vendredi 16 décembre 2011

16 Déc

Reprise des activités des Moulins d’Haïti (LMH)

16/12/2011 07:32:10

Haïti - Économie : Reprise des activités des Moulins d'Haïti (LMH)Hier a eu lieu la reprise officielle des activités des Moulins d’Haïti (LMH) situé à Laffiteau, à cette occasion le Président de la République, Michel Martelly, des représentants du gouvernement, du secteur des affaires étaient présents. Les activités des Moulins d’Haïti avaient été brutalement stoppées à la suite de la destruction de ses installations le 12 janvier 2010.
Carl Braun, le Président du conseil d’administration, a déclaré que les nouvelles installations de la minoterie font de celle-ci la plus grande minoterie des Caraïbes «…grâce à la bonne entente entre l’État haïtien et les actionnaires privés nous avons donc pu reconstruire cette grande installation industrielle que nous inaugurons aujourd’hui, doté de deux moulins à blé d’une capacité totale de 1,200 tonnes métriques par jour et d’un moulin à maïs de 120 tonnes métriques par jour, le plus grand moulin des Caraïbes renait de ses cendres…» précisant que les travaux visant à la réouverture des Moulins d’Haïti sont le fruit d’un investissement de 55 millions de dollars américains.
Le Ministre de l’Agriculture des ressources naturelles et du Développement Rural, l’Agronome Hébert Docteur a déclaré «…après douze années d’efforts, de travail et d’investissements continue la production a plus que doublée, actuellement les Moulins d’Haïti sauf erreur de ma part sont les plus grands moulins de la Caraïbes, on comprend et on partage la fierté légitime qui anime cette entreprise qui aujourd’hui emploi plus de 400 personnes…»
Le Président Martelly, a pour sa part a mis l’accent sur le partenariat public-privé «…les Moulins d’Haïti on en leurs actifs des raisons supplémentaires de retenir mon attention, primo la constitution de son capital projette un modèle inspirant, partenariat secteur privé secteur public, mariage du capital national avec le capital étranger et je tiens à mettre en évidence l’esprit de ce double partenariat, susceptible d’aider à dégager des capitaux nécessaires à la rentabilisation de nos ressources.
Secondo j’ai noté que les Moulins d’Haïti ne détienne aucun monopole et évolues dans un marché libre soumis aux lois de la concurrence, cette situation remarquable que vit cette société prouve éloquemment qu’une initiative intelligente, conditionné par les exigences du marché n’a pas besoin d’avantages régaliens pour être profitable…»


HL/ HaïtiLibre

Les transferts seront toujours livrés en dollars selon Charles Castel

imageLe gouverneur de la Banque de la République d’Haïti (BRH), Charles Castel, nie toute velléité des autorités monétaires et financières d’ordonner le paiement des transferts en gourdes. Il assure que les paiements se feront en dollars et rejette toute intervention brutale dans le système.
Dans une interview à radio et Télé Métropole, M. Castel a révélé que la Banque centrale a incité les maisons de transferts à accorder des taux de change intéressants aux bénéficiaires des transferts. L’objectif visé est d’encourager les bénéficiaires à réclamer eux-mêmes leurs transferts en gourdes. Cette stratégie commence a porter des fruits, ajoute t-il
Selon une enquête de la BRH, 75 % des bénéficiaires convertissent leurs transferts en gourde. M. Castel souligne que la majorité des fonds reçus de l’étranger sont utilisés pour le paiement de loyer, de l’écolage et l’achat de nourriture.
Le secteur des transferts de fonds en provenance de l’étranger préoccupent les autorités monétaires qui s’évertuent à résoudre le problème de liquidité sur le marché. M. Castel exhorte les acteurs économiques à utiliser des méthodes de transaction autre que le cash. Il révèle que le cash représente 2% des moyens au Etats-Unis alors qu’il avoisine les 20% en Haïti.
Les autorités monétaires annoncent la mise en service en 2012 de la carte débit en vue de faciliter les transactions entre les banques. Dans le même temps, le Service de Paiement Interbancaire (SPI) mis en place il y a 3 ans devra être démocratisé.
Ces nouveaux outils offrent des avantages importants aux acteurs économiques. Le délai de compensation pour le SPI et la Carte débit sera réduit à 48 heures.
LLM / radio Métropole Haïti

Haïti – Éducation :

Les transferts ont générés 4,8 millions de dollars pour le FNE

16/12/2011 12:56:19

Haïti - Éducation : Les transferts ont générés 4,8 millions de dollars pour le FNECharles Castel, le Gouverneur de la banque centrale, après avoir été reçu par la Commission Finances du sénat, a déclaré aux journalistes que la banque central disposait dans un compte de 4,8 millions de dollars, qui sont les prélèvements sur les transferts entrants et sortants, et qu’il attendait une décision de l’Exécutif et du Législatif pour pouvoir transférer cet argent dans le Fonds National pour l’Education (FNE).
« La Banque central perçoit un frais de 1.50 dollars américains sur les transferts entrants et sortants […] il ne faut pas confondre le Fonds National pour l’Education et ce frais, aujourd’hui depuis qu’il a été créé le 15 juin jusqu’à aujourd’hui, nous avons environ 4.8 millions de dollars qui sont toujours sur un compte à la Banque Centrale, donc l’Exécutif et le Législatif doivent nous dire quand et dans quelles conditions ils vont transférer cet argent dans le fonds (FNE).
Donc je ne crois pas qu’il ait de confusions au sujet de l’argent généré par les transferts. Donc nous avons une moyenne d’environ 850,000 dollars par mois qui arrive dans ce compte […] la Banque Central a la responsabilité du 1,50 dollars sur les transferts, je ne peux pas dire que cet argent est bloqué, pour le moment le gouvernement met tout en œuvre, d’après ce que j’ai observé, pour que les enfants aillent à l’école, en temps et lieux ils pourront se servir de cet argent…» précise M. Castel.
Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-3742-haiti-education-ecoles-gratuites-derniers-details-officiels.html
http://www.haitilibre.com/article-3045-haiti-education-le-fonds-national-pour-l-education-fne-a-t-il-besoin-d-un-cadre-legal-maj-17h38.html
http://www.haitilibre.com/article-3034-haiti-education-lancement-du-fonds-national-pour-l-education-fne-par-martelly-maj-13h03.html
http://www.haitilibre.com/article-3027-haiti-education-la-taxe-sur-les-transferts-d-argent-entre-en-vigueur-le-1-juin-2011.html
HL/ HaïtiLibre

Haïti – Politique :

21e anniversaire de l’élection d’Aristide, grand rassemblement

16/12/2011 06:30:15

Haïti - Politique : 21e anniversaire de l'élection d'Aristide, grand rassemblementCe vendredi 16 décembre 2011 ramène le 21e anniversaire de l’élection de Jean Bertrand Aristide à la tête du pays, l’organisation politique Fanmi Lavalas marquera cette date.
Un grand rassemblement à la Fondation Docteur Aristide pour la démocratie à Tabarre est prévu « Ce sera l’occasion de réfléchir sur les acquis de la lutte pacifique pour la démocratie et de donner le coup d’envoi des coordinations départementales provisoires dans la perspective des congrès départementaux et du congrès national » indique Dr Maryse Narcisse, la coordonnatrice du comité exécutif de Fanmi Lavalas.
Mme. Narcisse souligne que le 16 décembre 1990 a été l’aboutissement d’un ensemble de luttes menées par des opprimés en faveur de la justice sociale, en ce sens elle invite toute la population à prendre part aux activités prévues, pas seulement les sympathisants de Fanmi Lavalas.
La coordonnatrice indique également que Fanmi Lavalas est en train de se renforcer à travers tout le pays et que l’organisation prépare son congrès national. De plus elle souligne que l’ex-Président Aristide joue depuis son retour en mars dernier, un rôle de simple conseiller au sein de Fanmi Lavalas, il œuvre en faveur d’autres activités dans le domaine de l’éducation, dont l’Université de la Fondation Aristide (UNIFA), qui a réouvert ses portes en septembre.
HL/ HaïtiLibre

Haïti – Politique :

Thierry Mayard-Paul rassure les Maires «il n’y aura pas de révocations»

16/12/2011 11:37:21

Haïti - Politique : Thierry Mayard-Paul rassure les Maires «il n'y aura pas de révocations»Hier le Ministre de l’Intérieur, des Collectivités Territoriales et de la Défense Nationale (MICTDN), Me Thierry Mayard-Paul a rencontré les maires de 140 communes dans le cadre d’une démarche visant le renforcement des collectivités, à cette occasion le Ministre a souhaité mettre fin aux rumeurs voulant faire croire que des révocations massives auraient lieu.
« Je sais qu’il y a des inquiétudes sur des rumeurs de révocations, de destitutions de maires de ceci de cela, Messieurs, Mesdames je vais être claire avec vous, aujourd’hui la position du Président et du gouvernement, il n’y aura pas de révocations, le gouvernement et le Président sont un gouvernement d’inclusion nous ne faisons pas de chasse aux sorcières […] il y a des changements qui sont fait, c’est normal […] le Président Martelly avait dit que c’est un élu qui doit remplacer un élu. Selon les renseignements que nous avons pris au gouvernement il y a des mairies qui ne sont pas ou plus fonctionnelles, des personnes qui manquent, qui sont décédées, qui ne viennent pas… il est normal que nous allons agir sur ce genre de cas…» a déclaré le Ministre.
« Nous sommes en train de tracer une nouvelle voie vers le développement économique durable en concentrant nos efforts sur les investissements et la création d’emplois […] vous et moi sommes les pilotes de la stratégie de développement prôné par le président de la République » a ajouté le titulaire du MICTDN, ajoutant que pour « conduire à bon port, le développement et les interventions souhaités par des initiatives locales et une coopération décentralisée » un effort des deux partis est nécessaire « grâce à nos efforts collectifs nous allons améliorer la production, les possibilités d’emplois et la qualité de vie des collectivités partout dans le pays….»
BF/ HaïtiLibre

 

Fin de la visite de Louis Farrakhan

Le très radical dirigeant de la Nation de l’Islam rejette sur les Etats-Unis et la France la responsabilité du dénuement d’Haïti

Publié le jeudi 15 décembre 2011

Le polémique leader religieux et politique afro-américain, Louis Farrakhan, a bouclé jeudi une visite de cinq jours en Haïti marquée par un soutien déclaré au relèvement du pays et une mise en cause de la communauté internationale dans les malheurs de la première république noire de l’histoire.

Tout au long de son séjour consacré essentiellement à la reconstruction post-séisme et à une meilleure compréhension du vodou, la culture populaire ancestrale, le dirigeant de l’organisation religieuse nationaliste américaine Nation de l’Islam a rencontré le chef de l’Etat, des représentants de la classe politique et de la société civile.

Lors d’une visite de soutien mardi au Parlement, Louis Farrakhan s’en était pris aux puissances de la communauté internationale particulièrement à son pays, les Etats-Unis, et à la France, qu’il tient pour responsables de la déchéance d’Haïti, selon ce qu’ont rapporté des parlementaires.

S’exprimant en compagnie de la star du hip-hop, Wyclef Jean, qui l’avait invité à Port-au-Prince, il avait insisté sur la grandeur d’Haïti et des haïtiens que des Etats prédateurs voudraient transformer en immondices.

Louis Farrakhan et la présentatrice vedette de la télé américaine, Oprah Winfrey, étaient arrivés dimanche dernier en Haïti pour deux visites séparées. spp/Radio Kiskeya

Déclaration à l’issue d’une mission des services du FMI en Haïti

FMI Fonds Monétaire International – 16/12/2011 12:07:51

Une mission du fonds monétaire international (FMI) dirigée par M. Boileau Loko a séjourné à Port-au-Prince du 6 au 14 décembre 2011 pour les entretiens relatifs à la deuxième et la troisième revues de l’accord au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC).1 La mission a rencontré le Ministre de l’économie et des finances, Andre Lemercier Georges, le Ministre de la planification et de la coopération externe, le Gouverneur de la Banque de la République d’Haïti Charles Castel, le Co-président du Conseil consultatif pour le développement économique et l’investissement, d’autres hauts responsables et des partenaires au développement. La mission tient à remercier les autorités pour leur chaleureuse hospitalité et leur étroite collaboration. À l’issue de son séjour, M. Loko a publié la déclaration suivante :
« L’activité économique a repris et la mise en œuvre du programme appuyé par la FEC est globalement satisfaisante. Le PIB a enregistré une croissance en termes réels de 5% en 2011 malgré la baisse de la production agricole attribuable à des conditions de récolte difficiles. L’inflation a atteint 10,4% en octobre en glissement annuel, essentiellement en raison du renchérissement des prix des produits alimentaires. La position budgétaire s’est raffermie grâce à la bonne tenue des recettes intérieures et à des dépenses plus faibles que celles inscrites au budget. Le crédit à l’économie a repris et les réserves internationales brutes ont dépassé l’équivalent de cinq mois d’importations à la fin octobre. »
« Le gouvernement haïtien et la mission ont conclu an accord de principe sur un programme de réformes macroéconomiques et structurelles couvrant l’exercice budgétaire 2012. Le programme des autorités vise à préserver la stabilité macroéconomique, à soutenir la reprise et à réduire davantage la pauvreté.
«Les perspectives pour 2012 restent favorables, à condition que le nouveau gouvernement accélère la reconstruction et que la stabilité politique et la sécurité soient maintenues. Une reprise dans le secteur agricole et une intensification de l’activité dans la construction et l’industrie manufacturière contribueront à accélérer la croissance pour la porter à 7,8% environ. La politique budgétaire vise à accroître les recettes intérieures et à maîtriser les dépenses courantes en vue de créer de l’espace budgétaire pour les investissements publics et les dépenses de réduction de la pauvreté. Une combinaison adéquate de politiques macroéconomiques devrait contribuer à ramener l’inflation à un chiffre. La position extérieure devrait rester solide.
«Le programme de réformes structurelles visera essentiellement à : (i) accroitre le recouvrement des recettes intérieures ; (ii) améliorer la gestion des finances publiques et la gouvernance économique ; (iii) renforcer les capacités institutionnelles pour mieux gérer les investissements publics ; (iv) renforcer les opérations monétaires dans le sens d’un plus grand reflet des conditions de marché ainsi que la gestion des liquidités; et (v) reformer le climat des affaires. Une coordination étroite entre le gouvernement et la communauté des bailleurs de fonds sera cruciale pour mener à bien le programme de réformes.
« Les services du FMI recommanderont à la direction de soumettre à l’examen du Conseil d’administration le rapport portant conclusion de la deuxième et de la troisième revues de l’accord au titre de la FEC, prévu pour mars 2012. »
1 La Facilité élargie de crédit (FEC), qui a remplacé la Facilité pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance (FRPC) comme principal outil dont dispose le FMI pour apporter un soutien financier à moyen terme aux pays à faible revenu, est caractérisée par des niveaux d’accès plus élevés aux financements, des modalités de concours plus concessionnelles, une plus grande souplesse dans la conception des programmes, et une conditionnalité à la fois plus simple et mieux ciblée. Le taux d’intérêt des financements accordés au titre de la FEC est de 0 %, avec un différé d’amortissement de cinq ans et demi et une échéance finale de dix ans. Le FMI revoit tous les deux ans les taux d’intérêt de toutes les facilités concessionnelles.

Haïti – Énergie :

20 millions de dollars pour la centrale hydroélectrique de Péligre

16/12/2011 06:32:59

Haïti - Énergie : 20 millions de dollars pour la centrale hydroélectrique de PéligreLa Banque interaméricaine de développement (BID) a annoncé qu’elle fera don de 20 millions de dollars US pour assurer le financement nécessaire à la réhabilitation de la centrale hydroélectrique de Péligre, la principale centrale d’énergie renouvelable d’Haïti.
Le projet permettra au pays de récupérer et préserver la capacité d’origine de la centrale (54 mégawatts) au même temps qu’elle préserve ses fonctions de contrôle d’inondations et d’irrigation de la Vallée d’Artibonite (la principale région agricole d’Haïti).
A l’heure actuelle, la capacité de Péligre n’atteint même pas la moitié de son potentiel. Ceci oblige le pays à s’appuyer davantage sur la production des centrales thermiques, lesquelles consomment de combustibles importés et chers.
La nouvelle subvention complétera d’autres financements pour le projet dont un don de US$ 12,5 millions de la BID, une aide de US$ 13,7 millions de l’agence allemande de développement KfW ainsi qu’un financement concessionnel de US$ 15 millions de l’OFID (fonds international pour le développement de l’OPEP).
Ces financements couvriront les coûts de réhabilitation des trois turbines de Péligre, des équipements électromécaniques, des systèmes de communication et contrôle, du matériel d’isolation des alternateurs, une sous-station externe ainsi que des systèmes d’alarme. Les travaux devraient commencer en 2012.
La BID, aux côtés d’autres donateurs comme l’USAID et la Banque Mondiale, soutient une réforme du secteur énergétique d’Haïti. Cet effort suppose la récupération, l’expansion et la modernisation des infrastructures de production, de transport et de distribution. Cela s’accompagne également du renforcement de la gestion technique, financière et administrative d’Électricité d’Haïti.
La BID est le principal bailleur de fonds multilatéral d’Haïti. Au cours des deux dernières années elle a approuvé un total de US$ 442 millions en subventions et déboursé plus de US$ 330 millions pour aider à la récupération d’Haïti à long terme. Les projets appuyés concernent divers secteurs tels que l’éducation, l’eau et l’assainissement, l’agriculture, les transports, l’énergie ou encore la dynamisation du secteur privé.
HL/ HaïtiLibre

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :