskeya]

L’État de Droit en Haïti est loin d’être une réalité…

05/12/2011 11:10:54

Haïti - Politique : L’État de Droit en Haïti est loin d’être une réalité...Aujourd’hui, le concept « d’État de droit » est devenu très courant partout dans le monde. Les Nations Unies prônent actuellement un respect intégral des droits humains au niveau mondial. En Haïti, cet État de droit, est loin d’être une réalité selon l’analyse de plusieurs personnalités de la communauté Haïtienne.
Pour pouvoir aboutir à un État de droit en Haïti, une éducation civique de la population est nécessaire. Cette démarche devrait commencer à travers les établissements scolaires, qui est la base de la construction de cet État de droit, selon Me Luc François, un avocat militant du barreau de Jacmel « il est inconcevable que l’on continue à dire – Nul n’est censé ignorer la loi -, alors que la majorité des gens ne savent pas encore les lois » Pour l’homme de loi, l’éducation civique des jeunes, est un passage obligé, permettant d’inculquer les notions de droits et devoirs afin de développer chez ces derniers un sentiment patriotique. Me François, croit qu’un changement de mentalité doit être fait au niveau des citoyens haïtiens. « Il faut qu’il y ait effectivement une séparation des trois pouvoirs, notamment, l’Exécutif, le Législative et le Judicaire. Depuis très longtemps, on assiste à une pratique, où l’Exécutif veut toujours avoir l’emprise sur le pouvoir judiciaire. »
L’avocat militant de Jacmel, qualifie d’anormal le fait que la Police Nationale Haïtienne (PNH) fasse toujours du « tac au tac » avec la justice, tandis qu’elle constitue un élément du système judiciaire. Tout ceci représente un blocage pour arriver vers un État de droit en Haïti. Il plaide en faveur d’un respect et d’une application stricte des lois dans le pays, tout en souhaitant, que toutes les autorités assumeront leurs responsabilités « Tant que l’impunité règne dans le pays, ce problème persistera […] Il nous faut l’unité entre tous les secteurs, notamment : les notables, les organisations de bases, les organisations non gouvernementales et autres. Dégager de nouvelles visions et cesser de défendre nos intérêts mesquins mais ceux du collectif » suggère Me Luc François.
Jean Jeudi, le défenseur des droits humains de la société Makaya (SOMA), à Jacmel, dit croire qu’une relation harmonieuse entre la société civile et le gouvernement, est l’un des facteurs clé dans le processus d’un État de droit en Haïti. Pour l’administrateur de la SOMA, les problèmes économiques auxquels Haïti est confronté, sont liés à la violence et la corruption au sein des institutions du pays. « Un plan stratégique doit être élaboré par les autorités étatiques permettant de mieux coordonner les actions des ONG et les autres institutions de la société civile. Les fonds débloqués pour l’exécution des projets dans les communautés, ne doivent pas être utilisés à d’autre fin » A indiqué le défenseur des droits humains. « Une plateforme de plaidoyer pourrait être mise sur pied, comportant des représentants de chaque commune du pays, visant à réfléchir sur les problèmes de leur zone et faire des propositions aux décideurs. »
Lors de son investiture le 14 mai 2011, au Palais National, le Président Michel Martelly avait mis l’accent sur l’Éducation, l’Environnement, l’Emploi et l’État de droit qui sont les quatre principaux axes de son gouvernement. Ces quatre grands piliers peuvent se résumer en un seul, « l’État de droit », en raison de l’interconnexion qui existe entre eux et que tous, font parti des droits fondamentaux.
HL/ Claudy Bélizaire

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :